Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Nous implorons tous ceux qui auraient les chansons de l'orchestre Symba (LEYA et VALENTINE) de bien vouloir nous les transmettre.

Kulutu Messager..
Nadjali vraiement na posa KOYOKA lisusu 2 tubes moko ya Epoque ya SYMBA avec July CUivres. Na djali naba anedocte ebele pona les deux chansons oyo..mais moyen nabeta lisolo edjali te parceque AUDIO edjali te..ba titres yaba Nzembo:
(1)LEYA (2)
VALENTINE
Na site oyo nayoka kaka nzembo moko ya SYMBA bana KJ mais masolo edjali ebele pona LEYA na VALENTINE
Plaisir trop soki mutu a aider biso to retrouver les deux chansons oyo. Nayebike BANA ya BANDAL bakosepela FORT.

Dio-Dio


Dio-Dio, pour le moment ces deux chansons me manquent. Je crois que d'ici là nos amis vont pouvoir fouiler dans leurs valises et peut-être nous les faire  parvenir .
En attendant, yoka naïno nzembo mosusu ya Symba  "Vangu" ebombamaki na discothèque na biso. Nzembo ya liboso oyoka kombo nango "Mibakli ya symba".


Vangu

salut diodio
En attendant que le messager mette la main sur les deux énormes tubes de Simba, j'ai un souvenir à te raconter: entre 1970 et 71 j'habitais bandal et je fréquentais le collège Albert1ER .J'étais en classe de 6ème année A de maître Marc Tanganika;plus fan d'imana que lui, je n'en ai jamais rencontré.
Il assistait pratiquement à tous les match de son équipe favorite, du moins ceux qui se déroulaient les dimanches.Ainsi le lundi était pour nous une sorte de prolongation du week-end, surtout lorsqu'Imana avait gagné la veille. Notre "maître"endossait véritablement le costume du journaliste et nous relatait dans le menu détail le déroulement de la rencontre: les dribbles de kakoko, les changements de pieds de kidumu, les buts venus d'ailleurs du geomètre kabamba;il était à ce point content,qu'en guise de conclusion, il nous gratifiait souvent d'un succès de bellabella ,LUTA, qu'il massacrait litteralement, tellement qu'il, chantait faux.
Le même jour, à la récré, nous avions droit à deux autres "reportage", cette fois-ci consacrés à la musique; mon voisin de banc, feu Romain bonganya(le frère de feu Blaise bonganya) et mon autre condisciple Albert Tshiswaka nous racontaient leur week-end de Ngembo.Bonganya chez les thuzaina, et Tshiswaka, qui était comme moi de bandal, chez les Simba à Appolo bar.Je n'oublierai jamais ces lundis-là,c'était les plus beaux lundis de ma vie d'écolier.
P.S: A tous les collégiens de cette époque: auriez-vous les nouvelles de WINDY ou encore de celui qu'on appelait pudiquement Bounia-mère? tous les deux venaient nous vendre des friandises.
A bientôt
Jean-Pierre Lubaya


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ousmane 11/05/2014 22:38

je me réjouis qu' il y ait encore des dinosaures de notre époque qui ont gardé dans leur cœur, le grand simba kJ, j'ai PLUS de 18 CHASSONS DE SIMBA que j'écoute les dimanches,malheuresement à kin personne ne peut m'aider à prendre ces chassons sur bande cassette afin de les mettre sur CD,si tu as une adresse passes la moi. Aussi si tu as des cordonnées sur JULIE CUIVRE ou ANTHMO je serais content de lui rétrocéder leur patrimoine, j'ai peur de voir les autres dupliquer leurs chassons.MERCI

ousmane 11/05/2014 22:38

je me réjouis qu' il y ait encore des dinosaures de notre époque qui ont gardé dans leur cœur, le grand simba kJ, j'ai PLUS de 18 CHASSONS DE SIMBA que j'écoute les dimanches,malheuresement à kin personne ne peut m'aider à prendre ces chassons sur bande cassette afin de les mettre sur CD,si tu as une adresse passes la moi. Aussi si tu as des cordonnées sur JULIE CUIVRE ou ANTHMO je serais content de lui rétrocéder leur patrimoine, j'ai peur de voir les autres dupliquer leurs chassons.MERCI

ousmane 11/05/2014 22:30

je me réjouis qu' il y ait encore des dinosaures de notre époque qui ont gardé dans leur cœur, le grand simba kJ, j'ai PLUS de 18 CHASSONS DE SIMBA que j'écoute les dimanches,malheuresement à

