Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

Dans quelques semaines, la RDC et une partie de l'Afrique commémoreront le cinquantenaire de leur indépendance. Nous invitons à cet égard tous les mbokatiers d'origine congolaise, africaine ou étrangère à s'exprimer librement. A dresser, chacun en ce qui le concerne, le bilan des cinquante années des indépendances africaines. Certains ont traversé ces cinquante années. D'autres les ont vécues partiellement. Le temps est venu de porter un jugement d'ensemble sur la RDC et l'Afrique cinquante ans après l'indépendance, dans tous les domaines.

Ceux qui veulent s'exprimer(même sous l'anonymat), peuvent nous faire parvenir leurs opinions avant la fin du mois de mai 2010, c'est-à-dire dans deux semaines, en vue de leur programmation.


Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sam samina 16/05/2010 19:19



Bonjour,


Sous-alimentation,infrastructure de base délabré,chômage économie précaire,decrépitude de valeur moroles, prolifération de secte réligieux,corruption,assassinat ect...Tels sont des maux faisant
partir du quotidien congolais il y a de cela 50 ans .Devant un bilan chaotique de notre cinquatenaire,ayons le courage de reconnaitre que nous avions perdu la bataille tout au début,le congo
éteit déja mal parti le 30/06/1960. 50 ans dans la perdition,c'est trop,ce n'est pas tard ,rebroussons  chemin,essayons de voir ce qui n'a pas marché lors de l'indépendance. Chose sure et
certaine,la séparation entre Belge et Congolais était trop violente: d'une  part la victoire et de l'autre l'humiliaton du rois, la defaite de la belgique. Un tel probleme, nous amene à
poser quelques questions;-Les politiciens de l'époque comprennaient-ils les sens profonds du mot ,les responsabilités, les consèquences qui en decoulént, fallait-il parler
tout simplement de l'émancipation de l'indigene noir.En réclamant l,independance nos politiciens avaient-ils prévu le contre attaque des occidentaux parce qu'ils ne pouvaient laisser partir le
gâteau sans tenter de le récuperer,encore en plus, avaient-lis des cadres conscients pouvant contenir ou arreter la tentetive récuperations du pays par les belges .De toutes les facons,nous ne
voulons pas dire que les congolais n'étaient pas prêt pour l'indépendance ou mieux encore ils ont manqué la maturité politique comme certains de nos prof d'ECP nous ont fait croire.le 30/06/1960
le peuple congolais était capable de prendre son déstins en main sauf que nos politiciens avaient oublié que nous avions devant nous un advesaire corriace,trop fort ,capable de renverser les
choses et les cadres congolais quoique compétent manquaient , manquent encore la conscient nationale, la grosse erreue commise par nos aînés qui nous colle jusqu'aujourd'hui à la
peau serait  d'écarter d'une manière brutale les Belges, dans  la gérance directe du congo.Pour nous congolais c'est la terre de nos ancêtres et pour les belges c'est aussi la
terre de leurs aieux Tenez, pendant 80 ans seulement  ,ils avaient fait surgir en pleine forêt équatoriale un pays prospère, moderne et pourtant 50 ans apres c'est le désatres.
Donc la tentetive  de la récupération du congo par lesbelges etait farouche et cruelle, Notre indépendance n'était que de courte durée,quelques mois apres  le pays avait sombré et
continue de sombrer. Devant un tel bilan chaotique de notre cinquentaire,ne trouvons-nous pas qu,il est temps de re penser à  deuxième table ronde, cette fois-ci  réconciation, de
pardon mutuel. Nous chercherons sans aucune forme de complexe à inviter nos frêres et soeur belges à la gérance directe du congo . La belgique et le congo entretiennent de lien historique étroite
C'est le moment pour nos freres et soeurs belges dont leurs aieux ont souffert pour batir ce pays pendant 80 ans de revenir sur le sol  de leurs aieux, retrouver leurs vestiges qui sont
occupées d'une maniere illégale( des concesion, des maisons, des terrains, des plantations, ect..)