Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

QUI ÉTAIT LE LIEUTENANT- COLONEL LUKUSA DONT UNE ARTÈRE PORTE SON NOM À KINSHASA ?

Les 1ers officiers supérieurs et généraux de l’ANC entourant le président Mobutu

Bonjour,
Je cherche à savoir qui était le Lieutenant-Colonel Lukusa
et pourquoi une avenue porte son nom.
qu'a-t-il fait ?

Mputu Nzeza Kiluangu

Merci

 

Notre réponse,

Suite à la question de Mr Mputu Nzenza , nous avons effectué des recherches en vue d’identifier l’officier susmentionné dont une importante artère kinoise porte son nom.

En effet, selon nos premières investigations, nous avons découvert dans les archives du journal Le Phare du 23 juillet 2013 que le Colonel Lukusa fut commandant du 3ème Groupement de l’ANC à Stanleyville (Kisangani) en 1960. C’est lui qui procéda à l’arrestation de FINANT Jean-Pierre, président provincial à Stanleyville, YANGARA Camille, commissaire de district à Paulis (actuel Isiro), Major FATAKI Jacques, commandant Gendarmerie à Stanleyville, qui furent acheminés à la prison de Luzumu, d’où ils seront transférés et exécutés à Bakwanga le 17 janvier 1961.

D'après nos archives lues plus tard, le colonel Lukusa et le commandant Gilbert Mpongo furent exécutés à Kisangani, en guise de représailles suite à l'assassinat de Patrice Lumumba.

Messager

Source : Le phare du 23 juillet 2013 

1. La chasse aux Lumumbistes

 

Après la révocation et surtout la mise en résidence du Premier Ministre, ainsi que l’attentat sur le Commissaire Général Albert Ndele, survenu à l’Hôtel Régina à Léopoldville, le pouvoir de Léopoldville entreprit une rafle des Lumumbistes et des Nationalistes à travers toute la république ; et plus particulièrement à Léopoldville et à Stanleyville.

A Stanleyville, le colonel Lukusa, commandant du 3ème Groupement de l’ANC obéissant aux ordres du chef d’Etat-major général à Léopoldville, procède à l’arrestation de Finant, Elengesa,  Yangara et du major Fataki, qu’il fait acheminer à la prison de Luzumu.

A Léopoldville, M. Nendaka fait arrêter son prédécesseur monsieur Muzungu Christophe le 20 septembre après l’attentat sur Ndele, messieurs Emmanuel Nzuzi et Jacques Lumbala (arrêté le 14/2/61), Kamanga Grégoire, ministre de la Santé Publique de Lumumba et d’autres nationalistes sont gardés dans la prison de Makala, Ndolo et Luzumu ou au camp Hardy à Thysville.

Pour avoir de plus amples détails sur le colonel LUKUSA, nous  avons retrouvé les circonstances de son décès à Kisangani à travers les commentaires d'archives ci-dessous.

Le Colonel Lukusa et le commandant Gilbert Mpongo furent ainsi victimes de la chasse aux Lumumbistes au regard de ces témoignages.

 

 

Référence :  https://www.mbokamosika.com/article-kokolo-et-pongo-victimes-de-la-chasse-a-lumumba-52025918.html

 

DANNY MESU TSHIBAMBI 11/06/2010 01:37


Le Commandant Gilbert Mpongo, après sa formation en Belgique (lutte contre le communisme), a reçu la mission de ramener à Kinshasa le Premier Ministre P.E. Lumumba. Une fois cette mission
accomplie, il fut envoyé à Bukavu, à la tête d'un groupe de militaires fidèles aux nouveaux maître de la capitale. Sa mission était toujours la chasse aux "Communistes".


Ils furent arrêtés et transférés à Kisangani. Le gouvernement de Kisangani proposa un marché à celui de Kinshasa: échanger P.E.Lumumba et ses compagnons contre Mpongo et sa bande. la réponse de Kinshasa fut l'assassinat de Lumumba. Alors, Kisangani exécuta Mpongo  et sa bande.



Sources: Anicet Kashamura: De Lumumba aux Colonels

 

 

Ngimbi Kalumvueziko 11/06/2010 03:



Quant aux circonstances de la mort du colonel KOKOLO, il avait été envoyé à la tête d’un peloton pour faire exécuter l’ordre d’expulsion de l’Ambassadeur du Ghana. C’était à la suite de la mesure d’expulsion des ambassadeurs des pays du bloc de l’Est et leurs alliés africains.  Comme l’Ambassadeur du Ghana ne s’était pas exécuté pour quitter le Congo à la date butoir, Mobutu avait cherché à le faire partir de force. C’est Kokolo qui fut chargé de la mission. À son arrivée à
la résidence de l’Ambassadeur du Ghana, les gardes (soldats de l’ONUC) refusèrent de le faire entrer. En homme de devoir, Justin Kokolo devait remplir sa mission. Et c’est en cherchant à forcer son passage qu’il fut atteint par une balle au cours d’un échange de tirs entre les soldats de son escorte et ceux de l’ONU.