Guillaume 14/10/2008 03:10

Re-bonjour. Merci de noter également que le nom de l'Orchestre Symba s'écrit bien "Symba", qui était l'acronyme pour "SYMBole d'Amitié". Et non Simba, qui signifie Lion en swahili. Le fait que July Cuivre, de son nom authentique Shaba Nawej, katangais d'origine, ait pu savoir parler swahili, aurait pu acréditer l'idée que l'orchestre s'appelait en effet Simba, Lion. Eh oui, revisitons paisiblement notre histoire, elle est si pleine de bonnes saveurs et de belles odeurs, et un gros trésor est caché dedans. Quelqu'un saurait-il ce qu'est devenu July Cuivre? Il pourrait nous raconter dans quelles circonstances le Vieux Kindoki Kéjé réussit-il son hold up sur l'orchestre. Peut-être les enfants de Bandal le savent-ils? Merci. Guillaume.

Guillaume 14/10/2008 02:32

Valentine pour vous. Je l'ai récupéré pour Dio Dio et les amis du messager auprès de mon ami Edo, de Bandal, dans l'IDAHO. J'espère que cette fois-ci est la bonne. Merci de mettre un mode opératoire clair pour placer des chansons. Merci. Guillaume.http://media.putfile.com/Valentine-July-CuivreSymba

Guillaume 14/10/2008 02:26

Pouvez-vous y accéder? Voci donc Valentine pour Dio Dio et les amis du Messager. Guillaumehttp://media.putfile.com/Valentine-July-CuivreSymba" target="_blank">Click here to watch "Valentine-July-CuivreSymba"

Guillaume 14/10/2008 02:16

Bonjour les amis du Messager. J'ai retrouvé Valentine pour vous, même s'il m' a fallu aller le chercher dans le fin fond de l'IDAHO chez mon ami Edo, un enfant de Bandal comme vous. Enjoy it. Guillaume.Upload at Putfile

LUBAYA 09/10/2008 01:02

salut diodioEn attendant que le messager mette la main sur les deux énormes tubes de Simba, j'ai un souvenir à te raconter: entre 1970 et 71 j'habitais bandal et je fréquentais le collège Albert1ER .J'étais en classe de 6ème année A de maître Marc Tanganika;plus fan d'imana que lui, je n'en ai jamais rencontré. Il assistait pratiquement à tous les match de son équipe favorite, du moins ceux qui se déroulaient les dimanches.Ainsi le lundi était pour nous une sorte de prolongation du week-end, surtout lorsqu'Imana avait gagné la veille. Notre "maître"endossait véritablement le costume du journaliste et nous relatait dans le menu détail le déroulement de la rencontre: les dribbles de kakoko, les changements de pieds de kidumu, les buts venus d'ailleurs du geomètre kabamba;il était à ce point content,qu'en guise de conclusion, il nous gratifiait souvent d'un succès de bellabella ,LUTA, qu'il massacrait litteralement, tellement qu'il, chantait faux.Le même jour, à la récré, nous avions droit à deux autres "reportage", cette fois-ci consacrés à la musique; mon voisin de banc, feu Romain bonganya(le frère de feu Blaise bonganya) et mon autre condisciple Albert Tshiswaka nous racontaient leur week-end de Ngembo.Bonganya chez les thuzaina, et Tshiswaka, qui était comme moi de bandal, chez les Simba à Appolo bar.Je n'oublierai jamais ces lundis-là,c'était les plus beaux lundis de ma vie d'écolier.P.S: A tous les collégiens de cette époque: auriez-vous les nouvelles de WINDY ou encore de celui qu'on appelait pudiquement Bounia-mère? tous les deux venaient nous vendre des friandises.A bientôtJean-Pierre Lubaya