Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Emmanuel Kandolo

Ba ndeko,

 

Suite na bokangemi bua François Beya Kasonga,  masolo ebetami mingi na ntina na ebonga ya Conseiller spécial ya Chef de l’Etat en matière de sécurité. Na confusion ou na fantasme, ba misusu ba pousser loin en considérant que Conseiller spécial ya Chef de l’Etat en matière de sécurité, azali mokonzi ya ba services spéciaux na ba services de sécurité. Nionso wana ezali bongo te. Yango wana, biso na Mboka mosika, tokomeka kosolola moke na ntina na Conseil National de Sécurité mpe na mokambi na yango, Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité. Na sima, tokopesa mua biographie mokuse, ya François Beya Kasonga, surtout ko rectifier ba origines na ye, ndenge elobami na ba journalistes ya ba paya, relayer imprudemment na bana mboka.

Na invasion ya ba gendarmes Katangais en mars 1978, régime ya Président Mobutu ezalaki terriblement ébranlé. Suite na deux guerres ya Shaba (Katanga) sur conseil ya ba Américains, par la Central  Intelligence Agency (C.I.A.),  nde ba proposaki réforme profonde ya système  mobimba  ya ba services spéciaux na ba services de sécurité ya Zaïre.  Ba séries ya réformes menées et pilotées na Mokolo wa Mpombo assisté na Nkema Liloo, Administrateur ya Centre National de Documentation-Département ya Documentation Extérieure (C.N.D.-D.D.E.)  na Ngbanda Nzambo ko Atumba, Conseiller diplomatique du Chef de l’Etat [poste oyo ezali kaka réserver na ba haut fonctionnaires ya Centre National de Documentation-Département ya Documentation Extérieure (C.N.D.-D.D.E.)]. Notons que tango wana,  Ngbanda awutaki kozua formation ya instructeur mpe na ya cadre de commandement na Israël. Elingi koloba que ayekoli ko former ba espions na ba différentes techniques ya espionnage mpe na lolenge ya ko administrer  agence spécialisée na espionnage . Cependant,  Nkema na Atenda Mongebe Omwagoa, Administrateur ya Département ya Documentation Intérieure (C.N.D.-D.D.I) bazali ba adjoints ya Seti Yale, Administrateur général ya Centre National de Documentation (C.N.D.).

To rappeler que Mokolo alonguaki Administrateur général  ya Centre National de Documentation-Département ya Documentation Extérieure (D.D.E.), espionnage, wuta octobre 1976, tango Président Mobutu a décidaki ko fusionner ba Départements mibale autonomes ya Documentation Intérieure (D.D.I.), contre espionnage, na Documentation Extérieure, espionnage, na Agence moko, Centre National de Documentation, avec à sa tête Seti Yale comme Administrateur général.  

Mokolo atindamaki comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire ya Zaïre na Abidjan. Azongi na Kinshasa na  1er juillet 1977, mpo na kozua ebonga ya Commissaire d’Etat (Ministre) ya Orientation nationale ( information ou communication) mpe porte parole ya Conseil exécutif national (Gouvernement) mpe na 5 janvier 1979, Président abakiseli ye ebonga ya Commissaire d’Etat na Culture et Arts. Na suka ya ko mener ba réformes ya système ya ba services spéciaux na ba services de sécurité, Président Mobutu a nommer ye, le 6 mars 1979, Administrateur général ya Centre National de Documentation (C.N.D.). Na mikolo mikoya, to ko meka kosala biographie détaillée ya Mokolo wa Mpombo.

