Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 L'histoire de notre musique ressemble à des pièces du puzzle qui restent à assembler, et dont chacun de nous détient sa part, selon son âge, sa culture, ses fréquentations, et son intérêt pour la musique.
Depuis un certain temps, nous avions reçu d'un ami une chanson de l'orchestre "Mirage" intitulée "Kilenduka", parue en 1976 aux éditions Biby de Matumona. En auditionnant cette oeuvre de Djo Issa, nous avons remarqué qu'elle appartenait à la formation "Mirage", au sein de laquelle cet artiste musicien avait évolué, sans pour autant déterminer si c'était avant ou après son séjour dans "Stukas Boys.
C'est ainsi que les précisions de nos amis Antoine Nickel et Dio-Dio  s'avèrent  cruciales en nous permettant de confirmer que Djo Issa avait fait partie de l'orchestre "Mirage" avant son entrée dans l'orchestre Stukas du bouillant  Gaby Lita Bembo, et plus tard dans Yoka Lokole.(Messager)
 Écoutons:
Kilenduka

 

Bonjour Le Messager,
Merci beaucoup pour nous refaire revivre autant d'émotions !
Kilenduka, une chanson que j'ai beaucoup adorée.
En effet, Djo Isa Luambo (neveu de Franco) dans l'
orchestre Mirage du quartier du 20 mai, en compagnie de son frère Luambo Lokanga, Kupeka Solo et Dada Makanda(bassiste qui évolua ensuite dans Yoka Lokolé, Viva, Langa-Langa Stars).
Il se distinguait notamment avec son cri "Le géant catalogue ...". Il rejoignit ensuite Yoka Lokolé tout comme Dada.
Dans Mirage, outre Kilenduka, il y avait un autre tube MOSESEde Kupeka.
Le parcours de Djo Isa après Yoka Lokolé fut d'abord une brillante apparition dans STUKAS MOMBOMBO (le groupe de son quartier, je vous conseille une vidéo d'un show télévisé éditée par Jacko Productions où Stukas était au firmament avec un Bongo Wende supersonique !).
Djo Isa a également évolué dans ISIFI.

 

Antoine Nickel


PS : pour ceux qui veulent voir la vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=Fj1WWihBNAE

 

 

Effectivement, MIRAGE était le tout premier groupe de JO ISSA. JO ISSA après rejoint le STUKAS de LITA BEMBO debut 1976. Il y retrouvera entre autres KISOLA NZITA, LOMINGO ALIDA, SUKE BOLA (au chant), BONGO WENDE a la guitare solo. A cette epoque, le soliste titulaire ZAMUNGA, qui ne faisait plus partie du groupe,  jouait avec VERCKYS dans VEVE. C'est cet extait Video de STUKAS avec JO ISSA (1976) qu'on voit aujourd'hui dans YOUTUBE.

C'est quand même une parenthèse un peu vague de la musique jeune de l'epoque. Quand Mbuta MASHAKADO rejoint le YOKA LOKOLE en mars 1976, BOZI BOZIANA quitte le YOKA LOKOLE et s'en va dans le STUKAS (ou il y etait deja?), pour parait-il épauler son beau-frère LITA. JO ISSA quittera le Stukas et rejoindra le YOKA LOKOLE en Juin 1976, et BOZI retourne dans le YOKA LOKOLE en Juillet ou Aout 1976.

Dans le YOKA LOKOLE, JO ISSA sera apparemment tres proche de MAVUELA. Il y restera dans d'ailleurs jusqu'à la disparition de l'orchestrte en 1979 quand MAVUELA s'embarque définitivement pour le GABON. JO ISSA retrouvera alors le STUKAS pour la seconde fois. Il ne va pas y rester tres longtemps puisqu'après 1980, on ne le verra plus dans les rangs de STUKAS. 
 

