Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

Lisusu ndeko, kaka na cadre ya lisolo na kokabola masolo, tiela biso elongo nzembo « Silikani » ya Tabu ley na « Consolation » ya Gina Efonge, toyoka lisusu ndenge Manuaku abandaki ko copier sans souci de contradiction.

Emmanuel Kandolo



Silkani

Consolation

Nous informons Manwaku Pépé Felly que conformément à la déontologie journalistique, il a droit de donner son point de vue sur tout ce qui est écrit sur lui, surtout s'il se sent lesé. Aussi, par souci d'ojectivité et pour ne pas donner l'impression de ne viser qu'un seul artiste, nous avons voulu étendre notre champ de comparaison à d'autres orchestres. En regard de trois chansons sélectionnées aujourd'hui, il s'avère que la "copie" ou le "plagiat" n'est pas l'apanage de l'orchestre Zaïko.
Jugeons nous-mêmes les chansons " Kitambala moja" de Jean-Bosco, et "Mongali", de Tabu Ley. Ensuite auditionnons la chanson " Télé Néné" de Yéyé National dont le solo est la copie de celui de franco et l'OK-Jazz. (Messager)  

 


Kitambala moja  (par Jean-Bosco Mwenda, 1952)

 

Mongali  par Tabu Ley, en 1971-’73)

 

Tele Nene ,( YéYé National de Bruxelles entre 1966-’67)


Bonjour à tous !
je voudrais répondre brièvement à Emmanuel Kandolo, pour ses psudo-"comparaisons" des chansons, tendant à faire apparaître Pépé Fély Manuaku comme un copieur de solos guitare des anciens. Je prenais cela au départ à la rigolade, mais je me suis mis en colère quand j'ai lu qu'il y a également plagiat de solo de la chanson "silikani" dans la chanson "consolation". Cela relève de la pure malhonnêteté intellectuelle de prétendre faire de l'histoire de la musique congolaise, lorsqu'on néglige la notion essentielle de l'histoire : la datation . En effet, comment Pépé Manuaku pouvait-il plagier peu ou prou le solo de "Silikani", alors que cete chanson est sortie bien après "Consolation" de Zaïko, mise en cause par notre comparateur. Je ne me rappelle plus bien des années de parution de ces 2 disques, mais ce que je sais, c'est l'antériorité de celui de Zaïko par rapport à celui d'Afrisa. Je m'en souviens très bien, car j'ai des repères dans ma vie d'ado (comme tout le monde) qui a dansé aux rythmes de ces deux orchestres. Alors, un peu de profondeur dans vos recherches, cher compatriote ! excusez-moi si je paraîts en colère, mais je ne vous en veux pas, c'est juste une réaction pour remettre les travaux du blog dans le droit chemin et éviter des dérapages. Je me suis peut-être trompé au niveau du droit d'ainesse entre ces 2 chansons. Si c'est le cas, veuillez me pardonner.
A bientôt
jomaly sita


Non, Silikani (1970) est bien antérieur à Consolation (1972).

Kiku


Ca arrive en musique. Certains parlent de plagiat ou d'imitation, d'autres d'inspiration ou d'influence.

Dans SILIKANI, ROCHEREAU et l'AFRISA copient aussi du OTIS REDDING. Ecoutez un peu la guitare TIN-TON TIN-TON...Nzembo oyo bazalaki koyemba AAAH FALEN FALEN.

Dodo


Le solo de la chanson CONSOLATION de GINA EFONGE, avec le ZAIKO LL, est similaire plutot avec celui de la chanson SELI JA  de Tabu Ley Rochereau et l'Afrisa. Si ce n'est pas SELIJA, c'est doit etre MUNDI,  la face B  de SILIKANI.

 Ces chansons, avec CHERIE SAMBA,  sont de la meme serie: la periode juste avant et apres OLYMPIA-Decembre 1970  de ROCHEREAU. Selon moi, SILIKANI est la meilleure chanson de Tabu Ley. Cette periode est le pic des annees ROCHEREAU, qui s'etait hisse alors au rang de vedette mondiale. Il n'y aura que MANU DIBANGO, avec SOUL MAKOSSA, qui lui fera du contre-poids a partir de 1972. Le meme SOUL MAKOSSA que MICHAEL JACKSON va copier quelques annees plutard.