Na yango, Président Mobutu a signaki Ordonnance  n°79-047 du 6 mars 1979 portant organisation et fonctionnement du Conseil National de Sécurité (C.N.S.). Na sima, ya mbula moko a signer Ordonnance n° 80-074 du 21 avril 1980 portant création du Centre National de Recherches et d’Investigations (C.N.R.I.) et du Service  National d’Intelligence (S.N.I.) en remplacement du Centre National de documentation (C.N.D.). Kasi, tokolobela ba organismes publics oyo te. Toko lobela nde Conseil National de Sécurité mpo na komeka kolakisa rôle na yango mpe na pouvoir ya mutu oyo azali ko kamba yango. Seti azui promotion na tête ya C.N.S.  Kasi, soki ba Américains ba critiquaki  administration ya ba services de renseignements fusionnées sous la responsabilité ya Seti, comment le même Seti, décrié, azali ko se retrouver na structure ya sika, oyo ezali charger ya ko coordonner ba activités ya politique ya sécurité nationale ?

Mokolo étant très subtile et surtout connaissant la force na influence redoutables ya Seti mpo a réussissaki ko convaincre Président Mobutu na opportunité ya C.N.D. fusionné, na but principal ya ko écarter Mokolo. Ce dernier, a manœuvraki  intelligemment na ko proposer na Président que Conseiller spécial ya Chef de l’Etat en matière de sécurité azali de droit Secrétaire général ya Conseil National se Sécurité (C.N.S.). Mais en réalité, ba pouvoirs oyo Seti, en tant qu’Administrateur général ya C.N.D. azalaki na yango, na oyo etali fonctionnement na organisation ya ba services : espionnage na contre-espionnage (renseignements ou intelligences) ezali lisusu na ba prérogatives na ye te mpo Conseiller spécial ezali fonction politique. Azali na structure interne et externe te oyo ezali composer na ba agents opérationnels  mpe na makoki manso ekendaka na ba missions spécifiques na yango. A savoir : la sécurité territoriale, la protection des personnes et des biens, la souveraineté internationale ya Zaïre mpe na défense ya ba intérêts fondamentaux ya Etat.

Seti, en bon stratège ya renseignements, a sundoli poste ya Secrétaire général ya C.N.S. Asali tout mpe a convaincre Président Mobutu qu’en tant que Conseiller spécial (na ye) ya Chef de l’Etat en matière de sécurité, esengeli nde azala Coordonnateur ya Conseil National de Sécurité.  A initier réforme na ye moko na lolenge alingi C.N.S. ezala mpe Président Mobutu a approuver yango na signature ya Ordonnance n°80-077 du 21 avril 1980 modifiant l’Ordonnance n°79-047 du 6 mars 1979 portant création du Conseil National de Sécurité. Autrement dit, C.N.S. ezali organisme  mokonzi mpe ezali ko sangisa ba organismes nionso ya Sécurité. Nionso oyo mpo azalaka au fait ya ba renseignements et notes d’information oyo ba services de renseignements et de sécurité ezali kosala na attention ya Chef de l’Etat. Atako bongo, Seti, azalaki na pouvoir moko te sur ba services spéciaux et de sécurité pamba te yango ezali  ba services publics centralisés et dotés chacun na autonomie administrative et financière, mpe ba organismes ya droit public oyo, ezali ko relever directement na Chef de l’Etat. Mais, a longaki ko maintenir batu na ye mosusu na ba postes oyo ekokaki kopesa ye accès na ba renseignements. Exemple : Atenda oyo azalaki un des adjoints ya Seti, comme Administrateur ya Département ya Documentation Intérieure (C.N.D.-D.D.I), atikalaki wana mpe na réforme, aye kokoma Administrateur général ya  Centre national de recherches et d'investigations (C.N.R.I.) (oyo esila kokoma lelo Direction Générale de Migration « D.G.M ») atikali wana tee na mokolo mua 3 novembre 1983. Mpe na le, 2 février 1984, atindami comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire ya Zaïre na Lusaka. Seti gardait toujours la main pamba te Président Mobutu a nommaki  mutu na ye mususu,  Alphonse Goga Lingo wa Dondo, Adjoint ya Mokolo, comme Administrateur général ya Agence Nationale de Documentation-Département ya Documentation Intérieure (A.N.D.-D.D.I.).

