Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

De tous les musiciens de l’époque, Kalle Jeff aussi appelé le Mozart congolais fut celui qui s’engagea le plus pour la cause nationale lors des pourparlers qui conduisirent le pays à l´indépendance. Il avait pour ces événements historiques jeté son dévolu en composant plusieurs chansons. La plus connue d’entre elles est la très médiatisée Indépendance cha cha qui marqua d’une pierre blanche non seulement l’accession du Congo à la souveraineté internationale mais aussi celle de plusieurs États d’Afrique noire. C’est la raison pour laquelle certains la considèrent comme étant l’hymne des indépendances africaines. Notons que cette chanson fut instantanément composée par le père de la musique congolaise moderne sous le feu de l’actualité et dans le frou-frou des émotions en présence. L’indépendance presque en poche et sa date déjà fixée donc connue, tous les délégués congolais fêtèrent l’événement à l’hôtel Plaza où elle fut exécutée pour la première fois. Grand Kallé Jeff a aussi signé Table Ronde pour immortaliser le conclave belgo-congolais qui prépara et fixa l’indépendance au 30 juin 1960. Mais il y avait aussi Ngonga ebeti indépendance sans oublier Toyokana, tolimbisana na Congo. Plus tard Luambo Franco est entré dans la dance en composant Bobongisa Congo. Nous profitons de cette occasion pour lancer un appel à tous ceux qui possèdent les bandes sonores des trois dernières  chansons de les faire parvenir à Mbokamosika. Nous avons le texte tiré dans le site http://nganga.populus.org/rub/7 mais il manque la mélodie et l’orchestration afin que nous puissions nous aussi interpréter, à juste titre d’ailleurs, ces chansons mémorables qui ont marquées l’histoire  de notre pays.

Samuel Malonga

 

INDEPENDANCE CHA CHA

Compositeur : KALLE JEFF 
  securedownload-copie-6
 
Indépendance cha cha tozui eh 
Oh kimpuanza cha cha tubakidi 
Oh table ronde cha cha bagagner eh 
Oh Dipanda cha cha tozui eh 
 
Assoreco n'Abako, bayokani moto moko 
Na Conakat na Cartel balingani na front commun 
 
Bolikango,Kasa Vubu,mpe Lumumba na Kalonji 
Bolia, Tshombé, Kamitatu 
Oh Esandja Mbuta Kanza 
 
Na MNC na UJECO, ABAZI na PNP 
Na PSA, Africa Jazz 
Na Table ronde mpe ba gagner 
 
 
 
NGONGA EBETI INDEPENDANCE 
COMP: KALLE JEFF 
 
Ngonga ebeti e,ba tata ba maman 
Bana mpe mikolo e,bobima mbangu e 
Beta ndako na ndako,benga moninga 
Bohumbu bosili e,sepela indépendance 
Lobi ezalaki e, motu moyindo mawa o 
Bobela mosala e,na fimbo sima e 
Oloba boye mabe o,makaku fanda nye o 
Kasa vubu atali e,alobi ekosila  
 
Solo 
Ya lelo e,Kasa-Vubu mokonzi e 
Oh! Lumumba lipanda mpo na yo e 
Kashamura lipanda mpo na yo e 
Topemi e,mopepe y'indépendance 
Thomas Kanza lipanda mpo na yo e 
Bomboko e lipanda mpo na yo e 
Oh! Gizenga lipanda mpo na yo e 
Oh! Mulele lipanda mpo na yo e 
Kisolekele Lianda lipanda mpo na yo e 
Mpolo Maurice lipanda mpo na yo e 
 
 
 
TOYOKANA, TOLIMBISANA NA CONGO 
Compositeur : KALLE JEFF 
 
Bandeko ya ekolo monene 
Ya Congo tosalisana toyokana 
Soki bolingi ekolo ya biso ebonga 
Mpe ekoma na miso ya bato 
Tosimbana na sima mpe tolimbisana 
Na mokili oyo mindele mpe boyokani ezali te 
Congo ne Congo ae 
Bana na yo nde balendisi yo e 
 
 
 
 
BOBONGISA CONGO 
Compositeur : FRANCO LUAMBO 

Bino ba ministres 
Mpe bino ba parlementaires 
Mokili ebandi kobonga 
Botika ba songo songi e 
Ekobomisa mboka na kati ya bino 
Biso tozali kopesa bino toli 
Mpo boyokana bokanisa mpe 
Mpasi ya baninga eh 
Mpe ya ban na bino ngai mawa 
Bobongisa mboka baninga basala 
 
 
Yo Adoula yo tata kulutu 
Congo mobimba eh kotala yo 
Mabe na malamu kaka somele esili 
Bino ba ministres mpe na ba députés 
Mpe ba sénateurs boyokana 
Bobongisa Congo ya biso ya ba nkoko 
Bokanisa mpasi ya le quatre janvier 
Batiki Congo mpo tobongisa 
Ya biso ekomi bitumba tango nyonso 
Tozali kobomana eh biso na biso 
Botika kobonana eh biso na biso 
Botika wana eh ezali nde buzoba  
 
 
securedownload-copie-5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Droits de l'homme 04/06/2010 13:55


Ye Franco aleki monoko molayi, afingaki naino President Kasa-vubu na nzembo ya OPEDALE NA VELO YA KIMBAMBALA, tala sik'oyo aye lisusu kofinga premier ministre Cyrile Adoula na gouvernement na ye,
akomona mbala oyo, akobetama ndenge ekoki, oyo ezalaki commentaire ya Grand na biso moko azalaki kosala na la SURETE. Droits de l'homme.


Crispin-Régis Lukoki 04/06/2010 04:50



Pas seulement interdite,Franco était mis à la disposition de la justice et puis relâché quelques jours après.C´est ça l´abus d´autorité au Congo.Luambo avait injustement eu,beaucoup de problème à
cause des contenus de ses chansons.Cette chanson n´a aucun passage subversif,comme pour être censurée,mais les autorités de l´époque,l´avaient trouvée provocatrice.Les dirigeants sans
inspiration,ont toujours eu ce genre de réaction,pour distraire le peuple.J´ai connu des compatriotes qui ne mâchaient points leurs mots,mais qui ont fini par laisser ce
monde.Aussi longtemps que le peuple congolais sera esclave du pouvoir,les choses n´iront jamais à merveille.Un bon gouvernant doit apprendre à écouter le peuple.C´est la meilleur façon de suivre
la situation du Pays qu´on a à diriger.Le peuple peut se tromper,mais pas toujours.Ce que Franco disait dans sa chanson,vient confirmer aujourd´hui ses inquiétudes d´alors.La situation que notre
cher pays à vecu,et continue à vivre,est très bien présente dans les paroles de la chanson de Luambo.En plus,toutes les méthodes de répression qu´itulisent ces gouvernants,n´ont jamais été
mis en question ni par nos représentants,ni par le peuple.Il y a une chose que le Congolais ne doit pas oublier:C´est le peuple qui aura le dernier mot,et non les gouvernants.


Crispin-Régis           



Vivi 03/06/2010 14:17



Si mes souvenirs sont bons, je pense que la chanson de Franco Luambo a été interdite de diffusion  à la radio nationale, YO ADOULA EH, YO TATA KULUTU...´


j´avais à peine 12 ans et j´entendais tous les Mbuta du quartier parler de cette interdiction...


 


Vivi