Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

LEÇONS DU KIKONGO ( 1ÈRE PARTIE)

 

Le 13 avril 2018, nous avions publié d’une manière succincte, voire pêle-mêle : « Les notions élémentaires du kikongo » extraites du manuel scolaire réalisé en 1926 par les missionnaires catholiques de la célèbre école de Tumba, au Bas-Congo. Suite au succès récolté par cet article, lequel se place parmi les sujets les plus consultés sur notre site depuis bientôt deux ans, nous avons jugé utile de revenir méthodiquement sur ce manuel scolaire, en publiant intégralement ses 21 leçons   subdivisées en sept parties. Chaque partie comprenant trois leçons, illustrées par notre site.

Dans la mesure où ce manuel était destiné aux élèves du primaire, son contenu qui constitue les connaissances fondamentales du kikongo et qui peut être considéré comme un patrimoine national, est susceptible de nous permettre  d’améliorer la maitrise de cette langue.

Dans ce même contexte, nous poursuivons nos recherches afin de rassembler plus de manuels scolaires dans nos langues, élaborés avec la méthodologie de l’époque, en vue de nous inciter à nous approprier la pratique de nos langues.

Tous les commentaires et éventuelles corrections destinés à enrichir cette publication seront ajoutés dans le corps de nos articles.

 

Messager

 PREMIÈRE LEÇON

 

VOCABULAIRE

Le livre= Nkanda

 

La plume = Peni 

 

 Le porte plume = Nti a peni 

La touche = Lapi kia tadi

 

 La règle= Tendelo

 L'ardoise=Tadi 

 Le crayon= Lapi kia mete

 Le cahier =Kaye

 

 

 

CONJUGAISON --- JE : mono

EXERCICES

 

Thème :  René una ye peni, ye lapi kia mete. Yozefo uziyula nkand’andi, katanga malongi mandi. Yoani usoneka mu tadi ye lapi kia tadi. Charles ! Toma wa !

DEUXIÈME LEÇON

VOCABULAIRE

 

 La gomme=Nkwezo

.L'encre = Tinta

 

 

L'encrier = Kimbambi

 

 

La craie = Mpemba

 

Voilà = Tala (lekwa kina vala)

C'est = I

Qui ? = Nani ?

Qui est-ce qui ? = Nani ?

Voici =  Tala, se tadi ( lekwa kifinamene)

Quoi ? = Nki ?

CONJUGAISON --- Tu : ngeye.

 

EXERCICES

 

Mettre en français : E mpemba, e tinta, e kotela, e lapi kia mete, o nkanda, o nkand’a soneka, e papela, e tendelo, o nkwezo, e lapi kia tadi.

TROISIÈME LEÇON

VOCABULAIRE

 

 

Une école = Sikola

 

Une classe = Nzo a malongi

 

 Un mur = Yaka


Une fenêtre = Nela

 

Une porte = Kielo

Ecoutez bien = Toma wa.

Ouvrir = Ziyula

Entrer = Kota

Sortir = Vaïka

Fermer = Kanga

Compter = Tanga (Ntalu)

Une maison = Nzo

 

Le parquet = Seka

 

Le plafond = Banga

 

.

CONJUGAISON --- Il- elle : yandi

 

EXERCICES

Thème : Ngina muna nzo a malongi. Nzo za malongi zisambanu zina muna sikola. Itanga yaka aya nzo a malongi : mosi, zole, tatu, ya. Nzo a malongi ina ye yaka ya. Se tadi nela sitatu. Se tadi kielo. Kielo kianene kina. Sikola i nzo anene. Muna nzo a malongi keba ikeba, itoma wa.

.

REMARQUE.

-Si nous nous référons à l’exercice de la deuxième leçon : « E mpemba, e tinta, o nkanda, o nkwezo » sont soit des articles définis, soit des articles indéfinis (masculin et féminin). Ce qui donnerait en français : la ou une craie, de l’encre, le ou un livre, la ou une gomme. Que les connaisseurs nous fixent sur l’existence de genres masculin et féminin en kikongo, qui diffère des autres langues bantu dans lesquelles les articles sont remplacés par les préfixes.

- Par ailleurs dans l’exercice de la 3ème leçon, la formation du pluriel : Ngina muna nzo a malongi : Nzo za malongi zisambanu zina muna sikola (il y a six classes dans mon école ! ) , rappellent la formation du pluriel en langue swahili.

