Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

J'ai déjà eu l'occasion de souligner l'excellence de votre site et d'y participer aussi, quelque chose que je ne fais jamais avec les autres. C'est vraiment un site d'utilité collective.  J'ai une demande à faire : je souhaiterais si quelqu'un a des chansons de certains ensembles de Kin des années 70 et 80, ceux qui n'ont peut-être sorti qu'une ou deux chansons mais qui constituent néanmoins des pans de notre patrimoine culturel.  Je pense à un groupe qui s'appelait Trio Betuki, par exemple, à X-Or Zobena, à Manesi Baba (que je considère comme l'un de nos grands paroliers, écoutez ces vieilles chansons, c'est riche), à Miyalu avec sa chanson "Douze enfants", à cet orchestre de Bumbu où évoluait Angèle Face Moto na Vélo(un chanteur exceptionnel), et les autres de ces années-là qui, eux ,fesaient de l'art pour l'art et avaient un réel talent.
Je tiens aussi à faire remarquer qu'on ne souligne pas assez le talent et la place qu'occupent dans notre culture les artistes de ces années passéesMopero, qui était un talent brut, un parolier et un musicien hors pair, vient de mourir dans une quasi indifférence et je remercie votre site pour avoir fait de la place pour lui, alors qu'ailleurs, il n'a eu qu'un strapontin.  Bonne continuation et j'attends avec impatience les réponses à ma demande.


Bellak.
Auteur



Nous vous remercions cher Bellak de votre soutien à „Mbokamosika“, le site de nous tous.

Comme vous l’avez remarqué, nous faisons tout pour diffuser ne fût-ce qu’une chanson de tous nos orchestres. Même ceux qui ne se sont révélés qu’à l’extérieur. Cet archivage se fait au fur et à mesure que notre blog  entre en possession de nouvelles chansons.

S’agissant des chansons du trio Betuki, X-Or Zobena ; de  Manesi Baba ; de Miyaluet ses 12 enfants (building ya Sozacom) ; de l’orchestre de Bumbu avec Angèle Face ; nous demandons secours à Mwana Mangembo qui devrait revenir des vacances, à Kiku, à Dio-Dio, et à Antoine Nickel.

Messager


CHER MESSAGER, Miyalu que vous venez de mentionner faisait partie du groupe odeon(bana odeon) de kintambo si je ne m'abuse pas. ensemble avec nono(atalaku),ditutala(atalaku chez choc stars). Quant  à nono,bon footballeur qu'il était partageait son temps entre la musique(bana odeon) et le FC BARUMBU , avant so admission dans zaiko comme atalaku...la chanson que vous venez de citez.(building ya sozacom) était connu sous le nom de mwana nsuka....quant  à MANESSI BABA,il s'est convertit au christianisme depuis 1984 et vit en Australie à  Sydney....En 1983, après avoir impressionné le public kinois par sa voix et ses compositions(VANGA,LARMES CHAUDES,MERCI MON ENFANT) interprétées  par son orchestre FASOL(familiarite-solidarite),VERCKYS le prendra en charge ensemble avec DEBABA , KOFFI OLOMIDE ET le soliste LELE NSUNDI(grand lion , un ancien du KIAM qui malheureusement mourra au Gabon quelques années plus tard) pour créer l'orchestre HISTORIA MUSICA....mais il quittera historia quelques jours seulement après sa conversion et fait un peu de la musique chrétienne en Australie.....en 2006 il comptait s'établir en France,mais je sais pas si il a réussit a s'y rendre. A kinshasa il habitait la commune de LEMBA..

