Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 Cet adage a déjà été prononcé par chacun de nous.Robert définit le verbe "gouverner" en ces temes:Exercer le pouvoir politique sur.Gouverner les peuples, les hommes. Conduire, diriger....
 A travers cette définition, nous mesurons les responsabiltés qui pèsent sur ceux qui sont appelés à diriger les affaires publiques.
Lors des dernières élections, chaque camp a tenté de promouvoir son "projet de société".Ceci veut dire que chaque famille politique se sentait en mesure de bien gérer les affaires, en cas de victoire.On nous a vanté les qualités exceptionnelles des uns et des autres.
 Désormais, les élections ont eu lieu, les résultas publiés, et toutes les institutions mises en place.Bien qu'on ne soit pas encore arrivé  à l'heure du bilan,nous estimons qu'il est légitime au peuple de se demander sur la manière dont il est gouverné.Et comme dans chaque domaine,les premiers pas comptent.
 Depuis la mise en place de nouvelles institutions, il s'est passé une foule d'événements qui ne semblent plus rassurer,même les plus optimistes de nos concitoyens,sur les capacités réelles à gouverner des actuels dirigeants .-Affaire Kahemba,les tueries du Bas-Congo,l'insécurité à l'Est,la précarité des soins de santé,et dernièrement l'accident ferroviaire au Kasaï, dû à la vétusté des infrastructures-.
 Quand on accède au pouvoir, on doit assumer ses responsabilités.Qui ignore par exemple que dans beaucoup de pays,en cas d'accident grave, le ministre des transports démissionne de son poste.Même si personnellement il n'en est pas l'auteur .Il se retire en tant que responsable d'un ministère chargé de maintenir les voies publiques en bon état.C'est ça assumer ses responsabilités.
 Malheureusement,au Congo, demander aux responsables politiques d'assumer leurs responabilités revient à faire de la subversion.Les autorités poliques n'ont de comptes à rendre à personne. Le peuple n'est utile que lors des élections.
 Il est encore affligeant de constater que certains de nos compatriotes, cherchent toujours à dédouaner les responsables politiques chaque fois que survient une défaillance manifeste.
 Lorsque l'Etat n'est pas en mesure d'assurer les soins de santé à sa population ,et que par conséquent le taux de mortalité augmente exagérément,comme c'est le cas actuellement,le peuple a le droit de demander des comptes à ceux qui le gouvernent.L'apport individuel ne saurait remplacer le programme gouvernemental.

Messager
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article