Veuillez nous corriger en cas de besoin.

P.S. En publiant cet article, nous réitérons nos sentiments de compassion à l’égard de l’épouse de notre ami Samuel Malonga, éprouvée par le décès de son beau-frère à Eindhoven au Pays-Bas.

LA DIFFERENCE ENTRE LES ARTICLES DEFINIS ET INDEFINIS DU FRANÇAIS ET DU KIKONGO
Le E et le O sont des articles définis mais pas comme en français qui déterminent forcément le féminin et le masculin . Par exemple :
- Le mari =
O yakala
- La femme = O nkento
- Le garçon = O muana yakala
- La fille = muana nkento
- Le père = O Se
- La mère = O ngudi
- L´ homme = O muntu
- L´animal = O bulu

N.B : pendant que le Français varie avec LE , LA ou L´ , LE kikongo par contre maintient le O .
Donc le masculin ou féminin en Kikongo ne dépend pas de l´article O .Nous le savons seulement que le mari , le garçon , le père sont des êtres masculins et femme , fille , mère sont des êtres féminins , et l´animal peut être masculin ou féminin……mais on utilise seulement le O comme article défini.

C´est la même chose aussi avec le E
- Le mur =
E yaka
- Le papier = E papela
- La craie = E mpemba
- La touche = E lapi kia tadi
- L´encre = E tinta
- L´ardoise = E tadi

Le E est aussi est un article défini comme le O. Souvent utilisés pour les objets . Une fois de plus
pendant que le Français varie avec LE , LA ou L´ , le kikongo par contre maintient le E .
Donc le masculin ou féminin en Kikongo pour les objets n´existent pas. Un objet est objet tout simplement.



Pour les articles indéfinis on utilise MOSI , DIMOSI , KIMOSI mais pas comme en français qui déterminent aussi le féminin et le masculin . Par exemple :
- Un mari =
yakala mosi ( yakala dimosi , yakala kimosi)
- Une femme =
nkento mosi ( nkento kimosi )
- Un garçon =
muana yakala mosi (muana yakala dimosi , muana yakala kimosi )
- Une fille =
muana nkento mosi (muana nkento dimosi , muana nkemto kimosi )
- Un père =
Se mosi ( Se dimosi , Se kimosi)
- Une mère =
ngudi mosi (ngudi dimosi , ngudi kimosi )
- Un homme =
muntu mosi
- un animal = bulu mosi , bulu kimosi

N.B : pendant que le Français varie avec un ou une , Le kikongo par contre maintient le MOSI , soit DIMOSI soit KIMOSI.
Donc le masculin ou féminin en Kikongo ne dépend pas de l´article mosi (DIMOSI OU KIMOSI).Nous le savons seulement que mari , garçon , père sont des êtres masculins et femme , fille , mère sont des êtres féminins , et l´animal peut être masculin ou féminin……mais on utilise seulement le MOSi (DIMOSI , KIMOSI ) comme article.
Quand il s´agit d´un objet
- Un arbre =
Nti mosi
- Un car = Kalu dimosi
- Une maison = Nzo mosi
- Une chaise = kunda kimosi

En Kikongo un objet est un objet .Pas des objets masculins ou objets. Un objet est un objet.

Mes Condoléances au frère SAM

LUSED

QUAND FAUT-IL UTILISER LES ARTICLES O ET E ?

Grammaticalement parlant, il n´y a pas de règle grammaticale stricte qui détermine quand utiliser le E et quand utiliser le O.

Mais dans le langage Parlé courant, on utilise plus le O pour les êtres vivants , donc les personnes et les animaux.
Et le E est souvent utilisé pour les objets.

Mais comme ceci n´étant pas une Règle grammaticale , pour le O rien n´empêche d´utiliser aussi le O pour un objet ( O nkanda = le Livre ) .

Mais l´utilisation du E est maintenu pour les objets. Pour les êtres vivants le E est pratiquée en cas d´une interjection , dons une interpellation , pas vraiment comme article ,par exemple :

E muana ndumba = jeune fille !!! ( en interpellant )
E muana toko = jeune garçon !!! (en interpelant )
E mbuta muntu = vieux !!! (en interpelant)

Soit pour minimiser un être vivant :
E nioka lekua kia mbi = Le serpent est une mauvaise chose
E lau kiokio kizidi diaka = le fou là revient encore ( = ce fou revient encore )
E zowa diodio dia Se diaku ke dikuiza ko ? = L´insensé de ton père ne vient pas ?