C.N.S. wuta ekelami na Ordonnance n°79-047 du 6 mars 1979 portant organisation et fonctionnement du Conseil National de Sécurité, kokota ya Ordonnance n°80-077 du 21 avril 1980 modifiant l’Ordonnance n°79-047 du 6 mars 1979 portant création du Conseil National de Sécurité, C.N.S. ezali ko fonctionner na lolenge Président Mobutu a kelaki yango mpe na ba restructurations eyaki ko renforcer yango na ba Ordonnance n°86/306 du 24 novembre 1986 portant organisation et fonctionnement du Conseil National de Sécurité, Ordonnance n° 92/144 du 02 octobre 1992 portant création du service du Conseiller spécial du Chef de l'Etat en matière de sécurité mpe na Ordonnance n° 96/031 du 10 mai 1996 fixant les structures du service du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité nde eyaki ko bakisa lisusu pouvoir ya Conseiller spécial ya Chef de l’Etat en matière de sécurité.

To bunga te que abengami Conseiller spécial mpo azali Conseiller lokola ba Conseillers mosusu te (Conseiller principal, Conseiller, Conseiller technique, Chargé de mission, etc.). Mpo mutu akoma Conseiller spécial, droit administratif  na biso ezali ko senga que poste oyo ezala créer expressément na Président de la République, par une Ordonnance. Mpe Ordonnance wana nde eko spécifier spécialité, singularité na particularité ya Conseiller na matière oyo esengeli azala spécial. Matière yango ezali sécurité interne et internationale du Zaïre.

.Il est institué un Conseil National de Sécurité placé sous l’autorité directe du Président de la République.

.Le Conseil National de Sécurité est placé sous l’autorité directe du Président de la République.

.Le Conseil National de Sécurité constitue un cadre de concertation  de tous les services ayant un objet en rapport avec la sécurité et le renseignement.

.Le Président de la République préside les réunions du Conseil National de Sécurité. Le Conseiller spécial en matière de sécurité le remplace en  cas d'absence ou d'empêchement.

 Le Conseil National de Sécurité constitue un cadre de concertation, de coordination et de coopération  de tous les services  ayant pour objet la sécurité et le renseignement.

Il a pour mission :

-d'élaborer, suivant l'instruction du Président de la République, la politique générale du pays en matière de sécurité ;

- de délibérer sur tous les problèmes intéressants la sécurité intérieur et extérieure de l'Etat et de proposer les mesures adéquates ;

- de coopérer avec les services de sécurité des pays étranger ; en vue de la défense des intérêts de la nation.

Le Conseil National de Sécurité élabore la politique budgétaire du pays en matière de sécurité.

Ses résolutions deviennent exécutoires  par décision du Président de la République.

Sont membres su Conseil National de Sécurité :

1. Le Conseiller spécial du Président de la République ;

2. Le Ministre ayant dans ses attributions  l'Intérieur, la Décentralisation et les Affaires coutumières ;

3. Le Ministre ayant dans ses attributions les Affaires étrangères et Coopération internationale ;

4. Le Ministre ayant dans ses attributions la Défense nationale et Sécurité du territoire ;

5. L'Administrateur général de Service National d’Intelligence et de Protection (S.N.I.P.). Lelo ekoma l'Agence National de Renseignements (A.N.R) ;

6. Le chef d'état-major des Forces Armées Zaïroises (F.A.Z.). Lelo ekoma, Forces Armées de la République  Démocratique du Congo (F.A.R.D.C.) ;

7. Le Chef d’état-major de la Gendarmerie nationale. Lelo ekoma, Police Nationale Congolaise (P.N.C.) ;

8. Le Chef de Service d’Actions et de Renseignements Militaires (S.A.R.M.). Lelo ekoma, Renseignements militaires ;

N.B.  Président général ya Garde Civile (GA.CI.) mpe na Commandant ya Division Spéciale Présidentielle (D.S.P.) bakomaki mpe ba membres ya C.N.S. na réforme ya 1986. Par ailleurs, na changement ya régime, GA.CI na D.S.P. ekufi.

