Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

  La liste ci-après comprend les nons de personnes vivantes et décédées, ainsi que certaines appellations déjà révolues.Le rappel de tous ces noms et dénominations tient compte de leur notoriété à l'époque. Nous n'avons nullement l'intention de souiller la mémoire des personnes disparues .N'oublions pas que le but de notre blog est le rappel de certains souvenirs.

Massamba Newman.+
 Newman fut l'homme d'affaires le plus médiatisé de son époque, et disposant d'un magasin bien garni près de l'Hôtel Memeling.Il fut à la fois célèbre et client de la justice. La nature exacte de ses démélés judiciaires  demeure inconnue du grand public.
Maman Ilondo
 
C'est la toute première présidente de femmes commerçantes du Congo alors Zaïre.Maman Ilondo symbolise la réussite des congolaises épousées par les Ouest-africains(Popo).Une véritable maman ya zando.
Pireira
 
D'origine Angolaise,Peirera figure parmi les fandateurs de F.C Daring Imana,avec le père de la Kethul (tata Raphaël).Le public kinois lui prête des pouvoirs surnaturels capables de changer la tournure d'un match en pleine évolution.
Il fut à la fois admiré et haïs par les supporteurs Imaniens.
Baron Manoka +
 Baron Manoka fut un homme d'affaires de la 1ere génération, avec un immeuble situé près de Bongolo.Il fut fier de sa réussite et immortalisé à travers plusieurs chansons.
Nguza(le devin)+
 Ce devin ou nganga habitait le quartier de la zone de makala auquel il prête son nom:Makala Nguza. C'est l'un des nganga célèbres que notre capitale ait compté.Les visiteurs venant de toutes les couches de la population se bousculaient chez-lui comme on se bouscule actuellement devant les églises de reveil.A la recherche du bonheur!
Eugène Ndjoku( Eo baba)
 Eugène Ndjoku est un leader politique des années 60. Fondateur de l'UNIMONGO avec Justin Marie Bomboko, il fut également gouverneur de la Ville de kinshasa sous la 2e République.Eo baba s'était distingué lors d'une séance d'animation politique au stade du 20 Mai,en esquissant quelques pas de danse, dignes d'un guerrier mongo.
Nguza Bonanza +
 
Nguza  fut le propriétaire d'une brasserie produisant la bière"Brana" et d'un grand et bel hôtel "Bonanza",situé à l'entrée du marché central de Kinshasa.Il fut connu de tous les Kinois.
Exubérant,Nguza déclarait à qui voulait l'entendre que la brigade mobile, donc l'Etat congolais était son locataire.En vrai mécène, il contribua à l'asphaltage d'un tronçon routier à Kingabwa.
Kabayi wa kabayidi
 Kinois pur sang,Kabayidi fait partie des enfants terribles.Les mauvaises langues affirment que le vieux Paul n'a quitté la parcelle familiale que lorsqu'il fut nommé gouverneur de la ville de Kinshasa.
Kalend,dit Mundel Ndombe +
 
De son vrai nom Kalend, Mundel Ndombe fut un acteur célèbre du théatre National. Avec son complice Nzundu.
Kalend fut aussi un disciple des "apôtres" ou "baba", qui interdit la transfusion sanguine.Il succomba d'une banale maladie pour avoir appliqué les consignes de sa secte.
Zumbu "Sonnerie"+
 
Sonnerie avait effectué un parcours à l'américaine.Il fut cireur des souliers, danseur de Zaïko,féticheur et homme d'affaires.Il lui arriva même de briguer la présidence de FC Imana.
Mapumba dit "Charlot"
 Cet agent de roulage a fait la fierté de la gendarmerie nationale, par sa tenue, ses gestes et surtout par sa façon de régler la circulation aux heures de pointe.Tous les usagers de la route-y compris les diplomates- de passage sur l'Avenue Kasa-vubu,au niveau du Zoo, n'avaient d'yeux que sur charlot,à qui ils glissaient parfois quelques billets de banque dans la poche.
Landu Lusalakasa
Grand journaliste de la RTNC. Ancien directeur de l'AZAP, Landu se faisait remarquer par ses interviews pleines d'éloges à l'endroit du couple présidentiel.
Jean-Jean +
 Avec son look à la "Moshe Dayan", Jean-Jean fut toujours aux côtés de Luambo Franco.Il avait disparu bien avant son maître, Franco.
Kossa-Kossa
 
