Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

YE VAVANGA, par d'Oliveira & San Salvador


 

Le 4 janvier 2010¨, nous avions posé sept questions aux mbokatiers d'origine Angolaise. Dix Mois après, Keynes, présent sur le blog depuis seulement cinq mois, vient de se manifester en répondant à toutes les questions. Pour couronner ses efforts et le remercier de sa bienséance, nous avons fouillé dans notre discothèque et y avons sélectionné deux oeuvres, l'une d'Oliveira et le groupe San Salvador, l'autre de SHORA MBEMBA. Deux artistes représentant plusieurs générations des artistes d'origine angolaise ayant fait partie intégrante de la musique congolaise.

MSG

 

 

  Réponses aux 7 questions posées aux mbokatiers d'origine Angolaise.

 


Il y a seulement cinq mois passés depuis que j'ai découvert ce site, période pendant laquelle j'ai su entre autres que le 4 janvier 2010, ce blog avait invité les mbokatiers d'origine angolaise à se prononcer sur sept (7) questions liées à la  rentrée massive vers l'Angola en 1975 des réfugiés angolais résidant alors en ex-République du Zaire www.mbokamosika.com/article-a-nos-amis-mbokatiers-d-origine-angolaise-42298405.html
Me sentant concerné, je me suis décidé de participer en répondant dans mon français débrouillé des lusophonespour mieux articuler mes mots et me faire comprendre facilement, ceci étant une contribution de ma part à Mbokamosika que j'admire et félicite, tout en lui souhaitant d'avance des longues années d'éxistance pour bénéficier des générations et gens moins informées de notre planète plus précisément les mbokatiers de nos deux Congos et d'Angola.
 
Question nº 1: Matériellement comment s'était effectué le retour au pays?
Réponse: Le retour au pays (Angola) en 1975 s'était effectué, la majorité, par véhicule privé. Et à pieds pour ceux qui habitaient les villages qui se trouvent au long de la frontière commune entre nos deux pays, l'Angola et la République Démocratique du Congo. Il y a eu aussi ceux qui quittaient Kinshasa et quelques villes se trouvant au long du chemin des fers Kinshasa/Matadiqui empruntaient d'abord le train, en suite les véhicules. On vendait des biens à moins chair pour se procurer d'autres, susceptibles de nous permettre à survivre pendant la période difficile d'adaptation aux nouvelles réalités au pays.
L'ONU par ses multiples organismes ne s'est fait pas rémarquer pendant cette période où les angolais avaient bésoin de toute sorte d'aide, telle qu'en transport, alimentation, médicaments etc...
 
Q. nº2: Quelles ont été les principales difficultés d'adaptation pour les jeunes angolais nés au Congo RDC, et de réadaptation pour les anciens réfugiés qui revenaient au pays?
Réponse: La méconnaissance de la langue portugaise faisait et continue de faire défaut aux jeunes angolais nés au Congo RDC. Et elle est presque l'origine  principale de toutes les difficultés pour l'adaptation et pour l'intégration - étant l'arme certe ou fatale du Mpla contre le peuple originaire du nord ou regressados  en provenance de la RDC, trouvant cela comme un argument pour l'exclusion de ces derniers. N'oublions pas d'autre part que parmi nous les regressados, nous minimisons cette langue que nous considérions depuis "une langue morte", alors que nous désirons maintenant et à tout prix l'obtention des cartes d'identité (bilhetes de identidade) ainsi que des passeports angolais - ce qui implique la maitrise de la langue portugaise à fin que nos demandes ne puissent pas apparaître louches. 
Quand à la réadaptation des anciens réfugiés qui revenaient et qui continuent de venir au pays , le séparatisme ainsi que la haine séculaire pour mieux regner inculqués et fomentés par le colon portugais d'une part et par le Mpla surtout de José Eduardo Dos Santos de l'autre aux shungus (entendez les crioulos ainsi que les angolais qui ne sont pas allés en exil à l'étranger pendant la première guerre de libération) contre tous et tout ce qui viennent de la RDC, empêchent jusqu'ici la vrais intégration pour dire de l'Angola une "nation indivisible". Cela étant, notre développent socio-culturel, politique et financier est gelé.
 
Q. nº3: Comment expliquer les multiples décès rapides des personnes agées, rentrées en Angola? Nostalgie ou déboussolement?
ReponseL'une comme l'autre. Car la nostalgie pour avoir tout vendu (hotels, maisons etc) avant de rentrer en Angola en 1975, ce qui ne leur permettait pas de retourner au Congo; Alors qu'en Angola, la guerre civile et fratricide entre les mouvements de libération se déclencha quelques mois à peine après l'instalation d'un gouvernement de transition, laissant un grand nombre des personnes âgées déboussolé pour avoir tout perdu. Entretant, l'absence de l'assistance médicale pour la population en général aurait fait en sorte que non seulement des personnes agées qui ont trouvé précocement la mort dans diverses maladies, mais aussi les jeunes et enfants.  
Par ailleurs, nous devons prendre en considération les enrôlements obligatoires de jeunes angolais dans des branches armées du Mpla telles que les forces armées populaires de libération de l'Angola (Fapla) et  l'organisation de défense populaire (ODP) pour les gens âgées de 35 à 55 ans à fin de faire la guerre contre d'abord  les troupes du Fnla, en suite contre celles de l'Unita jusqu'en 2002. 
 
