Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager


Le sujet que vous venez d'évoquer, Messager, est très intéressant. Personnellement, je n'ai pas été à l'internat, mais à l'école primaire dans le Kongo central (actuellement Bas-Congo) j'ai connu cette discipline. Elle était rigoureuse, mais cette rigueur avait vraiment sa raison d'être. Évidemment à ce moment-là, c'est toujours mal vécu par les élèves, mais c'est bien après que l'on reconnaît ô combien cela était important.

La différence se fait ressentir dans ce que vous dites en comparaison avec la jeunesse d'aujourd'hui. Et c'est vraiment dommage. En lisant la petite récitation, nous remarquons bien qu'elle confirme ce que vous venez de dire : « tout s'apprend dès le bas âge », parce que bien qu'étant adulte, cette récitation est restée. Nous gardons en mémoire beaucoup de choses que nous avons apprises depuis l'école primaire et cela reste.

La beauté de cette récitation aussi, c'est qu'elle respecte la linguistique et la grammaire africaines, avec un accord parfait, cela fait plaisir.
De nos jours, nos langues sont dénaturées. A titre d'exemple "le lingala", est créolisé. Une phrase comporte souvent un mot français parce que nous ne savons pas ou bien on ne nous a pas appris comment il se dit en lingala. La prononciation de certains mots français ! N'en parlons même pas ; le U et le I pas de différence, Dieu se prononce Dié....
L'éducation nationale devrait instaurer le cours de morale dans son programme. Parce que la jeunesse d'aujourd'hui est sacrifiée. On insulte son prochain sans retenu, le mensonge, l'escroquerie, ... tous les vices sont manifestés par cette même jeunesse.
Les anciens instituteurs, à titre d'exemple, n'avaient que le niveau de 4 ans des humanités, mais leur français écrit et parlé n'avait rien à voir avec celui des élèves d'aujourd'hui qui auraient le même niveau, voire ceux qui auraient l'équivalent du Bac et plus....

Espérons qu'un jour cela changera.

SULMANY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article