Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Banga Daring, banga Imana;
Roitelet Monyanya est l'auteur d'un tube célèbre "Imana Matiti Mabé". Comme Anaclet et les autres, l'ont souligné, la reprise du refrain "banga Daring, banga imana" m'a valu quelques "bigogo" bien senti de la part de mes grands du quartier, qui, vous vous en doutez bien étaient "du monde et du sang".
Il faut dire qu'être daringman à Kintambo dans les années 60-70, vous octroyait de facto un statut de "kingo ebende". C'est dans le sillage de mon grand frère que je suis devenu imanien malgré moi. Il avait adopté les couleurs d'imana par bravade et avait entrepris de me convertir à l'imanisme. chaque dimanche soir, à son retour du stade - qu'il a commencé à fréquenter dès l'âge de 8 ans - on ne s'endormait pas, sans qu'il m'ait raconté tout le match. Et en semaine, en s'appuyant sur son album de "phases", je pouvais mettre un visage sur les joueurs, d'Imana d'abord et des autres équipes ensuite. 
Je me souviens encore de ce big event, alors que un sort jeté sur Imana l'empechait depuis plusieurs années de battre Dragons, il y était parvenu, grâce à un  jeune joueur Emannuel Kakoko "Manu". Ce jour là, c'était la consternation dans tout le quartier camp Utex. Au petit bar de Tata na Bulemi (William), on achetait sa bière et on la consommait en silence.(Tata na Bulemi était un membre de la section Utexco de Dragons) Seul mon frère s'était permis, depuis le balcon de notre maison d'ouvrier de chanter à tue-tête, et moi avec lui, banga Daring, Banga Imana.
Notez que, comme l'a souligné Messager, être imanien vous conferait aussi un autre statut. Celui de moto ya mayele, en opposition avec un supporter de VClub, villageois ou bitshstsha. Ce n'est pas moi qui le dit. Franco de Mi-amor, copain de Vicky Longomba, n'a pas eu son sésame pour intégrer le comité de daring, malgré ses moyens. Il ne pouvait pas prendre part aux discussions sur l'avenir de cette équipe qu'il aiamait bien. je vous livre un sccop: si Vicky Longomba a intégré le groupe African jazz de la table ronde, c'est non seulement parce qu'il était un excellent chanteur ténor, mais aussi et surtou, parce que Mongo, il était imanien. Franco qui n'a fréquenté que l'Ecole Saint georges sous le Frère gabriel Ngola Mfuku, n'a pourtant pas tenu rigueur à ses amis d'Amida, d'autant plus que Vclub va lui tendre les bras, jusqu'à lui confier sa présidence. Vous noterez qu'au début des années 80, c'est à un imnien Nganga Dafirma, que Franco va confier la gestion de ses affaires, comme directeur général.
On notera donc qu'à la veille de l'indépendance du Congo, la rivalité la plus visible, qui cachait celle des Frères des Ecoles Chrétiennes et les Pères de Scheuts par leurs anciens élèves, s'exprimait plus facilement derrière les trois grandes équipes de football de léopoldville: daring, VClub et Dragons. Alors que le vrai enjeu était de savoir, quelle confession allait parvenir à placer aux plus haut postes ses anciens élèves et ainsi, donner à leurs mentor un rôle de lobbyiste.
Cette rivalité trouvait aussi son prolongement dans le soutien des équipes de Fascic: ainsi Beerschot de Kintambo, avait un lien avec Saint paul et VClub. cela a permis à Maggie Nssangu et Gento zanga d'intégrer Vita Club. a contrario, de jeune Daring Kintambo, on pouvait rejoindre olympique ou léosport, avant de terminer son parcours dans Dragons ou daring. Ce fut le cas pour Ndongala, Matoné Mbrio et les autres Didi bakoyene. dans ce lot, je reviendrai sur lui dans une autre évocation, il faut citer Ngunza Chang lai. le seul iconoclaste qui a justifié son statut de Ngembo (à nul autre pareil): Il est le seul joueur à avoir porté le maillot des trois grands dans sa carrière, Dragons, daring et VClub. 
PS: Messager,
J'aimerai juste vous suggérer de vérifier le nom "muniania" que vous pretez à Paul Mwanga. Muniania ou Moniania, me semble-t-il est le nom de Roitelet, un autre "Bakolo miziki", qui très tôt , a pensé au syndicalisme des artistes musiciens. pendant des années, il s'est battu pour que l'UNTZa intègre sa branche "musique" et je crois qu'il y était arrivé, puisqu'à la fin des années 80, il faisait partie de l'UNTZa

Joseph Pululu

 

Joseph,
Vous avez raison, Muniania n'est pas à confondre avec Mwanga. Cet article ne m'appartient pas. Il fait partie du dictionnaire réalisé par François Nimy Nzonga. Dans ce blog, j'avais diffusé la chanson banga Daring de Roitelet et Roger.Je ne pouvais pas corriger un article d'autrui.

Banga Daring, par Roitelet Muniania & Roger

Messager

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

matundu 06/07/2014 20:10

Cher frère Pululu,
je connais personnellement Roitelet de surnom, son vrai nom est MONIAMA, un vieux mwana lipopo, auteur-compositeur de la chanson Banga Imana Matiti Mabe.

messager 24/09/2008 20:58

Joseph,Vous avez raison, Muniania n'est pas à confondre avec Mwanga. Cet article ne m'appartient pas. Il fait partie du dictionnaire réalisé par François Nimy Nzonga. Dans ce blog, j'avais diffusé la chanson banga Daring de Roitelet et Roger.Je ne pouvais pas corriger un article d'autrui.Messager