Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 En afrique, une veuve arbore souvent le profil bas. Elle est triste, mélancolique. Elle marche tête baissée. Elle inspire compassion. Une veuve se remet difficilement de la disparition de son mari. En afrique, le veuvage est un des pires sorts redouté par toutes les femmes.
 Ce qui est redouté en Afriques peut l'être aussi en Occident. C'est ainsi que l'on rencontre des veuves occidentales tout aussi consternées que les veuves africaines par la perte de leurs chers époux. Certaines refusent même de se remarier , par fidélité à leurs défunts maris. Mais l'occident connaît aussi une autre catégorie de veuvage à la carte. Un veuvage à volonté. Calculé. Organisé par les époux ou les épouses attirés par la richesse du conjoint. Bref, un veuvage illicite,occasioné par des crimes déguisés,lesquels finissent toujours par être sanctionnés par la justice.
 Jusque là, nous croyions que ce veuvage à la carte était l'apanage des occidentaux. Mais non. Les africaines viennent d'entrer en scène. Mais leur modus operandi est plus sophistiqué. Difficilement détectable, qui relève de la métaphysique. En effet, depuis un bon bout de temps, une catégorie de femmes africaines se fait remarquer par les décès inopinés de leurs maris occidentaux. Décès souvent tragiques, mystérieux, dont certaines sources incombent la responsabilité aux adeptes de la magie noire que seraient ces africaines, plus intéressées par les rentes de survie accordées aux veuves. Lokoso. Bosilisi mindele a ngana na mpungu na bino. La justice divine vous attend.

Messager

Messager,

 C'est un homicide volontaire avec préméditation, c'est un assassinat, Africaines ou Occidentales, nulle n'a le droit d'oter la Vie d'autrui.
C'est très grave, il faut les dénoncer, ces personnes sont coupables et méritent de purger une peine de prison, en attendant la justice divine. IL N Y A QU UNE RACE, C EST LA RACE HUMAINE et elle est trop précieuse...
 

Théthé


Il y a quelques mois, une histoire de VEUVES NOIRES ( "noires" ici pour "sinistres" ) avaient défrayé la chronique du coté de Los Angeles aux Etats-Unis. C'étaient deux vieilles blanches, frisant la soixantaine, qui se tapaient des amants de fortune dans la foule des clochards et sans-logis que comptent cette ville.

C'étaient de dames assez riches, qui logeaient leurs amants dans des appartements bien fournis, les engraissaient bien et, pour compléter ce tableau mirobolant, les enveloppaient dans de gros contrats d'assurance-vie. C'est ce genre d'aventure heureuse que certains rêvaient ( ou rêvent encore ) au pays. TANGO NAKOKOMA POTO, NAKOLOKOTA KAKA VIEILLE BULANKO MOKO BOYE,  KA MWA KOKOBAR MOKO L'AR EPOLA MUTU NA NGAI...OYOKA LISOLO YA DJO MUVOVAR TE, BABALA YE NA LONDON. On écoutait religieusement ces histoires a faire dormir débout.

Mais, la suite de l'histoire n'était pas du tout heureuse pour nos pseudo-clochards de Los Angeles. Leurs vieilles KOKOBARS les gavaient de luxure, de bières, de champagnes, et en moins de deux ans d'intervalle, deux d'entre eux vont crever dans les rues de la ville, piétons titubants fauchés par des chauffards en furie.
Après enquêtes, on découvrit que les chauffards au volant de ces engins de mort, c'étaient ces deux bonnes vieilles dames d'enfer. Et l'appât, ce n'était rien d'autre que les quelques demi-millions de dollars que ces pauvres gens représentaient en termes d'assurance-vie. Sommes que ces vieilles ont effectivement mis dans leurs poches après ces disparitions.Un 3eme clochard, qui avait réussi a sortir de ce trou, a pu témoigner. 

TAMBOLA NA MOKILI DIT EH OMONA MAKAMBO... C'était prophétique, car Vieux  BOKELO n'avait encore rien vu en 1968. A Abidjan, un vieux touriste européen a été retrouvé mort dans une chambre d'hôtel. Aux dires de son amante d'une nuit, interrogée par la police, le cinquantenaire a été tout simplement foudroyé par l'orgasme. Vraiment peu croyable

Dodo

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dodo 09/07/2008 00:19

Lire plutot: ...PSEUDO-CHANCARDS...

Dodo 09/07/2008 00:00

Il y a quelques mois, une histoire de VEUVES NOIRES ( "noires" ici pour "sinistres" ) avaient défrayé la chronique du coté de Los Angeles aux Etats-Unis. C'étaient deux vieilles blanches, frisant la soixantaine, qui se tapaient des amants de fortune dans la foule des clochards et sans-logis que comptent cette ville.C'étaient de dames assez riches, qui logeaient leurs amants dans des apartements bien fournis, les engraissaient bien et, pour completer ce tableau mirobolant, les envelopaient dans de gros contrats d'assurance-vie. C'est ce genre d'aventure heureuse que certains rêvaient ( ou rêvent encore ) au pays. TANGO NAKOKOMA POTO, NAKOLOKOTA KAKA VIEILLE BULANKO MOKO BOYE,  KA MWA KOKOBAR MOKO L'AR EPOLA MUTU NA NGAI...OYOKA LISOLO YA DJO MUVOVAR TE, BABALA YE NA LONDON. On écoutait religieusement ces histoires a faire dormir débout.Mais, la suite de l'histoire n'était pas du tout heureuse pour nos pseudo-chanchards de Los Angeles. Leurs vieilles KOKOBARS les gavaient de luxure, de bieres, de champagnes, et en moins de deux ans d'intervalle, deux d'entre eux vont créver dans les rues de la ville, piétons titubants fauchés par des chauffards en furie. Apres enquêtes, on découvrit que les chauffards au volant de ces engins de mort, c'étaient ces deux bonnes vieilles dames d'enfer. Et l'appat, ce n'était rien d'autre que les quelques demi-millions de dollars que ces pauvres gens représentaient en termes d'assurance-vie. Sommes que ces vieilles ont effectivement mis dans leurs poches apres ces disparitions.Un 3eme clochard, qui avait réussi a sortir de ce trou, a pu témoigner. TAMBOLA NA MOKILI DIT EH OMONA MAKAMBO... C'était prophétique, car Vieux  BOKELO n'avait encore rien vu en 1968. A Abidjan, un vieux touriste Europeen a été retrouvé mort dans une chambre d'hotel. Aux dires de son amante d'une nuit, interrogée par la police, le cinquantenaire a été tout simplement foudroyé par l'orgasme. Vraiment peu croyable.

messager 08/07/2008 18:10

Effectivement Théthé, ces criminels méritent des sanctions exemplaires .Messager

Théthé 08/07/2008 15:47

Messager, C'est un homicide volontaire avec préméditation, c'est un assassinat, Africaines ou Occidentales, nulle n'a le droit d'oter la Vie d'autrui. C'est très grave, il faut les dénoncer, ces personnes sont coupables et méritent de purger une peine de prison, en attendant la justice divine. IL N Y A QU UNE RACE, C EST LA RACE HUMAINE et elle est trop précieuse... Théthé