Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 Notre blog n'ayant enregistré jusque ce matin aucune demande de chansons souvenirs,il se voit dans l'obligation d'en proposer deux de son choix.Celui-ci portera aujourd'hui sur la chanson "Mandona",de l'African Fiesta Sukisa,des années '68-'73;ainsi que sur "Fifi",de l'orchestre Vévé,des années '73-'76.Ces deux chansons ne manqueront pas de vous rappeler certains souvenirs.
Bon week-end à tout le monde.

Mandona

FIFI
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NSINGI MABUASSA. 29/08/2014 08:48

un morceau nostalgique des annés de mon enfance.fifi était la chanson d´ouverture d´un bistrot dans ma vie scolaire au bas-zaire.ma copine de l´école,qui m´écrivait des lettres d´amour ne cessait me repetait que désormais je dois l´appeler par ce sobriquet car elle était belle comme son corps.comprenait mon émotion,comme disait le feu maréchal.

Joseph Pululu 21/04/2008 19:04

Mandona de Lessa Landu alias Lessa lassanJe suis étonné que très peu de nos blogguerrs et lecteurs soient passés aussi rapidement sur Mandona, cette création du groupe African Fiesta Sukisa du Docteur Nico, si admirablement rendu par la belle voix de Lessa Lassan. Ce chanteur a eu peut être le malheur de croise dans son parcours artistique, Josky Kiambukuta, dont l'aura l'a souvent écrasé.Pourtant, ce jeune de la commune de Kinshasa était promis à une grande carrière artistique. son timbre particulier s'entend, un ton au dessus de Richereau dans "Bonne année 64", on le repère aussi derrière le talentueux Zadio Chantal Kazadi. mais c'est dans la bande de Josky, Tino Mwuikwa Mvura et Blase Pascal Wuta qui arrivent aux côtés de Nico, après le départ du groupe de Zadio (parti créer African Soul), que Lessa Lassan comence à émerger. Nous sommes en 1966-67, encore timide, il ne bénéficie des "leads voices" que Nico accorde à Josky. en 1969/70 la bande à Josky kiambukuta s'empare du rythme "soum djoum" de Rochereau et sous les ordres de Miesi Eboma, prend ses quartiers à Yolo, à la Suzanella.Nico est destabilisé mais dispose encore dans ses tiroirs d'une série de tubes élaboré au départ pour la voix de Josky. il fini par faire confiance à Landu Lessa pour le lead. Bien lui en prit: Moziki ya Fiesta, Mira, Tumba mama leki ya Yezu(si vous l'avez entendu chez Koffi, vous savez d'où vient l'expression), Julienne importée na Paradis mais surtout ce tube Mandona que Messager nous propose parmi les rarêtés vont imposer Lessa comme un véritable concurrent, non seulement à Josky, mais aussi pour Rochereau Tabu ley. Il faut reécouter les chansons interprêtées par Lessa lassan por comprendre que plus que Gina wa Gina ou Mopero, c'est sur le modèle d'interprétation de Lessa Lassan et de l'accompagnement de Nico que s'inscrit Koffi Olomide (une première partie du chant en solo et le refrain repris par le groupe)Lubumbashi, Sierra léone en Afrique de l'Ouest, puis Kinshasa, succombent au charme de Mwana Kinshasa (entre Kabambare et Kibati).Après une série de tournées en Afrique qui vont les tenir éloignés de Kinshasa, Nico et son groupe retrouvent Kinshasa, mais dans l'intervale, de nouveaux styles ont émergé. le Kiri Kiri ne fait plus recette.Les concerts de Vis-à-vis se jouent devant des chaises vides. Nico s'enferme dans sa villa de Limete. Son groupe se disloque. en 1972, Lessa lassan rejoint Continental, juste au moment où Josky tire sa révérence. Il ne réussira pas a remonter le groupe de Miesi Eboma.dans les années 80 on pouvait le croiser dans sa commune de Kinshasa. Au début des années 90 il tentera de relancer sa carrière depuis l'Afrique de l'Est. c'est là qu'il est mort, presque dans l'indifférence générale.Aujourd'hui encore, je dresse l'oreille losque j'entend un timbre qui se rapproche de Lessa Lassan. Ûne voix plus mélancolique loin du langoureux Rochereau que ses contemporains s'évertuaient à le comparer, alors qu'il était plutôt de la classe de Zadio et Kwamy Lasitura, deux pigeaons voyageurs comme on disait de mon temps pour évoquer ces éternels insatisfaits. Il nous en reste au moins un ous la main : Sam mangwana.Mwana Mangembo 

messager 15/04/2008 16:45

Jean Pierre,Fifi Solange serait une chanson de Vévé,à l'époque du trio Madjesi.je suis en train de la rechercher.

Jean-Pierre 15/04/2008 02:38

Beau morceau, « Fifi » de Vévé—avec sa charge de nostalgie du bon vieux temps—mais il y avait un autre « Fifi Solange » du Trio Madjesi que je n’ai pas pu trouver dans les archives de « mbokamosika ». Y a-t-il moyen de nous le trouver et de nous le balancer l’une de ces semaines ? Grand merci.

messager 12/04/2008 16:59

Espérant a composé un bon nombre de chansons.Voudriez-vous  préciser les titres qui vous intéressent, afin que nous puissions les programmer.

john 12/04/2008 13:16

je cherche de chansons souvenirs du defunt djenga k esperant kinsangani