Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Est-ce que le fait d’écouter la musique peut être considéré comme un péché ?

Vous vous demandez le pourquoi de cette question.

En fait, un ancien colon (un belge de l’époque Congo Belge) au lieu de jeter la collection de notre musique  à la poubelle, avait préféré de la confier à un congolais qu’il avait croisé par un hasard fortuit (dans la rue).

Pour l’instant, notre compatriote est devenu pasteur (BAC+5 de formation).

Malheureusement, j’ai appris avec consternation qu’il s’était débarrassé de cette collection.

Il aura pu aussi la donner à une tierce personne en suivant l’exemple de ce belge.

Un deuxième compatriote avait fait la même chose mais il a eu le courage de me prévenir après avoir commis son geste.

Vous savez chacun est libre de croire à ce qu’il veut. Mais je n’arrive pas à comprendre que certaines  décident à notre place pour ce qui concerne le bien et le mal.

De toute façon, je me méfie de pasteur de vocation tardive.

Notre musique fait parti de notre patrimoine national qu’on le veuille ou pas.

Vous savez ″la tolérance que nous proclamons est le respect de la personne et de la liberté d’autrui.″

 

Pour Maman Mawete Mambote

Mille excuses à Mme ou Maman Mawete Mambote.

Effectivement, je ne savais pas du tout que vous étiez une femme.  

Pour Mr Antoine Nickel

Je n’ai pas oublié ma promesse mais vais apporter ma modeste contribution à ta longue liste.

http://media.putfile.com/MVUANZA-43

 

http://media.putfile.com/MWANA-MAYI

 

Pour Mr Kin Kiesse

Je suis descendu dans ma cave pour ressusciter ou redonner une nouvelle vie aux chansons d’André Bimi (José Lina et Aziza)

http://media.putfile.com/JOSE-LINA

 

http://media.putfile.com/AZIZA

 

Ce site suit la même philosophe  que celle du système d’exploitation Linux (open source). Vous savez ce système continuer à exister grâce aux contributeurs du monde entier contrairement au système d’exploitation de Microsoft( Windows). Pour votre information l’Afrique par l’entremise d’un donateur sud-africain (un milliardaire), a aussi son Linux qui s’appelle Ubuntu.

Que signifie Ubuntu ?

C’est un ancien mot africain qui signifie « humanité aux autres »

Il signifie également « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous »

La distribution Ubuntu (système d’exploitation Linux Ubuntu) apporte l'esprit Ubuntu au monde logiciel.

Pour votre information, le moteur de recherche google l’utilise et il prend vraiment de l’ampleur.

Par conséquent, j’inviterai nos compatriotes à suivre cette philosophie pour échanger nos chansons à travers ce site.

Papatoto


Bonsoir Papatoto,
C'est en effet dommage d'apprendre qu'un patrimoine musical a sans doute été perdu tout simplement par intolérance ou bêtise humaine. Quand on pense que tous ces soi-disants pasteurs ne sont là que pour profiter de la misère de leurs, je les vois très mal donner des leçons de morale à qui que ce soit.
Aucun croyant digne de ce nom ne pourrait avoir un tel comportement et une telle intolérance. Au pire, quand on pense du mal de quelque chose, on ne le prend pas. Il aurait dû suggérer au généreux donateur de confier cette collection à quelqu'un d'autre. Ne serait-ce que pour respecter son travail ou sa passion. Bref, c'est dommage et stupide.
Pour passer à autre chose, je ne te remercierai jamais assez pour les chansons Mwana Mayi et Mvwanza. A l'époque, le 45 tours de ces 2 chansons qu'on avait chez nous était fêlé. Malgré tout, je l'écoutais au risque d'abimer les diamants de notre platine-disque.
Quand j'étais au collège, Mwana Mayi était la chanson sur laquelle on apprenait à faire la musique, cette chanson était à elle seule une sorte de manuel de musique ! Je me rappelle d'un copain de collège qui jouait le solo et dont le nom était Diabanza, alias "Milan" (son père était un directeur de musique à l'INA et avait collaboré  avec Pépé Felly et Mbuta Diasolua "Otis"). Je ne sais pas ce qu'il est devenu, malheureusement. Et tous les autres dont j'ai oublié les noms et qui ont fréquenté l'institut Sadisana de Kikwit (ISFX).
En tous cas, c'est des jolis souvenirs !
Merci
Antoine Nickel



Sur le sujet soulevé par PapaToto, nous comptons l'évoquer sur Radio Mangembo dans l'émission Lisolo Ya Banganga. Si Papa toto sera disponible, on tentera une liaison skype comme on l'a fait avec Pépé Felly. un pasteur nous a donné son accord de principe, et on va tenter d'avoir aussi un prêtre catholique.