Sonny Mokonzi


Pour répondre à notre frère Bellak,je lui dirais ceci.Le Trio Betuki avait bel et bien existé.Il était créé pour remplacer l'orch Karawa Musica(Sombele-Jadot(le cambodgien);Tumba De-Guimaraes(Bipoli)et de Kisangani-Djenga(Espérant)tous trois tranfuges de la prémière attaque de Viva-La-Musica en 1978.Voici son histoire:après le retour au bercail de Bipoli suivi de Jadot.Esseulé,Espérant dénomma le groupe"Trio Betuki" mais les deux autres éléments du trio je ne me souviens plus de leurs noms.Espérant avait répris une ou deux chansons de Betuki dans son album Sainte Amelo.
Manesi Baba et son Fasol.
Comme vous l'avez souligné,c'est un bon parolier mais dommage qu'il n'avait pas évolué dans un autre groupe pour relancer sa carrière et étoffer son parcours. D'X-Or-Zobena avec sa chanson qui avait bougé Kin et Brazza  entre 1987/88 avec la collaboration des éléments de Choc Stars en l'occurence "Tondo".Hélas,il avait loupé sa carrière auprès de Kester qui ne lui avait pas laisser d'espace.La chanson de Miyalu est consignée  dans une même compilation où figure la chanson Amena de Pépé Kallé sortie dans Viva.Pour terminer,Angel Rifano(Angel-Face) jouait dans un groupe de Ngiri-Ngiri dont le meneur était Likidjo(avec le cri de guerre:"Tala Nsombe sika mata mu ba,a mama nsa nsualu"...il a aussi joué au sein de Big Stars de Defao entre 1994 jusqu'à l'éxil du Général.Je ferais de mon mieux pour apporter ma pierre dans l'édifice.Certes,nos échanges modiques ou dérisoires font revivre nos mémoires et édifient aussi le talent de nos artistes.A très bientôt!

Michel Kinzonzi


Le grand Kallé est né effectivement le 16 décembre 1930 à Pala-Pala dans le Bas -Congo à 15 Km dans la ville de Matadi au lieu de Léopoldville. Ensuite, une semaine après sa naissance la famille Tshamala était transférée à Léopoldville.

Pour votre information, dans la commune de Bandalungua, il y a une rue qui s’appelle Pala-Pala.

Papatoto


NA BANDAL  BALABALA  PALA PALA  N'EXISTE PAS MAIS PLUTOT PALA BALA......LA SEULE COMMUNE QUE VOUS TROUVER LA RUE PALA PALA C'EST A NDJILI AU QUARTIER 4.

Sonny Mokonzi


Désolé de contredire Sonny Mokonzi, mais la rue Pala Bala existe bien à bandal. Elle vient après la rue Bamboma. Vous noterez qu'après son mariage avec "une " Moleka, Jossart Nyoka s'installera sur la rue Pala Bala. Ûne autre référence intéresante sur la rue Pala Bala à Bandal, c'est l'Hotel Minor (ancienne résidence des étudiants de l'ISTI), dont la facade arrière donnait la rue Pala Bala. Enfin on notera que l'un des chanteurs des années 70/80 Manguero (un muteke) habtait la même rue pala Bala. Manguero est connu comme l'un des auteurs de la chanson Assana Bella interprêté par Sam Mangwana au début des années 70.
Enfin l'un des plus célèbres fabricants des carrosseries de Fula Fula, Ndofunsu habitait la rue Pala Bala.

Mwan’a Mangembo


Salut Mwan’a Mangembo, 

Bon retour  Mwan’a Mangembo. Je suis d’accord avec vous. L’hôtel « Minor » où j’avais vécu en tant qu’étudiant à l’ISTI  était situé entre la rue Pala Bala et Isangila.  Voilà comment un souvenir peut évoquer d’autres souvenirs.

Messager


MWAN'A MANGEMBO  tanga bien ce que j'ai ecrit,vraiment tanga yango malamu, s'il vout plait,  lisez  tres bien ce que j'ai ecrit vous allez voir que vous ne m'avait pas contredit mais plutot defendu. tanga lisusu malamu ndeko okomona que na yo na nga to ecrire presque eloko moko.....peut etre papatoto asali erreur y'orthographe mais ezali probleme te.....merci mingi.