Dodo 

 

 

Salut Dodo !
Passionnant la petite bio de Djo Isa !
Il faut quand-même apporter quelques rectifications :
Djo Isa est arrivé dans Stukas en 1975(et non en 1976) pour pallier au départ de Kisola, Suké et Samunga (avec un S et non un Z). Il n'a donc pas retrouvé Kisola et compagnie, mais est arrivé en même temps que Bongo Wende et un 2ème soliste Ndenga (qui partit juste après pour ISIFI où il a notamment joué dans Héritage Perdu Moseka).
L'extrait date de 1975, avant le retour de Kisola et Suké Bola en 1976. Samunga est revenu plus tard (fin 1976, début 1977) et a brièvement cotoyé Bongo Wende. Dans Kalisa, par exemple, Bongo Wende joue le solo et Samunga le mi-solo : une réussite éblouissante !
Je ne suis pas d'accord avec toi car le trio Lita - Lomingo - Djo Isa a marqué la musique avec la danse Mombombo Dominé qui s'est poursuivi avec Kisola et Suké pour terminer en Mombombo Caïman.
Excuses-moi, mais j'étais un grand fan de Stukas et ai connu personnellement Djo Isa lors de son retour dans Stukas.

Antoine Nickel

Salut Antoine Nickel,

En disant que cette période était " une parenthèse un peu vague de la musique jeune de l'epoque", je ne minimise nullement cette époque. Le "vague", c'est par rapport a ce que je connais. En fait, j'ai voulu tout simplement dire qu'il y a des détails de cette époque que j'ignore, parce que je n'etais pas majeur a l'epoque.

Il y a par exemple le parcours de Bozi Boziana durant ce lapse de temps. Lorsque Isifi Lokole se disloque en Octobre 1975, on apprendra que Bozi avait eu des troubles mentaux, un peu comme Gina Efonge un an plutot dans le ZAIKO. C'est un detail dont on n'a jamais fait cas après. Peut-être, c'était simplement des rumeurs ou le gars était tout simplement abattu et très décu. Il y a ensuite sa transition durant 4 ou 5 mois dans le Stukas en 1976, que je n'arrive pas a situer exactement  par rapport a la venue de Mbuta Mashakado dans le YOKA LOKOLE.

Je me rappelle aussi que WEMBA avait dit dans sa 1ere interview post-Isifi-Lokole que YOKA LOKOLE EZALI ELOKO YA NGAI MOKO ( Salongo ou Elima-Dimanche, Octobre 1975). Sans doute, c'était simplement pour impresionner les journalistes, car on le retrouvera quand même avec les Mavuela, Bozi, Shora et Otis dans ce meme orchestre. Pour ma part, j'avais commence a suivre le Yoka Lokole de très près après le fameux Kin-Show de Mavuela Somo en Juin 1976. 

Merci pour les details sur JO ISSA et le STUKAS. L'espace ne m'a permis d'ajouter que SAMUNGA revint effectivement dans Stukas cette même année 1976. On avait un petit du quartier GRAND FAN DE STUKAS. Depuis 1975, il nous parlait de NA KATI YA HILSTON...bien des années avant NA KATI YA MOLOKAI de Papa Wemba.

Enfin , les STUKAS c'étaient des avions de l'ANC ( Armée National Congolaise) qui avaient bombardé les rebelles de Kizenga et LD Kabila a Stanleyville(Kisangani) en 1964. Et les MIRAGES, c'étaient les avions supersoniques des FAZ (Forces Armees Zairoises) version 1974. Ces orchestres, on voit bien que EZALAKI ENTRE BANA 20-MAI ou IMMOCONGO.
Dodo 

 




Salut bien Antoine Nickel,

C'est vraiment interessant ton recit. Avec beaucoup de details en plus. C'est normal, au quartier Immo-Congo ou 20-mai, vous etiez pres de Matongue, des nouvelles et potins de la musique Kinoises. Du cote de Super-Lemba (Foire), nous on ne recevait que des echos. Surtout qu'on n'avait pas encore l'age des concerts.