E lau dia ngudi aku akuei dina ? La folle de ta mère où se trouve - t - elle ? = (Où se trouve cette folle de ta mère ? )

Ici le E est utilisé pour les personnes ou animaux mais dans un sens péjoratif. La personne perd sa considération comme personne et devient comme un objet.


LUSED

 

Le kikongo est une langue singulière qui présente plusieurs variantes desquelles dépendent l'accent, la structure grammaticale, l'orthographe voire le vocabulaire à quelque différence près.

Si en kisansala, l'utilisation des articles E et O est notoire comme le fait remarquer notre frère Lused, ces mêmes articles n'existent pas dans les autres patois du kikongo notamment le kimanianga, le kintandu, le kizombo, le kindibu, le kiyombe, le lari etc.

Malgré cette diversité, les différents patois du kikongo ont une seule base structurale même si chaque dialecte a ses propres particularités.

Samuel Malonga

Chers amis Lused et Samuel Malonga.

De prime abord je me réjouis du retour de Sam sur le site, après le deuil qui a frappé sa famille. Au sujet des leçons du kikongo, je salue la contribution de Lused et de Samuel Malonga. Comme je l’avais relevé à travers ma 1ère réaction, je suis surpris de l’existence des articles dans une langue bantou.  Les articles E et O proviennent-ils de l’emprunt dans d’autres langues occidentales ou sont-elles d’origine kongo ?

Je me pose cette question dans la mesure où, j’avais appris en linguistique africaine que « Les langues bantu sont appelées des « langues » à classe….et que dans chaque  langue bantu, chaque substantif se range dans une série avec d’autres substantifs qui ont le même préfixe que lui ( ou variante) et qui commandent l’accord des mots dépendants (adjectifs, pronoms, verbes) au moyen des mêmes préfixes.

La classe bantu est avant tout une classe d’accord ; elle est formellement constituée par un signifiant discontinu de trois préfixes, le préfixe nominal, le préfixe pronominal, et le préfixe verbal ».

Quoi qu’il en soit, nous verrons ce que nous réserve la suite des leçons à venir. Nous tirerons les enseignements qui s'imposent sur le plan grammatical et linguistique à la fin de chaque série de leçons.

 

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Samuel Malonga 24/12/2020 17:54

Cher Messager,
A propos des articles, je crois et je suis fermement convaincu qu'ils viennent du portugais. Le kisansala est parlé dans la région angolaise de San Salvador devenue Mbanza Kongo en 1975 qui autrefois fut la capitale du royaume du Kongo. Au regard de la présence des missionnaires et commerçants portugais dans cette ville, l'usage de leur langue a vraisemblablement influencé le patois du coin (le kisansala). L'article portugais "o" tout comme "e", s'est facilement retrouvé dans le kisansala contrairement aux autres patois du kikongo qui n'ont pas eu de contact direct avec la langue de Diego Cao. On ne retrouve aucune trace de ces articles dans le kizombo parlé pourtant à Uige à quelques encablures de là, ni encore moins dans les variantes parlées en RDC et au Congo-Brazzaville, L'absence desdits articles dans ces parlers kongo est sûrement due à la distance et à leur éloignement de la capitale du royaume où le portugais et le kisansala se cotoyaient.

Samuel Malonga 25/12/2020 16:49

Messager,
La mission de Tumba se trouve dans le territoire de Songololo qui fait frontière avec la province du Zaïre où se trouve Mbanza Kongo. Fuyant les exactions de la colonisation portugaise, beaucoup de Bakongo d'Angola dont les basansala (la tribu d'Holden Roberto) ont traversé la frontière et se sont installés à Songololo et ses environs. L'auteur du manuel scolaire dont tu parles pourrait être un musansala dont la langue a depuis fait partie du paysage linguistique du coin. Notons que la Bible en kikongo est écrite en trois différents patois kongo à savoir le kimanianga, le kiyombe et le kisansala. On trouve aussi dans le cantique protestant "Nkunga mia kintuadi" beaucoup de chansons en kisansala.