J'avoue que ce n'est que 30 ans apres que je me suis rendu compte que le solo de SILIKANI ressemble a une guitare-accompa d'une chanson populaire (1968-1969) d'Otis REDDING. Mais le soliste ATTEL le transforme et l'embellit encore plus quand il monte le tempo TIN-TIN-TIN, passant de deux temps a trois temps.
En re-ecoutant ces chansons, je m'apercois aussi que PEPE NDOMBE etait un grand chanteur. Peut-etre, est-il de la race de ceux qui ont fait, et continuent de faire, la musique par plaisir et par passion, sans trop forcer les portes du succes, qui, ne l'oublions pas, a chez nous et ailleurs, son prix et ses contraintes. 

Dodo


Salut Messager,

Je trouve que la comparaison de Silikani (1971) de Tabu Ley et Consolation (1972) de Zaïko fort interessant. C'est fort dommage que le débat soit passioné. Je crois qu'ici, plutôt que de parler de copie, il faut plutôt parler d'influence. C'est avec ce genre de comparaison qu'on arrive à écrire l'histoire de l'art, et à faire de l'art une somme de connaissances. Il est clair que les deux oeuvres sont à situer dans le régistre du soum-djoum. N'oublions pas tout de même que Tabu Ley a été parrain et mécène de Zaiko, à sa naissance. Pour prolonger le débat, je voudrai savoir s'il y a d'autres oeuvres de Zaïko d'influence soum-djoum. De plus à part Nazoki et Libaku Mabe (1972) de Bakuba (Empire), il y a-t-il d'autres oeuvres soum-djoum, en dehors de Tabu Ley, bien sûr?

Merci messager et bonne continuation!

Sankofa

 
Sankofa
Le "Soum-djoum" ,au congo est un style que Tabu Ley avait été le premier à vulgariser. Quelle que soient les dates des chansons, sans discussion aucune , ce rythme appartient à Tabu Ley. Les autres orchestres, se sont inspirés de lui.
Messager

Pour Sankofa,

J'aimerai apporter une réponse à votre préoccupation. Vous noterez que la danse Soum Djoum - Soumbé-Djoumé - du nom d'une ville ou d'une boîte du Sénégal où le seigneur avait remporté un grand succès d'une tournée évoqué par Kandolo (l'Afrisa y avait reçu de Mobutu une forte somme d'argent, que "M. Kasongo" alias Rochereau, oubliera de parager avec ses musiciens), comme ayant conduit au départ de la bande à Attel pour aller créer Afrizam. Mais selon les souvenirs des collaborateurs de Rochereau, les chansons dans le style étaient déjà en préparation, bien avant Olympia. Il semble toujours selon les témoignages que nous avons recueilli auprès de Josky Kiambukuta, dont le groupe Continental va s'approprier le style Soum Djoum, au point de ringardiser le seigneur Ley, est une trouvaille de l'accompagnateur Faugus, petit frère d'Izeidi Monkoy. C'est d'ailleurs ce dernier qui sera le Grand Arrangeur de Continental et des oeuvres du groupe cher à Josky, Blaise Pasco Wuta Mayi, Tino Muinkua Mvura pour ne citer que ceux-là.

(Mwan’a Mangembo) Joseph Pululu


Cher Joseph Pululu,

Je ne saurai te remercier pour tes précieuses informations. Rien que l'exactitude de l'écriture deu nom d'origine du soum-djoum atteste de la fiabilité de tes informations. L'appetit venant en mangeant, j'aimerai élargir davantage le débat sur le soum-djoum. Un auteur a dit comparaison n'est pas raison. Il s'est peut-être trompé! Il ya de la raison dans la comparaison mais toute comparaison n'est pas raison.
De la comparaison de Silikani (1971) de Tabu Ley et de Consolation (1972) de Zaïko, nous sommes entrain d'établir une somme de connaissances sur le soum-djoum. C'est dommage qui n'y ait pas assez d'écrits sur le soum-djoum, une création majeure de la musique africaine. Dans Tabu Ley "Rochereau" innovateur de la musique africaine, Jean Mpisi a traité ce sujet avec "beaucoup de légereté", en deux pages sur un ouvrages de plus de 400 pages.
Le soum-djoum doit être situé dans le régistre de l'afro-funk qui a envahi l'Afrique à la fin des années 60 et au début des années 70. C'est pourquoi il y a un parallèle interssant à faire entre l'afrobeat, autre pan de l'afro-funk, et le soum-djoum.
Cher Joseph, si j'ai bien compris tes explications à part les proches de Tabu Ley, puisque Nazoki et Libaku mabe de Bakuba qui sont des nzingzongs de Seskain Molenga, batteur de l'African fiesta et de l'Afrisa, et les oeuvres de Continental, il n'y a pas eu d'autres artistes congolais qui se sont frottés au soum-djoum.
Pour finir, est-ce que de Silikani à Consolation, on ne pourrait pas voir l'émergence du cavacha. A propos, Sylvain Bemba écrivait: "Tabu Ley devient ainsi celui par qui la révolution des rythmes fait son entrée dans une région qui n'en finissait plus de danser la rumba et ses variantes. Le soum-djoum qu'il rapporte de Dakar ouvrira la porte au ciao, au cavacha".(50 ans de musique du congo-zaïre, p.18. Qu'est-ce que le cavacha? Quelles sont ses caractéristiques musicales? Ses principaux animateurs? Peut-être que messager pourrait nous en trouver quelques oeuvres.
Sankofa


