Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

A propos de la chanson Kiyedi

Rectification.
Cher Messager,
Rien à dire pour le travail que vous abbatez pour remettre les infos d'antan dans leurs contextes;je voulais juste apporter rectification à propos de l'appelation des billets de banque de l'époque à savoir 1Z était appelé Shaba ou 1 tone;10 Z c'était le Kiyedi;50 Z le Mazé(allusion à la chanson Mazé du Vx Roch et enfin 500 Z c'était le Maréchal(allusion au pont Maréchal de Matadi).Je ne manquerais pas d'intervenir prochainement pour commenter d'autres infos.C'est passionnant de lire ce blog.

Au sujet de Etumba na Ngwaka

C'est vrai que Lola était une belle composition(l'orch Maquis)mais au sein de l'orchestre Etumba na Ngwaka il y avait d'autres belles chansons aussi Mayuna par exemple et soucis Ya Muana;dans Viva La Musica il avait composé aussi Nkeni Ya Bolingo(Nkeni ya bolingo tobonzela Nkolo mobeko monene ya Muana Nzambe,bolingo ezalaki se kotiola moke moke lokola fololo....),Tantine Betena et Baya Mbangu Baleka(Langa langa Stars);Liwa Yo Moyibi dans Zaiko.Pour conclure,Lola est une des belles chansons que Ya Yogo,Ya Théo a laissé dans l'univers musical de notre pays.@+!

Au sujet de Nkura Elombe

C'est aussi vrai que Nkura Yum faisait parti de l'orchestre Festival des Maquisards et avant le Festival des Maquisards il était dans Afrizam de Pépé Ndombe Opetum,Bumba Attel,Empompo Loway,Sam M
angwana et Espérant Kisangani.Je ne sais pas s'il avait rejoint encore Ndombe Opetum et Dino Vangu dans Makina Loka? Et depuis je n'ai plus de trace de cet artiste de talent.Il en est de même pour Jeef Mateta.

Kinzonzi Michel



Cher ami,
A propos de Dindo Yogo, j'ajouterais qu'il était également l'auteur de la chanson Sinanduku qu'il avait introduite dans le répertoire de Viva-la-Musica.
Kim


Queques souvenirs sur Stukas

 

 Les souvenirs de nos amis Dodo, Antoine Nickel,Dio-Dio sur l’histoire de Stukas m’ont permis de noter ce que ma mémoire garde encore de cet orchestre. En effet, en 1974 ou 1975 je me souviens avoir passé deux week-end enflammés au quartier Kunda à Matete, au bar « la famille » de Muissa Camus, en compagnie de Samy, le petit frère de Sak Sakoul et de Lomingo Alida, venus me rendre visite. Lomingo nous avait racontés que les funérailles du soliste Samunga, qui venait de décéder, avaient lieu en l’absence de Lita Bembo et qu’en tant que No 2 de l’orchestre,il (Lomingo) avait dû faire face aux pressions de la famille du défunt soliste Samunga.

 

Quant à Djo Issa, moi je crois l’avoir vu pour la 1ère fois entre 1975 et 1976 lors d’un «  Kin Show » sur le plateau de la Renapec. La ligne d’attaque de Stukas alignait Lita Bembo, Lomingo et Djo Isaa. Après le concert télévisé, Tala Ngaï, le directeur de la Renapec, qui nous dispensait le cours des techniques de cinéma, nous avait racontés comment le studio de la Renapec avait été pollué par l’usage à l’excès des stupéfiants par les musiciens de Stukas.

 

Vers 1978 ou 1979, j’avais assisté au concert de Stukas livré à Bandalungwa , au moment où Lita Bembo venait de rentrer de l’Europe. Lita Bembo awuti poto. A cette époque, Stukas avait comme chanteurs Kisola Nzita, Suke Bola et Lita Bembo.( Lomingo Alida et Djo Issa )étaient déjà partis . Parmi les danseuses, il y avait une certaine fille qui venait de Lubumbashi, d’où le cris «  natoka Lubumbashi » lancé par Suke Bola. Comme portier, Stukas recourait aux services du Maître Zelex.

