Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Chryso Tambu

Le Cardinal Fridolin Ambongo rejoint “Ensemble” de Moise Katumbi!
Par Chryso Tambu, publié le 18 juillet 2021



Ce n’était pas un hasard! En séjour le 10 juillet dernier à Lubumbashi, au Katanga - fief de l’ancien gouverneur du Katanga, Moise Katumbi -, le Cardinal Fridolin Ambongo a bien choisi l’endroit et le moment pour donner son avis sur la proposition de loi sur la “Congolité” qui fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis plusieurs semaines. Même sans mentionner de noms, il était évident que le Cardinal Fridolin Ambongo sermonait, au cours de son homélie dont une partie s’est penchée sur la “haine”, l’ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale, Noël Tshiani qui, semble-t-il, vise, avec son initiative, Moise Katumbi. Il a déclaré que c’était pour lui “…l’occasion, au nom des évêques du Congo, notre Cenco, et du peuple congolais de stigmatiser le dangeureux projet de loi sur la Congolité qui ne promeut point la cohésion nationale tant souhaitée” en soulignant qu’”…au lieu d’unir le peuple de Dieu dans une seule famille, elle [la “Congolité”] apparait comme un instrument d’exclusion et de division”. Et d’ajouter: “Je vous invite tous à rester extrèmement vigilants par rapport à toutes ces initiatives dangeureuses qui n’ont comme unique mérite que de créer la tension au sein du peuple.” Le Cardinal Fridolin Ambongo porte ainsi un faux témoignage contre Noël Tshiani!

Le candidat malheureux à la dernière “élection présidentielle” (un piège-à-cons), Noël Tshiani, ne propose rien de nouveau! A l’époque de la deuxième République sous Maréchal Mobutu Sese Seko Kuku Nbgendu Waza Banga, la loi 84-001 du 20 janvier 1984 portant organisation de l’élection du président du Mouvement Populaire de la Révolution, président de la République exigeait à l’article 7, alinea 1, comme une des conditions d’éligibilité à tout candidat au poste de Président du Mouvement Populaire de la Révolution et, de droit, Président de la République, ce qui suit: “avoir la nationalité zairoise d’origine, c’est à dire être des père et mère zairois”. Et c’est exactement ce que Noël Tshiani propose 37 ans après “afin d’éviter un conflit d’interêt”, suggère-t-il, face à la réalité d'une infiltration et occupation du Congo-Kinshasa!

Notons que cette exigeance de la loi durant la deuxième République n’avait ni compromis la “cohésion nationale” ni n’était “apparu comme un instrument d’exclusion et de division” ni n’avait “crée la tension au sein du peuple”!

Une parenthèse: Pour ceux qui sont d'avis avec Noël Tshiani et prétendent que sa proposition de loi de sur la “Congolité” modifie et complète la loi 04/024 du 12 novembre 2004 en vigueur, ils ignorent totalement le sens même de cette loi organique imposée par les occupants rwandais à Sun-City en 2002 et qui leur reconnait à l’article 6 non seulement la nationalité congolaise d’origine mais aussi initialement la double nationalité. Alors qu’il s’agit d’une escroquerie dont on en a fait, très regrettablement, une présomption irréfragable (un droit) qui comprend l’ascendance. Au fait, un “banyamulenge” (vocable frauduleux) ou Banyarwanda - lequel ne peut jamais perdre la nationalité rwandaise d’origine, selon l’article 7 de la Constitution rwandaise du 4 juin 2003 - est dans tous ses droits de briguer la magistrature suprême en “République Démocratique” du Congo si son père et sa mère sont rwandais (Tutsis, Hutus ou Twas) ètant donné que la loi organique reconnait aussi et également à ses deux parents la nationalité congolaise d’origine. Voilà donc la nullité de la proposition de loi sur la “Congolité” initiée par Noël Tshiani!

L’église n’est pas censée “être au milieu du village” même si elle est ou peut être construite “au milieu du village”. Elle doit se ranger du côté de la vérité! Non seulement la déclaration irresponsable du Cardinal Fridolin Ambongo laquelle qualifie de “dangeureux” le projet de loi de Noël Tshiani est une déformation de la vérité, mais elle tient aussi lieu d’un procès d’intention de la part d’un “chef charismatique” de la plus grande congrégation religieuse du pays qu’il est et qui semble avoir, lui aussi, comme mission de défendre Moise Katumbi, jouant ainsi, peut-être inconsciemment, à son tour, le jeu d’un dangeureux politicien susceptible d’entrainer tous ceux qui le soutiennent vers des réactions fâcheuses.