Je préfère la version originale...La musique était jouée par les artistes(les hommes quoi). Or ds celle-ci on sent que les cuivres( trompette, saxo) et le drum ont été programmés, joué par un synthétiseur... Mais bon, c' est la modernisation de la musique... qui n' est pas forcement bien selon moi.

 

P.S. Je parlais de la chanson SILIKANI.

i


Bandeko,
Silikani ezali nzembo ya Soki Dianzenza apesa Vieux na ye
avant Olympia. Qui va me contredire comme tolingi polémique? Et que dire de la chanson Mongali de Idi Mane.
Totika ko comparer, cela ne grandira pas notre musique.
J'ai aussi un petit répertoire de notre musique que j'enverrai
au webmaster. Je pense même avoir des chansons de Zaiko
que même Josshart ne les a pas.Ce site je le consulte avec joie! Je cherche la chanson Cassuis Clay de Michelino, tango to zolata ba koupé.

OIKA ELENGI


A propos de silikani et consolation.

Parler de plagiat de la part de Manuaku c'est tout de meme étonnant surtout sur la base d'une simple comparaison auditive. Silikani c'est un rythme le soum djoum et un style de musique qui a rapidement fait des émules qui n' en ont jamais révendiqué la paternité. L'ensemble Continental aurait copié qui, Afrisa? Le monde entier qui a chanté le Twist aurait tout simplement plagié Chubby Checker. Non. Consolation et silikani sont deux chansons qui présentent le meme tempo et dont les notes ne sont pas les memes.Il suffit d'écouter les deux morçeaux attentivement. E. Kandolo sort de son role de chroniqueur que tout le monde apprécie ici pour s'ériger en procureur. Il est là entrain d'anéantir un mythe ,de détruire la légende de toute une génération. On ne modifie pas l'histoire selon son humeur. Il faut absolument donner la paroles à Pepe fely pour faire taire ce que je considère comme une campagne de dénigrement. Il est cruel de comparer la musique de manuaku à de la musique de variété. J'ai déjà demandé qui Pepe Fely a-t-il copié pour jouer Selika et Eluzam ou encore Onassis ou Mbeya mbeya. N'avons nous pas parlé de Black is black de Los Bravos inertpreté par les Yss Boys et Johynny Hallyday et tant d'autres musiciens. Moi je crois qu'un litige personnel est entrain de se regler ici . Le Messager doit par tous  les moyens donner la parole à Manuaku pour un droit de réponse. C'est un genre que le monde connais,des calomniateurs ont prétendu que William Shakespear n'a pas écrit ses pièces de théatre,Francis Bancon en était l'auteur soi disant.C'est iconoclaste tout celà.

Anaclet

 Pour vous kandolo:
je suis vraiment très ému de vous remettre le prix nobel de la MAUVAISE FOI.

LUBAYA

 

Bonjour à tpus,
je vois que l'attaque portée contre Pépé Felly ne laisse personne indifférent.
Concernant la chanson Consolation, je l'avais déjà précisé ici. Gina, quand il est arrivé dans Zaïko, n'appréciait pas trop le style Los Nickelos / Yéyé National dont s'inspirait Zaïko. Et il a tenu à introduire le soum-djoun. Comment jouer du soum-djoun sans faire de l'Afrisa ?
Et donc, Consolation et Celio sont des produits "Soum-Djoun" à la sauce Zaïko, comme d'autre groupes en ont fait (Continental, Empire Bakuba, etc.)
Parler de plagiat, c'est complètement stupide !
Gina a donné une interview sur Radio Okapi où il explique tout ça.
Antoine Nickel