Mais, je me rappelle que la nouvelle des troubles mentaux de BOZI BOZIANA avait fait grand bruit a l'epoque. D'apres les on-dits, c'etait des manoeuvres mystiques d'EVOLOKO ATSHUAMO qui en etait la cause, et c'etait l'une des raisons d'ailleurs du depart de WEMBA et MAVUELA. Je rectifie que ceci s'etait passe entre Septembre et Octobre 1975. La periode ou la chanson "Tambula Malembe" de VADIO MAMBENGA (accompagne par les instrumentistes de ISIFI LOKOLE) etait au sommet des hit-parades.

Pour parler de Vadio, on n'a jamais fait cas aussi des remous qu'il causa dans ISIFI. Evoloko voulait l'integrer dans le groupe, mais les autres ne voulait pas, evoquant son handicap physique. Et Evoloko alla former son ISIFI MUNYERE avec Vadio, et ses lieutenants dans Isifi qu'etaient ADA, JO MALY et BIKO STAR. Il y avait aussi des questions d'argent car le ISIFI LOKOLE etait un enorme SUCCES MUSICAL et ses jeunes leaders (EVOLOKO n'avait que 20 ans en debut 1975) se faisaient pleins de sous pour la premiere fois dans leurs vies. 

Quand on fouille la discographie de BOZI, on voit bien qu'il avait sorti la chanson KULU PENDE (debut 1976) dans YOKA LOKOLE, avant son petit tour dans le STUKAS de Lita Bembo. Finalement, je pense que BOZI, son grand regret, a l'epoque, c'etait d'avoir suivi les EVOLOKO, WEMBA et MAVUELA dans une aventure ephemere ISIFI LOKOLE, qui ne dura que 11 mois. Meme si c'est EVOLOKO qui l'avait fait rentrer dans ZAIKO LL.

Le YOKA LOKOLE n'avait pas du succes au debut, et ca ne faisait pas l'affaire de Bozi, qui apparemment attendait l'occasion pour retrouver le Zaiko LL. Et c'etait strategique puisque BOZI etait le moins populaires des 4 vedettes d'ISIFI LOKOLE. Il n'avait pas eu suffisamment de temps, comme ses amis, de se batir une stature dans ZAIKO LL ( une nuance: Evoloko, Wemba et Mavuela etaient des pioniers-batisseurs de Zaiko ). Donc, il lui fallait refaire ce parcours. Et la suite lui a donne raison, puisque 4 ans (de retour) dans ZAIKO et 2 ans dans Langa-Langa Stars nous donnera le Grand-Pere super-star BOZI de ANTI-CHOC STARS. 

Dodo


A Dio-Dio !
Je suis d'accord avec toi quant au parcours de Djo Isa.
Effectivement, il est arrivé dans Stukas en 1975 après le départ de Samunga, Kisola et Suké. Il n'est donc pas passé directement de Mirage à Yoka Lokolé comme je l'ai laissé entendre, mais a d'abord évolué dans Stukas (qu'il a rejoint plus tard après son séjour dans Yoka Lokolé).
Michel Kinzonzi aurait-il un rapport avec Zatho de Los Nickelos ?

Antoine Nickel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dodo 19/08/2008 03:08