Cette déclaration du Cardinal Fridolin Ambongo faite au cours d’une homélie à Lubumbashi, à l’occasion de la prise de possession canonique du Siège de Lubumbashi du Mgr Fulgence Muteba, est certes aussi un message clair addressé à la crasse politique - oui, une crasse dont fait partie Moise Katumbi - au cas où elle considérerait débattre de ce projet de loi initié par Noël Tshiani après qu’il a été déposée a l’Assemblée “nationale” par un autre député sélectionné et nommé par le pouvoir d'occupation et répondant au nom de Nsingi Pululu.

Moise Katumbi trouve ainsi un meilleur “majority whip” mais qui porte encore une soutane!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Le Cardinal Fridolin Ambongo rejoint “Ensemble” de Moise Katumbi!
Et toi, Chryso Tambu pourquoi caches-tu ton appartenance à l;Udps?
Avec ton parti, on revit le Maccarthysme lors de la lutte contre le communisme. Celui qui n'est pas avec nous est contre nous. Bakoniata bino lokola ba kayansa.
Répondre
C
Voici un extrait de mon article intitulé "Minembwegate: une coïncidence?" publié dans ce même en octobre 2020.
Alors arrive l’occasion pour “Tshilombo” de faire une entrée spectaculaire avec sa nomination au “sommet” de l’Etat congolais en janvier 2019! Le rôle lui assigné est celui de faciliter la balkanisation du Congo de Lumumba avec l’occupation qui a déja pris ses racines. Et l’une des premières missions confiées à ce mwana moka, c’est de déclarer à la face du monde, au cours d’une rencontre avec uniquement “sa” base au sein de la diaspora choisie pour la circonstance, plus précisement à Londres, l’année dernière, que les “Banyamulenge” sont des Congolais d’origine. Mission accomplished!

Enfin, le mois dernier, un voyage impromptu sera décidé au moment où “Tshilombo” séjournait encore en Afrique de l’Ouest. Une “visite privée” en Belgique, révélera une source digne de foi. Le moment “idéal” - hors du pays - de procéder à l’installation officielle du bourgmestre de Minembwe déclarée “commune “rurale”, lui trouvant ainsi aussi un prétexte pour ne pas manisfestement le jeter en pâture en misant sur la naiveté des Congolais, particulièrement “sa” base. Mais le plus important dans cette aventure rocambolesque, c’est le soutien de la "communaute internationale” par la présence en ce lieu stratégique d’un “dream team” composé notamment des représentants des gouvernements étrangers (occidentaux), dont le très remarquable ambassadeur américain Mike Hammer dit “Nzita”, et des responsables des organisations internationales qui servent d’outils néo-colonialistes et ce pour une autodétermination éventuelle de ces rwandophones ou Banyarwanda.

Suis je vraiment membre de l'udps, un parti tribal?
E
Cher Chryso Tambu. Oui, avec ton parti UDPS, on revit effectivement le Maccarthysme. Tu ne dis pas le contraire de ce que j'ai dit moi-même . Ne te perds pas dans les définitions en Français ou en Anglais. Quelle différence des faits entre les agissements du Maccarthysme et Udpsisme? La chasse aux sorciers. Ce qui n'est pas avec nous, est un sorcier à écarter. La peur de l'autre. Je donne raison à ceux qui ont dit au Messager pourquoi avoir laissé un Extrémiste de publier ses Fatwa ici. Tu as déjà un grand problème quand tu as du mal de concilier ton propre titre à la conclusion de ton article. Bokoniata biso teba Congolais lokola ba kayansa.
Tu titres : "Le Cardinal Fridolin Ambongo rejoint “Ensemble” de Moise Katumbi!" pour conclure :"Moise Katumbi trouve ainsi un meilleur “majority whip” mais qui porte encore une soutane!" Que des insinuations malveillantes à la sauce udpsienne.
Comme McCarthy, nous allons jouer au rôle du chasseur chassé. Pas de place pour faire des Congolais et de Sous-Congolais. Même Kabila, le Rwandais, n'avait pas laissé Minembwe aux mains de Ruberwa. Un President qui cède nos minerais sans passer par le Parlement. Une Présidence ayant plus de 23.000% du dépassement de son budget à la moitié de l'année. Un Président qui ne connaît pas son salaire mais capable de faire des dons. Et on veut nous distraire avec le Tshianisme.
On connaît ce qu'on appelle les techniques de manipulation des masses. Luvunu. Lokuta. Tshiluba bolobaka nini kutu?
C
@Eyenga L.
Cambridge English Dictionnary definit le Maacaarthysme comme "the practice of accusing someone of being a Communist and therefore avoiding or not trusting them". Et le dictionnaire d'ajouter: Maaccarthysme ou McCarthyism is named after the American politician Joseph McCarthy, who in the 1950 accused many Americans of being Communists."
Au cas ou vous ne maitrisez pas l'anglais, je vous suggere l'explication en francais de Wikipedia mentionne "Le maccarthysme trouve ses origines dans le fort sentiment anticommuniste qui s'était développé aux États-Unis dans le contexte de la guerre froide. Il s'étend de 1950, avec l'apparition du sénateur Joseph McCarthy sur le devant de la scène politique américaine, à 1954, avec le vote de censure contre McCarthy."
De quoi "accuse"-t-on Moise Katumbi? Est-il victime du "Maaccarthysme"?
E
C'est ça la manipulation des masses. Conforme à l'idéologie de votre parti.
https://www.toupie.org/Textes/Techniques_manipulation_masses.htm
Lis toi-même le titre de ton article et sa conclusion, tu comprendras la nature de ta manipulation.
Ai-je dit la phrase venait de Joseph Maccarthy? Non. Je parlais du Maccarthysme tout en le circoncisant.Et cette phrase définissait très bien l'esprit de ces années 50 aux Etats Unis. Je ne crois pas que tu penses, la phrase est de Werrason.
C
@EyengaL
Si vous aviez pris la peine de lire mon article, vous n’auriez pas porte un jugement aussi errone, injuste, voire ridicule, a mon egard en m’associant a l’udps lorsque je constate la nullite de la proposition de loi sur la “Congolite” de Noel Tshiani qui est de connivence avec Tshilombo ou l’udps, semble-t-il, et denonce sa tentative de tromper les Congolais lorsqu’il pretend aussi que cette proposition de loi modifie et complete la loi 04/024 du 12 novembre 2004! Nullite signifie inefficacite! Et je considere que le probleme est plus profond et la “solution” ne reside pas dans la proposition de loi sur la “Congolite” ’initiee par Noel Tshiani! Et ce problem, c’est justement l’escroquerie avec la notion de la nationalite congolaise d’origine telle que definie a l’article 6 de la loi 04/024 du 12 novembre 2004 don’t on en a fait une presumption irrefragable (un droit) et comprend l’ascendance! Il faut d'abord necessairement revenir a la case depart, c'est a dire a la notion de la nationalite congolaise telle que definie a l'article 6 de la Constitution de Luluabourg du 1er aout 1964.
Par ailleurs, l'expression “Celui qui n’est pas avec nous est contre nous.” ne vient ni du senateur americain Joseph McCarthy et encore moins du "Maaccarthysme ! !

