Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

En cette année qui tire déjà à sa fin, le mois de novembre est celui qui a vu partir des talentueux artistes-musiciens. Comme l’a voulu le hasard, trois éminents guitaristes nous ont quittés en l’espace de quelques semaines seulemnt. Il s’agit des guitaristes lead Gégé Mangaya (3 novembre) et Bongo Wende (24 novembre) ainsi que du guitariste rythmique Bopol Mansiamina (7 novembre).   

GÉGÉ MANGAYA

Pseudonyme : Gégé                                                                                                                                           De son vrai nom  Eugène Yoka Mangaya, Zaïko Langa-Langa est né dans leur parcelle familiale sur 10 rue Popokabaka dans la commune de Kasa-Vubu un certain 24 décembre 1969. Il est aussi connu pour être le petit-frère d’Henri Mongombe, l’un des fondateurs de Zaïko. Il a formé beaucoup de guitaristes. C’est à partir du surnom Grand Guitariste que ses amis l’ont surnommé GG devenu depuis Gégé. Il se sentait à l’aise à la basse qu’à la mi-solo en passant par le solo et la guitare rythmique. Il avait 72 ans.

 

Parcours                                                                                                                                                          Belguide (1967), Super Bovin (1968 ?), Thu Zahina (1968-1974), TP OK Jazz (1974-1987), Zaïko Langa-Langa (à partir de 1988)

Compositions                                                                                                                                        Princessia (Thu Zahina); Ambozi ya Pambu (TP OK Jazz); Où es-tu Lomas, Monica business women (Zaïko).

BOPOL MANSIAMINA  

Pseudonymes : Bopol, Don Paolo                                                                                                                          Né  Paul Mansiamina Mfoko ou M'Foko Mansiamina à Kinshasa en 1949. Il débute sa carrière musicale à 20 ans aux côtés de Papa Noël. Sa vie était partagée entre ses deux pays d’adoption : La France et la Colombie. Guitariste (rythmique et basse) de talent, arrangeur et auteur-compositeur prolifique, il laisse une discographie riche et variée. Bopol a bien des années durant évolué comme artiste solo et a produit plusieurs albums, soit une bonne centaine de chansons à son actif. Il avait 72 ans.

 

Parcours                                                                                                                                                        Bamboula (1969), Rock-a-Mambo (1969), African Fiesta Sukisa (1969-1971), Continental (1971-1973), Afrisa (1973-1976), Orchestre Mamumay [Mansiamina-Wuta Mayi] (1975), Les Ya Toupa’s (1976-1978), African All Stars (1978-1980), Orchestre Mode Succès (1980-1981), Quatre Etoiles (1982-1996), Colombiafrica the Mystic Orchestra

Compositions                                                                                                                                                    Muana Samba, Mokumba ya bana (Continental) ;  Mamy Zola (Mamumay) ; Ya Toupas, Soso pembe, Koyo  (Les Ya Toupa’s) ; Luila, Zunguluke (Quatre Étoiles), Manuela, Bouchira, Fricantilles, etc.

JACQUES BONGO WENDE

Pseudonymes : Bojack, Dactylo, Jimmy Hendrix                                                                                              Il se fait connaître dans Stukas. Son talent lui vaut le surnom de Dactylo. Il a gratté la guitare électrique avec ses dents. N’était-il pas appelé Jimmy Hendrix ? Bongo wende est le jeune frère du Belgicain Philémon Bongo, un ancien de l’orchestre Afro Négro de Bruxelles. Il avait 65 ans.

 

Parcours                                                                                                                                                          Izi-Zonge (1974), Stukas Boys (1975-1977), Viva La Musica (1977-1985), Victoria Eleison (1985-1990), Nouvelle Génération (1990)

Compositions                                                                                                                                                Mami Chou (Izi-Zonge), Soirée dansante (Victoria), Mon patron, Ma chérie (Nouvelle Génération).

Samuel Malonga

 

GRAND SOUVENIR DE BONGO WENDE À LA TÉLÉ AVEC STUKAS

Le Grand souvenir que j´ai de Bongo Wende est cette soirée où STUKAS passa à la TÉLÉ. Grand Show inoubliable de STUKAS de LITA BEMBO qui bougea Kinshasa.

Pendant que LITA BEMBO faisait des spectacles sortant avec la Croix de Jésus , l´efigie du Président Mobutu , LITA BEMBO criant "BOTALA NGAI , NAZALI KOBINA LOKOLA NIOKA " (REGARDEZ , MOI JE DANSE COMME UN SERPENT). Accompagné aux micros de LOMINGO ALIDA qui criait "MOMBOMBO NA ELONGI EEEEEH... " et JO ISSA à son tour criant " ET CEUX QUI NE BOUGENT PAS , ET CEUX QUI NE DANSENT PAS , SONT SONT SONT DES INAPTES".
Un spectacle télévisé inoubliable.