Na avril 2001 Président Joseph Kabila a signer Décret portant création et organisation de la Direction Générale de Migration (D.G.M.) en suite, yango ezalaki modifier na Décret-loi n° 002/2003 du 11 janvier 2003. Wuta avril 2001, Directeur ya D.G.M. akoma mpe membre ya C.N.S. Donc, à ce jour, C.N.S.  ezali na 9 membres.

 

.Le Président de la République est assisté en matière de sécurité par un Conseiller spécial en matière de sécurité.

.Le Conseiller spécial est placé sous l’autorité directe du Président de la République.

Le Conseiller spécial a pour mission :

- de coordonner et d’orienter, sous l’autorité du Président de la République, les activités de l’ensemble su système de Conseil National de Sécurité ;

-de préparer, suivant les instructions du Président de la République, l’ordre du jour des réunions du Conseil National de Sécurité ;

-d'élaborer, suivant l'instruction du président de la République, la politique générale du pays en matière de sécurité ;

-de conserver les archives et la documentation du Conseil National de Sécurité ;

-de rédiger les procès verbaux des réunions présidées par le Président de la République. Conservation ya ba archives na documentation ya C.N.S. y compris na rédaction ya ba procès verbaux ya ba réunions ya C.N.S. elongua epayi ya Conseiller spécial, ekota na ba missions ya Secrétaire général ya C.N.S. Toutefois, spécial nde ako approuver yango.

Le service du Conseiller spécial en matière de sécurité est structuré de la manière ci-après :

1. Le secrétaire général est chargé d'assurer la supervision des services administratifs du C.N.S. ;

 -de préparer les réunions du C.N.S.

d'acter les délibérations et d'assurer la conservation des archives et de la documentation du C.N.S.

2. L'Administrateur Directeur des Opérations assure le suivi, sur le terrain, des activités et actions des services de sécurité et de renseignements, en vue de prévenir tout abus ou toute négligence ;

- collecte les renseignements et les activités de sécurité concernant les mouvements aériens, maritimes, fluviaux, lacustres, ferroviaires, routiers, aéroportuaires et portuaires.

3. L'Administrateur Directeur des Etudes est chargé de mener des études pluridisciplinaires en rapport avec les questions de sécurité de la nation. Il supervise l'activité des analystes et chercheurs du C.N.S.

.Le Conseiller  spécial du Chef de l'Etat en matière de sécurité, prend ses actes par voie de décision.

. Le Conseiller spécial dispose d’un cabinet ainsi que d’un service administratif.

Il peut également créer, suivant les besoins, une ou plusieurs commissions techniques de travail

Dans le cadre de sa mission au sein du Conseil National de Sécurité, le Conseiller spécial ou son délègue peut convoquer toute personne susceptible de lui fournir des renseignements.

Le Conseiller spécial a libre accès à toute documentation, information ou renseignement quelconque auprès des organes ou services de l’Etat intéressés aux questions de sécurité du territoire.

Poste ya Conseiller spécial ya Chef de l’Etat en matière de sécurité ezali politique mpe esengeli na mutu oyo azali na ebonga oyo, azala  entièrement dévoué et loyale na Chef de l’Etat. A ce titre, azali na influence  na élaboration ya politique intérieure et internationale ya ekolo na biso.

Sur le plan international, soki Président azali koyamba ba lettres de créances ya Ambassadeur accrédité na Kinshasa, Ministre ya Affaires étrangères, Conseiller spécial mpe na Directeur du Bureau du Président bazali wana mpe Président a ko présenter bango na mopaya. Soki Président a voyager à l’étranger, ndenge moko, a ko voyager na bango misatu.

