Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

 
John Maina, coureur Kenyan, 20 ans, s’est donné la mort, après s’être vu refuser l’asile politique.

L’histoire

John Maina s’est donné la mort le 14 février dernier. Il s’est pendu rue de Paris, à Meudon dans les Hauts-de-Seine.
Il venait de recevoir une lettre lui indiquant que sa demande d’asile ait été rejetée.
il s'est retrouvé seul, sans famille, sans aucun soutien moral, sans aucune aide, ni conseil, il pouvait faire une demande de réexamen de son dossier,
si seulement Monsieur Gérard GAUDIN le président du club d'athlétisme dans le quel s'entraînait Jhon MAINA s'était  porté garant au près de la préfecture...

Hélas, il a choisi la mort que de retourner de force dans son pays, où il risquait une mort certaine...

Nous sommes tous responsable du chagrin qui a précédé ce geste de désespoir, pour ce jeune athlète plein d'espoir.
Et la police qui est là à les traquer comme des vulgaires gibiers, prête à toutes les bassesses
pour enrichir les statistiques du ministère de l'intérieur.

  
Quelle tristesse!
si nos jeunes africains pouvaient dans ce message, comprendre que l'Europe n'est pas un paradis

Théthé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DE MELO CABRAL C. 28/04/2008 18:12

Je suis vraiment peinée pour ce triste évènement qui a passé inaperçu, sans que les médias en parle .Je  me sens  responsable, en tant qu'africaine, car les dirigents politiques africains se conduisent comme des criminels, auprès de nos populations (en nous chassant de chez nous),en collaboration avec d'autres hommes de la même espéce (politique), qui se chagent à leur tour de nous chasser de chez eux. On est rabaissés partout... à partir du moment que nous ne sommes pas d'accord avec leurs politiques ( détournements des biens nationaux, persécution arbitraire d'individu, abus des biens sociaux...).Je suis intérprète-traductrice ( à titre ponctuel), auprès de la justice, depuis 18 ans, croyez- moi, que j'en ai vu des choses( abus de pouvoir, humilations de toute sorte, racisme etc), et je sais très bien de quoi je parles, en tant que témoin visuel (voire même plus).Actuellement, la France a perdu son identité de pays des droits humains / d'hommes. En tant qu'étrangère, on doit dénoncer ses agissements, et les français doivent agir, car tout leur combat, pour obtenir ce titre , assez nobre, connu par le monde, n'est plus d'actualité, malheureusement.La France est devenue un pays , vraiment ,dangereux, ou le racisme régne. C'est un fait, mais les gens ferment les yeux, parce qu'ils ont honte de ce fait...pourtant, il faut agir vite, avant que ce soit très tard (il y a un risque).REFLECHISSEZ RAPIDEMENT SUR CE SUJET QUI EST TRES IMPORTANT POUR TOUT LE MONDE, même si pour l'instant, ce sont les étrangers les plus touchés par cela.Je compatis la douleur de mes fréres africains, qui sont dans cette situation injuste et qui finissent leurs vies tristement.Tenons nous les mains pour combattre ces abus inhumains, dont sont victimes nos frères, nos soeurs... en sommes nous tous.Cecilia CABRAL