Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

« LIKELEMBA » OU LA RISTOURNE DES CARDINAUX.

Comme nous l’avions déjà annoncé, le Cardinal Monsengwo est décédé le dimanche 11 juillet 2021 à Paris, après son évacuation survenue le 6 juillet 2021.

Suite à ce décès brusque, nous voudrions réfléchir en tant que congolais sur les disparitions successives des trois cardinaux, à savoir Joseph Albert MALULA à 72 ans en 1989, Frédéric ESTHOU NZABI-BAMUNGWABI à 77 ans en 2007, et Laurent MONSENGWO PANSINYA à 81 ans en 2021.

En RDC, l’espérance de vie des religieux est en général relativement longue. Mais force est de constater que ces trois cardinaux sont morts pratiquement dans des conditions suspectes. Sous le régime Mobutu des rumeurs avaient circulé que le cardinal Joseph Albert Malula aurait à plusieurs reprises été empoisonné dont une fois par une religieuse. Sous Joseph Kabila une rumeur persistante selon laquelle le cardinal Frédéric Etsou aurait été empoisonné en 2006 en raison de son soutien à Jean-Pierre Bemba et du fait qu’il avait accusé le clan Kabila de fraude avait également circulé. Dernièrement une grande partie de l’opinion de congolais estime que le décès du cardinal Laurent Monsengwo aurait été provoqué par un empoisonnement administré  lors de la messe qu’il avait célébrée  à l’occasion de l’anniversaire de Joseph Kabila.

Nous pouvons avancer que chaque régime a ainsi « avalé » un cardinal, d’où le sens de notre titre : likelemba ou ristourne. Mobutu a « avalé » le cardinal Malula, Joseph Kabila a « avalé » le cardinal Etshou, et Félix Tshisekedi à travers son mentor Kabila vient à son tour  d’ « avaler » le cardinal Monsengwo.

Compte tenu de ces pertes, il convient de rappeler à tous les hommes de Dieu (prêtres et pasteurs) que leur mission est : de dénoncer sans compromission l’injustice à l’instar de Jean-Baptiste, de prôner les valeurs morales auprès des dirigeants politiques, et de défendre les pauvres. S’ils sont persécutés injustement, Dieu demandera bientôt leur sang à leurs bourreaux.

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Samuel Malonga 13/07/2021 18:23

Les cardinaux dans les deux Congo ont connu une fin triste. A Brazzaville, le cardinal Emile Biayenda a tout simplement été assassiné.