Conseiller spécial azali incontournable na diplomatie mpe géostratégie mpo élaboration ya politique étrangère elekelaka wana. Seti nde akomisa yango centre ya pouvoir en faisant recours na ba internationalistes renommés ya Zaïre, en tant que ba conseillers na C.N.S. na oyo etali politique étrangère. Yango nde esala que Conseiller spécial a s’impliquer na harmonisation ya relations internationales, mpe na nionso etali ba relations bilatérales et multilatérales, coopération économique, coopération militaire, commerce international, environnement, culture, sport, paix et sécurité internationales à travers positionnement ya ekolo na biso na ba votes ya ba résolutions ya Nations Unies. Wana ezali mosala ba analystes na ba domaines wana ba salaka.

Kokamua mua moke pamba te, sous Joseph Kabila, Conseiller spécial akoma membre ya Cabinet ya Président de la République. Non ! Wana ezali ko violer Ordonnance oyo ekeli Conseil National de Sécurité pamba te, Conseiller spécial akoki kozala na Cabinet ya Président de la République te (mingi bazali ko ko confondre Institution Présidence de la République na Cabinet ya Président de la République) mpo  ezali ba structures mibale ekeseni.

Na ordre protocolaire, Conseiller spécial azali liboso ya Directeur ya Cabinet ya Chef de l’Etat. Kasi, bango mibale bazali ba responsables ya deux structures distinctes : C.N.S. mpo na Conseiller spécial mpe Cabinet du Président mpo na Directeur du Cabinet.

Sur le plan politique, bango mibale bazali na rang ya vice Premier Ministre.

Sur le plan administratif, Conseiller spécial azali haut fonctionnaire alors que Directeur du Cabinet azali tout simplement Premier Conseiller-Chef na Cabinet politique mpe kuna ba Conseillers bazali na statut de personnel de carrière de service public l’Etat te. Par ailleurs, Haut fonctionnaire en disponibilité, akoki kosala na Cabinet en tant que Conseiller (Directeur, directeur adjoint, principal, technique, etc.).

Eloko mosusu, ba juristes ya Président Kabila, ba landaki penza droit administratif, na bokeli poste ya sika ya Conseiller spécial na Ordonnance n°15/021 du 31 mars 2015 portant nomination du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de Bonne gouvernance et de Lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Mpe na Ordonnance n°16/065 du 14 juillet 2016 portant organisation et fonctionnement des services du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de Bonne gouvernance et de Lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Na mibeko, ba Conseillers spéciaux mibale oyo : en matière de sécurité mpe na Bonne gouvernance et de Lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme nde bazali ko exister, organiser mpe ko fonctionner ndenge mibeko esengi. Na yango, ba Conseillers spéciaux nionso oyo Président Tshilombo a nomma, bazali na ba Ordonnances oyo ezali ni ko créer bango te en tant que tel et encore moins organisation na fonctionnement na bango. To lancer défis na quiconque azali na ba Ordonnances wana, alobela yango. N.B. Ordonnances ezali ko créer ba matières ya ba Conseillers spéciaux mpe na ba oyo etali ba services na yango.

Ba kombo ya ba Conseillers speciaux  ya Chef de l’Etat en matière de sécurité :

Jean Seti Yale, 6 mars1979-24 novembre1986

Pie Roger Nkema, 24 novembre 1986-mai1990

José Patrick Nimy Mayidika Ngimbi, mai1990-1991

(Poste vacant, 1991-1992)

Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, 1992-mai1997

Anselme Masasu Nindanga, novembre 1997- 25 novembre 1999

Jean Mbuyu Luyongola, février 2001-22 décembre 2003

Guillaume Samba Kaputo, 22 décembre 2003-28 juillet 2007

(Poste vacant, 28 juillet 2007-04 février 2008)

