Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Tout en commémorant le cinquantenaire de notre indépendance, nous avons un oeil sur l'actualité. D'où la publication sporatique de certains articles jugés urgents. C'est dans ce cadre que nous avons reçu de notre aîné Seskain Molenga les textes des oeuvres qu'il vient de réaliser, à savoir: "Plus jamais ça", et "Kinshasa Kin Malebo". Il a voulu a réserver la primeur de l'une d'elles aux mbokatiers.

Voici les textes de ces chansons.


 

Plus jamais ça                                                 

 

 

 Never more, never more that, never again

 

Mon pays ma chère patrie

Ma belle Afrique c’est toi que je chante

Berceau de l’humanité

                                                                                        Cœurs :    Ou est ta liberté ?

Q’est devenue ton indépendance ?

Qu’a-t-on fait !

 

Cœurs :    De la démocratie ?

 

Ma belle Afrique Maman,

Ta beauté comparable

Aux sentiments les plus profonds répandait amour

 

Cœurs :    Harmonie et paix

Les courbes de ton paysage on fait

 

Cœurs :    Le tour de mon cœur

Cœurs :    Les courbes de ton paysage

On fait le tour de mon cœur

En une ronde de danses

De joies, de plaisirs

 

Tu vivais en harmonie et en paix

 

Ils sont venus du Nord

Avec toutes leurs machines de guerre

Pour rétablir un esclavage moderne

Hérité des politiques coloniales

Basé sur des fondements éronnées

Fraudes électorales massives

 

Cœurs :    Dirigeants imposés.

 

Eden dépouillé, bafoué

Humilié, enchaîné

Tu subis la discrimination

Les viols les divisions les mésententes

Conduisant aux pires violences et assassinats

Oh ou oh

 

Cœurs :    Africa  ah

Cœurs :    Un pouvoir arbitraire

Règne sur tout tes rivages

Meurtrit le cœur de ton empire

Alors que tu vivais en harmonie

                                                                                                  En paix Maman                                                   

 

Refrain :

 

                                                                     Sept fois :     Plus jamais ça            Plus jamais

 

 

Tolingi lisusu te

tolingi lisusu te to boi

Tolingi lisusu te

Tolingi lisusu te

Tolingi lisusu te to boi

Tolingi lisusu te

 

Sept fois :     Plus jamais ça            Plus jamais

 

Tu assistes impuissante au pillage géologique

Un scandale insensé, un gaspillage

de tes matières premières au profit de dirigeants

sans conviction autres que des intérêts privés

Corrompus, dictateurs, siphonnant l’argent qui te revient

Pendant que ton peuple meurt de faim et croule dans la misère

 

Peu importe la couleur des marchands de mort

Ils s’entendent pour organiser des génocides

En alliant à leurs crimes une criminalité financière

Economique et politique pour mieux bâillonner

Toute voix discordante qui oserait s’élever

Contre les dettes artificielles, ont s’interroge ou va l’argent ?

 

Réveille-toi et marche Maman

Brise les chaînes de l’esclavage et de l’injustice

Refuse la plaie dont on t’accable, le sida

Sors de leurs systèmes diaboliques et mensongers

Cultivons la paix et la réconciliation pour notre continent

Permettant de générer un ordre nouveau dans une véritable démocratie

 

Trois fois :    Plus jamais ça      plus jamais

 

Le détournement de bien publique

Le détournement de bien publique

Plus jamais ça     plus jamais

Plus jamais ça     plus jamais

 

La gabegie,       la dictature,       la corruption,,   la violence

Jamais jamais ça, Jamais jamais ça, Jamais jamais ça

La dictature, la corruption,  , la violence

Jamais jamais ça, jamais jamais ça, jamais jamais ça

 

 

seskain

                                 KINSHASA – POTO MOYINDO

                                                                             

Couplet :1

 

 

 

Congo yo nde mboka eh, mabele na biso ya ba koko eh

Tosimbana na ma boko eh, mpo ékolo na biso ébonga eh

Ebalé nkayi na bwato eh, ékostiola mpe ékonana eh

Likambo na motéma eh, butu mpongi na zua té oh

 

 

Yebo yebo yebo oh dit eh

Pona mboka na ngai oh iyo

Nakosala nionso ngai mwana lipopo

Pona na mboka na ngai oyo ébonga eh

 

 

Kinshasa eh, ye ye ye oh

Babenga yo Léopoldville

Lipopo kini malebo Kinshasa kini kiésse

Mboka moko kombo ébélé mama, ah                                                                                     

                                      

 

Na yebaka yo boye te eh! Congo eh!

