Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

LE CINQUANTENAIRE DE LA MORT DE BAVON MARIE-MARIE.

.

Le 05.08.2020 a marqué le cinquantenaire de la mort de l’artiste musicien SIONGO BAVON MARIE-MARIE. Une commémoration non encore été actée sur notre site, en dépit du rappel bienveillant d’un lecteur en ces termes:

« Bonjour Mwana Mboka,
Même pas un mot sur la 50ème commémoration de la mort de Bavon Marie-Marie ! Pourquoi ce silence ?
Merci

Jose Balolo, le 08.08.2020 »

Six mois après, le moment est venu de consigner enfin ce mauvais souvenir dans les annales de mbokamosika. Ne dit-on pas que « mieux vaut tard que jamais » ?

Quoi qu’il en soit, Bavon demeure l’artiste musicien congolais auquel notre site a consacré plus d’articles. Il n’existe pas un domaine de sa courte vie qui n’ait pas été décortiquée sur mbokamosika. Six mois après le cinquantenaire de sa mort, nous craignons de recourir aux redites et de dénaturer tout ce qui a déjà été écrit sur lui. Le 40ème anniversaire de son décès, publié par Zéphyrin Kirika Nkumu sur notre site, illustré par des images de la Revue Jeunes pour Jeunes constitue la toile de fond de sa carrière artistique. Vous pouvez le consulter à travers ce lien : Spécial 40ème anniversaire de la mort de BAVON - MBOKAMOSIKA

Sans vouloir revenir sur ce qui a été écrit sur Bavon Marie-Marie, né le 27.04.1944 et mort le 05.08.1970, soulignons qu’il avait été présenté personnellement à Bholen par son frère aîné Franco, en vue d’assurer la réussite de sa carrière.

Au sein de l’orchestre Négro-Succès, le répertoire de Bavon a été axé sur trois thématiques :

  1. La conquête féminine
  2. L’envoûtement
  3. La hantise d’une mort précoce.

Pour conférer un cachet particulier à ce cinquantenaire, nous avons réalisé la compilation de meilleurs œuvres de Bavon, allant de Elongi Télévision , sa 1ère composition larguée en 1966 au sein du  Négro-Succès, à Maseke ya meme, sortie en mars 1970, deux mois avant son décès.

En guise de témoignage, nous avons retenu celui de YA MOTI, recueilli auprès de Bholen, et posté en 2010, à l’occasion de la 40e commémoration du décès de Bavon. Ce récit contient des révélations confiées à YAMOTI par Bholen sur les véritables conditions ayant engendré les décès de Bavon.

Messager

TÉMOIGNAGE DE YA MOTI SUR BAVON MARIE-MARIE


Chers Amis et compatriotes du blog,


Le qualificatif "Elvis du Congo"' a été bien trouvé pour Bavon Marie-Marie l'idole de Bana 15 ans. Personne n'aurait pu imaginer le drame de celui qui faisait le bonheur de toute une génération.
Je me souviendrai toujours de ce jour où nous restâmes collés devant le petit écran pour regarder les images de Bavon sur son lit de mort ; rien... à part les informations confirmant sa mort, le lieu du deuil impossible d'y accéder pour les jeunes ados que nous fûmes. Au JT du soir, pas d'images non plus suivi d'un combat de boxe organisé retransmis en direct au parc de la révolution, nous le suivîmes jusqu'à la fin dans l'espoir de voir les images du défunt du dernier JT de la soirée présenté en direct par Dieudonné KWEBE au milieu du ring
montrant qu'une photo de l'illustre disparu... encore une déception.

Les racontars et supputations battirent leur plein et nous découvrîmes les images du défunt dans la presse écrite, ce numéro de jeunes pour jeunes a été un numéro spécial BMM vendu comme de petits pains.