 

Pour Oika Elengi,

Je dispose de la chanson Cassius Clay de Michelino & l'Afrisa.
Je peux lui mettre à disposition, à moins Messager ne l'aie déjà.
Antoine Nickel


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antoine Nickel 18/09/2008 22:19

Pour Oika Elengi,Je dispose de la chanson Cassius Clay de Michelino & l'Afrisa.Je peux lui mettre à disposition, à moins Messager ne l'aie déjà.Antoine Nickel

Antoine Nickel 18/09/2008 22:09

Bonjour à tpus,je vois que l'attaque portée contre Pépé Felly ne laisse personne indifférent.Concernant la chanson Consolation, je l'avais déjà précisé ici. Gina, quand il est arrivé dans Zaïko, n'appréciait pas trop le style Los Nickelos / Yéyé National dont s'inspirait Zaïko. Et il a tenu à introduire le soum-djoun. Comment jouer du soum-djoun sans faire de l'Afrisa ? Et donc, Consolation et Celio sont des produits "Soum-Djoun" à la sauce Zaïko, comme d'autre groupes en ont fait (Continental, Empire Bakuba, etc.)Parler de plagiat, c'est complètement stupide !Gina a donné une interview sur Radio Okapi où il explique tout ça. Antoine Nickel

LUBAYA JP 18/09/2008 02:44

 Pour vous kandolo: je suis vraiment très ému de vous remettre le prix nobel de la MAUVAISE FOI.

Muana St Eloi 17/09/2008 18:08

Ndeko Anacletlongonia mingi mpo nayomoko mpe na makomi ya buanya na solo ya mpimbo, na kokanisa te ozali solo na fungola ya bosembo mpe mayele ya kososola na likambo tobengi "plagiat" to "copier" ezali na bokeseni mingi na "imiter" mpe "Emulation". Tika ete Tata Nzambi abakiselayo mikolo ya kozala lisusu na biso, soko Tata Nzambi ne kongo kalunga apesi ngai makasi nakanisi, nakozongela bino awa mpo na kokabola makanisi, pamba te koyeba ezali ya "Nzakomba" kasi akabola yango na bato inso.Nasuki awa nakopesa losako mingi na "Messager" mpo na site naye. wa bino Muana St Eloi

anaclet 17/09/2008 04:12

A propos de silikani et consolation.Parler de plagiat de la part de Manuaku c'est tout de meme étonnant surtout sur la base d'une simple comparaison auditive. Silikani c'est un rythme le soum djoum et un style de musique qui a rapidement fait des émules qui n' en ont jamais révendiqué la paternité. L'ensemble Continental aurait copié qui, Afrisa? Le monde entier qui a chanté le Twist aurait tout simplement plagié Chubby Checker. Non. Consolation et silikani sont deux chansons qui présentent le meme tempo et dont les notes ne sont pas les memes.Il suffit d'écouter les deux morçeaux attentivement. E. Kandolo sort de son role de chroniqueur que tout le monde apprécie ici pour s'ériger en procureur. Il est là entrain d'anéantir un mythe ,de détruire la légende de toute une génération. On ne modifie pas l'histoire selon son humeur. Il faut absolument donner la paroles à Pepe fely pour faire taire ce que je considère comme une campagne de dénigrement. Il est cruel de comparer la musique de manuaku à de la musique de variété. J'ai déjà demandé qui Pepe Fely a-t-il copié pour jouer Selika et Eluzam ou encore Onassis ou Mbeya mbeya. N'avons nous pas parlé de Black is black de Los Bravos inertpreté par les Yss Boys et Johynny Hallyday et tant d'autres musiciens. Moi je crois qu'un litige personnel est entrain de se regler ici . Le Messager doit par tous  les moyens donner la parole à Manuaku pour un droit de réponse. C'est un genre que le monde connais,des calomniateurs ont prétendu que William Shakespear n'a pas écrit ses pièces de théatre,Francis Bancon en était l'auteur soi disant.C'est iconoclaste tout celà.