Messager


Bonjour Messager,
Je viens de lire ton commentaire sur Stukas et il y a des points sur lesquels je ne suis pas d'accord.
D'abord, à propos de l'absence de Lita Bembo aux funérailles de Samunga (mort en 1977 après la sortie de Moseka Mbuza et Lita Bembo alobi), c'est inexact. J'habitais Lemba tout comme Samunga (il habitait près de Ngaba). Lita Bemboétait présent, et bel et bien présent, aux funérailles de Samunga. Il était habillé en blouson et pantalon jeans délavé ! Je me rappelle très bien car c'était la 1ère fois que je me suis retrouvé aussi près de lui.
Deuxièmement, Lita est parti en Europe en 1978 accompagné de Lomingo Alida, Kisola Nzita, le soliste Kembo et les 3 danseuses : Jacky Sadara, Nathalie et Mama Leki !
Si Djo Isa n'était plus dans Stukas en 78-79, Lomingo n'a jamais quitté le groupejusqu'à ce qu'il soit tombé aux oubliettes après le départ de Lita Bembo en Europe (milieu des années 80).
Donc si Lomingo n'était pas présent au concert auquel tu fais allusion, ça ne pouvait être qu'une simple absence.
C'est Suke qui est parti en premier, abandonnant carrément la musique.
La danseuse originaire de Shaba devait être Mama Leki, car Nathalieétait de Kisangani (natoka Kisangani). Pour Jacky Sadara, j'ai un doute mais je crois qu'elle est du Kivu. Mais comme elle était la plus célèbre, je crois qu'il y a des gens qui sauront nous dire !

Antoine Nickel


Mon cher Nickel,

Je vous remercie d’avoir réagi à mes souvenirs sur le Stukas. Ndeko na ngai, kobosana ete eza masolo. On peut oublier certains détails suite à l’usure du temps sur nos mémoires. Concernant le décès de Samunga, moi personnellement je n’avais pas assisté à ses fumérailles. Les propos que je reprends ici m’avaient été rapportés par Lomigo Alida en personne à Matete au cours de sa visite.

S’agissant de votre affirmation selon laquelle "Lomingo Alida n’a jamais quitté le groupe", je vous rappelle que si. Alida Lomingo s’était retrouvé dans L’Ok-Jazz à une certaine époque . Probablement entre les années 1979 et 1980. C’est là où il s’était affublé le sobriquet de « AYATOLLA ». N’est-ce pas ? C'est peut -être ce qui expliquerait son absence au concert de Stukas à Bandal.

Quant aux danseuses, vous semblez  connaître mieux que moi leurs noms. Mais cette fameuse mama leki n’était-elle pas la sœur de Lita ? Il me semble que l’une de ses soeurs était danseuse.

Koba masolo.

Messager


JE voulais intervenir a propos ya mort ya professeur SAMUNGA.. Lita Bembo etait bel et bien present na funeraille ya samunga,si je me rapelle bien,il a  porter meme la croix et alelaki samunga penza. si je me rapelle ezalaki na 1978...quant a LOMINGO,akotaki OK JAZZ pas en 78 ou 79 epoque stukas ezalaki na succee makasi  mais en 1985 ou 1986...

 

 Sonny mokonzi


Sonny,

D’après  votre témoignage et celui d’Antoine Nickel il devient évident que Lita Bembo avait assisté aux funérailles du soliste Samunga. Nous sommes ici pour nous compléter en nous rappelant certains détails déjà oubliés ou bien comportant quelques lacunes. S’agissant du décès de Samunga, je suis certain qu’il a eu lieu entre 1974 et 1975, pas en 1978.

En ce qui concerne l’entrée de Lomingo Alida dans l’OK-Jazz, je dois fouiller certains archives pour être sûr de la date exacte. C’est possible comme vous le dites que ce soit après la dislocation de Stukas. Quant à l’année exacte je ne saurais donner ma langue au chat.

Continuons notre lisapo.

Messager



ça fait vraiment plaisir de discuter avec vous tous, mes amis et frères !
Je vais peut-être insister un peu, mais c'est parce que là je suis sûr de ce que j'avance.
D'abord à Messager, je dois insister pour dire que feu Samunga est décédé en 1977 après son retour dans Stukas et après la sortie de Moseka Mbuza, mieux encore après le départ de Bongo Wende dans Viva.
Etant donné que Viva  est né en 1977 et que Bongo Wende est arrivé quelques mois après, Samunga était encore vivant en 1975, année où il était dans Vévé. 1974 fut l'année de la danse Ekonda Saccadé et de la victoire à la Fikin de Stukas face à Zaïko, avec le professeur Samunga à la guitare solo.
Quand je dis que Lomingo Alida n'a jamais quitté le Stukas, je veux dire tant que ce groupe existait vraiment à Kin. Alida est apparu dans dans Bana OK au milieu  des années 80 (en tous cas après 1984) après que Lita Bembo se soit installé en Europe et que Stukas n'existait pratiquement plus. Et même plus tardque ça car il a continué à chanter avec Lita Bembo en Europe notamment dans l'album "Promesse", "Bozae", "Cynthia", etc (avec également JP Buse). Si ça vous intéresse, j'ai ces chansons !

