Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

 

Prosper Ndume, ce nom rappelle beaucoup de souvenirs aux sportifs du Kivu, de Lubumbashi et du Congo. Ndume est aussi ce cadre ayant œuvré à la SOZACOM et qui fut membre de l’opposition radicale. Mais le « Ndume » qui nous intéresse aujourd’hui est cet ancien footballeur adulé par des foules jadis.

Nous voudrions rappeler ses exploits à travers son interview recueillie en octobre 1966 par BONANE YA NGANZI, dans les colonnes du journal «  La Semaine du Reporter » No 131.

Les extraits de l’interview

LSR(la semaine du reporter) : de Bukavu à Kinshasa comment ça s’est passé ?

PN : (Prosper Ndume) : A Bukavu je jouais au football dans l’équipe « Union sportive d’Or » devenue « Muungano » en plus de mes études que je termine en 1972. je devrai aller à l’Université. Mais ma famille resta partagée. Mon père (mort en 1989) voulait que j’aille évoluer dans l’équipe «  Mzembe » en vogue à Lubumbashi alors que moi, je voudrai venir à Kinshasa . Il finit par s’imposer vu les sacrifices des responsables de « Mazembe » qui avaient fait le déplacement à Bukavu à ma rencontre. J’irai donc jouer à « Mazembe » et en même temps étudier à l’université de Lubumbashi.

LSR : C’était précisément en quelle année ?

PN : En 1972

LSR : Lorsque vous débarquez dans « Mazembe » quel est le premier match qui vous marquera ?

PN :  Lorsque j’arrive à Lubumbashi, je trouve beaucoup de joueurs vedettes du coin recrutés dans 2Mazembe » : Tshamala Machine, Mutombo Pelé, Ntumba Pouce, des joueurs du kasaï venus renforcer « Mazembe » de Bwanga. Tshinabu et Kazadi. A voir cette ossature, je me disais que ma place n’y était pas. Ces joueurs ne se sont rapidement intéressés à moi que lorsque «  Mazembe » va livrer un mauvais match contre « Afia Football Club » de Guinée à l’aller. Au retour l’on commence à chercher des joueurs. Je venais de me faire découvrir à l’issue du match « Mazembe-Lupopo », c’est comme « V.Club Contre Imana » ou à Bukavu « Muungano contre Bukavu Dawa ». Les responsables tombent alors sur moi. Et depuis je vais jouer dans « Mazembe » tout en poursuivant mes études.

LSR : Ca n’a pas été facile avec les vedettes trouvées sur place , n’est-ce-pas ?

PN : Oui, mais je vais tout de suite m’imposer par mes qualités affranchies au point d’être sélectionné dans les « Léopards ». Mais je serai irrégulier pour des raisons d’études, ce qui n’arrangeait pas l’entraîneur Vidinich.

LSR : Quel est votre meilleur et mauvais souvenir en football ?

PN :J’ai beaucoup de meilleurs souvenirs. Mais j’en garde un. Un vieux souvenir en fait. Il date de 1970. mon équipe « Union » doit livrer un match aller-retour contre une équipe du Burundi à Bujumbura.  Je ne pouvais pas m’y rendre étant à l’internat. Le préfet, le père Pierre Choking fut très sévère, mission qu’il reçut de nos parents. L’équipe part un samedi sans moi. C’était sans compter avec la détermination du gouverneur Takizala qui m’oblogea à partir à bord de sa voiture mise à ma disposition. Comble de malheurs, la véhicule cognera une femme en état de grossesse sur la route de Myangazi , et nous nous retrouveronss avec les passagers dans les ravins. Nous parvenons à nous sauver et à louer un autre véhicule pour ramener la femme à l’hôpital. Retournés à Bukavu, nous donnons rapport au gouverneur qui nous alloue une autre voiture. De sa main, il signe un document qui me permet de passer par la frontière rwandaise pour Bujumbura où nous arrivons à quelques trois heures du match. Je n’ai pas mangé en dehors de quelques boissons gazeuses ingurgitées rapidement. J’entre sur le terrain en sachant que notre équipe était battue la veille sur un score de 2 buts à 4. Nous parvenons à nous imposer au bout de 90 minutes du match par le score de 3 buts é zéro. Et voici le meilleur souvenir. Et la coupe qui paraissait grande lorsque nous étions sur le terrain devint toute petite lorsqu’il fallait nous la remettre.