Messager 24/12/2020 18:56

Sam,

Merci pour cette précision sur l'éventuel emprunt des articles o et e du portugais. Ma question est de savoir comment cet emprunt s'est retrouvé dans le manuel scolaire de la mission TUMBA ?
Comme tu l'a souligné, il n'existe pas d'articles dans les langues bantou, y compris en kikongo. Les articles sont remplacés par des préfixes.

Messager

Messager 23/12/2020 23:36

Chers amis Lused et Samuel Malonga.

De prime abord je me réjouis du retour de Sam sur le site, après le deuil qui a frappé sa famille. Au sujet des leçons du kikongo, je salue la contribution de Lused et de Samuel Malonga. Comme je l’avais relevé à travers ma 1ère réaction, je suis surpris de l’existence des articles dans une langue bantou.  Les articles E et O proviennent-ils de l’emprunt dans d’autres langues occidentales ou sont-elles d’origine kongo ?

Je me pose cette question dans la mesure où, j’avais appris en linguistique africaine que « Les langues bantu sont appelées des « langues » à classe….et que dans chaque  langue bantu, chaque substantif se range dans une série avec d’autres substantifs qui ont le même préfixe que lui ( ou variante) et qui commandent l’accord des mots dépendants (adjectifs, pronoms, verbes) au moyen des mêmes préfixes.

La classe bantu est avant tout une classe d’accord ; elle est formellement constituée par un signifiant discontinu de trois préfixes, le préfixe nominal, le préfixe pronominal, et le préfixe verbal ».

Quoi qu’il en soit, nous verrons ce que nous réserve la suite des leçons à venir. Nous tirerons les enseignements qui s'imposent sur le plan grammatical et linguistique à la fin de chaque série de leçons.



Messager

Samuel Malonga 23/12/2020 20:35

Le kikongo est une langue singulière qui présente plusieurs variantes desquelles dépendent l'accent, la structure grammaticale, l'orthographe voire le vocabulaire à quelque différence près. Si en kisansala, l'utilisation des articles E et O est notoire comme le fait remarquer notre frère Lused, ces mêmes articles n'existent pas dans les autres patois du kikongo notamment le kimanianga, le kintandu, le kizombo, le kindibu, le kiyombe, le lari etc. Malgré cette diversité, les différents patois du kikongo ont une seule base structurale même si chaque dialecte a ses propres particularités.

Lused 22/12/2020 21:37

Messager j' ai fait deux ERREURS DE FRAPPE à corriger
- la fille = o muana nkento

Pas o muana nkentoaka

Eliminer le aka

2- le papier = E papela

Pas mpemba.A corriger

LUSED

Lused 23/12/2020 08:30

a corriger

E lau dia ngudi aku akuei dina ? La folle de ta mère où se trouve - t - elle ? = (Où se trouve cette folle de ta mère ? )

Lused 23/12/2020 08:24

E et O sont des articles. Mais quand faut-il utiliser O et quand faut-il utiliser E ?

Gramaticalement parlant , il n´ya pas de règle gramaticale stricte qui determine quand utiliser le E et quand utiliser le O.

Mais dans le language Parlé courant , on utilise plus le O pour les êtres vivants , donc les personnes et les animaux.
Et le E est souvent utilisé pour les objets.

Mais comme ceci n´étant pas une Règle gramaticale , pour le O rien n´empêche d´utiliser aussi le O pour un objet ( O nkanda = le Livre ) .

Mais l´utilisation du E est maintenu pour les objets. Pour les êtres vivants le E est pratiquée en cas d´une interjection , dons une interpelation , pas vraiment comme article ,par exemple :

E muana ndumba = jeune fille !!! ( en interpellant )
E muana toko = jeune garçon !!! (en interpelant )
E mbuta muntu = vieux !!! (en interpelant)

Soit pour minimiser un être vivant :
E nioka lekua kia mbi = Le serpent est une mauvaise chose
E lau kiokio kizidi diaka = le fou là revient encore ( = ce fou revient encore )
E zowa diodio dia Se diaku ke dikuiza ko ? = L´insensé de ton père ne vient pas ?
E lau dia ngudi aku akuei dina ? La folle de ta mère ne viendra - t elle pas ?

Ici le E est utilisé pour les personnes ou animaux mais dans un sens pejoratif. La personne perd sa consideration comme personne et devient comme un objet.