Kotala yo na miso oh épési ngai mawa

Le pays de mes encêtres

De mon enfance et de mes amours

 

 

Nakoma na ngai kobanza se yo, eh

Epai ngai na kola na baninga na ngai,

Ba nzala na bampasi tosi tomésana

Mikakatano mpe mitungisi, ékosila eh, ata ndele

 

 

Yebo yebo yebo oh dit eh

Pona mboka na ngai oh iyo

Nakosala nionso ngai mwana lipopo

Pona mboka na ngai oyo ébonga eh

                                                                                              

                                                                                                                                             Page n°1

 

 

 

Couplet:2

 

 

 

Congo na biso oyo mboka kitoko

Tosala makasi eh ébonga eh

Les souvenirs qui envahissent ma tête 

Je voudrais te dire combien je t’aime Congo eh

 

 

 

Tokuféli mabina na milangwa ya masanga

Koloba pamba pamba kolakisa se bilamba

Matiti zamba étondi mboka oko tala miso té

Kaka lofundu ya pamba ya pamba eh

 

 

Coeurs:

 

 

Kinshasa eh ye ye ye oh

Babénga yo Léopoldville

Lipopo kini malébo Kinshasa kini kiésse

Mboka moko kombo ébélé mama ah

 

 

 

Lisolo ya la rumba éuta épayi na yo

Mokili mobimba babina ékéi ti na Cuba

Ba ye ba yéba yo té, tika nde ba tuna

Wendo na papa Mundanda ah, Kinshasa ya bilombé eh eh ye eh mama

 

 

 

Congo oningisi mokili kaka se pona mindule

Sango ngambo na ngambo oyo ya bana Lipopo

Ba ye bayéba yo té tika nde ba tuna

Grand Kallé, Rochéreau,  na Franco! Congo ya ba nganga

 

                                                                                                                                            Page n°2

 

 

 

 

REFRAIN :                               KINSHASA POTO-MOYINDO

  Les infrastructures  en état de délabrement                                    

                                                         

 

Poto-poto mboka monene  kinshasa b

ayémba poto moyindo

Poto-poto mboka monene Kinshasa bayemba poto moyindo

 

Na léli mayi na miso  

Nakanisi mboka na ngai

Mabélé ba koko ba tikéla biso

Etondi na yango na nkita mama eh

 

Tobongisa mboka oyo ya biso moko kitoko eh

Po bapaya balula Congo na biso moko

Nionso sé na mosala bampangi eh!

na ngai iyo mama eh mama he

 

Poto-poto mboka monene kinshasa bayemba poto moyido

Poto-poto mboka monene Kinshasa bayémba poto moyindo

 

Na béléli bipayi nionso bofungola matoyi bandeko boyoka

Likambo ya mboka étali na yango kaka ba kondzi té eh

Ezali na yango pe mokumba ya ngai na yo eh

Yoka nzémbo oyo mama eh okanisa mpe ete ya yo

 

Bas Congo, Kinshasa, Bandundu, Equateur mambenga,

Haut Congo, Maniema, Kasaï, Katanga, Pe Kivu.                                                                                                                                           

Tobongisa mboka oyo ya biso moko kitoko eh,

Po bapaya balula congo na biso moko eh mama he

 

 

Refrain:                                           

 

 

Ah yio mama eh, Kinshasa poto moyindo eh

Ah yio mama he Kinshasa poto moyindo eh

Ah yio mama eh Kinshasa poto moyindo eh

Ah yio mama he Kinshasa poto moyindo eh

 

Kinshasa Kin Malebo, par Seskain Molenga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Antoine Nickel 07/06/2010 23:06



Merci à Seskain pour cette belle chanson et surtout pour ces belles paroles si sensées, si intelligentes. Dommage que la musique congolaise ait pris une tournure si malheureuse, à part
quelques-uns comme Kekele. Et merci et bravo à Danos Canta  Nyboma, qui a su garder sa belle voix, preuve qu'il a été, est et restera toujours un grand chanteur, vec ce talent qui fait qu'il
ne force pas sa voix.


Seskain a apporté beaucoup à la musique congolaise avec l'introduction de la batterie, mais cette chanson démontre qu'il est un grand musicien, cultivé et talentueux.


J'attends avec impatience la sortie de son album pour me l'offrir.