Sonny mokonzi

MWAN'A MANGEMBO  PE NA NDEKO MESSAGER,comme vous aviez evoquer l'hotel minor,moi aussi je me rapelle en 1980 parmi les etudiants de l'ISTI qui y restaient il y avait un certain KUDURA KASSONGO(l'actuel conseiller de joseph kabila),la maison ou restait JOSSART appartenait plutot a la famille moleka....SI je peut revenir avec votre permission concernant PALA PALA et PALA BALA,c'etait question de precision tout simplement,puisqu'a NDJILI, a cote du COLLEGE BONSOMI,il y a LA RUE PALA PALA, tandisqu'a BANDAL  a cote de l'hotel MINOR c'est la RUE PALA BALA(la difference c'est la lettre P et B). rapellez vous des petits moineaux et corbeaux???(les badeaux du quartier) qui patouiller L'HOTEL MINOR en quete de nourriture?? tala kaka damage ezalaki ya mingi a l'epoque na hotel minor a l'epoque B'ETUDIANTS YA ISTI BAZALAKI KO OCCUPER YANGO..........MERCI MINGI PONA BLOGG  NA YO NDEKO MESSAGER, nakutanaki na yango par accident tango nabandaki koluka b'informations su boxeur BELTCHIKA MOLOTCHIKA na google..............merci mingi.

Sonny Mokonzi


Sonny Mokonzi,

Vous risquez de me « tirer les vers du nez ». Effectivement, mes condisciples Kudura Kasongo, Kabulo Mwana Kabulo, Kimpolongo (actuel PDG ya Voix du Zaïre), Munzimba Ndiela ainsi que de nombreux bakonzi , professeurs (Ekambo, acteul D.G de l'Isti), et diplomates actuellement en fonction ont vécu à l’hôtel Minor. En ce qui concene particulièrement Kudura, vous devriez savoir que son épouse, alors jeune fille, vivait non loin de "Minor".

Quant aux « moineaux », c’étaient de petits du quartier auxquels nous donnions le reste de la nourriture. Parfois nous les surnommions « cambodgiens ». Par humour, sans méchanceté. Si vous faites partie de ces jeunes, alors vous êtes mon petit du quartier. Dans le pays où je vis actuellement, mon meilleur petit que je considère depuis comme frère vivait sur Isangila à l'époque.

Messager


 

salut le messager,
La liste de vos anciens condisciples me met la puce à l'oreille;je crois savoir qui vous êtes; vous m'avez donné cours en première année à l'isti en 1981...J'ai cotoyé quelques un de vos camarades; kudura est venu une fois chez moi à limété, kabulo je l'ai connu en 1972 à kananga au collège st Louis(ex bandayi) alorsqu'il était chanteur et chef d'orchestre du collège; j'y ai moi-même chanté de 73 à 75.
A bientôt

LUBAYA


Cher JB LUBAYA,
Fermons pour un instant cette parenthèse sur la vie privée. Maintenant je m'adresse à vous en votre qualité de communicateur. Comme vous l'avez remarqué, ce blog est alimenté par diverses signatures. Qu'attendez vous pour apporter votre contribution à son édification . Votre connaissance de la ville de Kananga pourrait donner lieu à des chroniques fantastiques sur les souvenirs de cette ville: son historique; la composition de ses populations; le rapport entre l'Armée et la population, dans la mesure où historiquement Kananga  reste le creuset de l'élite militaire au Congo, le folklore lulua; la fanfare de Kamilabi; les origines des équipes de football Union St Giloise (Tshinkunku) et Tshipepele; l'historique du collège St Louis; etc, etc.
Ne me dites pas que le temps vous manque. Nous avons le même problème, mais nous nous arrangeons pour trouver un créneau en vue d’informer nos jeunes sur le passé culturel du Congo.
J'attends votre réaction.
Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

messager 14/09/2008 14:59

Cher JB LUBAYA,Fermons pour un instant cette parenthèse de la vie privée. Maintenant je m'adrese à vous en votre qualité de communicateur. Comme vous l'avez remarqué, ce blog est alimenté par diverses signatures. Qu'attendez vous pour apporter votre contribution à l'édification de ce blog à nous tous. Votre connaissance de la ville de Kananga pourrait donner lieu à des chroniques fantastiques sur les souvenirs de cette ville: son historique; la composition de ses populations; le rapport entre l'Armée et la population, dans la mesure où historiquement Kananga  reste le creuset de l'élite militaire au Congo, le folklore lulua; la fanfare de Kamilabi; les origines des équipes de football Union St Giloise (Tshinkunku) et Tshipepele;l'historiue du collège St Louis; etc, etc.Ne me dites pas que le temps vous manque. Nous avons le même problème, mais nous nous arrangeons pour informer nos jeunes sur le passé culturel du Congo.J'attends votre réaction.Messager

