Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Valentine pour vous. Je l'ai récupéré pour Dio Dio et les amis du messager auprès de mon ami Edo, de Bandal, dans l'IDAHO. J'espère que cette fois-ci est la bonne. Merci de mettre un mode opératoire clair pour placer des chansons. Merci. Guillaume.
http://media.putfile.com/Valentine-July-CuivreSymba

 

Re-bonjour. Merci de noter également que le nom de l'Orchestre Symba s'écrit bien "Symba", qui était l'acronyme pour "SYMBole d'Amitié". Et non Simba, qui signifie Lion en swahili. Le fait que July Cuivre, de son nom authentique Shaba Nawej, katangais d'origine, ait pu savoir parler swahili, aurait pu acréditer l'idée que l'orchestre s'appelait en effet Simba, Lion. Eh oui, revisitons paisiblement notre histoire, elle est si pleine de bonnes saveurs et de belles odeurs, et un gros trésor est caché dedans. Quelqu'un saurait-il ce qu'est devenu July Cuivre? Il pourrait nous raconter dans quelles circonstances le Vieux Kindoki Kéjé réussit-il son hold up sur l'orchestre. Peut-être les enfants de Bandal le savent-ils? Merci.

 Guillaume.


Je te remercie beaucoup mon cher Guillaume de cette trouvaille. En ce qui concerne July Cuivre, je l'avais rencontré en 1983 chez un ami commun à Bandal. Il était en vacances depuis qu'il avait immigré au Gabon. Je crois qu'il est toujours au Gabon. (Messager)

Valentine, le tube de l'année !!!
Si Valentine est décrété Tube de l'année à la Une par Messager, il l'est aussi pour ma cinquième ou sixième année primaire. Symba, symbole d'amitié était mon groupe. Comme tous les groupes de Bandal, il n'a pas échappé au "chauvinisme des bana bandal", qui suivaient leur groupe partout. Mais bien plus, chaque répétition du groupe, qui se déroulait à bandal, dans une maison à étage , pas loin du marché Makelele, mis à leur disposition par leur parrain KEJE Kindoki, était pris d'assaut par les fans. C'est là dedans que je me glissais, pour les écouter. J'étais particulièrement admiratif du chanteur Ténor Rocky Lisaso, qui comme le bassiste, portait de larges "favoris". il avait un début de calvitie qui lui donnait un certain charme. A côté de lui, comme chanteur 2ème voix, il y avait Antmo - Antoine Mobunda - le grand frère de Chico Mawatu. Je me souviens encore de Paulin, l'accompagnateur, qui jouait aussi la guitare pour les chanteurs de Jerk: Benoît et plus tard Pat Mulumba.
Mode de l'époque, ces jeunes artistes, ils avaient la vingtaine, portaient tous des polos eu polyamide ( Antmo et July Cuivre), sinon le polo César (Rocky Lisaso). J'avais remarqué qu'ils étaient toujours très propres sur eux et tiré à quatre épingle, même pour une simple répétition.
Dans ce groupe, on ne pouvait pas ne pas remarquer le compositeur de Valentine : July Cuivre: grand mince et élancé. On avait parfois l'impression à le voir jouer que sa guitare électrique lui pesait. Toues les filles - les grandes - n'avaient d'yeux que pour lui. Et c'est lui qui dirigeait les répétitions.
Une de mes soeurs de quartier - Ya Jacquy - suivaient les Symba partout. Et de temps à autres, son grand frère, venait faire un scandal , que ce soit à l'Appolo Bar ou au lieu de répétion, pour la ramener à la maison, non sans menacer July Cuivre d'une bonne raclée.
Appolo Bar était pour Symba, ce qu'était le Bar Ma Elika pour Zaiko. Personne ne pouvait les battre dans ce cadre. je me souviens d'un samedi où Gaby Lita a jouer Chez Alphonso Bar devant des chaises vides, parce que Symba était programmé chez Appolo.
Curieusement, cet orchestre qui avait le vent en poupe, disposait d'un producteur friqué et des instruments de musique propre, n'a pas su faire face à la vague Cavacha, qui emportait tout sur son passage. deux ans après la sortie de Valentine, Symba n'était plus qu'une histoire ancienne. l'aventure de Symba s'était arrêté net, comme si ils n'avaient pas voulu passer du Congo au Zaire. Les dernières photos de July Cuivre avaient été publié dans la revue Jeune pour jeune Likembe.
En 1986, je croiserai July Cuivre aux environs du ministère des affaires étrangères. Il était devenu fonctionnaire à l'Office de Route. Il avait gardé sa démarche chaloupée de félin. Le cuivre brillait toujours, mais il fallait être "un connaisseur" pour voir derrière ce "Citoyen" portant Abas Cost et valise diplomatique, celui qui avait fait danser tout le Congo avec ses solos endiablés, à la Bavon Marie-Marie.