Antoine Nickel


Cher Antoine Nickel,

Votre intervention met momentanément fin à notre sujet sur " Stukas". Vos détails ont été d’un grand apport. Désormais, lorsqu’une question sur Stukas surviendra, nous ferons appel au spécialiste que vous êtes. A travers nos discussions ,nous faisons en même temps la promotion de nos orchestres.

Messager


Cher Messager,
Je completerais ceci à propos de l'orchestre Stukas de notre showman Libeki national;le professeur Samunga est mort entre 1977 et 1978.Bojakina(Bongo Wende) le dernier fils né avait pris le chemin du village Molokai et du côté d'Hillstone pour pallier à l'absence de ce dernier Kembo l'homme invisible prit le commande pour basculer tout kin avec les sebenes endiablés de Kita Mata ou Caiman!!!Quant à Joe Issa(A luyambula nsingu;ceux qui ne dansent pas sont sont des inaptes tout droit...) faisait des va-et-vient comme tout bon pigeon voyageur de l'époque et il n'était pas le seul(Kwamy La Situra,Mujos,Bozi,Djanana sans oublier Sam Mangwana,Ndombe Opetum...Mais par contre Lomingo Alida dit l'Ayatolah lui n'avait jamais quitté Stukas pour un autre groupe.Voici la raison de l'incorporation de Lomingo dans l'Ok Jazz.En 1985, le papa de Lita Bembo(ou sa famille) vend les intruments du groupe ce dernier parvint à garder l'effectif du groupe multipliant des prestations à kin et à l'intérieur du pays avec le concours de Leyi Sene comme impressario,le vx Lossikiya était déjà du côté de Type K et l'Afrisa.Mais en 1985,à la création de l'Antichoc de Bozi les Dodoli,Nguma Lokito,Nono Fétiche désertèrent à leurs tour Lomingo.Jearris Fimbo lui avait rallié Bipoli dans Victoria Principal.Lomingo,Théo Lolango,Le Vx Suké encore de retour et Leyi Sene à bout de souuffle baissèrent bras et c'est là que le Gd Maître Franco embaucha l'Ayatolah pour l'Ok Jazz.Et c'est grâce à l'Ok Jazz que Lomingo avait gagné Bruxelles.J'ai pris du temps pour ordonner ce récit mais un ou plusieurs détails peuvent manqués.Ces réactions dans le respect des uns et autres doivent inspirées nos hommes politiques et certains journalistes(chroniqueurs ou présentateurs) congolais de la diaspora et ceux de la Rdc.Une fois de plus bon vent à notre blog.