OIKA ELENGI 16/09/2008 21:06

Bandeko,Silikani ezali nzembo ya Soki Dianzenza apesa Vieux na yeavant Olympia. Qui va me contredire comme tolingi polémique? Et que dire de la chanson Mongali de Idi Mane.Totika ko comparer, cela ne grandira pas notre musique.J'ai aussi un petit répertoire de notre musique que j'enverraiau webmaster. Je pense même avoir des chansons de Zaikoque même Josshart ne les a pas.Ce site je le consulte avec joie! Je cherche la chanson Cassuis Clay de Michelino, tango to zolata ba koupé.

i 16/09/2008 15:59

P.S. Je parlais de la chanson SILIKANI.

i 16/09/2008 15:57

Je préfère la version originale...La musique était jouée par les artistes(les hommes quoi). Or ds celle-ci on sent que les cuivres( trompette, saxo) et le drum ont été programmés, joué par un synthétiseur... Mais bon, c' est la modernisation de la musique... qui n' est pas forcement bien selon moi.

sankofa 15/09/2008 21:28

Cher Joseph Pululu,
Je ne saurai te remercier pour tes précieuses informations. Rien que l'exactitude de l'écriture deu nom d'origine du soum-djoum atteste de la fiabilité de tes informations. L'appetit venant en mangeant, j'aimerai élargir davantage le débat sur le soum-djoum. Un auteur a dit comparaison n'est pas raison. Il s'est peut-être trompé! Il ya de la raison dans la comparaison mais toute comparaison n'est pas raison.De la comparaison de Silikani (1971) de Tabu Ley et de Consolation (1972) de Zaïko, nous sommes entrain d'établir une somme de connaissances sur le soum-djoum. C'est dommage qui n'y ait pas assez d'écrits sur le soum-djoum, une création majeure de la musique africaine. Dans Tabu Ley "Rochereau" innovateur de la musique africaine, Jean Mpisi a traité ce sujet avec "beaucoup de légereté", en deux pages sur un ouvrages de plus de 400 pages. Le soum-djoum doit être situé dans le régistre de l'afro-funk qui a envahi l'Afrique à la fin des années 60 et au début des années 70. C'est pourquoi il y a un parallèle interssant à faire entre l'afrobeat, autre pan de l'afro-funk, et le soum-djoum.Cher Joseph, si j'ai bien compris tes explications à part les proches de Tabu Ley, puisque Nazoki et Libaku mabe de Bakuba qui sont des nzingzongs de Seskain Molenga, batteur de l'African fiesta et de l'Afrisa, et les oeuvres de Continental, il n'y a pas eu d'autres artistes congolais qui se sont frottés au soum-djoum.Pour finir, est-ce que de Silikani à Consolation, on ne pourrait pas voir l'émergence du cavacha. A propos, Sylvain Bemba écrivait: "Tabu Ley devient ainsi celui par qui la révolution des rythmes fait son entrée dans une région qui n'en finissait plus de danser la rumba et ses variantes. Le soum-djoum qu'il rapporte de Dakar ouvrira la porte au ciao, au cavacha".(50 ans de musique du congo-zaïre, p.18. Qu'est-ce que le cavacha? Quelles sont ses caractéristiques musicales? Ses principaux animateurs? Peut-être que messager pourrait nous en trouver quelques oeuvres.Sankofa

Joseph Pululu 15/09/2008 16:29

Pour Sankofa,J'aimerai apporter une réponse à votre préoccupation. Vous noterez que la danse Soum Djoum - Soumbé-Djoumé - du nom d'une ville ou d'une boîte du Sénégal où le seigneur avait remporté un grand succès d'une tournée évoqué par Kandolo (l'Afrisa y avait reçu de Mobutu une forte somme d'argent, que "M. Kasongo" alias Rochereau, oubliera de parager avec ses musiciens), comme ayant conduit au départ de la bande à Attel pour aller créer Afrizam. Mais selon les souvenirs des collaborateurs de Rochereau, les chansons dans le style étaient déjà en préparation, bien avant Olympia. Il semble toujours selon les témoignages que nous avons recueilli auprès de Josky Kiambukuta, dont le groupe Continental va s'approprier le style Soum Djoum, au point de ringardiser le seigneur Ley, est une trouvaille de l'accompagnateur Faugus, petit frère d'Izeidi Monkoy. C'est d'ailleurs ce dernier qui sera le Grand Arrangeur de Continental et des oeuvres du groupe cher à Josky, Blaise Pasco Wuta Mayi, Tino Muinkua Mvura pour ne citer que ceux-là.