Joseph Pululu 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chango 13/04/2012 21:59


SYMBA= symbole d'amitié


Le vieux JULY CUIVRE c'était un grand adepte du soliste de CO-BANTOU qui s'appelait  GAMBO DIAMANT essaie d'écouter  ses solos vous allez vous en rendre compte.CO-BANTOU l'orchetre de
DEWAYON.


le TENOR Léon MOBUNDA lisaso lui il voulait chanter comme youlou et son petit frères ANTMO comme le VIEUX FRANCO  de toutes  fançon des vrais fans de l'ok  jazz.


Madilu  lui c'était NICO,TABU LEY et  MANGWANA dans SYMBA IL avait fait une chanson de VITA-CLUB  lui un IMANIEN  dans le sang nous étions surpris la chanson ils sont parti
jouer ça dans un concert à MADIMBA C'étais un succées  mais  une chanson inédit après Madilu c régrétable son père l'avait  chasser  de la maison ce jour là j'étais avec lui
le soir je l'avait apporter à manger dans le balabala muke entre tsanga et patu ma mère l'avait donné le foulard pour mettre son pantalon et voilà définitivement il avait quitter  BANDAL
pour aller habiter à KIMBASEKE ne vous étonné pas quand les gars de ndjili vous disent que c'est un gars de KIMBASEKE.Il est de même promotion   que KATSIMUKA PUSKAS.


kINDOKI est venu après c le vieus TOYI MABA qui est parti le chercher lui en tant que manager mais après il était pris par ses études au campus et KJ a continuer comme bienfaiteur et EDITEUR.


lE  SYMBA pouvez faire plus mais les égos a eu raison de l'orch chacun se croiyaient  indispensable et patatra dislocation.


Pour votre info parmi   tous ses musiciens le premier à chanter dans un orchertre pros c ANTMO dans l'Orch  CERCUL JAZZ de BRAZZAVILLE.


le VIEUX MADILU le succées est venu aprèe grâce aussi a sa mère dont je garde des bons souvenirs elle est encore en vie habite Matété qui est lié avec la femme de   LUTUMBA  la fille de
MAITRE VITAL l'ancien compagnon de KASAVUBU  dans L'ABAKO  pour qu'il intégre L'OK JAZZ après que son idole préfèré TABU LEY l'avait laisser a N'DJILI le jour de voyage de l' AFRISA
quand il palait de ça il disait c'est une chance .Donc un mal pour un bien.


lES BANDES d'enregitrements la socièté PHILIPS les avaient rapatrier  en HOLLANDE C'est a eux ou un éditeur de voir avec PHILIPS pour les faire sortir encore.


je  pense que je vous ai bien renseigner

chango 13/04/2012 19:55


MESSIEURS BONSOIR!


Pour votre info July CUIVRE n'est pas originaire de SHABA il  est originaire de BANDUNDU(kikwit)  il est mumbala comme le feu ya Rocky LISASO le grang frères d'ANTMO et CHICO MAWATU
 qui se trvouve actuellement au KANADA.