 

Précision autour de l'émission Lisolo ya Banganga de dimanche prochain, le 12 octobre de 15h à 17h. Nous allons élargir le débat soulevé par PapaToto à parir du rejet de la rumba , à tous les autres rejets qui accompagnent les conversions des congolais aux nouvelles églises : rejet du nom d'origine, rejet de la famille biologique, rejet aussi des coutumes qualifiés de sorcellerie. Nous nous interrogerons sur la crise identitaire de ces congolais, qui cherchent réfuge dans la tradition "biblique, celle des juifs, en même temps qu'ils se dépouillent des éléments constitutifs de leur vraie identité culturelle.Une attitude de dénie qui commence à inquiéter les psychanalystes, qui ont de plus en plus du mal à cerner le vrai congolais, qui finalement se complait dans une identité de chrétien, somme toute virtuelle. 

Joseph Pululu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y

merci papatoto pour avoir sorti des cendres la chanson "jose lina de ANDRE BIMI OMBALE,mais comment faire pour l'écouter?car je n'arrive pas  à y accéder.Merci de me rendre
service.................que viva
mbokamosika                            yens


Répondre
J
Précision autour de l'émission Lisolo ya Banganga de dimanche prochain, le 12 octobre de 15h à 17h. Nous allons élargir le débat soulevé par PapaToto à parir du rejet de la rumba , à tous les autres rejets qui accompagnent les conversions des congolais aux nouvelles églises : rejet du nom d'origine, rejet de la famille biologique, rejet aussi des coutumes qualifiés de sorcellerie. Nous nous interrogerons sur la crise identitaire de ces congolais, qui cherchent réfuge dans la tradition "biblique, celle des juifs, en même temps qu'ils se dépouillent des éléments constitutifs de leur vraie identité culturelle.Une attitude de dénie qui commence à inquiéter les psychanalystes, qui ont de plus en plus du mal à cerner le vrai congolais, qui finalement se complait dans une identité de chrétien, somme toute virtuelle. 
Répondre
K
Je te remercie du fond du Coeur PAPATOTO !!!
Répondre
P
Mr Joseph Pululu
Ok, je suis d’accord pour participer à  l'émission Lisolo Ya Banganga .
Je suppose qu’elle se déroulera le dimanche (prochain) de 18h à 20h.
Papatoto
Répondre
J
Sur le sujet soulevé par PapaToto, nous comptons l'évoquer sur Radio Mangembo dans l'émission Lisolo Ya Banganga. Si Papa toto sera disponible, on tentera une liaison skype comme on l'a fait avec Pépé Felly. un pasteur nous a donné son accord de principe, et on va tenter d'avoir aussi un prêtre catholique.
Répondre
J
A propos de Diabanza qu'évoque Nickel, il s'agit bien de l'organiste (pianiste) qui a longtemps collaboré avec Mikanza au théâtre national. il est à l'origine des mélodies des comédis musicales Bangembo. plus près de nous, on lui doit l'une des plus belles chansons d'amour interprêtée par la regrettée Mpongo LOve : Bakake (coup de foudre). Une chanson qui vient démontrer s'il en était besoin qu'une chanson bien conçu ne peut que marcher!!!
Répondre
A
Bonsoir Papatoto,C'est en effet dommage d'apprendre qu'un patrimoine musical a sans doute été perdu tout simplement par intolérance ou bêtise humaine. Quand on pense que tous ces soi-disants pasteurs ne sont là que pour profiter de la misère de leurs, je les vois très mal donner des leçons de morale à qui que ce soit.Aucun croyant digne de ce nom ne pourrait avoir un tel comportement et une telle intolérance. Au pire, quand on pense du mal de quelque chose, on ne le prend pas. Il aurait dû suggérer au généreux donateur de confier cette collection à quelqu'un d'autre. Ne serait-ce que pour respecter son travail ou sa passion. Bref, c'est dommage et stupide.Pour passer à autre chose, je ne te remercierai jamais assez pour les chansons Mwana Mayi et Mvwanza. A l'époque, le 45 tours de ces 2 chansons qu'on avait chez nous était fêlé. Malgré tout, je l'écoutais au risque d'abimer les diamants de notre platine-disque.Quand j'étais au collège, Mwana Mayi était la chanson sur laquelle on apprenait à faire la musique, cette chanson était à elle seule une sorte de manuel de musique ! Je me rappelle d'un copain de collège qui jouait le solo et dont le nom était Diabanza, alias "Milan" (son père était un directeur de musique à l'INA et avait collaboré  avec Pépé Felly et Mbuta Diasolua "Otis"). Je ne sais pas ce qu'il est devenu, malheureusement. Et tous les autres dont j'ai oublié les noms et qui ont fréquenté l'institut Sadisana de Kikwit (ISFX).En tous cas, c'est des jolis souvenirs !MerciAntoine Nickel
Répondre
A
Bonsoir Papatoto,Je te remercie beaucoup de ton envoi. C'est vraiment très gentil.A très bientôtAntoine Nickel
Répondre