Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Mboka  mosika  veut dire que notre pays est  éloigné de nous géographiquement, mais pas  sur le plan affectif.. Ne dit-on pas que" loin des yeux, près du coeur". En évoquant  le passé de notre cher pays, nous  contribuons ainsi à faire remonter le temps enfoui dans notre mémoire collective.

 Aujourd'hui,nous allons  parler un peu de  football ,  particulièrement de nos Léopards, actuellement "Simba", Lions en français, noms qu'ils portaient déjà avant 1965. Prochainement, nous parlerons des équipes de football à travers tout le pays, avant d'évoquer les noms des dirigeants qui s'étaient distingués à l'époque.

L'histoire des Léopards commence avec l 'humiliante défaite de l'ancienne équipe nationale "les lions", 0-3 en 1965, face aux   "black.stars" du célèbre Osei Koffi, au stade  Roi Baudouin. Blessé dans son amour propre, Mobutu décidera le rappel des nos  joueurs professionnels qui faisaient la pluie et le beau temps au championnat belge. Rappelons qu'à cette époque,  l'équipe du Standard de Liège était arrivée en finale de la coupe d'europe,  avec le concours de l'un de nos compatriotes, Paul Bonga-Bonga . Et que des joueurs comme Mukuna Troué, Assaka (Assassin),  Nicodème Kabamba, Pierre Muana Kasongo, Julien Kialunda (capitaine d'Andelercht) etc,  avaient marqué à jamais l'histoire du championnat belge.

Voici les noms de "belgicains" qui furent rappelés:
-Muana Kasongo, Freddy Mulongo, Nicodème Kabamba, Bula,  Kilola,  Ndala,  Muwawa, Mutshi Mwana,  Assaka, Max Mayunga.. Ivon Kalambay........ Sont là quelques noms que ma mémoire garde encore. Ceux qui ont des archives sous leurs yeux pourront compléter. Sur place, ces "belgicains" avaient trouvé des joueurs locaux de grande valeur  tels que: Kalala, Kidumu, Kibonge, Kazadi, Matumona, Roi Mokili saïo, Kibonge,Mungamuni, Mange, Tshimanga, Katumba,Mukombo,Tshinabu, Zamatshi, Ngenibuni dit "Bonga-bonga". Plus tard, Kakoko, Mayanga, Lobilo,.Ndaye Mutumbula, Mana , Ntumba Pouce, Buanga, Muepu..etc

Le rappel des joueurs qui évouluent  en europe pour venir participer aux championnats africains   paraît de nos jours chose impossible. Mais ce qui est impossible aujourd'hui ne l'était pas hier. Tenez, un "zaïre" à l'époque valait deux dollars américains. Donc en revenat au pays, ces joueurs avaient pratiquement doublé leurs salaires, sans oublier le dédommagement versé à la ligue belge de football. Le pays avait des moyens.

Une fois au pays, ces joueurs avaient  aidé les Léopards à remprter à deux reprises, le championnat africain des nations. La première fois en 1968, à Addis Abeba, face à leurs anciens boureaux, les "balck stars", en présence du Negus, l'Empereur Haïlé Selasié. La seconde fois  en 1974, au Cameroun, face à la zambie.

L--opards-du-za--re-copie-1.jpg







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martins NUNU 28/11/2013 14:56


Bonjour,


Cet article fait un mélange des joueurs qu'on ne se retrouve plus s'il s'agit de la sélection de 1968 ou celle de 1974; même si certains se sont retrouvés dans les deux.


La finale de 1974 n'a pas eu lieu au Cameroun mais en Egypte, au Caire.


Que ceux qui connaissent la chose, nous aide à voir un peu plus claire et à satisfaire notre curiosité (On était très jeune à l'époque ou éloigné...).


Martin NUNU