Kossa-kossa est le nom d'un orchestre d'interprétation fondé par le patron de "Suzanella Maison Blanche", où cette formation se produisait chaque jour.Ses musiciens avaient tellement maîtrisé le répertoire de l'OK-Jazz au point où un de leurs chanteurs fut recruté par Franco.
Licopa
 
Le terme "Licopa" utilisé par les kinois pour désigner un arrangement ou une coopération tire son origine d'une affaire politico-judiciaire survenue vers 1967-'68, dans laquelle furent impliqués quelques congolais de deux rives,dont un certain Ando Ibara.
Mozingo(Mozin)
 
Joueur, puis entraîneur de Basket de BC ONATRA à l'époque de Pili-Pili, Mozin avait aussi assumé les fonctions "d'administrateur" et de portier au sein de l'orchestre Zaïko.Il a fait partie de "gros bras" Kinois de son époque.
Bindo Promotion
 
Fils d'un diplomate,Bindo s'était fait connaître vers 1990 à travers tout le pays, grâce au jeu de l'avion dans lequel il réussit à embarquer tout le monde.Comme il fallait s'y attendre, il avait fini par la prison.
Faustin Manzikala +
 Fils d'un soldat de la Force Publique,le jeune Manzikala avait passé sa jeunesse au camp militaire de Mbanza-Ngungu.Il fut président de sa province d'origine:"Kibali-Ituri" en 1962, avant d'exercer les foncrions de gouverneur de la Province du Katanga en 1967.Au Katanga, Manzikala aurait reçu mission de mettre fin à une sorte d'apartheid instauré par les européens.
A kinshasa, il habitait Mbinza Pigeon où sa famille devrait posséder de larges concessions.Connu pour certaines atrocités, il avait fini sa vie en prison.
Iyeli dit Ebale Mbonge +
 
Ancien de l'ANC et ex- diplomate en République du Congo Brazzaville, Iyeli dit Ebale Mbonge avait cunnu la gloire en tant que gourou d'une secte religieuse.Ses adeptes lui reconnaissent les pouvoirs surnaturels, même après sa mort.
André Maboke
 
Cet ex Officier de l'ANC s'était reconverti dans le sketch radiodiffusé avec les comédiens de sa génération:  Molangi ya pembe, Jamais Kolonga, Ewasso Cathérine, et plus tard Likwanga Nzala.
C'est lui qui a prêté son nom à tout ce qui touche au sketch dans le langage courant en RDC.
Ado Makola +
 
Ado avait démarré comme couturier, avec un atelier dans ce qui fut le bar Kimpwanza. Après , il s'est lancé dans des activités diverses, lesquelles l'ont hissé très haut. Il fut particulièremet obsédé par la spéculation foncière.Il peut être classé parmi les "fonceurs" que notre pays ait produit. Rien ne l'arrêtait pour s'enchir. Il est d'ailleurs mort précocement.
Sakombi(mesure)
 
Dans le langage kinois,sakombi signifie le gobelet que l'ancien Gouverneur Dominique Sakombi avait imposé comme mesure de quantité,en vue de lutter contre la hausse des prix sur le marché.
55
 
Nom d'un aliéné (fou) connu à l'époque par tous les kinois pour son éloquence en français.
Mbelekete
 Un quidam Kinois qui amusait le public avec son vélo.
Lusakivana 
 Un des hommes d'affaires ayant libéralisé les chambres froides à Kinshasa. Avant, seules les gandes sociétés avaient le monopole des chambres frigoriques (Congo Frigo,Sarma, etc)
Mwamba wa mampa
 
Homme d'affaires de Mbuji-mayi qui a fait fortune dans l'industrie des pains ou boulangerie, d'où le surnom de Mwamba wa mampa. C'est le père de Nozi Mwamba.
Honorable Kasende
 
Homme d'affaires et plusieurs fois député de Kikwit. Il est connu par tout le mayumbe pour son franc parler.
Père Buffalo( de son vrai nom Jef De Laet)
 
Prêtre catholique d'origine belge. Il avait comme vocation la réinsertion des jeunes délinquants dans la société. C'est lui qui avait fondé le célèbre orchestre "Minzoto" qui était au départ un groupe de Jecoba, avec Massacre,Bozi Boziana(Mbenzuama)... Il fut curé à St Pierre(Kinshasa),à Kintambo, à Matete,et à Ngiri Ngiri.Il est encore en vie à Bruxelles.
Masini(Demario)
 