Mais j'ai eu l'occasion d'en parler quelques années plus tard avec le vieux Bolhen qui habitait la parcelle familiale sur la même rue que nous à Barumbu. A la suite de la mort de BMM, ce vieux a vécu un calvaire, rejeté de tous, humilié par ses pairs, il a fini par vendre sa parcelle d'Eyala collée à celle de Verkys car ce dernier lui faisait de misères, des humiliations inhumaines; selon la femme de vieux Bolhen, Verkys dont la maison était en étage par rapport à la leur, leur jetait de pièces de Sengi ou Makuta sur leur toiture, en insultant le vieux Bolhen, le qualifiant de "pauvre", il urinait parfois sur leur maison, bref des actes incompréhensibles qui poussèrent le vieux Bolhen à quitter le lieu pour rejoindre la parcelle
familiale où habitait encore sa mère à l'époque.

Un jour, je voulais savoir s'il avait les chansons de Négro-succès pour les copier, il les avait sur son REVOX, je n'ai pu les copier par manque de câble approprié, à la fin de
l'audition, la nostalgie aidant, je lui pose les questions "Vieux mais ndenge nini, na sima ya liwa lya BMM, bokokaki té kocontinuer lingomba, ti ekufi kaka boyé ?" Nini vraiment elaka
? Liwa lya BMM lizali kisi na yé to bato baboma yé ?

En écoutant l'interview de Bholen sur Mbokamosika, il s'est retenu de révéler certaines réalités dont BMM lui faisait part. Il me dit, mon petit, la mort de ce jeune homme m'est restée à la gorge, j'ai été cloué par terre, les gens pensent que nous n'avons rien fait pour aider BMM à travers ses déboires. J'ai été voir en aparté son frère pour essayer de dénouer les choses, je lui ai fait part de mon souci sur l'ampleur de choses, j'ai sollicité son intervention, à la fin de mes dires, il me répondit, "Bolhen, je t'ai écouté avec
attention, mais à ma connaissance, à moins que je me trompe, BMM n'est pas marié, je suis son grand frère d'accord mais je ne suis pas le maitre de sa débauche" Je connais le type, s'il ne veut pas poser un acte pour un proche, il coupe court.

Les gens doivent savoir que les deux rivaux pourrissant la vie de BMM, sont ses deux ouailles; Youlou son musicien préfére et Jean Kembo son joueur (étant Président d'honneur de V.Club), qu'il s'agisse de l'un ou l'autre, il suffisait d'un ordre de sa part pour qu'ils arrêtent leurs comédies au risque de disparaître dans le circuit de la notoriété. Il était très puissant au point de faire regagner Youlou son pays natal et Jean K son village natal avec l'aide du président de l'époque mais rien...

Négro-Succès a été créé avec la bénédiction de Franco et Vicky, nous jouissions de privilèges d'utiliser les mêmes instruments musicaux que OK JAZZ ainsi que d'autres aides parce que BMM en faisait partie. Il me confia BMM parce qu'il ne voulait pas l'intégrer dans son ensemble, ou il voulait le voir se casser les dents plus tard, je me suis toujours posé de questions ; le succès de BMM l'a surpris ?

Si nous avons accepté de jouer le lundi chez Kimpwanza à sa demande, parce que Négro était le seul orchestre qui faisait le plein du lundi à dimanche sans publicité, et surtout manifester notre reconnaissance pour tout ce que Franco faisait pour nous et il était le grand frère de BMM car le lundi était un jour de repos pour toutes les formations musicales
de l'époque, nous avons fait exception pour BMM. Si nous avons joué ce même lundi comme d'habitude, crois-moi BMM ne serait pas mort cette nuit-là...

BMM était très content de son scooter, tout le monde l'interpelait lorsqu'il roulait avec, il s'arrêtait pour discuter avec ses fans, il était souvent en retard aux rendez-vous car il devait malgré lui, faire plaisir aux mélomanes et fanatiques, tout d'un coup, il convoite la voiture de son grand frère ramenée de Brazza. L'orchestre pouvait lui offrir une voiture neuve sans l'apport de son frère, mais il était obnubilé par la R16 de son grand frère. Franco avait un parc automobile important, utilisé parfois par ses proches ou musiciens.

