Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par sam samina sur l'article Le cinquantenaire sur Mbokamosika, sur votre blog 




Bonjour,


Sous-alimentation,infrastructure de base délabré,chômage économie précaire, décrépitude de valeur morales, prolifération de secte religieux,corruption,assassinat etc...Tels sont des maux faisant partie du quotidien congolais il y a de cela 50 ans . Devant un bilan chaotique de notre cinquantenaire,ayons le courage de reconnaître que nous avions perdu la bataille tout au début,le congo était déjà mal parti le 30/06/1960. 50 ans dans la perdition,c'est trop,ce n'est pas tard ,rebroussons  chemin,essayons de voir ce qui n'a pas marché lors de l'indépendance. Chose sure et certaine,la séparation entre Belge et Congolais était trop violente: d'une  part la victoire et de l'autre humiliation du roi, la défaite de la belgique. Un tel problème, nous amène à poser quelques questions;-Les politiciens de l'époque comprenaient-ils les sens profonds du mot <indépendance>,les responsabilités, les conséquences qui en découlent, fallait-il parler
tout simplement de l'émancipation de l'indigène noir.En réclamant ,l'indépendance nos politiciens avaient-ils prévu le contre attaque des occidentaux parce qu'ils ne pouvaient laisser partir le gâteau sans tenter de le récupérer,encore en plus, avaient-lis des cadres conscients pouvant contenir ou arrêter la tentative de récupérations du pays par les belges .

De toutes les façons,nous ne voulons pas dire que les congolais n'étaient pas prêt pour l'indépendance ou mieux encore ils ont manqué la maturité politique comme certains de nos prof d'ECP nous ont fait croire.le 30/06/1960
le peuple congolais était capable de prendre son déstins en main sauf que nos politiciens avaient oublié que nous avions devant nous un adversaire corriace,trop fort ,capable de renverser les choses et les cadres congolais quoique compétent manquaient , manquent encore la conscient nationale, la grosse erreur commise par nos aînés qui nous colle jusqu'aujourd'hui à la peau serait  d'écarter d'une manière brutale les Belges, dans  la gérance directe du congo.Pour nous congolais c'est la terre de nos ancêtres et pour les belges c'est aussi la terre de leurs aïeux Tenez, pendant 80 ans seulement  ,ils avaient fait surgir en pleine forêt équatoriale un pays prospère, moderne et pourtant 50 ans après c'est le désastre.
Donc la tentative  de la récupération du congo par les belges était farouche et cruelle, Notre indépendance n'était que de courte durée,quelques mois après  le pays avait sombré et continue de sombrer. Devant un tel bilan chaotique de notre cinquantenaire,ne trouvons-nous pas qu,il est temps de re penser à  deuxième table ronde, cette fois-ci  réconciliation, de pardon mutuel. Nous chercherons sans aucune forme de complexe à inviter nos frères et soeur belges à la gérance directe du congo . La belgique et le congo entretiennent de liens historiques étroits
C'est le moment pour nos frères et soeurs belges dont leurs aïeux ont souffert pour bâtir ce pays pendant 80 ans de revenir sur le sol  de leurs aïeux, retrouver leurs vestiges qui sont occupées d'une manière illégale( des concession, des maisons, des terrains, des plantations, etc..)


Sam Samina

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Crispin-Régis Lukoki 17/05/2010 04:36



Cher Sam,j´ai bien suivi votre exposé et je peux vous assurer,que vous êtes très loin de la réalité.Le plus grand motif qui avait poussé le Congolais vers  l´indépendance,n´est pas le
sol de ses Ancêtre.Le fait le plus grave était l´injustice et l´inégalité.Les Belges qui étaient en Belgique,ignoraient souvent,la brutalité de leurs compatriotes de la Colonie.Ne croyez pas que
ce qui était fait ou construit,l´était principalement pour le bien du Congolais.Les voies ferrées,routes carrossables,viabilité du résau fluvial et voies aériennes,avaient pour but;facilité
l´évacuation des richesses du Congo vers la Belgique.Ce n´est qu´après la 2ème guerre mondiale,que l´Europe va commencer à ameliorer un peu les conditions de vie de ses Nègres.Je ne veux pas
dire qu´ils n´avaient rien fait pour les Congolais,mais il faut reconnaître qu´ils pouvaient faire plus,pour l´émancipation du Congolais.Le Congolais ne pouvait plus supporter l´HUMILIATION est
c´est là le vrai MOTIF de son mécontentement.Je vais vous donner un exemple vécu.En 1955,mon père était affecté à l´hôpital de Mushie.Nous avions fait le voyage en bateau,mais il faut voir dans
quelles conditions.Les barges était bourrées,les femmes,les hommes et les enfants Congolais voyagaient n´importe comment,pendant que les Blancs jouissaient de tout le confort possible.Pour
accoster le rivage,les Matelots noirs appelés PONDO plongeaient avec des cordes,afin d´atteindre le quai à la nâge.Parfois,il y en avait qui n´arrivait pas,pris par un Crocodile.Cela c´était
passé un soir au quai du village MEN´KO.Il y a eu des cas des Morts chicottés pour n´avoir pas payé l´impôt avant de mourir,ainsi de suite...


Crispin-Régis