Salut!
L
Cher Messager,bonjour et tous mes remerciements pour votre réaction et,si j'ai bien compris,c'est en grande partie une question de gestion! Et c'est aussi ce qui m'a toujours tenu en émoi! Certes,je n'ai jamais été d'accord avec la façon dont Félix gère le maigre budget qui est nôtre! Dès le début de sa prise de fonctions,des voyages excessifs,occasionnant des frais énormes,sans compter des millions que Kamehere lui avait soutirés! Or,avec cet argent dépensé à vaut-l'eau,nous aurions pu nous équiper en comblant certaines tares de notre société! Quand je ne cesse de marteler que,dans ce vaste Etat qu'est notre Congo,il n'y a pas de kiosque digne d'où on peut acheter des journaux ou autres publications car tout est mis sur les dalles ou accrochés sur aux grilles de limitation de parcelles! Et que dire des services d'assainissement? De formalisation de notre artisanat et d'amélioration de nos marchés afin que ceux ou celles qui exposent leurs marchandises disposent tous de matériel moderne,tables ou plateaux,et que tous ces marchés soient pavés pour en finir avec l'insalubrité et la boue quand il pleut? Quid du développement de notre agriculture et élevage en liaison avec une refondation rurale afin que tous nos villages,communes rurales ou bourgades soient construits en habitat moderne en dur qui n'auraient rien à envier ce qui existe en Europe! C'est ce à quoi on attendait de Félix et même si tout ne peut pas être fait en un mandat mais il fallait démarrer dans ce sens! En attente,bien à vous,salut à Sam Malonga.
Répondre
S
Ce qui est triste aujourd'hui au Congo, c'est le fait que sous la fausse identité de démocrates, les tenants du pouvoir veulent imposer à tout le peuple une certaine pensée unique pour ne pas dire inique, exactement comme à l'époque du MPR parti unique. Ne dit-on pas que du choc des idées jaillit la lumière? Même si Mbokamosika est un forum où le débat est permis, il défendra toujours la vérité en restant à côté du peuple congolais qui souffre et qui est devenu la risée de ses dirrigeants notoirement incompétents.
Répondre
A
@Messager, je comprends effectivement le dilemme que tu as eu vis-à-vis des propos extrémistes de C.Tambu.
Il nous revient donc d'apporter la contradiction et contrecarrer ce qui ressemble plus à du prosélytisme.
Je voudrais juste terminer par cette déclaration de Mgr Ambolo dans son hommage au Cardinal Monsengwo :
« On ne peut pas rendre hommage à Mgr Monsengwo si la population continue à croupir dans la misère alors qu’une poignée de personnes vit dans l’opulence »
Répondre
C
@Antoine Nickel
Si mes propos sont "extremistes" et qu'"il [vous] revient donc d'apporter la contradiction et contrecarrer ce qui ressemble plus a du proselytisme", "put your money where your mouth is"! Presentez donc vos arguments!
M
@Anto Nickel,
J'ai bien actė votre rėaction et vous en remercie.
M
« Cher Messager, bonjour et je suis intéressé par votre intervention dans ce "débat" sur la congolité! Mais je ne comprends pas quand vous dites: "Or, tout ce que nous vivons aujourd'hui était évitable si nous avions tiré toutes les conséquences des erreurs du passé!" Et de quelles conséquences? Sur quel sujet? »
Cher Nyanguila,
Je me suis déjà exprimé sur la « congolité » à travers mon article du mois de juin. Le grand problème avec nous les congolais est que nous n’avons qu’une vision à court terme des faits. Lorsqu’une situation est posée sur le plan politique, il faut voir la finalité. Au Congo on vit au jour le jour.
Vous me demandez « quelles conséquences ? Sur quel sujet ? Mais depuis une décennie sur ce site, nous ne faisons que dénoncer la dictature de Mobutu et sa mauvaise gestion des affaires de l’Etat. Mais lorsque nous voyons comment le régime actuel alloue plus de de la moitié du budget aux salaires de l’entourage du président et au fonctionnement des institutions, peut-on encore se poser la question sur les erreurs du passé ? Quel est le salaire du président actuel ? Combien touche un professeur ? En sus, lorsqu’un chef d’Etat signe des accords avec les pays frontaliers sans se référer au parlement, peut-on parler de la démocratie ? Si rien ne va sur les fondamentaux de la démocratie, comment prétendre parler du relèvement économique et des élections dont l’issue est connue d’avance. Peut-on combattre les Adf-Nalu lorsque Minembwe est laissé intentionnellement aux mains de Banyamulenge ?