J'ai compris que BMM voyant Youlou ou Jean se pavanaient parfois avec les véhicules de son aîné, il voulait les montrer qu'il avait beaucoup plus de droits qu'eux comme l'accoutumée chez nous, à ce titre, il avait demandé à son frère au départ de lui céder la R16. Ce dernier comprit le jeu de son frère, il lui faisait marcher durant un certain temps pour lui avouer qu'il lui céderait moyennant l'argent. Lorsqu'il est venu me voir pour cette voiture, j'ai pensé d'abord que son frère voulait formaliser les choses à titre symbolique pour responsabiliser son petit, devant le refus catégorique de lui céder la dite voiture à un moindre coût, je ne comprenais plus rien du tout, car j'avais prévu 250$ devant ce refus, j'ai appelé BMM en aparté, je lui ai dit qu'au-delà de cette somme, il pouvait s'acheter une autre voiture toute neuve. Mais il tenait à cette voiture, il en était possédé, étant un pilier de l'orchestre, je ne pouvais lui refuser son vœu.

 Je m'arrête ici pour la 1ère partie de l'entretien que j'ai eu avec le vieux Bolhen, et d'ici là, je vous dirai la suite.

YA MOTI 

10.08.2010

LA COMPILATION DE MEILLEURES ŒUVRES DE BAVON MARIE-MARIE

Cette compilation ne contient que des œuvres originales de Bavon. Plusieurs enregistrements aux qualités acoustiques détériorées ont été retirés.

En voici sa composition : 1) Elongi Télévision, 2) Lucie Tozongana, 3) Mille Zaïres pour Lucie, 4) Nadendela mibali, 5) Nazangi héritier, 6) Motema Sanduku, 7) Malou, 8) Bongisa Ndako, 9) Maseke ya meme.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pedro 03/03/2021 19:40

https://www.mbokamosika.com/article-dit-theo-bar-detient-une-lettre-manuscrite-de-siongo-bavon-48890453.html

Messager 03/03/2021 21:44

Pedro,

Je crois que Dit Théo n'a jamais transmis cette lettre au site.

Alvaro Admiro 01/03/2021 12:56

Bonjour à tous les amis passionnés de ce Blog.
Malgrès le retard observé dans la publication du cinquantenaire de BMM, je crois que Mbokamosika á accompli son Devoir. Vous n´imaginez pas combien cet article a permis une recuperation rapide de nos memoires. Si tout le monde (RTNC, ...). pouvait nous aider a difuser une bonne patrie des ouevres en possession de ces Stations de Radio ou TV, je crois que la jeunesse actuelle pourrait en protiter encore plus. Pour nous autres , ça nous sert de souvenirs. Pour la jeunesse ça servirait d´une ecole; car nous ne cessons de repeter que BMM était un "GRAND PRÉTRE".Il y´a des solfèges "Bavoniques" que la jeunesse actuelle n´arrive pas a interpreter correctement parce que c´est "trop lourd" . La nouvelle generation en a vraiment besoin!
Je salue toutes nos MAMANS pour ce mois de mars 2021, bien que peu de femmes participe dans nos discutions.

Lend Nyanguila 27/02/2021 04:39

Cher Messager,bonjour et malgré les contre-temps,je m'accroche aux nouvelles de notre blog en espérant que tout s'arrange. Et je tiens à vous remercier pour tout le travail que vous effectuez régulièrement en compagnie de notre cher Sam Malonga et les autres,y compris Claude Kangudie,pour le maintien en vie,en activité,de notre blog! Enfin,au constat de la question sur les deux ténors du Négro succès,dont Bohlen et Bavon Marie-Marie,il me semble bien que notre Bavon a laissé un enfant! Cet enfant peut être celui dont il a fait référence dans une chanson de "kobota elengi,kobokolo nde pasi"et il me semble aussi que notre éminent Kandolo avait évoqué comment cette femme ayant eu un enfant avec Bavon mais avait voyagé avec l'o.k-jazz,en compagnie de Youlou,au Tchad! Aujourd'hui,il y a un pasteur d'une église,en Belgique,s'il est encore en activité,qui dit être le fils de feu Siongo et se nomme comme tel. Ce fait ne peut pas vous échapper au vu de votre position dans notre blog! En attente,bien à vous.