Salut bien Antoine Nickel,C'est vraiment interessant ton recit. Avec beaucoup de details en plus. C'est normal, au quartier Immo-Congo ou 20-mai, vous etiez pres de Matongue, des nouvelles et potins de la musique Kinoises. Du cote de Super-Lemba (Foire), nous on ne recevait que des echos. Surtout qu'on n'avait pas encore l'age des concerts.Mais, je me rappelle que la nouvelle des troubles mentaux de BOZI BOZIANA avait fait grand bruit a l'epoque. D'apres les on-dits, c'etait des manoeuvres mystiques d'EVOLOKO ATSHUAMO qui en etait la cause, et c'etait l'une des raisons d'ailleurs du depart de WEMBA et MAVUELA. Je rectifie que ceci s'etait passe entre Septembre et Octobre 1975. La periode ou la chanson "Tambula Malembe" de VADIO MAMBENGA (accompagne par les instrumentistes de ISIFI LOKOLE) etait au sommet des hit-parades.Pour parler de Vadio, on n'a jamais fait cas aussi des remous qu'il causa dans ISIFI. Evoloko voulait l'integrer dans le groupe, mais les autres ne voulait pas, evoquant son handicap physique. Et Evoloko alla former son ISIFI MUNYERE avec Vadio, et ses lieutenants dans Isifi qu'etaient ADA, JO MALY et BIKO STAR. Il y avait aussi des questions d'argent car le ISIFI LOKOLE etait un enorme SUCCES MUSICAL et ses jeunes leaders (EVOLOKO n'avait que 20 ans en debut 1975) se faisaient pleins de sous pour la premiere fois dans leurs vies. Quand on fouille la discographie de BOZI, on voit bien qu'il avait sorti la chanson KULU PENDE (debut 1976) dans YOKA LOKOLE, avant son petit tour dans le STUKAS de Lita Bembo. Finalement, je pense que BOZI, son grand regret, a l'epoque, c'etait d'avoir suivi les EVOLOKO, WEMBA et MAVUELA dans une aventure ephemere ISIFI LOKOLE, qui ne dura que 11 mois. Meme si c'est EVOLOKO qui l'avait fait rentrer dans ZAIKO LL.Le YOKA LOKOLE n'avait pas du succes au debut, et ca ne faisait pas l'affaire de Bozi, qui apparemment attendait l'occasion pour retrouver le Zaiko LL. Et c'etait strategique puisque BOZI etait le moins populaires des 4 vedettes d'ISIFI LOKOLE. Il n'avait pas eu suffisamment de temps, comme ses amis, de se batir une stature dans ZAIKO LL ( une nuance: Evoloko, Wemba et Mavuela etaient des pioniers-batisseurs de Zaiko ). Donc, il lui fallait refaire ce parcours. Et la suite lui a donne raison, puisque 4 ans (de retour) dans ZAIKO et 2 ans dans Langa-Langa Stars nous donnera le Grand-Pere super-star BOZI de ANTI-CHOC STARS. 

Antoine Nickel 18/08/2008 23:41

Salut Dodo,C'est finalement passionnant de se remémorer cette grande période de notre musique. D'aucuns diront que c'est de la nostalgie, moi je dirais que c'est une tentative de sauvegarde de notre patrimoine musical congolais et je remercie Le Messager d'avoir eu cette bonne idée, car le spectacle de la musique congolaise actuelle est désolant.Je ne dirais pas "c'était mieux avant", mais que le respect prévalait plus, même si tout n'était pas rose, loin de là.Bref, pour revenir à notre petite histoire, j'aurais quelques bribes à compléter à propos des pérégrinations de Bozi.Wemba et compagnie quittent ISIFI début 1976 à cause d'une déclaration d'Evoloko (qui était sensée rester OFF) dont je me rappelle plus les mots exacts mais qui étaient peu aimables vis-à-vis de ses collistiers.Wemba et Mavuela décidèrent de quitter le groupe, alors que Bozi qui était malade (surmenage, troubles mentaux ?) est resté dans ISIFI. La rumeur voudrait Wemba et Vuelas sont allés le voir pour lui dire que c'était Evoloko qui l'avait "ensorcelé", comme il l'avait fait auparavant pour Gina, et qu'il avait tout intérêt à les suivre. La fragilité mentale de Bozi à ce moment-là ne lui pas permis d'être plus lucide et il est parti avec eux. Après avoir repris ses esprits et compris le "coup" de Wemba et Mavuela (et surtout en reconnaissance du fait qu'Evoloko est celui qui l'a fait rentrer dans Zaïko en dépit des réticences de Nyoka et Bimi), il est retourné dans ISIFI. Mais Evoloko, ayant mal digéré la trahison, n'a pas été très correct et lui a fait comprendre que son statut de vedette dans ISIFI n'avait plus lieu d'être.C'est pourquoi, trahi par Wemba et Mavuela, en disgrâce chez Evoloko, il est allé chez beauf Lita le temps de se refaire une santé, mais n'était pas du "enrôlé" dans Stukas, même s'il a participé à quelques enregistrements comme dans la chanson SCIROCCO. Je crois même qu'il a composé un ou 2 titres avec Stukas.Finalement, il est retourné dans Yoka Lokolé où Djo Isa avait pris la place de 4è chanteur. Notez que Mbuta Mashakado était là dès la création.Pour la petite histoire, quand Wemba a été suspendu par Mavuela et Mbuta, il est également retourné voir Evoloko pour réintégrer ISIFI mais celui-ci lui a imposé les mêmes conditions qu'à Bozi : simple chanteur ! N'ayant pas accepté lesdites conditions, ses amis lui on proposé de créer un groupe (certains se rappeleront peut-être de la fameuse phrase de Mavuela quand il est allé voir qui n'était alors que suspendu et qu'il l'a surpris en train de repéter : "Namoni ye asali chestre, or eza te !")Quant au quartier général de Lita Bembo, c'était bien Ile Stone. En effet, Lita a été le premier à donner un nom à son QG. Au départ, c'était Ile Bokwango alors que Evoloko, Wemba et compagnie étaient encore dans Zaïko.La prochaine fois, je vous raconte les ralations entre Lita et Wemba, d'une part, et Lita et Evoloko, de l'autre ainsi que les dessous de la préparation de sa victoire contre Zaïko à la Fikin. Je crois que certains ne vont pas en revenir !A bientôt.A Dodo, j'attends de tes nouvelles !