Q. nº 4: Quelle est la proportion de ceux qui ont décidé de retourner au Congo à cause de la guerre en Angola?
Réponse: Ceux qui ont décidé de retourner en ex-République du Zaire à cause de la guerre en Angola seraient moins, soit 30%, par rapport à ceux qui ont décidé d'y rester.
  
Q. nº 5: Qui sont ceux qui ont le plus emergés en Angola, politiquement et financièrement? Citer quelques noms.
Réponse: À trente et cinq (35) années d'indépendance, sont peu les mbokatiers d'Angola qui ont le plus émergés, suite aux systèmes que chaque système qui arrive au pouvoir surtout en Afrique applique (injustice, xénophobie, tribalisme, exclusion, culte de personnalité etc). En effet, les autorités angolaises ne peuvent jamais être exceptées à cause du traitement négatif qu'elles affichent à l'égard des ne-kongos. Le monde peut se souvenir des massacres de ce peuple en 1993, des prononciations proférées qui se sont suivis à l'instar ainsi que des attitudes que ces autorités continuent d'assumer. Alors que les deux Chefs d'Etat qui se sont succédés seraient des vrais "mbokatiers" s'ils étaient humbles et honnêtes. Sachons qu'à l'époque d'António Agostinho Neto comme Président de la République Populaire d'Angola, le Mpla faisait semblant d'avoir comme base sociale tout les angolais. Et, au sommet de cet organisation politique on comptait un grand nombre de ne-kongo tels que Pascoal Luvualu - Membre du Bureau Politique du Mpla et Sécretaire Géneral de l´unique organisation syndicale de l'etat connue sous l'appelation de l'UNTA; Ludi Kisasunda - Membre du B.P. et DG de la puissante police politique DISA; Ambrósio Lukoki - Gouverneur de Uige, Ministre de l'Education Nationale, Membre du BP et Coordinateur du Secteur Ideologique du Mpla; Pedro Maria Tonha Pedalé- Membre du BP, Gouverneur de Huambo et Ministre de la Defense;  Paulo Moises Ndozi - du BP et Chef d'Etat Major Géneral des Fapla;  Pinto Joao, Manuel Quarta Mpunza, et Venancio De Moura, entre autres. Bien que parmi eux la majorité n'est plus en vie, mais depuis que José Eduardo Dos Santos est arrivé au pouvoir en 1979, celui-ci ne fait que consolider son pouvoir au détriment d'une vrais unité nationale. Il n'y a plus nefusque trois (3) ne-kongos membres du bureau politique du Mpla; aucun titulaire d'un ministère clef qui soit n'kongo; en resumé, nous avons été exclus. Car les quelques mbokatiers qu'on considère comme ceux qui ont le plus émergés en politique, par exemple: Géneral Fernando Garcia Miala - le fameu Chef de la "Secrète Angolaise" qui serait longtemps en prison pour des raisons nébuleuses; Géneral Mvunda Magalhâes qui aurait démissionné pour des raisons non-claires; Gen. Pedro Benga Lima Foguetâo - Un vaillant combattant, Chef d'Etat Major General Adjoint des Fapla, actuellement dans l'oublie comme les généraux Ernesto Monimambu et Castro Tonta.  Sita José - Vice-Gouverneur de la ville-province de Luanda, Gouverneur, Coordinateur de la Fondation José E. Dos Santos (FESA) et Ministre des Travaux Publiques; Mankenda Ambroise - Directeur de la DIAMANG, Ministre de Geologie et Mine, en suite Vice de ce même ministère; André Pinda - Vice-Ministre de l'éducation (celui-ci a beaucoup contribuer pour la réforme de l'enseignement. Mais comme monnaie, il serait promu Ministre tout en perdant le controle ou l'autorité sur l'enseignément supérieur); Sianga Samuel Abílio - du poste de DG de la Sonangol Exploration, Vice-Pdt du Conseil d'Administration de la Sonangol Holding au poste de Vice-Ministre de l'Environnement; André Miranda - Vice-Ministre au Relations Extérieures, Ministre, actuellement Gouverneur de Bengo;  sont là figurativement pour exécuter mais non pour gouverner. C'est l'une de la cause de la lutte de Mfulumpinga Landu Victor - l'Ingenieur Prof à l'Université António A. Neto UAN, Député à l'Assemblé, Membre du Conseil de la République, Pdt du PDP-ANA, assassiné.
Sur le plan financier, je ne connais que les messiers suivants: Makonda Mbuta Daniel - patron du fameux Quintalao à Rocha Pinto, Sherif de l'entreprise Damakecha, Matsuda Mandangi, Don Miguel, feu Bijou Mbiyavanga, Pedro Mendes Dikasanda de l'entréprise Kongo-Mayor, Pedro Fernao (Socofer), Nzakimuena (Macofer), Kibukidi, Augu Mvila et Petrus de l'entréprise Pesa Moyen.
 