Avec l'authenticité july CUIVRE avait voulu garder le nom de CUIVRE en shwahili se prononce SHABA.De son vrai nom JEAN MULEMA  moi je fréquentais son petit-frères.Le vieux july doit se
trouvé a LONDON actuellement il était a kin ou il a achèter une maison a Matété.


Son cousin le Bassiste GARINCHA il était dans l'armée au grade de lieutenant mais à mes derniéres nouvelles il serait plus de notre vie mais je ne confirme pas j'irai cherché l'info pour
confirmation.


Normalement le vieux July à KIN avait monté un orchestre dénommé les mystic à  Matété.


Pour info orch SYMBA au départ il y avait MADILU  qui étudier à l'époque a  kinsantu avec teddy kinsala avait retenu dans un cour d'histoire  le d'un Islamiste SOUDANAIS MADDHI qui
combattez  les ANGLAIS avec l'authenticité il  avait pris se surnom certains croyez qu'il étais luba .Mais voilà le surnom que le feu jean BIALU voulait C  JEAN FROVETE même ici
dès que je prononcé ce nom il savait que cette personne c la famille mais il avait un autre surnom au foot ESSAMBA.


Edo un autre chanteur domage était tombé malade,l'accompagnateur CEDOS de son vrais nom KONGOLO MWANZA il est diplomé Doctorat en chimie au JAPON  j'ai perdu le contact avec je pense il doit
se trouvé a BUKAVU comme enseignant.


Apès y eu PAULIN ,JEANPY  ET  PAT MULUMBA.PAULIN doit se trouvé à  BXLLES,PAT  SE trouve à Paris précisement à AUBEVILLIERS avec KALUILA SIMON l'EDITEUR.jEANPY est tjrs à
BANDAL moulaert.le vieux SIMON est a MBUMBU


Le vieux KINDOKI KJ il doit  travailler tjs chez PETROCONGO ou il a pris sa rétraite par contre le manager le vieux TOTHOY MABA est décèdé y a pas longtemps.Le vieux ANTMO il se trouve A
  MBUMBU

messager 15/11/2008 18:44

Cher kazadi,J'attends ces numéros avec impatience.Merci d'avanceMessager

TSHIBANDA KAZADI KAZAKU 15/11/2008 17:57

*Dans cette revue jeune pour jeunes que je detient  ,â part la photo de Symba on y trouve aussi celles des autres vedettes connues et d'autres quasi inconnues de l'epoque 70 : il y'a la photo de Continental 1 sortie,  Bisikita de Bella-Bella, Les Maxi Momekano,Gygy de l'Afrisa,Tim-Sax de Kin_Bantou ,l'animateur â la Voix du Congo Clement Lembe,Mack- Macro de l"orchestre Negro Succés. Jo-Edison Bokobi , Bombardier Nono et Jim le Benjamin tous deux de l'ensemble Cobantu,et aussi une caricature de Sam Maguana integrant l'OK Jazz .NB; Je tiens â vous informer que j'ai un deuxieme Jeune pour Jeunes consacré â Tabou Ley aprés son sacre â l'Olympia,* Je vous l' enverrais bientôt

messager 13/11/2008 06:56

Mr Kazadi,Pourriez-vous nous envoyer la copie de ce jeune pour jeune ?Messager

TSHIBANDA KAZADI KAZAKU 13/11/2008 04:55

J'ai detient la petite revue ; Jeune pour Jeunes de l'epoque (71) avec  photo du groupe Symba,

TSHIBANDA KAZADI KAZAKU 13/11/2008 04:52

En 71 le PDG de Philips qui etait en tournée en Afrique ,c'est au cours d'une intervwie ou il se rappelera   comment il avait renvoyé â trois reprises les enregistrements  au groupe Symba et Manta Lokoka (de Brazza) â ces orchestres  retouchent  les   chansons telles , Leya pour  Symba et Manta Lokoka pour l'orchestre Manta Lokoka afin que celles -ci (chansons) puissent etre de tube et le succés fût.