Champion de pousse-pousse devenu par la suite marathonier.
Fontshi
 
Homme d'affaires de Mbuji-Mmayi ayant fait fortune dans le diamant.Fontshi n'avait pas fait de longues études. Auteur d'une citation devenue célèbre au Kasaï "Français eza mbongo te" ou "parler français ne signifie pas avoir de l'argent".
ITB(itébé)(Integrated Tug/Barge)
 Pseudonyme d'un porteur au port de l'Onatra des années 60-70,dôté d'une force impressionnante et capable de soulever d'un seul essai un crocodile.
Elo-Jazz
 Détraqué mental plus connu dans les communes de Kinshasa et Barumbu.
Ngualaf +
 
Commerçant congolais dont le siège de ses activités était situé en face de l'ISTA-Gombe.Amateur du cinéma,il avait contribué à la réalisation d'un court métrage dans lequel lui-même et l'artiste musicien Sak Sakoul furent des acteurs
principaux.
DECANTOR
Je vodrais ajouter un nom dans cette rubrique. Il s'agit de DECANTOR. Decantor fut un des premiers maîtres judoka si pas le premier ceinture noire, 8éme dan ou plus. Il travaillait à la Banque Du Congo. Il semble qu'il aurait voulu se battre contre le lion du zoo de Kinshasa, mais malheureusement les autorités ne lui accordèront pas l'autorisation. Decantor, une autre légende Kinoise .

( Signé Edjidjimo Bina, Un kinois authentique) 




Messager
nti_bug_fck
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

amigo 03/11/2018 17:07

Juste pour les plus jeunes, Massacre ( Johnny Massacre exactement )dont il est question sur l'orchestre Minzoto n'est autre que " Takinga( je te longole ) un grand créateur d'opérettes. Il y avait aussi à la grande époque de l'orchestre "Les étoiles " qui deviendra Minzoto à l'authenticité , Ambele Mondo, Epineron le batteur, Bozi évidemment, Michaux ( Shora maillot jaune, etc, etc.

daniel 15/07/2012 12:37


Bonjour  je tiens a vous informer que le pere BUFALO est deja mort depuis l'année 2011 d'une crise cardiaque à bruxelles .Merci

kinsala 10/12/2009 08:52


le grand patron comme  lengo diandinga  du groupe  ledya   et  tatu  kasebu  de icci  et  mpungi  ndosimao  de  meublemat 
zaire  ils ont baucoup contribuè au pays  et teddy kinsala  le faubour


kilama magalie 06/06/2009 20:37

concernant les sakombi, il y a bien eu Denis sakombi qui a occupé bien de hautes fonctions dont celle de ministre de l'intérieur; il a aussi été membre du comité central et plusieurs fois député de Lisala. En plus de Denis et Dominique, il y a eu Sakombi Gérard, juriste de formation qui a occupé de hautes fonctions dans la magistrature. Et, c'est lui le père de la journaliste sakombi bakonzo. Mr Gérard Sakombi est décédé le 26 juin 2003. J'en parle avec détails parce que Célestine est ma marraine.             

ekope sakombi 26/04/2009 21:36

i am the ekope of the 2000 area can u help me find out more

bolenge ngbanzo 02/04/2009 22:05

Monsieur, l'idée de créer un lexique est en soi  bonne,  mais vous devriez affiner vos recherches avant de les coucher en ligne car elles sont fantaisistes et truffées d'énormités insupportables de la part de quelqu'un qui fait office d'intellectuel. Ce que vous dites sur "IYELI dit Ebale Mbonge" est une affabulation et très incomplet au point de donner inutilement une fausse idée de la personne . Vous dites qu'il était diplomate en Inde C'est faux! Consultez donc les annales diplomatiques du Ministère des Affaires Etrangères. Je vous informe donc que M. Iyeli Mpela i-nseki a été diplomate au Congo Brazza, au Burundi et en Ouganda. Son dernier poste devait être l'Angola. IL n'a jamais mis les pieds en Inde. Par contre une de ses relations, un autre diplomate de carrière comme lui  et qui deviendra par la suite Nganga Nzambe Ebale Mbonge , c'est  Ipoto qui a été en poste en Inde. Ebale Mbonge n'est pas plus gourou que vous et moi. Mais il est celui que Dieu a envoyé au Congo belge d'alors, il y est né le 4 avril 1940 à 4:00 à Momboyo selon la volonté de Dieu. Il est celui que Dieu avait préparé pour être son Temple, selon les écrits de Malachie 3 (Bible).  Restez en contact avec moi si cela vs dit pour en savoir d'avantage au lieu de publier des mensonges. Je vous remercie de l'intérêt sur Ebale Mbonge et vs exhorte en tant que Congolais à en savoir d'avantage. Merci bien Que Dieu  vs bénisse!!!      

