Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Le petit robert définit la civilisation comme étant " l'ensemble de phénomènes sociaux (religieux, moraux, ésthétiques, scientifiques, techniques) d'une grande société ou d'un groupe de sociétés".  Civilisation est synonyme de culture.
 
Nous pouvons ainsi parler d'une civilisation africaine, et d'une civilisation occidentale. Le problème ne se pose pas lorsque chaque groupe évolue dans son cadre géographique propre. Mais chaque fois qu'un groupe quitte son espace pour celui d'un autre, les difficultés d'adaptation ou d'intégration surgissent, parfois avec acuité.

Nous avons vécu ce phénomène depuis notre enfance en observant comment les occidentaux, missionnaires, coopérants, etc, avaient de fois de la peine à s'adapter à la culture africaine. Souvent, ils adoptaient une attitude passive au point où on s'amusait à les qualifier des "Zoba" ou étourdis, sans nous rendre compte que lorsqu'ils n'arrivaient pas à s'adapter, ils préféraient s'effacacer pour ne pas choquer nos consciences.

Après quelques années passées en occident, nous avons observé le phénomène contraire, c'est le tour des nous autres africains, de nous heurter à une culture étrangère. Nous avons ainsi recensé quelques domaines où nous éprouvons des difficultés à nous adapter.

-Commençons par l'aspet  juridique pour dire que dès que nous foulons nos pieds en occident pour nous y établir, nous sommes aussitôt confrontés au problème de l'identité, comme dirait Sarkozy. Dans la plus part des cas, nous sommes obligés d'inverser les noms et les prénoms. En occident, le nom signifie le nom de famille, tandis qu'en afrique, on peut porter le nom d'un oncle ou de l'ami de son père , de la tante etc....Le nom du père ou de famille devenant ainsi le prénom. Si nous prenons l'exemple de ceux qui ont gouverné la RDC , nous verrons que personne ne porte le nom de son père: Mobutu n'était pas Gbemani, et Kabila n'était pas Taratibu. je ne sais pas si Bongo et Sasou portent les noms de leurs géniteurs.

-L' autre aspect qui provoque un choc culturel concerne la considération liée à appellation . en occident um enfant peut appeler sa mère ou son père par son nom, sans choquer l'entourage. Pour nous africains, appeler sa mère ou son père par son nom est véritable sacrilgège. C'est toujours maman telle, papa tel, grand frère , tante telle, oncle tel .
A notre arrivlée, nos propres enfants ont eu du mal à convaincre nos amis à les appeler par leurs noms, sans qualificatifs.

-Le dernier point est d'ordre médical. Au congo Démocratique, chez-nous, la circoncision est une pratique généralisée, quasi rituelle. En occident,  la circoncision est une pratique  esthétique et facultative.
 
Il reste encore tant de domaines où  le choc culturel est apparent. Nous attendons vos réactions.

Messager
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article