Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

LE CINQUANTENAIRE DE LA MORT DE BAVON : LES ŒUVRES MYTHIQUES DE BHOLEN

En abordant avec un certain retard le cinquantenaire de la mort de Bavon Marie-Marie, nous ignorions que cette célébration allait nous entraîner dans une spirale d’évocations. Car, un cinquantenaire est un événement spécial et unique pour une génération. La prochaine étape, c'est-à-dire le "centenaire" sera certainement célébré par nos enfants et nos petits-enfants, en se référant aux souvenirs consignés sur notre site et qui seront répercutés sur la toile pour la postérité.

En effet, évoquer le cinquantenaire de la mort de Bavon c’est aussi évoquer l’histoire de l’orchestre Négro-Succès, dont l’abondance et la qualité des œuvres prouvent que cette formation musicale est parmi les plus performantes de la chanson congolaise.

L’œuvre de Bavon est un maillon d’une chaîne dénommée Négro-Succès. Tout en étant un bon compositeur, Bavon a, à l’aide de sa guitare solo, contribué au succès des autres œuvres de cette formation. S’arrêter aux œuvres de Bavon serait tronquer l’histoire du Négro-Succès.

C’est ainsi que dans le cadre ce cinquantenaire, nous avons sélectionné les œuvres mythiques des autres compositeurs, en commençant par celles du patron de l'orchestre Bholen .  En les compilant, nous voudrions plonger nos lecteurs dans les profondeurs du passé. À l’instar de la compilation des œuvres de Bavon, nous n’avons retenu en ce qui concerne celle de Bholen que des versions originales et surtout, faisant partie de notre mémoire collective.

 

Messager

LA COMPILATION DES ŒUVRES MYTHIQUES DE BHOLEN

Voici la composition de la compilation des œuvres de Bholen : 1) Ngai mwana ya 15 ans, 2) Magie, 3) Savon Astral, 4) Mabe ya mbila, 5) Maboke témoin, 6) Moyeke ya chérie, 7) Maïka, 8) Liteya ya tongo, 9) Anto na Gina, 10) Nakota zebola.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Amaya Mokihini 13/05/2021 22:18

1/ C'est un fait que pour ceux de ma génération (fin des années 50), le Négro Succès c'était Bavon MM, bien que plusieurs morceaux étaient des compositions de Bolhen. Nous qui étions loin de Kin ne savions pas que le pilier de l'orchestre était ce dernier. Pour s'être mis à l'écart au profit du petit, Bolhen était un Monsieur.
2/ Ce qui m'impression toujours à l'écoute des productions du Négro Succès, entre autres, ce sont les musiciens des instruments à vent. Les différents saxophonistes de cet orchestre furent des virtuoses (à mon à vie), et peuvent être classés plus haut que Verckys dont on dit maître de cet instrument.
3/ Que sont-ils devenus Amba Zozo, Gaspy , et Rocky?
4/ Ces derniers, Mbokamosika nous a gratifiés en mettant en ligne plusieurs tubes, des classiques du Négro Succès dont j'avais perdu le son, notamment Ebwélé, Masikini, Eyenga Yeume, Moselebende et Economat du peuple. Fan depuis mes 15 ans du Négro Succès, j'en demande davantage: Mbokamosika nous avais promis Odette, morceau post décès de Bavon vraisemblablement; j'attends toujours.

Bien à vous.

Messager 14/05/2021 19:53

Mon cher Amaya,

Je pense que Zozo Amba et Gaspy ne sont plus de ce monde. J'ignore le sort de Rocky

Messager

Alvaro Admiro 03/03/2021 00:15

Mes salutations a tous les compagnons
Je suis d' accord avec le messager sur ce qui concerne le Cinquantenaire de BMM. A part la grandeur de Mr Bolhen, il y' a aussi le fait qu' il etait un intelectuel, un fonctionnaire publique,et etait plus age de tous(1936), donc il avait tous les atouts pour etre different d' une bonne partie des gens de son epoque
J' aimerai que la chanson "Decision" de BMM( juin 2014) soit de nouveau balance Prochainement pour contenir un message tres fort pour nos soeurs , servant de conseil pour ce mois de Mars.

Claude Kangudie 02/03/2021 21:17

Vieux Bolhen est un grand monsieur...Son effacement, en faveur de BMM, est une qualité très rare chez nos musiciens...J'en profite pour lancer une recherche sur un titre de Didi Kalombo "Muanetu wa mamu"...Muanetu wa mamu...Mbombo wa mamu eee Kunfuishi bundu ku meso a bakuabo eee

RD Congo, mboka ya Siongo na Bolhen, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Samuel Malonga 01/03/2021 20:50

La grandeur de Bolhen réside dans le fait qu'il s'est effacé au profit de Bavon dont l'étoile montait alors que c'était lui le patron de Négro Succès. Bravo Bombolo pour ta simplicité et ton humilité. Quel bel exemple de modestie!

Pedro 01/03/2021 18:15

Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours cru que Mobali Atulaka Te était de Bholen. Il semble que c’est une composition de BMM. En outre, je me rends compte que BMM n’aurait que 76 ans, s’il était encore vivant. Sam Mangwana et Matadidi, par exemple, sont dans cette tranche d’âge aujourd’hui.

Pedro 03/03/2021 10:07

Merci, Messager.

Messager 02/03/2021 08:05

Pedro,

Au temps pour moi au sujet de la chanson Liteya ya tongo, ou Munga Francisca elle est bel et bien de Bholen. C'est la chanson Munga Josephine qui est de Didi Kalombo. Une confusion née du nom Munga.

Messager

Messager 01/03/2021 21:00

Mon cher Pedro,
Déterminer les auteurs des œuvres n'est pas aisée dans la chanson congolaise.
Sur la compilation de Bavon je lui ai attribué « Malou », qui est une composition de Zozo. Dans la compilation de Bholen, je lui ai attribué « Liteya ya tongo », une œuvre de Didi Kalombo.
En ce qui concerne « Mobali atulaka te », certaines pochettes attestent que c'est une chanson de Bholen.
Messager