Messager
Répondre
C
Or, tout ce que nous vivons aujourd’hui était évitable si nous avions tiré toutes les conséquences des erreurs du passé.
Partir d'une conclusion pour commencer. C'est le fait d'affirmer que le Congolais creuse sa propre tombe pour accuser les autres. Les Cardinaux Malula, Etshou, Monsengwo ou Ambongo ont eu des attaques dans ce pays pour avoir dit certaines vérités. Mais hier, leurs propos étaient si merveilleux à entendre du fait qu'ils caractérisaient les "Médiocres" de l'autre camp.
Quand on vit l'ivresse du pouvoir, on ne voit pas les pogroms de dissolution.
Quand on veut organiser les fêtes d'anniversaire en plein vol et se comparant aux "Maîtres" d'hier, on ne peut que s'insurger contre les conseils d'Ambongo. Le même Ambongo avait-il adhéré à l'Udps en dénonçant la Kabilie?
Cher frère, comme Messager le dit dans sa conclusion, et aussi pour citer Boketshu, : "Oyo peuple ya modèle nini oyo?.
Au lieu de bien travailler pour avoir un bilan à défendre on amène dans la Wengetisation. J'attands toujours celui qui va me prouver que la Loi de Tshiani va amener le développement du pays et que les propos d'Ambongo vont conduire à son déclin.
Répondre
M
Cher Anto Nickel,

Vous savez très bien que depuis longtemps, ce site appartient à la communauté. Et qui dit communauté dit diversité d’opinions. Malgré cet aspect, nous avons toujours essayé de privilégier des articles empreint s d’objectivité et d’un certain sens de patriotisme.
Le 7 juin dernier, j’avais pratiquement censuré l’article envoyé par Chryso Tambu sur le projet de loi Tshani en précisant que cette loi n’était qu’un subterfuge. Aujourd’hui, le même auteur a soumis au site un article sur l’éventuel engagement du cardinal Ambongo. Que feriez-vous à ma place ? Le censurer encore ou le soumettre à l’appréciation des lecteurs ? Votre réaction prouve que nous respectons les contradictions. Nous attendons par ailleurs l’opinion des autres mbokatiers.
En attendant, nous avons remarqué que nos lecteurs réagissent très peu aux articles de grande portée historique qui leur sont proposés. Or, tout ce que nous vivons aujourd’hui était évitable si nous avions tiré toutes les conséquences des erreurs du passé.
Messager
Répondre
L
Cher Messager,bonjour et je suis intéressé par votre intervention dans ce "débat" sur la congolité! Mais je ne comprends pas quand vous dites:"Or, tout ce que nous vivons aujourd'hui était évitable si nous avions tiré toutes les conséquences des erreurs du passé!" Et de quelles conséquences? Sur quel sujet? Comme dans toute societé humaine,il y a plusieurs problèmes et;...? En effet,pour moi,le débat sur la congolité n'est pas bien adapté à la situation actuelle et il ne fallait pas que ce soit un sujet qui vienne occuper la place de nos urgences telles que le relèvement économique,la lutte contre les meurtriers des Adf-Nalu,la préparation pour la bonne tenue des futures élections et autres problèmes en tension! Enfin,j'ai toujours déploré le fait que notre Etat soit dépourvu de services de base indispensables d'une société moderne! En attente,,bien à vous et salut à Sam Malonga avec lequel vous tenez ce blog si précieux à notre adresse.
A
Cher Messager,