Messager 27/02/2021 13:20

Cher Nyanguila,
Jusqu'à sa mort Bavon n'ėtait pas mariė. En 1970 quel ėtait le statut d'un enfant nė hors mariage? Savez-vous combien d'enfants sont nės clandestinement des prêtres?
Je me suis tenu à son statut officiel.
Messager

Simba Ndaye 26/02/2021 15:18

Il n'y a rien à dire. Siongo était unique. Et son destin a ajouté à la légende. Comme dit le poète, "Bavon a vécu le temps d'une rose: éclose à l'aurore, coupée au crépuscule..."
Merci Messager pour cette magnifique compilation. Il manque juste l'énumération des différents titres, car un ou deux parmi eux ne sont pas très connus.
En même temps, tu m'infliges un sacré et réjouissant défi: consacrer une grande partie de mon weekend à éplucher, sur Mbokamosika, tous les anciens écrits sur cet immense artiste, auteur et compositeur hors pair. Je réapprendrai sûrement pleins de choses.
Merci encore.
Simba Ndaye.

Messager 27/02/2021 17:31

Cher Nyanguila,
Merci pour votre rėaction.

Lend Nyanguila 27/02/2021 17:19

Cher Messager,bonjour et merci pour votre réponse. Et j'espère que vous aviez déjà vu l'information sur l'apôtre Siongo ou, si non,pour bien avoir une approche réelle,selon votre emploi du temps,essayez de cliquer" Apôtre Siongo"et vous verrez le visage et la ressemblance! Il y a quelques années,l'historique de la personne etait contée mais,aujourd'hui,elle a été désactivée.Dans celle-ci,il était mentionnée comment,suite à la mort de son père,son oncle paternel l'avait envoyé en Europe vivre avec ses cousins car son oncle l'avait arraché à sa mère! Moi-même,j'aurais pu demander à Franco sur cette question en 1984 mais est-ce que je savais si on pouvait avoir ce blog? Enfin, je comprends bien votre position qui se situe dans la norme et qui est de sensibilité nominale mais j'ai essayé d'avancer celle réelle. Et c'est vrai que le statut des enfants nés hors mariage,à l'époque,n'était pas bien à présenter et l'histoire des prêtres est là comme preuve! En attente,bien à vous y compris tous les collaborateurs.

Messager 26/02/2021 15:34

Bonner remarque. Je vais mentionner les titres.

Gak Amisi 25/02/2021 22:00

A écouter ses chansons, et en prêtant attention aux textes de celles-ci, y a pas de doute possible là-dessus, il doit avoir été un artiste très talentueux, ce cher feu Bavon Marie-Marie. Dommage qu'il soit parti beaucoup plus tôt, à l'aube même de sa vie. Mais j'ai deux questions à poser aux Mbokatiers qui l'avaient connu (j'avais à peine 9 ans quand il a fait de sa majesté la mort la rencontre):
1. Bavon Marie-Marie avait-il laissé une progéniture? Si oui que sait-on de ses enfants? Si non, qui ont été (ou qui sont 'aujourd'hui) les usufruitiers de sa brillante oeuvre discographique?
2. Où vivait-il à Kinshasa?
Question subsidiaire: quid de Bolhen? Est-il en vie? Si oui comment a t-il mené sa vie après la disparition de son ensemble "Negro Succes"?
Gak Amisi
London

Messager 25/02/2021 22:41

Bholen non plus n'est plus de ce monde. Quant à Bavon, je ne pense pas qu'il ait laissė des enfants.
Messager

Yanick chilile muhonga 25/02/2021 15:51

Bavon siongo etait vraiment le meilleur des sa generation

Claude Kangudie 23/02/2021 20:34

Siongo Bavon Marie Marie, l'unique et sublimissime, tant que nous vivrons, il sera toujours vivant...RIP the Artist.
RD Congo, mboka ya Siongo Bavon na Muwowo Gaspy, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.