LUBAYA JP 14/09/2008 01:09

salut le messager,La liste de vos anciens condisciples me met la puce à l'oreille;je crois savoir qui vous êtes; vous m'avez donné cours en première année à l'isti en 1981...J'ai cotoyé quelques un de vos camarades; kudura est venu une fois chez moi à limété, kabulo je l'ai connu en 1972 à kananga au collège st Louis(ex bandayi) alorsqu'il était chanteur et chef d'orchestre du collège; j'y ai moi-même chanté de 73 à 75.A bientôt

sonny mokonzi 30/08/2008 13:50

MWAN'A MANGEMBO  PE NA NDEKO MESSAGER,comme vous aviez evoquer l'hotel minor,moi aussi je me rapelle en 1980 parmi les etudiants de l'ISTI qui y restaient il y avait un certain KUDURA KASSONGO(l'actuel conseiller de joseph kabila),la maison ou restait JOSSART appartenait plutot a la famille moleka....SI je peut revenir avec votre permission concernant PALA PALA et PALA BALA,c'etait question de precision tout simplement,puisqu'a NDJILI, a cote du COLLEGE BONSOMI,il y a LA RUE PALA PALA, tandisqu'a BANDAL  a cote de l'hotel MINOR c'est la RUE PALA BALA(la difference c'est la lettre P et B). rapellez vous des petits moineaux et corbeaux???(les badeaux du quartier) qui patouiller L'HOTEL MINOR en quete de nourriture?? tala kaka damage ezalaki ya mingi a l'epoque na hotel minor a l'epoque B'ETUDIANTS YA ISTI BAZALAKI KO OCCUPER YANGO..........MERCI MINGI PONA BLOGG  NA YO NDEKO MESSAGER, nakutanaki na yango par accident tango nabandaki koluka b'informations su boxeur BELTCHIKA MOLOTCHIKA na google..............merci mingi.

sonny mokonzi 30/08/2008 12:55

MWAN'A MANGEMBO  tanga bien ce que j'ai ecrit,vraiment tanga yango malamu, s'il vout plait,  lisez  tres bien ce que j'ai ecrit vous allez voir que vous ne m'avait pas contredit mais plutot defendu. tanga lisusu malamu ndeko okomona que na yo na nga to ecrire presque eloko moko.....peut etre papatoto asali erreur y'orthographe mais ezali probleme te.....merci mingi.

Joseph Pululu 29/08/2008 15:06

Désolé de contredire Sonny Mokonzi, mais la rue Pala Bala existe bien à bandal. Elle vient après la rue Bamboma. Vous noterez qu'après son mariage avec "une " Moleka, Jossart Nyoka s'installera sur la rue Pala Bala. Ûne autre référence intéresante sur la rue Pala Bala à Bandal, c'est l'Hotel Minor (ancienne résidence des étudiants de l'ISTI), dont la facade arrière donnait la rue Pala Bala. Enfin on notera que l'un des chanteurs des années 70/80 Manguero (un muteke) habtait la même rue pala Bala. Manguero est connu comme l'un des auteurs de la chanson Assana Bella interprêté par Sam Mangwana au début des années 70.Enfin l'un des plus célèbres fabricants des carrosseries de Fula Fula, Ndofunsu habitait la rue Pala Bala.

sonny mokonzi 29/08/2008 00:38

NA BANDAL  BALABALA  PALA PALA  N'EXISTE PAS MAIS PLUTOT PALA BALA......LA SEULE COMMUNE QUE VOUS TROUVER LA RUE PALA PALA C'EST A NDJILI AU QUARTIER 4.