Je ne comprends pas la publication d'un tel article, encore moins sa mise en avant, même en le taguant de #opinion.
Je peux comprendre qu'on puisse débattre d'un sujet qui concerne la communauté congolaise en général, mais ce "point de vue" de M. Chryso Tambu est tellement truffé de contre-vérités et de haine politique que c'en est navrant qu'il fasse l'objet d'une publication sur un espace d'ouverture d'esprit que peut être "Mboka Mosika".
Loin de moi l'idée d'être consensuel, ayant déjà eu des échanges contradictoires ici.
Mais quand je lis des termes comme "faux témoignage", "crasse politique" ou autres invectives, je crains une dérive des publications de cet espace.
J'ai vu, certes, publié ici des articles sur cette fameuse "congolité" évoquée ici comme sujet brûlant.
Et je dois avouer que je ne les ai pas lus, en tout cas pas jusqu'au bout.
Mais celui-ci me paraît de très mauvaise foi, doublé d'un militantisme extrêmiste que j'en suis étonné de la place qu'il lui est accordée.
Dans les propos du Cardinal Ambongo, je n'ai vu que c'est que l'Eglise (catholique, en l'occurrence) a toujours prêché : la tolérance et la fraternité.
Et dire que le Cardinal rejoint le mouvement de Katumbi parce qu'il fustige cette manoeuvre politicienne qui tente de diviser le peuple congolais, c'est d'une malhonnêteté intellectuelle inqualifiable.
Et prendre Mobutu comme exemple sur le sujet denote bien du machiavelisme des hommes au pouvoir actuellement.
Mobutu devient donc un exemple à suivre ? C'est le bouquet ! On croit rêver !
Tout comme pour Mobutu, on sent ici l'envie primordiale d'éliminer pour se maintenir au pouvoir, coûte que coûte.
Après ça, ce sera quoi ? Eliminer les "vrais" congolais qui ne savent pas parler tshiluba ?
Cette débilité que l'on nomme "Congolité" est tellement hors du temps que je n'arrive pas à m'expliquer qu'on puisse même l'envisager, même après que les ivoiriens en aient fait l'amère expérience.
"De père et de mère congolais" ! Et pourquoi pas de "grand-parents", "arrière-grands-parents", voire remonter jusqu'en 1885 pendant qu'on y est.
A l'heure où une bonne partie de congolais a émigré et que certains d'entre eux ont fondé des foyers avec des personnes d'origines non congolaises, cela voudrait dire que les descendants de ces congolais expatriés ne peuvent prétendre à apporter leur intelligence à la construction de ce pays ?
En quoi, le fait d'avoir une mère et un père congolais fait de vous quelqu'un de meilleur pour le pays ?
Il suffit de quelques exemples concrets pour prouver le contraire.
Peut-on, par exemple, comparer les apports personnels au peuple congolais de Katumbi et de Tshisekedi ?
Devrait-on, donc, interdire à tous ceux qui, n'ayant aucun parent congolais mais qui souhaiteraient de devenir congolais, de le faire ?
C'est vraiment d'un autre temps, ce mode de pensée !
Les américains ont eu pendant 8 ans un président dont le père est de nationalité kenyane (pas d'orgine), les canadiens, une présidente d'origine haïtienne, les italiens, une ministre d'origine congolaise, etc.
Quand on est congolais et qu'on vit en Suisse depuis plus de 20 ans, est-il irraisonnable d'envisager de prétendre à la nationalité helvétique ?
Quand le pays connaît des problèmes hautement plus graves et qu'on mette son énergie à de telles inerties, c'est qu'on a vraiment le sens des responsabiltés.
On chercherait à endormir le peuple pendant que l'on s'en foutrait plein les poches, on ne s'y prendrait pas mieux.
Mais bon, la connerie est humaine et les "cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît" !
Amitiés
Répondre
C
Sir, Yes Sir. Okapi na botali azali lokola cheval kasi ba scientifiques balobi azali penepene ya Giraffe.
Ba raccordements fraduleux ezalaka malamu te.
Na comprehension Tshianique, otangi pe o comprendre boye: "The Senate tonight unanimously passed a bipartisan resolution expressing the sense of the Senate that John McCain, a U.S. Senator from Arizona currently serving his fourth term in the Senate, is eligible to run for President of the United States." Soki okundolaka mua moke contexte ya likambo oyo, ekokaki kosunga yo. Sénat akoki kopesa makanisi naye, na kosunga batu bayeba lolenge ya mobeko soki ba agitateurs balingi bamema bosoto ... batu lokola Tshiani Le Sauveur. Des agitateurs qui viennent semer le doute ou trouble dans la tête des gens.
Voici le sens d'une Resolution au Congrès Américain "What does a resolution do?
The resolution is often used to express the body's approval or disapproval of something which they cannot otherwise vote on, due to the matter being handled by another jurisdiction, or being protected by a constitution.
Elobi boye, Resolution baselelaka yango pona kondima to koboya likambo oyo bango bakoki kopona te po ete ezali na makoki ya esika mosusu to ete Mobeko likonzi ezali kobatela yango.
Tangu oyo balobi Bipartisan Resolution, elobi ete ezala ba democrates to ba Republicains, bango nionso bazalaki na likanisi moko pe na suka " unanimously " moto moko te aboyaki yango. Likambo oyo batu nionso bandimi pe bango nionso bamemaki likanisi wana, esengaka débat te. Ezalaki obe kovandisa makanisi na mitu ya ba Noël Tshiani na bango.
Na eleko wana, bandima kutu obama oyo tata naye azali mutu ya Kenya tangu papa Trump azalaki koloba naye, alakisa Birth Certificate (Certificat de naissance). Bongo bongo McCain. Yango wana ba explikaki (Resolution) Amendment Fourteen oyo ezali engebene na Article 2, Section 1, Clause 5.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Soki pona Débat, esalamaka boye: The U.S. Senate, almost alone among legislative assemblies of the world, has had a unique tradition of unlimited debate called the filibuster. A filibuster is the use of time-consuming parliamentary tactics by one Senator or a minority of Senators to delay, modify, or defeat proposed legislation.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Oyoki sens ya Résolution na mokili ya America. Naboyi kokende na ba difference lokola Bills, Acts, Laws... pe bongo na bongo.