lilo 24/03/2009 01:27

La ville de kinshas a connu 2 sakombi comme gouverneur, l'ainé, Dénis moins éxhibérant et le cadet Dominique que l'on surnomm "mopap" à cause de son côté flateur, menteur et opportuniste.

Edjidjimo Bina Wa Bonguma_(Abel) 07/10/2008 16:03

Un autre grand nom du macrocosme Kinois: le Dr Masikita. Il présentait chaque jour à la radio  vers 10:00 du matin une rubrique sur la santé communautaire.Edjidjimo Bina Wa Bonguma, un kinois authentique

Edjidjimo Bina (Abel) 10/07/2008 17:18

Je vodrais ajouter un nom dans cette rubrique. Il s'agit de DECANTOR. Decantor fut un des premiers maitre judoka si pas le premier ceinture noire, 8éme dan ou plus. Il travaillait à la Banque Du Congo. Il semble qu'il aurait voulu se battre contre le lion du zoo de Kinshasa, mais malheureusement les autorités ne lui accordèront pas l'autorisation. Decantor, une autre légende Kinoise .Edjidjimo Bina, Un kinois authentique    

Mwana Kin 16/06/2008 08:15

Cher Blogueur,Je suis content de ton expose sur  les quelques noms  qui nous fait souvenir de  Kinshasa de notre epoque.Toutefois, je voudrais corriger ou apporter quelques precisions sur le sujet.1. Sakombi, la mesurette Sakombi est l' oeuvre de Dominique Sakombi Inongo, qui etait gouverneur de la ville de Kinshasa vers les annees 1978-1980. Son frere, Denis Sakombi Ekope, lui etait gouverneur apres 1980.2 Le vrai  nom de ya Mozin est Mozingo et non pas Monzindo, il fut, est, encore entraineur d'une equipe de fille de basketball a Kinshasa, Il fut joueur de basket et meme entraineur de l'equipe Onatra. Il'etait administrateur de Zaiko et dans ce role il etait a la porte pour se rendre que les gens qui venaient au concert payer leur droits d'entree Le Pere Buffalo n'est pas d'origine italienne, de vrai nom Jef De Laet,  il est d'origine belge, flamande, il fut cure a St Pierre, Commune de Kinshasa,  plus de 10 ans, a Kitambo, a Matete et A Ngiri Ngiri.  Il est le  fondateur de l'orchestre Minzoto, qui au depart etait un groupe de Jecoka, avec massacre, Bozi Bozian a de son vrai nom Mbenzuama.Pere Buffalo est toujours en vie et vit a Bruxelles.ITB ( Itebe) ITB est une abbreviation anglaise qui veut dire " Integrated Tug/Barge" il signifie en francais bateau remorqueur/pousseur. Je reviendrai plus tard et detail sur Massamba Makoko  " Newman" avant la zairianisation. Ngunza Bonanza, Muamba Wa mampa et pourquoi pas Jean-Jean mobali ya ba ndumba.

willy lubanda 07/05/2008 01:21

Que ton ame repose en paix,de la part de willy lubanda monfrere clement du courage se la vie

messager 14/03/2008 22:43

Merci pour ce détail technique mon cher Kanyinda.Messager

kanyinda 13/03/2008 13:47

ITB est une catégorie de bateau pousseur qui drenait devant lui plusieurs barges . c'est un bateau doté de moteurs puissant degageant une energie phénoménale.