Gilbert Mpongo avait quitté la Force Publique avant l’Indépendance après un terme de 2 années contrairement au terme de 7 ans.
Il avait le niveau d’études post-primaires. À l’Indépendance, il demanda à Mobutu de réintégrer l’Armée. Chose qui fut faite. Il s’attribua le grade de Capitaine ! Il avait aussi été un grand activiste de l’ABAKO avant l’Indépendance. Il était très impérieux, audacieux et d’un courage trempé. Un vrai baroudeur. C’est donc tout naturellement qu’il fut intégré dans les services de Sécurité dirigés par Victor Nendaka. Après avoir capturé Lumumba à la rivière Sankuru, et l’avoir ramené à Léopoldville, il fut envoyé en mission dans le Kivu où les soldats du gouvernement de Léopoldville tentaient d’arrêter l’avance vers le Sud des troupes du gouvernement de Gizenga installé à Stanleyville. Il fut capturé à Bukavu avant d’être détenu à Stanleyville.

À l’annonce de l’assassinat de Lumumba, le gouvernement Gizenga se vengea en tuant tous les captifs de Bukavu parmi lesquels Gilbert Mpongo. On dit qu’ils avaient subi de très atroces tortures avant d’être tués. Leurs corps furent découpés en petits morceaux jettes dans le fleuve.

 

KIMBWE : 02/10/2017 19:29

Kokolo était un outil volontaire pour exécuter l'illégalité du complot des américains, des belges et les haineux Congolais Mobutu, Kasavubu,Tshombe, Kalonji, Bomboko en tête, contre le Premier Ministre élu du Congo. Pongo a été choisi pour sa haine totale de Patrice Emery LUMUMBA, qui assurait l'exécution des ordres venus du secrétaire d'Etat américain que reprenaient presque mot pour mot les comploteurs congolais, c'est cela la vérité historique. Pongo a arrêté Le Premier Ministre à Mweka et l'a torturé avec barbarie. Ces amis l'ont éliminé après coup.

 VÉRITÉ HISTORIQUE.

 

MAGUI 03/08/2017 17:19

Gilbert Mpongo n'était-il pas PNP plutôt que Abako ? Et puis, à ce que je sache, c'est plutôt mpongo qui fut exécuté avant Lumumba tout comme ce fut le cas pour le colonel Lukusa à Kisangani et les membres du gouvernement provincial du Kivu de Jean Miruho, par les troupes du général lundula, envoyées par Gizenga.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je voudrais porté correction à l'écriture du nom du Colonel LUKUSA. ce dernier était originaire de la Province Orientale, district du Haut - Uélé, territoire de Faradje. de la Tribu Kakwa, installée à ABA, à la frontière avec le Sud - Soudan. Il s'appelait pluto LOKOSA et non LUKUSA. d'ailleurs, la correction a déjà eu lieu sur la plupart des panneaux sur l'avenue qui porte son nom, mais, les erreurs ont la peau dure.
Répondre
C
on dirait ezalaki pe na bateau moko ya Onatra ''colonel Lukusa'' , nzembo ya nkondo Josky ''tokabola sentiment'' epayi wapi ayemba Lukusa Tanzi, bazali famille na colonel ?
Répondre
C
Papa Messager, na 1973 na botaki muana na fille moko ya ''mungole'' batu ya Mangai, kaka na mbula wana ya 73, tokendeki na matanga ya famille na bango na commune ya ndjili, esika namonaki Pasco ya afrisa na Gaspy ya negro-succes, pe ba langues bazalaki koloba na matanga wana : ki ngole, ki dinga, tshiluba na lingala, merci Papa Messager, nabandi ko comprendre.
M
Ndeko Congo Zoba,
Kobosana te ba vrais Kasaiens eza nde ba côtė wana. Kwamouth, Mangai, Dibayi Lubue, Brabant, tii Port-Franqui eza peuple moko.
Na 1960 projet moko elingaka kosala Province Kwuilu-Kasai. Natanga yango na Congo 1960.
Messager
C
Papa Messager, ko banda na Kwamouth tii kokoma na Port Franqui (Ilebo) kombo ya Lukusa pe etonda na ba riverains ya riviere Kasai, na partie Bandundu ya mayi ya Kasai
M
Ekoki kozala. Kasi ndeko Congo Zoba yebaka ete nkombo Lukusa etonda na Kasai.