Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Cher Guillaume,

Merci pour votre contribution à travers ces chansons lesquels m'ont replongé dans mes merveilleux souvenirs.
Comme vous l'avez bien expliqué, il s'agit bien de LUTA et non Chéri LUTA; l'anedocte qui en découlait à l'époque " toute personne capricieuse ou colérique en amour était taxée de "Chérie LUTA ou Chéri LUTA" dans le milieu de jeunes.
Le tout petit Emile Soki chantait souvent LUTA au cours d'une émission télévisée de Gabriel LUTU "Vedettes en herbe" qui passait le dimanche après-midi. Car les émissions télévisées débutaient à 17H00 en semaine, le samedi et dimanche à partir de 11H00. Max NGUANZO et MULEMBAKANI débutaient avec leur émission de mise en forme physique le dimanche. Lundi soir, nous eûmes un RDV plaisant à 17H30 à la télé avec les épisodes de Thierry La Fronde et Isabelle malgré le côté noir et blanc, aucun adolescent ne pouvait le manquer. Pour ceux qui n'avaient pas la télé chez eux, toutes les communes de Kinshasa en étaient équipées en plein air. Nous eûmes aussi le privilège aux films de Charlots, MATA MATA et PILI PILI, aux séquences socio-éducatifs programmés un jour du mois dans chaque commune; toutes les communes de Kinshasa en étaient programmés.
Les "amoureux déçus" ceux qui subissaient de "rateaux", passaient de moments difficiles auprès des amis; moqueries et dénigrements ( je me souviens d'un musicien de Zaîko qui a essuyé les injures d'une jeune fille d'une bonne famille de l'époque malgré son statut de vedette), il était l'amoureux déçu de référence.
Le père d'un ami qui fêtait son anniversaire, à l'époque de la Chanson ONASIS, débarqua au cours de la soirée avec un 45T et demande au DJ de l'auditionner; notre surprise fut de taille " Chérie Cadette". Nous nous sommes posés de questions, à son âge, comment a-t-il déniché cette chanson? nous le taxâmes d'Onasis, son fils (notre ami) était gêné.
Voyez à travers notre blog, Cher messager, je me suis replongé dans mes souvenirs juvénils insouciants. J'ai pu comprendre que vous aviez souhaité limitér les sujets et chansons de Zaïko, diversifier un peu notre blog. Méa Culpa si vous l'avez pris au sens de l'embargo.
Une autre chanson me ferait replonger dans mes souvenirs "Alexandrine" de Bella Bella, merci à tous pour Mboka mosika, souvenirs mingi.
YA MOTI

 

Bonjour Guillaume,
Merci pour la chanson Luta dont je ne me rappelais presque pas mais que j'ai pourtant bien connu et aimé.
A propos de la chanson "Amoureux déçu" de Jules Presley Shungu, il est bien sorti chez Polidor, comme les autres 1ères chansons de Zaïko. Je pense que c'était effectivement en 1971, l'autre face était "Consolation" du poète Gina Efonge.
En tout cas si tu as d'autres "perles" comme Luta, n'hésite pas à nous en faire profiter. Dans le même ordre d'idée, j'aurais bien aimé écouter "Moni" de Soki Vangu et le Bella-Bella.

Antoine Nickel



Ces genres de commentaires redonnent du courage à ceux qui se dépensent pour nous retrouver des « raretés ». Franchement , plusieurs personnes sont décédées sans réécouter ces morceaux pleins de souvenirs. Sachez que grâce à votre blog, un musicien a pu retrouver trois de ses succès qu’il recherchait depuis plus de 30 ans.

C’est pourquoi, nous encourageons tous nos amis «chercheurs » à creuser davantage, afin de mettre la main sur toutes les chansons oubliées.

Juma, le 7e sacrement est déjà programmé. Nous n’oubions jamais les demandes de nos amis.

PS: Guillaume, un petit rectificatif. Le duo qui animait "le reveil matinal" à la voix du Zaïre était composé par MULEMBAKANI  et ELONGA MALIMAZUNGU(ancien mainistre des sports et entrâineur d'Imana). Ce duo avait été remplacé par Nguazo, un ancien assistant  en éducation physique à l'IPN. Ce dernier est parenté à Max Nguazo, le journaliste, qui a aussi reçu la formation en éducation physique, et qui a même été professeur d'éducation physique dans une école secondaire avant de devenir journaliste.

Messager

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Au Messager et à tous les amis, merci. Merci à PAPATOTO pour DJENNY, de MBUTA MASHAKADO, MBUTA BROWN, YAYA BROWN,  que PEPE FELY MANUAKU et JOSSART NYOKA LONGO ont porté en 1975 sur le devant du chant typique ( Ils étaient jusque là, NKUMU et lui, chanteurs yéyé de ZAIKO…) … Pour remplacer les changements de  jambe et les animations d’Anto Nickel EVOLOKO parti de ZAIKO avec l’ensemble du groupe ISIFI…Il composait ses chansons comme il dansait : tout en rythmes, en envolées, en glissades. Je n’ai pas vu, sur la scène musicale congolaise, des jambes plus agiles plus élastiques que les siennes. Merci donc PAPATOTO de nous rappeler YAYA BROWN AVEC DJENNY. Dans le ZAIKO de la bombe à retardement CHOQUEZ, YAYA BROWN apporta l’improvisation, la surprise, l’artifice…toutes ces choses belles à voir et  contempler quand on a 18 ans. Ses cris furent pour PEPE FELY et pour ses collègues de l’orchestre un bain de jouvence. Voilà pour MBUTA MASHAKADO.
 