Dodo 18/08/2008 10:56

Salut Antoine Nickel,En disant que cette periode etait " une parenthese un peu vague de la musique jeune de l'epoque", je ne minimise nullement cette epoque. Le "vague", c'est par rapport a ce que je connais. En fait, j'ai voulu tout simplement dire qu'il y a des details de cette epoque que j'ignore, parce que je n'etais pas majeur a l'epoque.Il y a par exemple le parcours de Bozi Boziana durant ce lapse de temps. Lorsque Isifi Lokole se disloque en Octobre 1975, on apprendra que Bozi avait eu des troubles mentaux, un peu comme Gina Efonge un an plutot dans le ZAIKO. C'est un detail dont on n'a jamais fait cas apres. Peut-etre, c'etait simplement des rumeurs ou le gars etait tout simplement abattu et tres decu. Il y a ensuite sa transition durant 4 ou 5 mois dans le Stukas en 1976, que je n'arrive pas a situer exactement  par rapport a la venue de Mbuta Mashakado dans le YOKA LOKOLE.Je me rappelle aussi que WEMBA avait dit dans sa 1ere interview post-Isifi-Lokole que YOKA LOKOLE EZALI ELOKO YA NGAI MOKO ( Salongo ou Elima-Dimanche, Octobre 1975). Sans doute, c'etait simplement pour impresionner les journalistes, car on le retrouvera quand meme avec les Mavuela, Bozi, Shora et Otis dans ce meme orchestre. Pour ma part, j'avais commence a suivre le Yoka Lokole de tres pres apres le fameux Kin-Show de Mavuela Somo en Juin 1976. Merci pour les details sur JO ISSA et le STUKAS. L'espace ne m'a permis d'ajouter que SAMUNGA revint effectivement dans Stukas cette meme annee 1976. On avait un petit du quartier GRAND FAN DE STUKAS. Depuis 1975, il nous parlait de NA KATI YA HILSTON...bien des annees avant NA KATI YA MOLOKAI de Papa Wemba.Enfin pour finir, les STUKAS c'etaient des avions de l'ANC ( Armee National Congolaise) qui avaient bombarde les rebelles de Kizenga et LD Kabila a Stanleyville(Kisangani) en 1964. Et les MIRAGES, c'etaient les avions supersoniques des FAZ (Forces Armees Zairoises) version 1974. Ces orchestres, on voit bien que EZALAKI ENTRE BANA 20-MAI ou IMMOCONGO.    

