Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

 

 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par DANNY MESU TSHIBAMBI sur l'article KOKOLO et PONGO: Victimes de la chasse à Lumumba,

Extrait du commentaire:


Le Commandant Gilbert Mpongo, après sa formation en Belgique (lutte contre le communisme), a reçu la mission de ramener à Kinshasa le Premier Ministre P.E. Lumumba. Une fois cette mission
accomplie, il fut envoyé à Bukavu, à la tête d'un groupe de militaires fidèles aux nouveaux maître de la capitale. Sa mission était toujours la chasse aux "Communistes".


Ils furent arrêtés et transférés à Kisangani. Le gouvernement de Kisangani proposa un marché à celui de Kinshasa: échanger P.E.Lumumba et ses compagnons contre Mpongo et sa bande. la réponse de
Kinshasa fut l'assassinat de Lumumba. Alors, Kisangani exécuta Mpongo  et sa bande.


Sources: Anicet Kashamura: De Lumumba aux Colonels. 

 

 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Ngimbi Kalumvueziko sur l'article KOKOLO et PONGO: Victimes de la chasse à Lumumba,

Extrait du commentaire:


Quant aux circonstances de sa mort, il avait été envoyé à la tête d’un peloton pour faire exécuter l’ordre d’expulsion de
l’Ambassadeur du Ghana. C’était à la suite de la mesure d’expulsion des ambassadeurs des pays du bloc de l’Est et leurs alliés africains.  Comme
l’Ambassadeur du Ghana ne s’était pas exécuté pour quitter le Congo à la date butoir, Mobutu avait cherché à le faire partir de force. C’est Kokolo qui fut chargé de la mission. À son arrivée à
la résidence de l’Ambassadeur du Ghana, les gardes (soldats de l’ONUC) refusèrent de le faire entrer. En homme de devoir, Justin Kokolo devait remplir sa mission. Et c’est en cherchant à forcer
son passage qu’il fut atteint par une balle au cours d’un échange de tirs entre les soldats de son escorte et ceux de l’ONU.


Gilbert Mpongo avait quitté la Force Publique avant l’Indépendance après un terme de 2 années contrairement au terme de 7 ans.
Il avait le niveau d’études post-primaires. À l’Indépendance, il demanda à Mobutu de réintégrer l’Armée. Chose qui fut faite. Il s’attribua le grade de Capitaine ! Il avait aussi été un
grand activiste de l’ABAKO avant l’Indépendance. Il était très impérieux, audacieux et d’un courage trempé. Un vrai baroudeur. C’est donc tout naturellement qu’il fut intégré dans les services de
Sécurité dirigés par Victor Nendaka. Après avoir capturé Lumumba à la rivière Sankuru, et l’avoir ramené à Léopoldville, il fut envoyé en mission dans le Kivu où les soldats du gouvernement de
Léopoldville tentaient d’arrêter l’avance vers le Sud des troupes du gouvernement de Gizenga installé à Stanleyville. Il fut capturé à Bukavu avant d’être détenu à Stanleyville. À l’annonce de
l’assassinat de Lumumba, le gouvernement Gizenga se vengea en tuant tous les captifs de Bukavu parmi lesquels Gilbert Mpongo. On dit qu’ils avaient subi de très atroces tortures avant d’être
tués. Leurs corps furent découpés en petits morceaux jettes dans le fleuve.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MAGUI 03/08/2017 17:19

Gilbert Mpongo n'était-il pas PNP plutôt que Abako ? Et puis, à ce que je sache, c'est plutôt mpongo qui fut exécuté avant Lumumba tout comme ce fut le cas pour le colonel Lukusa à Kisangani et les membres du gouvernement provincial du Kivu de Jean Miruho, par les troupes du général lundula, envoyées par Giezenga.