Papa Sir, boluka argument mosusu bopesa Tshiani Le Sauveur et Pululu (Mobini ya zoba). Botika ki Zamunda na Présidence Bobongisa mboka, mutu akotala te Katumbi.
Mobutu kutu akendeki, Kabila alongwa, bongo Tshilombo... Pete.
S
c.kim, The Senate tonight unanimously passed a bipartisan resolution expressing the sense of the Senate that John McCain, a U.S. Senator from Arizona currently serving his fourth term in the Senate, is eligible to run for President of the United States. McCain is the presumptive Republican nominee for the presidency. . donc il y avait debat au senat et ils ont pris une resolution? luka signification ya resolution ... eteya yo
C
Sir. Tanga article nayo ya Washington Post. Ezali na Sénat te là où il se posait le problème. Les juristes ne pouvaient que se posaient des questions. Les Sénateurs ont pris une résolution ne confirmant que l'article 2 et l'amendement 14. Donc un Américain ne peut pas souffrir du Tshianisme.
S
c.kim, https://www.leahy.senate.gov/press/the-consideration-of-a-senate-resolution , je suis sur qu on se comprends maintenant?
S
c.kim, https://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/05/01/AR2008050103224.html?itid=lk_inline_manual_11
C
Sir, yes Sir. Gardes la ligne droite.
John McCain en 2008 !?! Oyo wapi pardon. Yebisa nanu Ngai. Il était candidat à quelle fonction ? A propos de quoi le Sénat a-t-il débattu sur son sort ?
Pardon, apportes les faits et non des suppositions ?
En ce moment là, tu vas m'aider à connaître ce que je ne connaissais pas. Mais si tu parles de ce même John McCain qui était le challenger de Barack Obama en 2008, alors mon frère, tu es en dehors de la ligne droite. Oui, le premier cité avait son père comme Amiral de la Navy du nom de John Sidney McCain Sr. Oui aussi, son grand-père fut de la Navy. Même s'il était né au Canal de Panama, cela n'a jamais été un problème pour sa candidature. Car, étant né des parents Américains. En aucun moment, la candidature de John McCain fut l'objet d'un débat au Sénat. Et pourtant, c'est lui qui avait défendu Barack Obama (Oyo tata naye azali mobitami ya Kenya) lors d'un Campaign Rally lorsqu'on s'attaquait à ce dernier suivant la Loi Tshiani. Un lien pour t'aider. https://m.youtube.com/watch?v=M0u3QJrtgEM&t=8s
S
c.kim, le capitain c est john mccain , il etait le fils d un admiral et petit fils d un autre admiral , katebe nous avait dit que son demi frere est le fils de leur ancienne bonne qui etait une fille de mwata kazembe Iv, pour ton information les fils bemba ne sont pas metis mais capre de congolais de pere et de mere, congolais mawa okomi ko recite olive lembe ...eloba ya tshuke oyo peuple ya ndenge nini?
C
Sir, encore une fois comme disent les Américains, gardes la ligne droite.
Donnes-moi le nom de ce Capitaine de la Navy. Et était-il candidat à quelle fonction?. Dans ce forum, on privilégie plus les idées constructives tout en admettant la contradiction. J'espèreque ton capitaine n'est pas imaginaire.
Je connais Katumbi parce qu'il fait peur à votre parti. Quoi de plus normal qu'un vendeur des poissons puisse s'enrichir. Quel lien fais-tu en évoquant Katebe Katoto? Please, gardes la ligne droite.
Que dire de nouveaux riches qui fêtent en plein vol avec jeunes filles.
On connait les techniques de manipulation des masses.
Gardes la ligne droite. Les fils Bembe sont Congolais de père et de mère. Donnes-moi le nom de la tribu des métis au Congo? Papa Jeannot etait-il un métis ou pas?
Je serai fier de toi, si tu m'expliques la nécessité de votre loi pour le développement du Congo. En lieu et place de nous dire :Tokoniata bango lokola ba Kayansa.
S
c.kim, si c etait aussi claire que vous le croyez pourquoi le senat americain devait se debattre sur la eligibilite d un captain du navi , fils d un admiral et petit fils d un admiral en 2008? je suis sur que vous connaissez katumbi mieux que muyambo et katebe katoto? vous avez raison katumbi a fait des exploits au katanga en passant de vendeur de poissons a la gecamine au vendeur d une partie de la gecamine, chinois pe akoma koteka mikate na kinshasa, libanais ministre na katanga....NB les fils Bemba sont de congolais de pere et de mere
C
@Antoine Nickel
Vous ecrivez "...mais ce 'point de vue' de M. Chryso Tambu est tellement truffé de contre-vérités et de haine politique..." Comme je l'ai mentionne ci-dessus, m'addressant a vous, encore une fois presentez vos arguments en identifiant ces "contre-verites" et "haine politique"!
Vous vous posez la question de savoir si " Mobutu devient donc un exemple à suivre ?" Ensuite, vous mentionnez ""De père et de mère congolais" ! Et pourquoi pas de "grand-parents", "arrière-grands-parents", voire remonter jusqu'en 1885 pendant qu'on y est."
Je ne suis pas responsable de ce que vous comprenez a travers mon article! Je n'ai pas dit que Mobutu etait un exemple a suivre! Je n'ai fait qu'un CONSTAT! D'ailleurs, cette meme exigeance de la loi d'avoir "des pere et mere zairois" pour un candidat a la magistrature supreme n'est pas une specifite propre a la deuxieme Republique sous Mobutu! J'ai lu plusieurs Constitutions africaines et j'en ai retenu 4 avec la meme exigence que propose Noel Tshiani aujourd'hui! Il s'agit de:
- l'Egypte, a l'article 75 de la Constitution du 11 septembre 1971 revisee le 20 mai 1980;
- la Cote d'Ivoire, a l'article 35 de la Constitution de juillet 2000;
- l'Algerie, a l'article 73 de la Constitution du 28 fevrier 1989 revisee le 18 novembre 1996;
- le Gabon, a l'article 10 de la Constitution du 26 mars 1991 modifiee par la loi 1895 du 29 septembre 1995 adoptee par referendum le 23 juillet 1995.
Et je pose ainsi deux questions fondamentales au Cardinal Fridolin Ambongo:
1) pourquoi la loi de ces 4 pays, particulierement, exige que les pere et mere du candidat a la magistrature supreme soient tous les deux des autochtones?
2) Y a-t-il eu "compromission de la cohesion nationale" ou tentative d'"exclure" qui que ce soit ou de semer la "division" et de "creer la tension au sein du peuple"?