messager 11/03/2008 19:34

Chers Joseph Pululu , Vous ne mesurez pas la joie que j'éprouve en lisant vos articles.Depuis le lancement de ce blog,mon souhait était de donner la parole à tout le monde.Heureusement que vous venez de vous signakler avec des articles très intéressants.Le blog se tmet à votre disposition pour la diffusion de vos articles.Merci pour votre article sur Eyoma et que je viens d'ailleurs de diffuser tel que vous l'avez rédigé.Concernant Les deux sakombi merci pour des précisions,bien que personnellement je peux dire que je connais un peu la famille.La journaliste Sakombi Bakonzo est la fille d'un troisième sakombi,qui tarvaillait à la banque,et qui habitait dans zone de kalamu,de l'autre côté de la rivère kalamu,près des Kimbanguistes(Bongolo).Sakombi Ekope Denis,l'aîné avait un fils qui a avait aussi débuté les études de journalisme avec nous,mais qui les avait interrompues.C'est après lui que Sakombi Bakonzo,sa cousine, est venue apprendre le journalisme.Une fois de plus merci. Désormais je compte sur vous pour que nous puissions informer nos compatriotes ensemble.Messager

Joseph Pululu 11/03/2008 14:04

EYOMATo signer Eyoma est un cri de ralliement des contestataires. On l'entend souvent dans la bouche de supporters des grandes équipes de Kinshasa, lorsqu'ils se préparent à lancer une action révendicative violente. Notamment lorsqu'un arbitre ferme les yeux sur une faute ou accorde un pénalty injustifié.dans les années 80, les jeunes ont beaucoup utilisé Eyoma pour se défier en combat singulier ou pour des bagarres rangées. Le chant, véritable cri de guerre accompagne aussi les cortèges mortuaires en direction des cimetières.Pourtant à l'origine, Iyoma est le nom d'un des plus grands yankés de Kintambo "Vieux paurret Eyoma", que j'ai bien connu. Grand "Goza" (je vous dirai dans une prochaine contribution la différence entre les Goza, Kadiampemba, bills et yankés), Paurret Eyoma Bayaka est né à Mbandaka en 1933. Il a grandi à Kintambo où sa famille s'est installé dans les années 40. Elève de l'école saint Georges, Iyoma Bayaka Paurret a très tôt rejoint le groupe des jeunes délinquants "les hindou Kadiampemba"  de kintambo où il va s'initier aux Bilayi. Sa force c'était le coup de tête "wagon" auquel l'a initié le célèbre Eboma.Entre 1950 et 1953, il va regner en "gang" de Kintambo, comme regnaient à la même époque Tsumbuka "Degazin"  des Hindou Singa Kwanga" de Linguala, célèbre pour ses doubles pattes, comme on disait à l'époque.En 1953, le célèbre commissaire de Police Derrings va déclencher une vaste opération d'éradication de la délinquance dans les communes de Kinshasa. pendant deux ans, iyoma va lui échapper, jusqu'au jour uù aidé par le chef de quartier Lomboto de Kintambo, la police sera orienté vers iyoma. un matin de 1955, la police ira l'arrêter au chantier naval de la chanic où il travaillait. Le juge Capelle devant qui il comparaitra le condamnera à la rélégation dans la province d'origine de ses parents à Mbandaka pour 5 ans.Il ne regagnera Kintambo qu'en 1961, mais entre temps de nouveau "gang" ont pris la place. Il lui fallait donc reprendre sa couronne de Grand Goza de Mangembo face à une nouvelle génération ya Lipanda. il va combattre en combat singulier tous les petis gangs de Kintambo.le combat le plus dur est celui qu'il livrera contre Charles Katshabala, un adepte de "décantor". leur bagarre est resté légendaire. En 1986 lorsque j'organiserai le Jubilé de Vieux Paurret, j'ai rencontré Katshabala, celui-ci à plus de 50 ans, se disait encore prêt à en découdre avec paurret, puisque soutient-il toujours, le combat avait été interrompu. Les contemporains des deux protagonistes laissent entendre que l'attaque Wagon de paurret avait été si soudaine, que Charles Katshabala n'avait pas eu le temps d'esquisser un geste qu'il était compté KO. le temps de reprendre ses connaissances, Paurret était proclamé vainqueur.La nouvelle du combat avait fait le tour de Léo. les passagers des bus de TCL qui faisaient le tour de Kinshasa, avaient colporté l'information. Le téléphone arabe faisant le reste la légende d'Eyoma "Olingi Eyoma " était installée.Alors lorsque vous criez "To signer Eyoma", dites-vous bien que celui qui a lancé ce cri est quelque part à Kintambo. il s'appelle Iyoma ou Eyoma Bayaka Vieux Paurret.Joseph Pululu"Olingi Iyoma", t, avait regné sur Léo II - mangembo entre 1950 ee terme s'entendait

