Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager


 « Les propriétaires des animaux domestiques seraient protégés contre le cancer ». Telle est la conclusion d’étude menée par une Université Américaine, rendue public ce matin par «  Europe 1 ».

 En effet, cette étude a révélé que plus de ¾  des propriétaires des animaux domestiques(chiens,chats..) sont protégés contre le cancer à force d’être confrontés aux nombreux microbes que regorgent ces animaux.

 Cette thèse vient justifier  une idée reçue de longue date selon laquelle « les noirs ne meurent pas de microbes ». Une affirmation considérée jusque là comme une simple boutade, et qui paraissait ridicule.

 Maintenant qu’une étude scientifique vient  de prouver que le fait d’être souvent en contact avec des microbes immunise, nous pouvons déduire que ceux qui vivent à la campagne (africaine) sont plus protégés contre les maladies que les citadins.

Qu'en pensent nos amis « minganga » et tous les biologistes  du blog ?

PS. Nous nous excusons de l'erreur  survenue dans  le titrage initial. Nous avons mis "animaux sauvages" au lieu de "animaux domestiques".

Messager


Un article de la revue scientifique NATURE soutient que le SIDA tire son origine à Kisangani précisément de la localité de Lindi. Ce que je conteste personnellement. Les chercheurs américains qui sont les auteurs de cet article soutiennent que les singes de la région porteurs du VIS,un virus animal de la famille de VIH tout en étant inoffensif pour les primates a muté entre le 19° siècle et 1930 pour devenir virulent chez l'homme. L'homme en question c'est l'homme noir!  Ils étayent leur thèses par un morceau de prélèvement humain sous paraffine trouvé curieusement à l'hopital général de Kinshasa d'une biopsie faite en 1959 qui montre la présence du virus du sida. Leur démarche fait suite à une hypothèse lancée par un journaliste Edward Hooper  suivie d'u documentaire dans la région de Lindi présenté par toutes les télévision du monde. Je signale que cette hypothèse a été réfutée par les chercheurs de l'université de Los Alamos. Je suis  étonné par ailleurs que les congolais n'aient pas élevé la voix contre une idée aussi farfelue sur les origines du sida étant donné que le sida a débuté en Californie en 1983 dans les milieux homosexuels et le virus découvert à Paris par Le prix Nobel de médecine Luc Montagnier et ses collaborateurs. Re venant sur les animaux qui protègent du cancer les mêmes chercheurs américains comme je le dis ci-dessus trouvent qu'un singe de la forêt équatoriale a transmis un virus le VIH et le sarcome de Kaposi un cancer cutané qui accompagne le sida. Je pense seulement que les articles des revues scientifiques sont souvent des hypothèses d'ailleurs la rédaction ne couvre jamais les auteurs qui sont  seuls responsables de leurs écrits. Bien que ces articles passent par un comité de lecture le chercheur coréen Woo Suk Hwang a publié des résultats de recherhe falsifiés sur les céllules souches. Les chercheurs sont obligés de publier sinon leur laboratoire ou leur université renonce à financer leurs travaux. 

Anaclet
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rimesoudeprime 14/10/2008 22:41

je me proméne.

anaclet 13/10/2008 22:44

Un article de la revue scientifique NATURE soutient que le SIDA tire son origine à Kisangani précisément de la localité de Lindi. Ce que je conteste personnellement. Les chercheurs américains qui sont les auteurs de cet article soutiennent que les singes de la région porteurs du VIS,un virus animal de la famille de VIH tout en étant inoffensif pour les primates a muté entre le 19° siècle et 1930 pour devenir virulent chez l'homme. L'homme en question c'est l'homme noir!  Ils étayent leur thèses par un morceau de prélèvement humain sous paraffine trouvé curieusement à l'hopital général de Kinshasa d'une biopsie faite en 1959 qui montre la présence du virus du sida. Leur démarche fait suite à une hypothèse lancée par un journaliste Edward Hooper  suivie d'u documentaire dans la région de Lindi présenté par toutes les télévision du monde. Je signale que cette hypothèse a été réfutée par les chercheurs de l'université de Los Alamos. Je suis  étonné par ailleurs que les congolais n'aient pas élevé la voix contre une idée aussi farfelue sur les origines du sida étant donné que le sida a débuté en Californie en 1983 dans les milieux homosexuels et le virus découvert à Paris par Le prix Nobel de médecine Luc Montagnier et ses collaborateurs. Re venant sur les animaux qui protègent du cancer les mêmes chercheurs américains comme je le dis ci-dessus trouvent qu'un singe de la forêt équatoriale a transmis un virus le VIH et le sarcome de Kaposi un cancer cutané qui accompagne le sida. Je pense seulement que les articles des revues scientifiques sont souvent des hypothèses d'ailleurs la rédaction ne couvre jamais les auteurs qui sont  seuls responsables de leurs écrits. Bien que ces articles passent par un comité de lecture le chercheur coréen Woo Suk Hwang a publié des résultats de recherhe falsifiés sur les céllules souches. Les chercheurs sont obligés de publier sinon leur laboratoire ou leur université renonce à financer leurs travaux.