Guillaume 15/10/2008 05:18

Dautre part, YA MOTI, une petite remarque. Je pense que dans la discographie congolaise moderne, est communément appelée "Chérie LUTA" la chanson "SEX MADJESI" de l'orchestre Sosoliso, qui est la version "bidunda-dunda" et AUTHENTIQUE (entendez l'époque où les prénoms juifs étaient bannis des noms et des chansons par le MPR...ahahah) de la chanson Sosoliso chantée dans Vévé par Mario, Djeskin, Sinatra... C'est une composition de Mario MATADIDI. Je note aussi que cette chanson, de son titre original Sosoliso, est parfois à tort titrée "Anna", parce qu'on y chante Anna. Intéressant de noter que cette chanson n'est jamais appelée par son vrai titre. C'est pour dire qu'Emile Soki, Maxime Soki, et Jean-Bosco dans Bella-Bella ont chanté plutôt LUTA. Merci. Guillaume.

Guillaume 15/10/2008 04:34

Bonjour le Messager. Et salut à YA MOTI. Je ne savais pas qu'il y avait un embargo sur les chansons de Zaïko, ce serait une erreur. En tout cas les cinquantenaires d'aujourd'hui, à un moment ou un autre de leur vie,  ont presque tous planté leurs racines musicales (feelings, passion...) dans la sauce ZAIKO. Il est aussi vrai que la meilleure façon de mieux appréhender ZAIKO est de disposer de la perspective que permet le fait de s'intéresser à toute la musique congolaise passée, présente ou à venir. Je m'autorise alors à satisfaire notre ami en postant Amoureux déçu de Jules Presley Shungu et Zaïko. Je cherche le souvenir du disque lui-même : est-il sorti sur Polydor, au verso de Charlotte Adieu n'Athénée? En 1971? Le chant Zaïko est encore dominé et caractérisé par le mariage (nouveau dans la musique congolaise) du ténor de Jules Shungu et de la première voix de Jhersy Jossart Nyoka. J'aime toujours dire qu'avant que Pépé Fély n'arrive à imposer à la musique congolaise moderne sa guitare magique et son incroyable dextérité, avant la bombe à hydrogène Cavacha, il y eut d'abord, pour cacheter et imposer Zaïko sur le marché comme un produit nouveau et novateur, il y eut d'abord le duo vocal insolite Jules-Jossart. Insolite, parce que nouveau. On n'avait pas encore chanté ainsi dans la musique congolaise moderne. Quand Gina et Bimi intègrent le chant de Zaïko, quand Evoloko Anto perfectionne sa voix et émerge comme maître de la chanson rythmée, le pacte entre ZAIKO et la musique congolaise moderne est scellé. cela dure bientôt 40 ans. Je joins aussi LUTA de Bella-Bella. Si mes souvenirs sont bons, LUTA est une composition de JEAN BOSCO, et pas d'Emile Soki, comme il nous est coutumier de le penser. Le disque sortit aux editions La Musette. Luta fait partie de la première vague des tubes qui mettront Emile Soki, prolifique compositeur décédé avec encore une centaine de chansons créées et non chantées, ainsi que son chant sur un piédestal, dans la foulée de "Jamais de la vie". Merci de confirmer. Guillaume.http://media.putfile.com/Amoureux-da-a-u-Jules-presley-Shungu-et-Zaa-ko-Langa-Langahttp://media.putfile.com/Luta-Orchestre-Bella-Bella

Messager 14/10/2008 23:21

Ya Moti,Je n'ai jamais pris pareille décision. je tenais simplement  calmer la tension entre nos amis. Qui peut se passer des chansons de zaïko?J'ai pris bonne note, tout en étant pas sûr que je dispose de la chanson Chéri Luta.Messager

