Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 Kinshasa n'est pas le Congo. Ce slogan cher aux politiciens  s'est avéré applicable dans plusieurs domaines dont celui de la musique .
 Jadis,Kin ne fut pas le point de concentration des formations musicales comme c'est le cas actuellement:Jean-Bosco Mwenda au Katanga,D'oliveira à Matadi,Baba Gaston et élégance-jazz à Lubumbashi,Singa Mwambe à Kisangani,Loup-jazz à Kananga,Rachid King au Kivu,et Zembe-Zembe à Kisantu, avaient produit en leur  temps, des oeuvres musicales d'une valeur certaine.
 Certaines vedettes de notre musique sont issues des formations de l'arrière pays, à l'instar de Matadidi Mario, qui avait évolué d'abord à Lubumbashi, avant d'exploser au sein de Vévé et de Sosoliso à Kinshasa.
 Entre 1970-72,un orchestre lushois "élégance-jazz" en l'occurrence, avait lancé sur le marché du disque, une véritable bombe baptisée "Ngalula Marthe",laquelle avait fait danser tout le congo à l'époque.
Aujourd'hui,nous avons sélectionné cette rareté pour faire palisir à tous ceux qui se souviennent encore de ce bon vieux temps.


Ngalula Marthe
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anaclet 14/01/2009 18:06

J'ai vu sur un article que l'orchestre Elégance Jazz était un groupe de Lubumbashi. Je me revois du haut de mon petit âge écoutant de loin bien sûr la musique de cet orchestre qui se produisait tous les soirs chez Jamar bar à Yolo nord.Ngalula est une composition de Ntumba Bederemos qui fut un des chanteurs d'Elégance Jazz. Cette chanson fit le tour du monde comme très peu de chansons congolaises ne l'ont fait. Ntumba eut à toucher un jackpot sur ses droits d'auteur versés par la Sabam belgique grâce à cette chanson dans les années soixante-dix à un moment de sa vie où plus personne ne parlait de son orchestre. J'ai voulu rétablir la vérité sur cet orchestre de yolo que très peu de gens connaissent. La chanson Ngalula sauf erreur de ma part j'ai dû l'entendre vers 1958-1959 puisque j'habitait non loin du Jamar bar. L'orchestre a dû jouer encore vers les début des années soixante au même endroit jusqu'à sa disparition. Je l'entendais sur la radio Congo Belge.

godis 16/12/2007 21:47

mon fr nzembo yo ebandaki kobetama na palais ya trop....omoni te ke ba serie oyo babandaki kobata accompagnement na mi-composer ezali koyokana bien  pcq lelo accompagnement eyokanaka lisusu te na ndule na biso....Messager soki ozali naba nembo ya simba ekozala bien comme ca nayoka ba biloko ya vieux na biso juli cuivre