joseph Pululu 11/03/2008 12:47

Cher Messager et chers amis commentateur,j'aimerai réagir sur le commentaire n°2 sur les Sakombi. Il eut bien deux sakombi, Dominique Sakombi Inongo, qui a donné son nom à la mesure "sakombi" pour la vente des produits au détail, s'est aussi illustré comme ministre de l'information.denis sakombi son grand frère était moins connu du grand public. Son passage à la tête de la ville de Kinshasa est marqué par "Kinshasa ekomi pepepe" qu'il avait lancé à Mobutu pour lui dire que la ville de Kinshasa avait retrouvé sa proprêté de Kin la belle. Il est le père de la journaliste te présentatrice de télévision sakombi ba Akonzo.Les Sakombi ont grandi sur l'avenue Kabambare dans la commune de Kinshasa. Sur la même avenue on troue aussi la parcelle familiale des Bula Mandungu "Tony Nyati". Plusieurs fois ministre de l'administration du territoire de Mobutu.Les Sakombi, tout comme Mandungu Bula Nyati (kinshasa) et autres Jules Fontin Sambwa (linguala) étaient les ténors des "enfants terribles", le célèbre club des bana kin des hauts cadres du MPR et ministres de Mobutu, ressortissants de la ville de Kinshasa.Joseph Pululu

messager 09/03/2008 19:10

Cher A.CLa ville de Kinshasa avait cunnu le règne de deux frères Sakombi comme gouverneurs.Dominique le plus jeune,et Denis l'aîné.La question qui se pose et à laquelle j'aimerais aussi avoir des précision est de savoir lequel de deux avait instauré la mesure de quantité baptisée "sakombi"? Messager

André Claude 09/03/2008 14:51

Bonjour,Je voudrais apporter un rectificatif pour dire que Sakombi a pour prénom "Dominique" et non "Denis" comme vous l'avez mentionné.Longue vie à votre site.A.C. (Bruxelles)

messager 08/11/2007 09:40

Efectivement, j'ai oublié lopoto na monoko lokola 55. J'ai aussi oublié Mariano, le champio de pousse-pousse, Merci pour cea rappels, nous devons nous compléter.Nous sommes tous acteurs de notre propre histoire.une fois de plus merci.Messager

Edjidjimo Bina Wa Bonguma 07/11/2007 20:20

Vous avez oubliez par exemple;55: un "fou" connu dans tout KinMario: grand champion de pousse-pousse

messager 22/10/2007 08:24

Mon cher José,J'utilise ce qualificatif au sens le plus noble du terme. Vore Père fut à l'époque un des rares congolais qui faisaient  face aux riches commerçants angolais. Et il s'en vantait. A juste titre d'ailleurs. Ce n'est pas pour rien qu'il portait le titre de "baron". je vous informe qu'en 1971 j'avais diné avec votre feu père ,dans son immeuble , aux environx de Bongolo. Ce n'est pas un inconnu pour moi. Une fois  de plus je m'incline devant son illustre mémoire.Messager

José Manoka 21/10/2007 22:58

Quand vous mentionnez le qualificatif " exhibitionniste" pour parler de mon père le feu Joseph Manoka Makusa ( plus connu sous le de Baron Manoka), que voulez-vous dire à son propos ?Etant donné la connotation péjorative que véhicule ce terme, je vous serais gré de bien vouloir le remplacer par un terme plus adéquat car cet illustre Monsieur a beaucoup oeuvré pour son pays et était loin d'être un exhibitionniste.

messager 18/10/2007 21:31

Will,Merci pour ll'information sur la décès de Nguza Bonanza. Quant à la brasserie j'en savais quelque chose mais j'avais oublié la marque de la boisson. Je vais ajouter ces détails tout de suite.Merci encore une fois pour cette précieuse contribution.Messager

Venancio Kimbanzi 25/07/2019 00:15

Que dire de Zézé (Mobali Kitoko), celui qui jouait le likembé ?

will 18/10/2007 21:01

Au sujet de Nguza Bonanza, il n'est plus de ce monde. Vous pouvez aussi ajouter parmi ses œuvres une grande brasserie avec la bière BRANA qui hélas suite aune mauvaise gestion et des tracasseries politiques a fait faillite. Nguza Bonanza avait mm asphalté une partie de la rue qui relie le boulevard Lumumba a Ndolo