Kinzonzi Michel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
voici macontrubition à propos de la mort de professeur Samunga et du départ de Lomingo:effectiment samunga etait mort vers la fin de l'année 1977. Apres le deuil natoinal d'octobre 77. téléZaire avait renoué avec son programme normal en invitant STUKAS à l'émission"kin shon"grace à cette émission que le prof a pu laisser sa dernière image àla tele.Ce soir la le prof s'etait surpassé, il avait fait quelques demonstrations;jouait saguitare solo sur son dos et voire même grattait les cordes à l'aide de ses dents. D'ailleurs, cette image nous a été diffusée une semaine apres lors de l'emission"Carroussel kinois" de lutu Mabangu quand lita venait annoncer aux mélomannes la mort de Samunga. quant à Kembo était engagé pour pallier à labscence ou mieux au vide laissé par le prof.car bongo wende et lossikia etaient déja partis. revenons à lomingo Alida, il était fidele à son stukas cheri. pour survivre il s'est improvisé chauffeur taxi. deux activités à la fois. A la fin, ila relancé le stukas avec maitre sampino de hakala mokonzi de mombele d'où la chanson "rastamonga"mais c'était courte durée en 1985 il s'en va pour O.kjazz
Répondre
A
        Cher   messager                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
Répondre
K
Cher Messager,je completerais ceci à propos de l'orchestre Stukas de notre showman Libeki national;le professeur Samunga est mort entre 1977 et 1978.Bojakina(Bongo Wende) le dernier fils né vait pris le chemin du village Molokai et du côté d'Hillstone pour pallier à l'absence de ce dernier Kembo l'homme invisible prit le commande pour basculer tout kin avec les sebenes endiablés de Kita Mata ou Caiman!!!Quant à Joe Issa(A luyambula nsingu;ceux qui ne dansent pas sont sont des inaptes tout droit...) faisait des va-et-vient comme tout bon pigeon voyageur de l'époque et il n'était pas le seul(Kwamy La Situra,Mujos,Bozi,Djanana sans oublier Sam Mangwana,Ndombe Opetum...Mais par contre Lomingo Alida dit l'Ayatolah lui n'avait jamais quitté Stukas pour un autre groupe.Voici la raison de l'incorporation de Lomingo dans l'Ok Jazz.En 1985, le papa de Lita Bembo(ou sa famille) vend les intruments du groupe ce dernier parvint à garder l'effectif du groupe multipliant des prestations à kin et à l'intérieur du pays avec le concours de Leyi Sene comme impressario,le vx Lossikiya était déjà du côté de Type K et l'Afrisa.Mais en 1985,à la création de l'Antichoc de Bozi les Dodoli,Nguma Lokito,Nono Fétiche désertèrent à leurs tour Lomingo.Jearris Fimbo lui avait rallié Bipoli dans Victoria Principal.Lomingo,Théo Lolango,Le Vx Suké encore de retour et Leyi Sene à bout de souuffle baissèrent bras et c'est là que le Gd Maître Franco embaucha l'Ayatolah pour l'Ok Jazz.Et c'est grâce à l'Ok Jazz que Lomingo avait gagné Bruxelles.J'ai pris du temps pour ordonner ce récit mais un ou plusieurs détails peuvent manqués.Ces réactions dans le respect des uns et autres doivent inspirées nos hommes politiques et certains journalistes(chroniqueurs ou présentateurs) congolais de la diaspora et ceux de la Rdc.Une fois de plus bon vent à notre blog.
Répondre
A
ça vraiment plaisir de discuter avec vous tous, mes amis et frères !Je vais peut-être insister un peu, mais c'est parce que là je suis sûr de ce que j'avance.D'abord à Messager, je dois insister pour dire que feu Samunga est décédé en 1977 après son retour dans Stukas et après la sortie de Moseka Mbuza, mieux encore après le départ de Bongo Wende dans Viva.Etant donné que Viva  est né en 1977 et que Bongo Wende est arrivé quelques mois après, Samunga était encore vivant en 1975, année où il était dans Vévé. 1974 fut l'année de la danse Ekonda Saccadé et de la victoire à la Fikin de Stukas face à Zaïko, avec le professeur Samunga à la guitare solo.Quand je dis que Lomingo Alida n'a jamais quitté le Stukas, je veux dire tant que ce groupe existait vraiment à Kin. Alida est apparu dans dans Bana OK au milieu  des années 80 (en tous cas après 1984) après que Lita Bembo se soit installé en Europe et que Stukas n'existait pratiquement plus. Et même plus tardque ça car il a continué à chanter avec Lita Bembo en Europe notamment dans l'album "Promesse", "Bozae", "Cynthia", etc (avec également JP Buse). Si ça vous intéresse, j'ai ces chansons !
Répondre
S
JE voulais intervenir a propos ya mort ya professeur SAMUNGA.. Lita Bembo etait bel et bien present na funeraille ya samunga,si je me rapelle bien,il a  porter meme la croix et alelaki samunga penza. si je me rapelle ezalaki na 1978...quant a LOMINGO,akotaki OK JAZZ pas en 78 ou 79 epoque stukas ezalaki na succee makasi  mais en 1985 ou 1986...
Répondre
A
Bonjour Messager,Je viens de lire ton commentaire sur Stukas et il y a des points sur lesquels je ne suis pas d'accord.D'abord, à propos de l'absence de Lita Bembo aux funérailles de Samunga (mort en 1977 après la sortie de Moseka Mbuza et Lita Bembo alobi), c'est inexact. J'habitais Lemba tout comme Samunga (il habitait près de Ngaba). Lita Bembo était présent, et bel et bien présent, aux funérailles de Samunga. Il était habillé en blouson et pantalon jeans délavé ! Je me rappelle très bien car c'était la 1ère fois que je me suis retrouvé aussi près de lui.Deuxièmement, Lita est parti en Europe en 1978 accompagné de Lomingo Alida, Kisola Nzita, le soliste Kembo et les 3 danseuses : Jacky Sadara, Nathalie et Mama Leki !Si Djo Isa n'était plus dans Stukas en 78-79, Lomingo n'a jamais quitté le groupe jusqu'à ce qu'il soit tombé aux oubliettes après le départ de Lita Bembo en Europe (milieu des années 80).Donc si Lomingo n'était pas présent au concert auquel tu fais allusion, ça ne pouvait être qu'une simple absence.C'est Suke qui est parti en premier, abandonnant carrément la musique.La danseuse originaire de Shaba devait être Mama Leki, car Nathalie était de Kisangani (natoka Kisangani). Pour Jacky Sadara, j'ai un doute mais je crois qu'elle est du Kivu. Mais comme elle était la plus célèbre, je crois qu'il y a des gens qui sauront nous dire !
Répondre
K
Cher ami,A propos de Dindo Yogo, j'ajouterais qu'il était également l'auteur de la chanson Sinanduku qu'il avait introduit dans le répertoire de Viva-la-Musica.Kim
Répondre