Joseph Pululu 14/10/2008 20:15

Valentine, le tube de l'année !!!Si Valentine est décrêté Tube de l'année à la Une par Messager, il l'est aussi pour ma cinquième ou sixième année primaire. Symba, symbole d'amitié était mon groupe. Comme tous les groupes de Bandal, il n'a pas échappé au "chauvinisme des bana bandal", qui suivaient leur groupe partout. Mais bien plus, chaque repétition du groupe, qui se déroulait à bandal, dans une maison à étage , pas loin du marché Makelele, mis à leur disposition par leur parrain KEJE Kindoki, était pris d'assaut par les fans. C'est là dedans que je me glissais, pour les écouter. J'étais particulièrement admiratif du chanteur Ténor Rocky Lisaso, qui comme le bassiste, portait de larges "favoris". il avait un début de calvitie qui lui donnait un certain charme. A côté de lui, comme chanteur 2ème voix, il y avait Antmo - Antoine Mobunda - le grand frère de Chico Mawatu. Je me souviens encore de Paulin, l'accompagnateur, qui jouait aussi la guitare pour les chanteurs de Jerk: Benoît et plus tard Pat Mulumba. Mode de l'époque, ces jeunes artistes, ils avaient la vingtaine, portaient tous des polos eu polyamide ( Antmo et July Cuivre), sinon le polo César (Rocky Lisaso). J'avais remarqué qu'ils étaient toujours très propres sur eux et tiré à quatre épingle, même pour une simple répétition.Dans ce groupe, on ne pouvait pas ne pas remarquer le compositeur de Valentine : July Cuivre: grand mince et élancé. On avait parfois l'impression à le voir jouer que sa guitare électrique lui pesait. Toues les filles - les grandes - n'avaient d'yeux que pour lui. Et c'est lui qui dirigeait les répétitions.Une de mes soeurs de quartier - Ya Jacquy - suivaient les Symba partout. Et de temps à autres, son grand frère, venait faire un scandal , que ce soit à l'Appolo Bar ou au lieu de répétion, pour la ramener à la maison, non sans menacer July Cuivre d'une bonne raclée.Appolo Bar était pour Symba, ce qu'était le Bar Ma Elika pour Zaiko. Personne ne pouvait les battre dans ce cadre. je me souviens d'un samedi où Gaby Lita a jouer Chez Alphonso Bar devant des chaises vides, parce que Symba était programmé chez Appolo.Curieusement, cet orchestre qui avait le vent en poupe, disposait d'un producteur friqué et des instruments de musique propre, n'a pas su faire face à la vague Cavacha, qui emportait tout sur son passage. deux ans après la sortie de Valentine, Symba n'était plus qu'une histoire ancienne. l'aventure de Symba s'était arrêté net, comme si ils n'avaient pas voulu passer du Congo au Zaire. Les dernières photos de July Cuivre avaient été publié dans la revue Jeune pour jeune Likembe.En 1986, je croiserai July Cuivre aux environs du ministère des affaires étrangères. Il était devenu fonctionnaire à l'Office de Route. Il avait gardé sa démarche chaloupée de félin. Le cuivre brillait toujours, mais il fallait être "un connaisseur" pour voir derrière ce "Citoyen" portant Abas Cost et valise diplomatique, celui qui avait fait danser tout le Congo avec ses solos endiablés, à la Bavon Marie-Marie. 

YA MOTI 14/10/2008 15:07

Cher MessagerJe me retrouve dans ce blog depuis l'éclosion de l'idée tendant sa création au cours du merveilleux lisapo lya musique de notre bibliothèque vivant Emmanuel KANDOLO sur Congo2000.Je trouve dommage que vous ayez souhaité de clore toute nouvelle demande de morceaux musicaux de Zaïko sur le blog.Je reconnais que nous avons d'autres sujets intéressants à partager, mais croyez-moi, toute notre génération (demi-siècle), a beaucoup à partager autour, sur, à l'égard de ZAIKO.Je vous demande un peu d'indulgence sur point, je serai comblé dans mes souvenirs en écoutant les chansons "Amoureux deçu" de Zaïko et " Chéri LUTA", "Alexandrine de Bella Bella".Merci pour tout le travail accompli dans ce blog.YA MOTI