Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 Le chapitre sur l'émancipation de la femme n'est pas encore terminé.L'autre jour,nous avons cité les noms de quelques rares femmes qui ont réussi à se glisser parmi les "dinosaures" de la
politique congolaise.Nous avons aussi dit que c'est l'instruction qui a permis aux femmes de s'émanciper.
Mais cette instruction se faisait séparement au Congo jusqu'à une certaine époque.Il a fallu attendre 1954 pour assister à la naissance des écoles officielles,et à la création des classes mixtes,filles et garçons.C'est ainsi que sont nés les Athénées,terme purement belge qui signifie établissement d'enseignement secondaire. Ces athénées étaient souvent mixtes.Ils ont beaucoup contribué à l'émancipation de la femme congolaise.
 Plusieurs musiciens de la génération Zaïko ont fréquenté l'Athénée de la Gombe. C'est ainsi qu'Evoloko a voulu marquer cette époque par une chanson au titre révélateur de "Charlotte adieu n'Athénée".

 Charlotte adieu n'Athénée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article