Le probleme est plus profond que ce que propose comme "solution" Noel Tshiani avec son initiative! Elle n'est pas ideale! Le probleme, c'est la nationalite congolaise d'origine tel que definie a l'article 6 de la loi 04/024 du 12 novembre 2004 qui est une escroquerie! Que veut dire "groupes ethniques"? Cette notion est-elle differente de celle de "tribu" que l'on retrouve dans l'article 6 de la Constitution de Luluabourg du 1er aout 1964? Et pourquoi le mot tribu a-t-il ete remplace par "groupes ethniques"? Tutsis, "banyamulenge", banyarwanda/rwandophones, anglo-saxons, flamands, ndingari, west africains, americains noirs, mindele sont-ils une tribu ou un groupe ethniques?

Salut!
C
Erratum : Lire: Un Américain de naissance peut devenir Président, peu importe son lieu de naissance.
C
Sir. Comme disent les Américains, Monseigneur Monsengwo avait dit : " Evitez les réactions épidermiques". Les slogans, on les a déjà entendus. Aujourd'hui, on nous parle de " père et de mère". Voire un frère de JP Bemba de mettre sur Twitter ce slogan tout en oubliant que leur papa fut un métis.
Sir, vraiment tu parles de James Kabarebe ? N'est-ce pas un "de père et de mère" qu'il avait bombardé Chef d'état-major au Congo ? Et pourtant, un général de "père et mère" trahissait le Zaïre au profit de l'Afdl.
Pourquoi Katumbi fait-ilpeur? Parce qu'il a réussi à faire en miniature au TP Mazembe et au Katanga, il risque de le faire en grande échelle pour les Congolais. Ayez le courage de faire de Tshiani un membre de votre parti.
Aussi, Sir, quand on connaît beaucoup, on ne dit pas du n'importe quoi. Tiens, , tu poses cette question : "savez vous combien des americains de pere et de mere ne peut pas devenir president parceque ils sont ne en dehors des usa?" D'où tires-tu cette disposition dans la loi américaine ? Essayes de lire Article II, Section 1, Clause 5: de la Constitution américaine avant de venir avec certaines affirmations. Lire ce qui est référencé ici, l'honnêteté scientifique va t'aider à rectifier ta question. Un Américain de naissance peut importe son lieu de naissance. Et le 14eme Amendement de clarifier cette disposition contenue dans l'article sus évoqué.
Au temps de la Wengetisation, tout le monde aza danzé. Ata mboka ezali kokufa na oyo tozali komona, mutu aloba te.
___________________________________
Sir,
Voici les termes et les explications de Article 2, section 1, Clause 5 de la Constitution américaine. Je les laisse en Anglais. Si ça pose problème, on peut toujours essayer de les traduire.