Papatoto 28/08/2008 00:11

Le grand Kallé est né effectivement le 16 décembre 1930 à Pala-Pala dans le Bas -Congo à 15 Km dans la ville de Matadi au lieu de Léopoldville. Ensuite, une semaine après sa naissance la famille Tshamala était transférée à Léopoldville.
Pour votre information, dans la commune de Bandalungua, il y a une rue qui s’appelle Pala-Pala.

Kinzonzi Michel 27/08/2008 17:31

Pour répondre à notre frère Bellak,je lui dirais ceci.Le Trio Betuki avait bel et bien existé.Il était créé pour remplacer l'orch Karawa Musica(Sombele-Jadot(le cambodgien);Tumba De-Guimaraes(Bipoli)et de Kisangani-Djenga(Espérant)tous trois tranfuges de la prémière attaque de Viva-La-Musica en 1978.Voici son histoire:après le retour au bercail de Bipoli suivi de Jadot.Esseulé,Espérant dénomma le groupe"Trio Betuki" mais les deux autres éléments du trio je ne me souviens plus de leurs noms.Espérant avait répris une ou deux chansons de Betuki dans son album Sainte Amelo.Manesi Baba et son Fasol.Comme vous l'avez souligné,c'est un bon parolier mais dommage qu'il n'avait pas évolué dans un autre groupe pour relancer sa carrière et étoffer son parcours. D'X-Or-Zobena avec sa chanson qui avait bougé Kin et Brazza  entre 1987/88 avec la collaboration des éléments de Choc Stars en l'occurence "Tondo".Hélas,il avait loupé sa carrière auprès de Kester qui ne lui avait pas laisser d'espace.La chanson de Miyalu est consignée  dans une même compilation où figure la chanson Amena de Pépé Kallé sortie dans Viva.Pour terminer,Angel Rifano(Angel-Face) jouait dans un groupe de Ngiri-Ngiri dont le meneur était Likidjo(avec le cri de guerre:"Tala Nsombe sika mata mu ba,a mama nsa nsualu"...il a aussi joué au sein de Big Stars de Defao entre 1994 jusqu'à l'éxil du Général.Je ferais de mon mieux pour apporter ma pierre dans l'édifice.Certes,nos échanges modiques ou dérisoires font revivre nos mémoires et édifient aussi le talent de nos artistes.A très bientôt!

sonny mokonzi 27/08/2008 16:43

CHER MESSAGER, miyalu que vous venez de mentionner faisait parti du groupe odeon(bana odeon) de kintambo si je ne m'abuse pas. ensemble avec nono(atalaku),ditutala(atalaku chez choc stars). quand a nono,bon footballeur qu'il etait partagait son temps entre la musique(bana odeon) et le FC BARUMBU , avant so admission dans zaiko comme atalaku...la chanson que vous venez de citez.(building ya sozacom) etait connu avec le nom de mwana nsuka....quand a MANESSI BABA,il s'est convertit au christianisme depuis 1984 et vit en australie a sydney....en 1983 apres avoir impressioner le public kinois par sa voix et ses compositions(VANGA,LARMES CHAUDES,MERCI MON ENFANT) interpreter par son orchestre FASOL(familiarite-solidarite),VERCKYS le prendra en charge ensemble avec DEBABA , KOFFI OLOMIDE ET le soliste LELE NSUNDI(grand lion , un ancien du KIAM qui malheureusement mourra au gabon quelques annees plus tard) pour creer l'orchestre HISTORIA MUSICA....mais il quittera historia quelque jour seulement apres sa conversion et fait un peu de la musique chretienne en australie.....en 2006 il comptait s'etablir en france,mais je sais pas si il a reussit a s'y rendre. a kinshasa il habitait la commune de LEMBA..

Little miss Carnage 26/08/2008 22:12

Bonjour  (: Je commence un blog sur un groupe de rock ( HushPuppies ) Passe faire un tour pour decouvrir ce groupe ! A bientôt (: