Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

La République Démocratique du Congo célèbre aujourd'hui le 48e anniversaire de son accession à l'indépendance. En d'autres termes, notre pays fête les 48 ans de sa gestion par ses propres fils. Avec quel bilan ? A chacun de nous d'y répondre. La question qui nous préoccupe aujourd'hui est celle de savoir s'il faut commémorer, réhabiliter ou oublier le 30 juin ?
 Si nous nous référons à l'histoire de notre pays, le jour de l'indépendance n'a été véritablement commémoré que de 1960 à 1965. Lorsque les festivités de DIPANDA ,UHURU, ou KIMPWAZA donnaient lieu à de grandioses manifestations à travers tout le pays. Manifestations  ponctuées par des défilés militaires et scolaires où s'illustraient  des " tambour-major" et des majorettes, et qui se clôturaient par des matches de football entre les équipes locales. Lorsque les enfants de l'indépendance que nous étions, chantions à tue-tête "Débout congolais" et d'autres chants patriotiques tel que" Notre Congo sera toujours uni, il votera toujours l'unité. Kivu, Katanga, Kasaï, Léo, Équateur, Oriental qui forment le Congo..." Lorsque la population croyait encore à l'épanouissement du jeune état indépendant situé au coeur de l'Afrique.
 Mais les différents régimes qui se sont succedés au pouvoir en RDC ont tout fait pour éclipser la date du 30 juin au profit des dates "porte-malheur", marquant  leur arrivée au pouvoir. C'est ainsi que  le 24 Novembre 1965( pour le régime Mobutu) ,et le 28 Mai 1997(pour l'AFDL de Kabila),ont réduit le 30 juin à une date accessoire dans l'histoire de la RDC.
 Aujourd'hui, cette date(le 30 juin) mérite d'être réhabilitée et commémorée comme il se doit à travers tout le pays, afin de réparer l' injustice instaurée par les différents régimes égoïstes . Une pays qui n'honore pas sa date de fondation ne saurait entrevoir l'avenir avec sérénité. Réhabilitons donc le 30 juin, sinon officiellement, du moins individuellement. Dans nos coeurs.
Messager

==========================================================================

Les Congolais en plein préparatif de la fête de l'indépendance du 30 juin
À un jour de la commémoration du 48e anniversaire de l'indépendance de la RDC, les principales villes du pays revêtent leurs plus belles robes...
Kananga : le président de la République assistera au défilé de l'indépendance

Sur toute la ville, la majorité des maisons de couture ont ouvert leurs portes ce dimanche, afin de terminer la couture des tenues et uniformes.
Les dernières couches de peinture par-ci, des manifestations sportives par-là sont les signes de la réussite de cette journée.Les prêtes et pasteurs ne sont pas en reste. Dans leurs cultes, ils ont rappelé à leurs fidèles l'objectif de la souveraineté nationale pour ce jour. Un pasteur de l'église de réveil a appelé les fidèles à collaborer avec le gouvernement pour la reconstruction de la RDC...
En rapport avec ces festivités, des rencontres de basket-ball et de football sont organisées entre les équipes locales. Les finales vont se jouer au stadium de l'espoir et au stade des jeunes, dans les heures qui viennent.

A Mbuji Mayi, tout est fin prêt
Des bâtiments publics ont été repeints. L'effervescence est montée d'un cran du côté population. Certains attendent le début des manifestations tandis que d'autres fait face à la situation socio économique précaire du moment.
 La même chose se fait dans les entreprises privées, paraétatiques ou publiques. Dans les sociétés de communication ou de publicité, on se presse pour achever l'impression de t-shirts, de calicots ou encore de pancartes arborant des slogans patriotiques... 

Le Kasaï Oriental veut célébrer cet évènement avec faste, d'autant plus que le chef de l'Etat est à une centaine de kilomètres, soit à Kananga, au Kasaï Occidental voisin. Mais une frange de la population a perdu son enthousiasme vu la situation économique et social précaire de la province en ce moment...

Théthé

======================================================================================


 

 Écoutons une fois de plus la chanson de l' indépendance

INDEPENDANCE CHA CHA
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joseph Pululu 01/07/2008 15:27

Le Rwanda ne fetera plus le 1er juillet, sa fête de l'indépendance. A la place, les autorités de Kigali feteront la victoire de l'armée patriotique rwandais "APR" et de son aile politique le FPR sur les forces d'Habyarimana. L'explication paraît simple et plausible. Pourtant derrière ses bonnes intentions, se cache un retour insidieux à l'ordre Tusti, si ce n'est à la monarchie tutsi qui avait asservi les hutus. rappelons que le 1er juillet 1962 est la date de la révolte du peuple - les hutus- et la fin de la monarchie tutsi. Comme le souligne Messager, cela ne changera rien dans les coeurs des rwandais qui pendant 45 ans ont feté leur liberté et lipanda, non seulement du colon belge mais aussi de la monarchie Tutsi.