 

Tiré du journal «  la Semaine du Reporter » du 31 octobre au 02 novembre 1996.


 

A travers l’interview de l’ancien international Prosper Ndume, nous voudrions prouver que notre Blog  s’intéresse  à l’ensemble de notre pays. Que nos amis du Kivu se joignent à nous pour nous rappeler les souvenirs de : Bukavu (Kadutu, Athénée d’Ibanda, Muungano, Bukavu Dawa, Pharmaquina, la route des escarpements entre Bukavu et Uvira), la viande de cabri de Kamanyola, les poissons d’Uvira, de l’équipe de football Virunga de Goma, Kapaco de Beni, de la route Goma-Bukavu le long du Lac Kivu, de la société de transport et du domaine de la Katale, de la Ruzizi, de la ville de Butembo pleine de "banques" et de noms  "Kasereka" ,etc.

 

Messager


CHER messager, merci beaucoup pour cette petite histoire de ndume. Je me rappelle en 1976,la rencontre As Vita-TP Mazembe, comptant pour la coupe du zaire...parmi les joueurs de mazembe qui nous impressionnaient le plus,il y avait NDUME ET NGOYI MUKUSA.....Ndume était très rapide je crois qu'il finira sa carrière dans l'AS BILIMA en 1981,il faisait toujours le trajet à pieds chaque jour d'entraînement dans les après midi vers 16h00,il faisait du footing entre sa maison et le stade vélodrome ou s'entraînait l'as Bilima(Dragons) à Kitambo...en 1991 il faisait partie  de la société civile pendant la Conférence Nationale souveraine(CNS).Acause de sa vitesse,on l'appelait trois pattes(makolo misato)

Sonny Mokonzi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
fc malwa kamituga
Répondre
M
A Bukavu,des souvenirs que les souvenirs;Oc.Union Sport d'Or-Muungano Shalalile et Fc.Bukavu-Dawa;les deux grandes équipes de football de tous les temps de notre province le Sud-Kivu voire le Kivu.
A Uvira;Fc Koko de Kiliba et Fc Vivi;belle époque...
A Baraka Fizi,Fc.Flambeau du Zaire...
Répondre
M
Ndume n'a jamais joué dans l'as bilima svp
Répondre
L
Bonjour,Merci pour ces commentaires mais si Ndume pouvait au temps present nous donner une fois de plus ses impressions sur notre football congolais. La selection de l'equipe nationale est-elle bonne ? Si lui a toruve la chance d'etre selectionne, c'etait a partir de Lubumbashi. Mais, il y a trop de Ndume a l'interieur mais notre systeme "Kinshasa-Lubumbashi", c'est le congo ne produira plus les especes rares.C'etait bon de revoir quelques vieilles idees.
Répondre
S
CHER messager, merci beaucoup pour cette petite histoire de ndume. Je me rappel en 1976,la rencontre as vita-tp mazembe, contant pour la coupe du zaire...parmi les joueurs de mazembe qui nous impressiona le plus,il y avait NDUME ET NGOYI MUKUSA.....ndume etait tres rapide je crois qu'il finira sa carriere dans l'AS BILIMA en 1981,il faisait toujours le trajet a pieds chaque jour d'entrainement dans les apres midi vers 16h00,il faisait du footing entre sa maison et le stade velodrome ou s'entrainait l'as bilima(dragons) a kitambo...en 1991 il faisait parti  de la societe civile pendant la conference nationale souveraine(CNS).a cause de sa vitesse,on l'appelais trois pattes(makolo misato)
Répondre