Antoine Nickel 17/08/2008 23:45

Salut Dodo !Passionnant la petite bio de Djo Isa !Il faut quand-même apporter quelques rectifications :Djo Isa est arrivé dans Stukas en 1975 (et non en 1976) pour pallier au départ de Kisola, Suké et Samunga (avec un S et non un Z). Il n'a donc pas retrouvé Kisola et compagnie, mais est arrivé en même temps que Bongo Wende et un 2ème soliste Ndenga (qui partit juste après pour ISIFI où il a notamment joué dans Héritage Perdu Moseka).L'extrait date de 1975, avant le retour de Kisola et Suké Bola en 1976. Samunga est revenu plus tard (fin 1976, début 1977) et a brièvement cotoyé Bongo Wende. Dans Kalisa, par exemple, Bongo Wende joue le solo et Samunga le mi-solo : une réussite éblouissante !Je ne suis pas d'accord avec toi car le trio Lita - Lomingo - Djo Isa a marqué la musique avec la danse Mombombo Dominé qui s'est poursuivi avec Kisola et Suké pour terminer en Mombombo Caïman.Excuses-moi, mais j'étais un grand fan de Stukas et ai connu personnellement Djo Isa lors de son retour dans Stukas.

Dodo 17/08/2008 20:54

Effectivement, MIRAGE etait le tout premier groupe de JO ISSA. JO ISSA a apres rejoint le STUKAS de LITA BEMBO debut 1976. Il y retrouvera entre autres KISOLA NZITA, LOMINGO ALIDA, SUKE BOLA (au chant), BONGO WENDE a la guitare solo. A cette epoque, le soliste titulaire ZAMUNGA, qui ne faisait plus partie du groupe,  jouait avec VERCKYS dans VEVE. C'est cet extait Video de STUKAS avec JO ISSA (1976) qu'on voit aujourd'hui dans YOUTUBE.C'est quand meme une parenthese un peu vague de la musique jeune de l'epoque. Quand Mbuta MASHAKADO rejoint le YOKA LOKOLE en mars 1976, BOZI BOZIANA quitte le YOKA LOKOLE et s'en va dans le STUKAS (ou il y etait deja?), pour parait-il epauler son beau-frere LITA. JO ISSA quittera le Stukas et rejoindra le YOKA LOKOLE en Juin 1976, et BOZI retourne dans le YOKA LOKOLE en Juillet ou Aout 1976.Dans le YOKA LOKOLE, JO ISSA sera apparemment tres proche de MAVUELA. Il y restera dans d'ailleurs jusqu'a la disparition de l'orchestrte en 1979 quand MAVUELA s'embarque definitivement pour le GABON. JO ISSA retrouvera alors le STUKAS pour la seconde fois. Il ne va pas y rester tres longtemps puisqu'apres 1980, on ne le verra plus dans les rangs de STUKAS.  

Antoine Nickel 17/08/2008 20:37

PS : pour ceux qui veulent voir la vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=Fj1WWihBNAE

Antoine Nickel 17/08/2008 20:19

Bonjour Le Messager,Merci beaucoup pour nous refaire revivre autant d'émotions !Kilenduka, une chanson que j'ai beaucoup adorée.En effet, Djo Isa Luambo (neveu de Franco) dans l'orchestre Mirage du quartier du 20 mai, en compagnie de son frère Luambo Lokanga, Kupeka Solo et Dada Makanda (bassiste qui évolua ensuite dans Yoka Lokolé, Viva, Langa-Langa Stars).Il se distinguait notamment avec son cri "Le géant catalogue ...". Il rejoignit ensuite Yoka Lokolé tout comme Dada.Dans Mirage, outre Kilenduka, il y avait un autre tube MOSESE de Kupeka.Le parcours de Djo Isa après Yoka Lokolé fut d'abord une brillante apparition dans STUKAS MOMBOMBO (le groupe de son quartier, je vous conseille une vidéo d'un show télévisé éditée par Jacko Productions où Stukas était au firmament avec un Bongo Wende supersonique !).Djo Isa a également évolué dans ISIFI.