Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pedro 02/03/2014 09:54

A l’occasion de l’enterrement de King Kester Emeneya, le service anglais de Radio France Internationale lui a rendu hommage ce matin, dimanche, le 2 mars 2014, avec un résumé de son parcours musical et le début de la chanson mwasi, nayebi nionso okokanisa, kasi ebongi okitisa motema po na nga ….

Pedro 02/03/2014 09:53

A l’occasion de l’enterrement de King Kester Emeneya, le service anglais de Radio France Internationale lui a rendu hommage ce matin, dimanche, le 2 mars 2014, avec un résumé de son parcours musical et le début de la chanson mwasi, nayebi nionso okokanisa, kasi ebongi okitisa motema po na nga ….

Ja Ben 20/02/2014 18:04

King Kester Emeneya restera dans nos memoires comme un chanteur de grande classe et de grande valeur, qui revolutiona grandement le chant-bass (baritone) Congolais. En portant vers des sommets, inimaginables avant lui, l'art et le style de ses mentors Efonge Gina Wa Gina et Mopero Wa Maloba.

Emeneya est ne sous l'etoile de la poesie et de la musique. Apres un petit coup d'oeil chez Mopero, il ira chez les stars de Zaiko Langa-Langa (Efonge Gina, Evoloko Atshuamo, Papa Wemba) pour boire l'elixir de l'aura et de la notoriete, sans lequel on n'avait pas une lomgue vie musicale sur les rives du Congo.

Puisqu'il n'etait plus n'importe qui en 1987, sa chanson Nzinzi (sortie cette annee-la) contribua enormement a revolutionner la chanson Congolaise, dans son fond et dans ses formes. Il y a par exemple l'histoire des chansons style ZAIKO dont on jouait seulement les partie sebene (solo) dans les boites de nuit d'Afrique et d'Europe dans les annees 80.

Mais cette revolution-la commenca, avec des influences diverses, un peu avant lui. Deja en 1979, Pepe Felly et Nzenze introduisent le synthetiseur dans la Chanson Revelation (Zonzing Zaiko LL avec Evoloko et Bozi). Dans Proclamation (1963), Papa Wemba et Nyarchos utilisent le Synthé et un peu de programmation.

Dans sa forme, Kanda Bongo et Aurlus Mabele avait ete d'une grande contribution dans l'effort de faire de la chanson style Zaiko un tout ecoutable et dansable hors d'Afrique Centrale. Il suffit seulement d'ecouter des chansons comme Africa Mousso (Aurlus, 1983) ou Sai (Kanda Bongo, 1986), ou le synthé devient deja un must, loin des studios de Kinshasa.

Mais dans Nzinzi, Emeneya esseya d'aller plus loin en incorporant le synthé et la programmation dans un chant adapté et original. Coup de chapeau a l'artiste.