MESSAGER, merci de m’apprendre que Max NGWANZO, NGWANZO LA MANGALE, professeur d’éducation physique devenu journaliste, avait un frère tout aussi professeur d’éducation physique et assistant à l’IPN avait ainsi un autre frère autre que le NGWANZO que j’ai connu à Lubumbashi et qui travaillait à la SNCZ.
 
Par contre, je reproche à PAPA KANDOLO de m’avoir laissé sur ma faim. Je m’étais attendu à ce qu’il nous sorte des précisions ou des révélations de derrière les fagots comme aime à le José PULULU, sur ELIMU SANTU. Ce dont je crois me rappeler, c’est qu’Emile SOKI ne chanta pas dans cette chanson. Elle sort à une époque où Maxime SOKI et Emile n’entretiennent plus les meilleures relations du monde. Le jeune frère, mécontent de la place de plus en plus grande que Maxime SOKI donne à Danos CANTA NYBOMA, a quitté Bella-Bella pour aller créer BELLA-MAMBO avec entre autres MATOLU Papy TEX, Dino VANGU, KANDA BONGO… A l’époque les gens disent que Papy TEX est le jeune frère de DANOS, et il se raconte que les grands frères se sont mis ensembles, les petits frères aussi. Donc, BELLA MAMBO avec les TONGO ETANI… En cette époque donc, selon Maxime, son jeune frère a perdu sa voix, à cause des excès de toutes sortes (Devenu à 16 ans une star concurrençant ROCHEREAU …le succès lui a fait perdre les pédales…).Il ne peut plus tenir convenablement sa place de  Chanteur 1ère voix incontournable et DANOS fait son chemin. Ténor( ?), première voix, ou deuxième voix, la voix du Prince EMILE SOKI était toujours émouvante. Je me suis même trouvé à considérer sa deuxième voix plus émotionnelle que les autres. Mais, je crois, Emile SOKI ne chante pas dans ELIMU SANTU. Le chœur d’ELIMU SANTU est fait par TEDIA DE BASE (un cousin des SOKI dont la voix a parfois le même timbre qu’EMILE) et… veuillez me le confirmer… peut-être MAMBO LEY. Je ne sais même plus si SUPER BELLA-BELLA ne resta pas seulement un orchestre d’enregistrement. Allez dans les JEUNES POUR JEUNES pour vérifier. Ahaha. Mais, oui, EMILE SOKI fut un vrai gâchis et une perte de ressources pour la musique congolaise moderne. Qu’à cela ne tienne, il nous a laissé beaucoup de perles. Il ne faudrait pas non plus perdre de vue le fait que maxime SOKI, même si en 1969 et 1970 il est encore étudiant au Campus de Lubumbashi où il est le meneur d’un orchestre du campus (VOX KASAPA ou LOS TEMERARIOS…), il participe bel et bien à l’enregistrement de «  JAMAIS DE LA VIE » (Orchestre LA MUSETTE, Editions LA MUSETTE) dans lequel il fait le ténor, et que dès cette époque les BARLY BARLIENTO, DANOS etc.… font déjà partie du groupe qui composera BELLA-BELLA.
 
Mes souvenirs ne sont pas complets, il y a tellement longtemps que j’ai lu JEUNES POUR JEUNES. Alors, Mr Emmanuel KANDOLO à vous la suite. Je vous laisse avec TIKELA NGA MOBALI et MARIE YEYE. Guillaume.
http://media.putfile.com/Tikela-nga-mobali-Bella-Bellahttp://media.putfile.com/Marie-Yeye
Répondre
G
You are welcome. Merci à vous tous, José PULULU, YA MOTI, ANTO NICKEL, ANACLET, DIODIO, LUBAYA, Le MESSAGER et tous les amis qui ont apprécié les morceaux de musique que j'ai apportés. La disponibilité de ces morceaux, je la dois non seulement à la chance que j'ai eue de grandir dans un environnement friand de bonne musique, mais aussi surtout à une amitié vieille de près de bientôt 40 ans. Nous avions 14 ans, nous sommes en 1970, nous nous sommes pris de passion pour l'archivage des morceaux de musique que nous adorions déjà à l'époque : des Télé shows, des 45 T, des Places aux vedettes, des cassettes. Certains de ces documents ont souffert de l'humidité, d'autres se sont égarés entre les différents déménagements au fil de notre vie professionnelle à travers le monde. Edo et moi, nous nous efforcerons, chaque fois que ce sera possible, de vous fournir à titre gracieux et amical dans les morceaux que nous détenons encore, et de continuer de réussir à les digitaliser pour notre propre usage. Le merci que vous m'avez adressé est donc surtout celui à Edo, que j'ai revu dernièrement et qui m'a redonné certains des morceaux que je n'avais plus. Nous allors chercher Alexandrine qui doit se terrer quelque part. A leur place je vous mets ELIMU SANTU. Qui est est sorti, je pense,  sur le label SUPER BELLA-BELLA. Je compte sur YA MOTI et DIO DIO et LE MESSAGER et JOSE et ANACLET etc... pour nous relater quelque chose sur ce superbe morceau qui fut je crois, à l'époque, une espèce de nzonzing. Ainsi que MONI de Maxime SOKI. Bonne détente et merci encore pour le superbe blog que vous avez créé et qui devrait donner beaucoup de joie aux mélomanes congolais. Il faut contnuer de bien le tenir et de le renforcer. Créez aussi des liens avec des sites similaires qui partagent la même passion que vous. Guillaume.http://media.putfile.com/Elimu-Santu-Super-Bella-Bellahttp://media.putfile.com/Moni-Maxime-Soki-Bella-Bella
Répondre