sankofa 15/09/2008 09:49

Salut Messager,
Je trouve que la comparaison de Silikani (1971) de Tabu Ley et Consolation (1972) de Zaïko fort interessant. C'est fort dommage que le débat soit passioné. Je crois qu'ici, plutôt que de parler de copie, il faut plutôt parler d'influence. C'est avec ce genre de comparaison qu'on arrive à écrire l'histoire de l'art, et à faire de l'art une somme de connaissances. Il est clair que les deux oeuvres sont à situer dans le régistre du soum-djoum. N'oublions pas tout de même que Tabu Ley a été parrain et mécène de Zaiko, à sa naissance. Pour prolonger le débat, je voudrai savoir s'il y a d'autres oeuvres de Zaïko d'influence soum-djoum. De plus à part Nazoki et Libaku Mabe (1972) de Bakuba (Empire), il y a-t-il d'autres oeuvres soum-djoum, en dehors de Tabu Ley, bien sûr?
Merci messager et bonne continuation!

Dodo 15/09/2008 09:46

Le solo de la chanson CONSOLATION de GINA EFONGE, avec le ZAIKO LL, est similaire plutot avec celui de la chanson SELI JA  de Tabu Ley Rochereau et l'Afrisa. Si ce n'est pas SELIJA, c'est doit etre MUNDI,  la face B  de SILIKANI. Ces chansons, avec CHERIE SAMBA,  sont de la meme serie: la periode juste avant et apres OLYMPIA-Decembre 1970  de ROCHEREAU. Selon moi, SILIKANI est la meilleure chanson de Tabu Ley. Cette periode est le pic des annees ROCHEREAU, qui s'etait hisse alors au rang de vedette mondiale. Il n'y aura que MANU DIBANGO, avec SOUL MAKOSSA, qui lui fera du contre-poids a partir de 1972. Le meme SOUL MAKOSSA que MICHAEL JACKSON va copier quelques annees plutard.J'avoue que ce n'est que 30 ans apres que je me suis rendu compte que le solo de SILIKANI ressemble a une guitare-accompa d'une chanson populaire (1968-1969) d'Otis REDDING. Mais le soliste ATTEL le transforme et l'embellit encore plus quand il monte le tempo TIN-TIN-TIN, passant de deux temps a trois temps.En re-ecoutant ces chansons, je m'apercois aussi que PEPE NDOMBE etait un grand chanteur. Peut-etre, est-il de la race de ceux qui ont fait, et continuent de faire, la musique par plaisir et par passion, sans trop forcer les portes du succes, qui, ne l'oublions pas, a chez nous et ailleurs, son prix et ses contraintes. 

Dodo 14/09/2008 22:05

Ca arrive en musique. Certains parlent de plagiat ou d'imitation, d'autres d'inspiration ou d'influence.Dans SILIKANI, ROCHEREAU et l'AFRISA copient aussi du OTIS REDDING. Ecoutez un peu la guitare TIN-TON TIN-TON...Nzembo oyo bazalaki koyemba AAAH FALEN FALEN.

kiku 14/09/2008 21:37

Non, Silikani (1970) est bien antérieur à Consolation (1972).

jomaly 14/09/2008 20:18

Bonjour à tous !je voudrais répondre brièvement à Emmanuel Kandolo, pour ses psudo-"comparaisons" des chansons, tendant à faire apparaître Pépé Fély Manuaku comme un copieur de solos guitare des anciens. Je prenais cela au départ à la rigolade, mais je me suis mis en colère quand j'ai lu qu'il y a également plagiat de solo de la chanson "silikani" dans la chanson "consolation". Cela relève de la pure malhonnêteté intellectuelle de prétendre faire de l'histoire de la musique congolaise, lorsqu'on néglige la notion essentielle de l'histoire : la datation . En effet, comment Pépé Manuaku pouvait-il plagier peu ou prou le solo de "Silikani", alors que cete chanson est sortie bien après "Consolation" de Zaïko, mise en cause par notre comparateur. Je ne me rappelle plus bien des années de parution de ces 2 disques, mais ce que je sais, c'est l'antériorité de celui de Zaïko par rapport à celui d'Afrisa. Je m'en souviens très bien, car j'ai des repères dans ma vie d'ado (comme tout le monde) qui a dansé aux rythmes de ces deux orchestres. Alors, un peu de profondeur dans vos recherches, cher compatriote ! excusez-moi si je paraîts en colère, mais je ne vous en veux pas, c'est juste une réaction pour remettre les travaux du blog dans le droit chemin et éviter des dérapages. Je me suis peut-être trompé au niveau du droit d'ainesse entre ces 2 chansons. Si c'est le cas, veuillez me pardonner.A bientôtjomaly sita