Prince Kaumba Lufunda Samajiku, 04 février 2008-19 février 2010

Pierre Lumbi Okongo,19 février 2010-16 septembre 2015

Jean Mbuyu Luyongola, 15 février 2018-02 février 2019

François Beya Kasonga, 02 février 2019-08 février 2022

Jean-Claude Bukasa, 08 février 2022- présent, Conseiller spécial ad intérim (a.i.) Conseiller spécial ad intérim (a.i.) du Chef de l’Etat en matière de sécurité

Na lettre oyo ezali na numéro de référence : 0213/02/2022, signée par Guylain Nyembo Mbwizya, Directeur de Cabinet ya Président de la République, Bukassa aponami Conseiller spécial ad intérim (a.i.) du Chef de l’Etat en matière de sécurité. Depuis quand, décision, acte par le quel Directeur ya Cabinet ya Chef de l’Etat azali ko agir, ekomi ko remplacer Ordonnance présidentielle oyo esengeli e nommer Conseiller spécial ? Même Ad intérim ? Depuis quand Coordonateur ya Conseil National de Sécurité azali kokota en fonction na acte ya Directeur ya Cabinet ? Depuis quand proche collaborateur ya Chef de l’Etat azali nommer na Directeur ya Cabinet ? Sika, notion ya parallélisme des formes et des compétences eko salema lolenge nini ? Nani a ko signer Ordonnance ou acte juridique eko confirmer Bukasa ou ko longola ye mpo titulaire akoma na esika wana ? Directeur ya Cabinet ou Président de la République ? Batu ba zali kosala n’importe quoi na présidence tee na niveau ya ko désacraliser fonction ya Chef de l’Etat. Kokamua que mutu ata moko te a saisir Conseil d’Etat mpo na ko annuler acte ya incompétence ya Directeur ya Cabinet. Directeur ya Cabinet a nomaka ata Conseiller moko te na Présidence wana. Boni boni azali ko prétendre que sur instruction ya haute hiérarchie mpe na lettre na ye, atindi copie pour information na Chef de l’Etat ! Copie oyo ye moko ako accusé réception !

Ba zali ko présenter Bukassa comme étant détenteur d’un doctorat na Intelligence matricielle mpe a se spécialiser na domaine ya cyber sécurité. Ba études nionso oyo asali yango na Amérique du Nord : Etats Unis na Canada. Mais ba pays oyo ezali na ba collèges mpe ba universités ebele ! Bukasa asilisi wapi ? Atangi na université nini ? Na mbula nini ? A soutenaki thèse de doctorat na ye wapi et na mbula nini ? Avant asala ba études supérieures, asali primaire na secondaire wapi ? Sima ya ba études na ye, parcours professionnel na ye ezali nini au juste ? Expérience professionnelle na ye ezali nini au juste ?

Biso awa, toyebi Bukasa à travers site oyo asalaki na kombo ya Congo2000. MIsusu kati na biso tosali ba rencontres kuna. Na ebandeli ya Congo2000, makambo ebandaki koleka malamu. Kasi plus ezali kokola, plus anarchie ezali mpe ko s’en raciner. Asali site, azalaka na ye wana te, désordre total, tee ye moko Bukasa ayaka ko sundola yango mpe akanga yango sans préavis. Plus value ya exploitation commerciale ya site oyo etikala ko traverser Bukasa na esprit te. Bref, azalaki limiter na idée ya ko exploiter Congo2000 en tant que site innovateur mpo na époque wana azalaki l’un des rares oyo azalaki na site oyo e bandaki kosangisa ba compatriotes ebele.

 

 

Patriotiquement,

 

 

Emmanuel Kandolo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Cher compatriote Kandolo Emmanue,<br /> Je tiens à vous féllicité pour les éléments que vous venez d'apporter dans notre forum à tous.<br /> Sur ce,j'encourage toutes et tous à venir apporter leurs petites pierres pour plus des lumières dans nos débats....<br /> Salut à tous les ''mbokatiers''<br /> Patriotiquement
Répondre