No Person except a natural born Citizen, or a Citizen of the United States, at the time of the Adoption of this Constitution, shall be eligible to the Office of President; neither shall any Person be eligible to that Office who shall not have attained to the Age of thirty five Years, and been fourteen Years a Resident within the United States.

All Presidents from Martin Van Buren on were born in the United States subsequent to the Declaration of Independence. The principal issue with regard to the qualifications set out in this clause is whether a child born abroad of American parents is a natural born citizen in the sense of the clause. Such a child is a citizen as a consequence of statute.1 Whatever the term natural born means, it no doubt does not include a person who is naturalized. Thus, the answer to the question might be seen to turn on the interpretation of the first sentence of the first section of the Fourteenth Amendment, providing that [a]ll persons born or naturalized in the United States are citizens.2 Significantly, however, Congress, in which a number of Framers sat, provided in the Naturalization Act of 1790 that the children of citizens of the United States, that may be born beyond the sea, . . . shall be considered as natural born citizens . . . .3 This phrasing followed the literal terms of British statutes, beginning in 1350, under which persons born abroad, whose parents were both British subjects, would enjoy the same rights of inheritance as those born in England; beginning with laws in 1709 and 1731, these statutes expressly provided that such persons were natural-born subjects of the crown.4 There is reason to believe, therefore, that the phrase includes persons who become citizens at birth by statute because of their status in being born abroad of American citizens.5 Whether the Supreme Court would decide the issue should it ever arise in a case or controversy—as well as how it might decide it—can only be speculated about.
S
quelques questions: James Kabarebe congolais? apports personnels de katumbi au peuple congolais ? muyambo ami de katumbi avait dit qu il est zambien? savez vous combien des americains de pere et de mere ne peut pas devenir president parceque ils sont ne en dehors des usa?

de la part d un con
S
''...Les cons, ça ose tout. C'est même à çà qu'on les reconnait...''
Tirade culte de Lino Ventura dans le film ''Les tontons flingueurs''. D'après des dialogues du génial Michel Audiard. Savoureux...
Je me permets cependant d'approuver la mise au point de notre cher Messager, sur la préservation de l'espace de liberté que constitue ''Mbokamosika''. Parce que, et c'est le cas, cette préservation est souvent un exercice difficile, pour l'administrateur qu'il est: ne pas céder à la censure. La censure, nous en souffrons trop sous d'autres cieux. Au demeurant, je crois qu'il a bien fait de publier in extenso le texte incriminé. .
Car, en proportion, cher Antoine Nickel, ta réplique à cette logorrhée est très construite et bien charpentée. J'y souscris à 100%. Je suis de ceux qui préfèrent combattre les idées mortifères (comme celles véhiculées par ce concept hideux de congolité), avec des arguments construits comme tu l'as fait. Comme dit l'autre: ''Faisons triompher la force des idées sur l'idée de la force, sur la bêtise et sur l'obscurantisme...''.
Simba Ndaye