L´un des moments le plus spectaculaire est quand LITA BEMBO présenta BONGO WENDE grattant la guitare solo debout , assis sur les genoux , grattant avec les dents ......
Franchement sans commentaire , un véritable JIMMY HENDRIX congolais !!! Cette soirée fut pour les Congolais une Révélation d´un nouveau SOLISTE EXTRA ORDINAIRE dans la liste des plus grands solistes congolais de tous les temps.

Cette VIDEO fait encore panique jusqu´aujourd´hui , surtout si ça tombait entre les mains des jeunes et autres personnes congoliasi ou non , qui n´ont pas connu STUKAS , LITA BEMBO , et BONGO WENDE.Et cette grande époque de STUKAS BOYS surnomé STUKAS MOMBOMBO à cause de leur danse MOMBOMBO et le style MOMBOMBO qui Consistait à porter des bottes militaires avec les jambes du pantalon à l' intérieur des bottes , sans fermer les lacets des souliers.

Aujourd´hui encore , toute personne qui assite cette video est attiré par la virtuosité de la guitare de BONGO WENDE.Sur YOUTUBE , J´ai vu des gens qui ne connaissaient pas BONGO WENDE auparavant ,COMMENTANT sur cette facilité de manier la guitare solo de ce JIMMY HENDRIX Congolais .

Adieu BONGO WENDE !!! Adieu le JIMMY HENDRIX Congolais !!!

Lused

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
1969 est l'année de naissance de Zaïko et non de Gégé Mangaya.
Répondre
C
Une petite cookie pour la date de naissance de Gege Mangaya. Je crois que vous vouliez parler de 1949 et non 1969.
Stukas de Lita Bembo avec de guitaristes d'exception comme Bongo Wende et autre Samunga.
Répondre
C
Un talentueux soliste qui a su exploiter le son écho avec une vibration créant ainsi l'illusion d'un flottement qui a produit le mouvement du bassin de la danse mata-kita exhibée par Lita Bembo ici pour la toute première fois sur le plateau de la télévision! Et Il amènera son style très remarquable par son doigté très rapide lequel d'ailleurs précède le "ndombolo" et dont Papa Wemba s'est inspiré pour créer la danse "mokonyonyo" particulièrement dans la chanson "mabele mokonzi".

En 1er cycle d'orientation au Collège Albert 1er,
nous apprécions son talent de dessinateur certes moins connu du public. Il avait l'une des meilleurs notes avec monsieur Kibano, notre professeur de dessin. Et nous étions convaincu que l'académie des beaux arts dans la commune de St Jean - aujourd’hui Lingwala - allait lui servir de tremplin pour une carrière d'artiste peintre. Mais ce samedi soir devant le petit écran, c'était officiel! Nous avions tous le perdu le pari!

Adieu Bo Jacques!
Répondre
L
GRAND SOUVENIR DE BONGO WENDE À LA TÉLÉ AVEC STUKAS

Le Grand souvenir que j´ai de Bongo Wende est cette soirée où STUKAS passa à la TÉLÉ. Grand Show inoubliable de STUKAS de LITA BEMBO qui bougea Kinshasa.

Pendant que LITA BEMBO faisait des spectacles sortant avec la Croix de Jésus , l´efigie du Président Mobutu , LITA BEMBO criant "BOTALA NGAI , NAZALI KOBINA LOKOLA NIOKA " (REGARDEZ , MOI JE DANSE COMME UN SERPENT). Accompagné aux micros de LOMINGO ALIDA qui criait "MOMBOMBO NA ELONGI EEEEEH... " et JO ISSA à son tour criant " ET CEUX QUI NE BOUGENT PAS , ET CEUX QUI NE DANSENT PAS , SONT SONT SONT DES INAPTES".
Un spectacle televisé inoubliable.

L´un des moments le plus spectaculaire est quand LITA BEMBO présenta BONGO WENDE grattant la guitare solo debout , assis sur les genoux , grattant avec les dents ......
Franchement sans commentaire , un véritable JIMMY HENDRIX congolais !!! Cette soirée fut pour les Congolais une Révelation d´un nouveau SOLISTE EXTRA ORDINAIRE dans la liste des plus grands solistes congolais de tous les temps.

Cette VIDEO fait encore panique jusqu´aujourd´hui , surtout si ça tombait entre les mains des jeunes et autres personnes congoliasi ou non , qui n´ont pas connu STUKAS , LITA BEMBO , et BONGO WENDE.Et cette grande époque de STUKAS BOYS surnomé STUKAS MOMBOMBO à cause de leur danse MOMBOMBO et le style MOMBOMBO qui Consistait à porter des bottes militaires avec les jambes du pantalon à l' intérieur des bottes , sans fermer les lacets des souliers.

Aujourd´hui encore , toute personne qui assite cette video est attiré par la virtuosité de la guitare de BONGO WENDE.Sur YOUTUBE , J´ai vu des gens qui ne connaissaient pas BONGO WENDE auparavant ,COMMENTANT sur cette facilité de manier la guitare solo de ce JIMMY HENDRIX Congolais .

Adieu BONGO WENDE !!! Adieu le JIMMY HENDRIX Congolais !!!

Lused
Répondre