Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

L’année 1963 est pour les vert-blanc celle de tous les honneurs, une année porte-bonheur. L’équipe fait d’une pierre trois coups. D’abord, elle se distingue au championnat local  en remportant le titre tant convoité de champion de Léo. Puis sur le plan national, il s’adjuge le titre de champion du Congo indépendant au détriment de Saint-Eloi de Lubumbashi, une première. Cette victoire lui permet de participer à la toute première coupe d’Afrique des clubs champions qui coïncide avec le lancement du trophée Kwame Nkrumah en 1964. Enfin, un voyage à Bruxelles fait de ce club, la première formation congolaise à se rendre en Europe.

Au retour de l’équipe, les kinois découvrent la tenue portée par les joueurs. Au-dessus de leurs maillots traditionnels, ils ont enfilés des survêtements vite appelés trainings (du  néerlandais trainingspak). La tenue est adoptée quasiment par toutes les équipes du pays. Un changement radical s’est opéré dans l’habillement des formations sportives tant de la capitale que de l’intérieur. C’est une vraie révolution vestimentaire dans le football.

 

Quelques individualités

Mondonga alias Mombito alias Macovec : L’homme avait un grand gabarit. Son imposante posture était caractéristique de sa force de frappe. La puissance de ses redoutables tirs était crainte par les gardiens adverses. Bombardier de son époque,  les Tupamaros lui collent le pseudonyme de "roi des mabanga". Plusieurs footballeurs en herbe ont porté le nom de Mombito, preuve qu’il a laissé ses empreintes dans de la jeunesse sportive kinoise des années 60. Avant Pierre Kasongo, Mombito a été un des grands "bombardiers" du Daring et du championnat de Léopoldville aujourd’hui Kinshasa, tellement ses tirs étaient insaisissables.

 

Nganga Dafirma : Orginaire du Congo-Brazzaville, ce dribleur hors pair avait la manière et l’arrogance. Le plus souvent, après avoir ridiculisé son vis-à-vis de la plus belle manière, il le taquinait en le qualifiant de "petit joueur".

Kiala alias Petit Puskas alias Decoulo : La Hongrie avait Ferenc Púskas, Kinshasa et le Daring avaient son Petit Pus. Frère cadet du grand Julien Kialunda, il a été sur les traces de son illustre aîné. Joueur talentueux, sa carrière fut brisée par une grave blessure qui lui avait valu l’amputation d’une jambe.

Kalambay alias Carré alias Sukisa : Ce défenseur qui a marqué son équipe a fini par quitter Daring pour V.Club. Il est l’un des rares joueurs des immaculés à porter les couleurs des Dauphins Noirs.

A côté des joueurs, il y avait des dirigeants dynamique dont le comité était présidé par Kinkela à qui revient la palme d’honneur. En réussissant à rajeunir Daring, il a su monter une équipe soudé qui a réussi sur le plan local et national. Daring a ouvert aux clubs congolais la voix qui mène au championnat africain des clubs champions aujourd’hui devenu la Ligue des champions de la CAF.

Samuel Malonga

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Samuel Malonga 03/03/2021 19:34

Erratum
Il fallait lire ; Daring a ouvert aux clubs congolais la voie qui mène au championnat africain des clubs champions.

stef messelt 28/02/2021 21:16

Les titulaires de Daring en Belgique en 1963 étaient les suivants: Kibiasi, Ndanda et Elifa, Bessy, Kalambay et Kisuaka, Kiala, Nsay, Mondonga, Muwawa et Nganga

Messager 28/02/2021 21:52

Stef, J'ai pensė à vous pour avoir les archives sur le sėjour de Daring en Belgique en 1963.
Messager

Claude Kangudie 27/02/2021 19:31

Il faut aussi souligner dans le staff de FC Daring, juste avant l'indépendance, la présence de Holden Roberto et de Jonas Mukamba...tous, des coeurs bariolés de vert et blanc...

RD Congo, mboka ya bombardier Mwana Kasongo, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Messager 26/02/2021 20:26

De bons souvenirs qui me font penser à feu Jean Koke Miezi. Sur cette époque il ne manque que martin Ntuntu et Marc Malamba.
Le premier joueur du Daring à porter le surnom de Carré c’est le mythique défenseur Mpase Selenge. Roger Kalambayi était plus connu sous son surnom de Sukisa. Comme il est venu dans Darin après Mpase Carré, il certainement hérité ce surnom. Roger Kalambay a fini sa carrière dans V.Club. Une trahison à l’époque. Gaby Nsay fut le jeune frère de Boboliko Lokonga.
Messager