LUSED

Messager 22/12/2020 22:01

Lused,

E et O sont des articles. Mais quand faut-il utiliser O et quand faut-il utiliser E ?

Lused 22/12/2020 18:55

LA DIFFERENCE ENTRE LES ARTICLES DEFINIS ET INDEFINIS DU FRANÇAIS ET DU KIKONGO
Le E et le O sont des articles definis mais pas comme en français qui determinent forcément le feminin et le masculin . Par exemple :
- Le mari = O yakala
- La femme = O nkento
- Le garçon = O muana yakala
- La fille = O muana nkentoaka
- Le père = O Se
- La mère = O ngudi
- L´ homme = O muntu
- L´animal = O bulu

N.B : pendant que le Français varie avec LE , LA ou L´ , LE kikongo par contre maintient le O .
Donc le masculin ou feminin en Kikongo ne depend pas de l´article O .Nous le savons seulement que le mari , le garçon , le père sont des être masculins et femme , fille , mère sont des être feminins , et l´animal peut être masculin ou feminin……mais on utilize seulement le O comme article defini.

C´est la même chose aussi avec le E
- Le mur = E yaka
- le papier = E mpemba
- La craie = E mpemba
- La touche = E lapi kia tadi
- L´encre = E tinta
- L´ardoise = E tadi

Le E est aussi est un article defini comme le O. Souvent utilisés pour les objets . Une fois de plus
pendant que le Français varie avec LE , LA ou L´ , le kikongo par contre maintient le E .
Donc le masculin ou feminin en Kikongo pour les objets n´existent pas.Un objet est objet tout simplement.



Pour les articles indefinis on utilize MOSI , DIMOSI , KIMOSI mais pas comme en français qui determinent aussi le feminin et le masculin . Par exemple :
- Un mari = yakala mosi ( yakala dimosi , yakala kimosi)
- Une femme = nkento mosi ( nkento kimosi )
- Un garçon = muana yakala mosi (muana yakala dimosi , muana yakala kimosi )
- Une fille = muana nkento mosi (muana nkento dimosi , muana nkemto kimosi )
- Un père = Se mosi ( Se dimosi , Se kimosi)
- Une mère = ngudi mosi (ngudi dimosi , ngudi kimosi )
- Un homme = muntu mosi
- un animal = bulu mosi , bulu kimosi

N.B : pendant que le Français varie avec un ou une , Le kikongo par contre maintient le MOSI , soit DIMOSI soit KIMOSI.
Donc le masculin ou feminin en Kikongo ne depend pas de l´article mosi (DIMOSI OU KIMOSI).Nous le savons seulement que mari , garçon , père sont des être masculins et femme , fille , mère sont des être feminins , et l´animal peut être masculin ou feminin……mais on utilize seulement le MOSi (DIMOSI , KIMOSI ) comme article.
Quand il s´agit d´un objet
- Un arbre = Nti mosi
- Un car = Kalu dimosi
- Une maison = Nzo mosi
- Une chaise = kunda kimosi

En Kikongo un objet est un objet .Pas des objets masculins ou objets.Un objet est un objet.

Mes Condoléances au frère SAM

LUSED

Samuel Malonga 23/12/2020 17:59

Merci Lused mon frère

Messager 22/12/2020 19:24

Merci Lused pour ta contribution

Tony 22/12/2020 11:05

Bonjour excellente initiative qui permettra à certains de s'initier au Kikongo. Bon courage. Nous restons suspendu à votre clavier pour la suite des leçons.
par la même je profite traduire en ces quelques lignes toutes ma compassion à l'épouse de notre frère Samuel MALONGA. Dieu essuiera les larmes de ses enfants. Qu'il repose en paix et que le miséricordieux l’accueil dans son paradis.
Tony

Samuel Malonga 23/12/2020 17:58

Merci mon frère Tony.

Messager 22/12/2020 13:05

Tony,
En attendant la rėaction de Samuel Malonga, je te remercie pour ta compassion à l'ėgard de son ėpouse.
En ce qui concerne les leçons du kikongo, je peux te rassurer que tu seras servi.

Messager

Kondy 21/12/2020 12:37

Excellente initiative, concernant les leçons du Kikongo

Kondy 21/12/2020 12:37

Excellente initiative, concernant les leçons du Kikongo

Kondy 21/12/2020 12:35

Excellente initiative, concernant le Kikongo