Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

L'histoire ne fait que se répéter, affirmions-nous un jour sur ce blog. Notre génération avait été marqué par l'arrestation de Mary Jo et son envoi à Ekafela, à l'Equateur. En parcourant le livre de Mfumu Fylla saint-Eudes, nous avons découvert un fait divers presqu' identique

Lisons à la page 112:

"Samedi 3 janvier, l'OK-Jazz livre un concert au parc de Boeck, avec le nouvel équipement mis à sa disposition par Papadimitriou. Le 4 janvier, la révolte éclate à Léopoldville. Les instruments sont bloqués au Parc de Boeck. Ce fait provoque la colère de Papadimitriou qui n'apprécie pas la négligence des musiciens de l'OK-Jazz. Le 5 janvier, GANGA EDO, KOUKA CELESTIN, et LONGOMBA VICKY se rendent à la direction de Loningisa pour percevoir leurs salaires. Ils sont interceptés juste devant l'entrée du magasin de Papadimitriou. Ils n'ont pas leurs pièces d'identité. Considérés comme irréguliers. ils sont embarqués au camp de la Police. Ils y restent pendant trois jours. Youlou, chef du gouvernement du Congo-Brazzaville, intervient pour leur libération. Les deux Congolais de Brazzaville sont renvoyés dans leur pays. Deux mois après le retour de Célestion et Edo à Brazzaville, Fraanco et Vicky viennent les récupérer pour les ramener à Léopoldville. "


Voilà une histoire qui ressemble à celle de Mary Jo et que nous avons voulu porter à la connaissance des Mbokatiers, dans le cadre de la mémoire.

 

MSG

 

Source: Mfumu Fylla Saint-Eudes, La musique congolaise du 20e siècle, (Chroniques).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Antoine Nickel 21/05/2010 23:33



Bonjour Messager,


Bien sûr que Mary-Djo a été et est ce grand batteur qui a créé le beat cavacha.


Mais, je crois que son arrestation est dûe à une affaire de moeurs, pas seulement de pièce d'identité. On ne se retrouvait quand-même pas à Ekafela pour absence de pièce d'identité.


Il doit y a avoir des gens qui ont plus de détail sur l'affaire de moeurs à laquelle je fais allusion.


 



Crispin-Régis Lukoki 20/05/2010 16:40



Cher Messager,n´oublions pas qu´il a toujours éxisté Musiciens et Musiciens.A l´époque dont nous parlons,les musiciens comme Kallé,Roger,Vieux Kibonge et autres qui avaient un niveau d´études
acceptable,étaient respectés et même admirés par l´autorité.Mais parfois,le fait de ne pas être très connu dans le milieu relationné avec la Police,pouvait conduire à ce genre de situation.Je me
souviens encore d´un Commissaire de police qu´on appelait CHA-CHA-CHA,ce monsieur était un vrai ambianceur.Il ne manquait pas au concert chez Vis à Vis ou ZEKA Bar.Les musiciens étaient
considérés selon leur niveau d´études ou alors selon l´ampleur de leur succès,et parfois,selon leur niveau de vie,ou simplement le genre de vie qu´ils menaient.Il y avait des bons musiciens semi
professionnels qui continuaient leurs études et jouaient le soir dans les boîtes fréquentées par les Expatriés.Savez-vous que Mr UMBA DI LUTETE était un bon SAXOPHONISTE,comme l´ancien
Ministre Matingu du Congo Brazza.La liste est longue.Les Musiciens qui ne se font pas respecter,sont mal considérés en Afrique comme en Europe,sauf s´ils ont une fortune,car avec l´argent
tout se peut payer excetion faite à LA MORT,qui n´est pas négociable.


Crispin-Régis Lukoki.     



Messager 20/05/2010 07:28



Si je pourrais me permettre de pousser mon anlyse très loin je dirais qu'avant l'indépendance=après l'indépendance pour nos musiciens. Le pouvoir public les considéraient comme des sans-emplois.
Ils n'avaient pas beaucoup de considération.  Les choses ont changé aujourd'hui. Mais ces deux histoires suffisent pour rappeler la valeur  d'un musicien à l'époque.


 


Messager



Messager 20/05/2010 06:44



Anto,


Qui était  Belobi Marry Djo ? N'est-ce pas un musicien ? Pourquoi l'avait-on arrêté? N'est-ce pas par manque de pièces d'identite? Qu'avait-il subi comme sanction? N'est-ce pas la rélegation
à EKafela?


Que furent les trois musiciens de l'OK-Jazz? Des musiciens. Pourquoi avaient-ils été appréhendés? Parce qu'ils n'avaient pas leurs pièces dîdentité. Quelle fut la saction? Arrestation et
déportation.


N'y a-t-il pas de rapport entre ces deux histoires?


 


Messager



Antoine Nickel 19/05/2010 22:53



Bonjour,


Je suis désolé, mais je ne vois pas le rapport avec l'histoire de Mary-Djo Belobi.


 



Messager 19/05/2010 06:57



C'est possible Crispin que moto akomi akoka kobosana date.


 


Messager



Crispin-Régis Lukoki 19/05/2010 03:44



D´après ce que je viens de lire,je crois qu´il ya erreur de date.Le 5 janvier 1959,Léopldville se touvait en alerte,on pillait les magasins et il m´est difficile à croire que les musiciens de
l´Ok Jazz aillent au magasin fermé,pour toucher leur salaire.Je peux n´avoir pas raison mais j´ai mes doutes sur la date.