Q. nº 6: Quelles sont les principales anecdotes liées au retour au pays.
Réponse:Nos parents nous disaient que l'Angola était un pays où coulait du miel (ils se referaient aux richesses ainsi qu'au niveau de vie stable de leur époque). Qu'avec le Fnla au pouvoir, tout réfugié angolais formé qui rentrerait au pays ne serait jamais chômeur. Nos coeurs furent innondés d'espoir quand soudain nous fumes desillusionnés par le coup dure des communistes internationnaux.
 
Q. nº 7: Quelle influence linguistique les regressados ont-ils imprimés en Angola? Le lingala peut-il être considéré comme une des langues nationalesen Angola ou reste-t-il une simple langue véhiculaire entre ex-réfugiés?
Réponse: Le lingala s'est imposé dans toutes les provinces limitrofes (Cabinda, Zaire, Bengo, Uige, Malange et Lundas) avec la RDC. À Luanda, il est devenu difficile de faire cent mètres sans se croiser avec un lingalophone. Cette langue pourrait être adoptée comme une de nos langues nationales par force de l'histoire et ténant compte que le pourcentage de la population angolaise qui en parle est plus supérieur par rapport à celui des utilisateurs de certaines langues nationales parlées ici. Comprenons qu'à la Radio National d'Angola, chaine B, elle diffuse en ondes courtes... Beaucoup parmi les angolais qui n'ont jamais été au Congo-Kinshasa et au Congo-Brazzaville en parle déjà. Les enfants des angolais originaires de nord du pays apprennent à parler qu'en cette langue au detriment du portugais et de kikongo. Ce qui veut dire que le lingala n'est plus seulement une simple langue vehiculaire entre ex-réfugiés, mais plutot une langue à l'attente d'officialisation.
Pour terminer, je laisse la place à ceux qui ont d'autres realités à raconter ou mieux à eclaircir.
Fraternellement,
Keynes

 


BIZE, par SORA MUKOKO

 

Muito obrigado mesmo Sr KEYNES,osali malamu ndenge o répondre,oyo nionso owuti kokoma ezali ndenge wana.Eloko nalingelaka Mbokamosika yango oyo,apesaka nzela mutu nionso akoma.Mbuta Messager asi abenga da angolais nionso bakomaka ba makambo ya Angola,pona ko informer ba primos (ba cousins) na biso ya Congo situation ya ba regressado na Angola,mais namonaka lokola nazala ka ngai moko,alors que ba visiteurs mingi bazali ba Angolais,malgrés ba critiques na zua (manque de notion espacio-temporelle et de lacune d'etymologie) nazalaka na ngai intimidé te,yango nazongisaka réponse na solicitation ya administrateur ya Blog oyo.Pona ko monopoliser lisolo ya Angola te,yango natikaka ba misusu ba reponre,parce que la diversité fait la richesse dans l'information.

Pona ba Ndjilois,le Deputé assassné,Mfulumpinga Landu Víctor,ayebanaka na kombo ya Vieux SITTING,azali muana ya Quartier 4,azalaka ko fanda na rue moko na Ecole ya Armée du Salut(soki nabosani te),atanga ba classes na ye nionso kuna avant akende kosilisa na UNIKIN.

Masolo ezali mingi pona kosepelisa ba Mbokatiers,neti succès fou ya Matadidi Mário na Angola, lisolo ya Diana oyo ayembaka na African Fiesta National,Grand Maquisards na Afrisa,ba problemes mental(liboma) oyo ezalaka nango,ba nduliste neti Pepe Pepito,Nono Manuela,Teta Landu,Teta Lágrima.Ba orchestre Inter-Palanca,Olimpia,Viva la Mussule,Agrupamento Ango-Star,epai Rive N'kono,Pacha,Zinaco de Maculusu,Dersous M'vuama,Djo Mali(ya Zaiko te) babandaka koyemba,etc...Nionso ezali ba oeuvre ya ba Mbokatiers.

Nasengi vraiment faveur na ba oyo bakotanga commentaire oyo: MUTU NIONSO OYO AZALI NA BA NZEMBO YA BA MUSICIENS OYO NATANGI(SURTOUT MATADIDI NA DIANA) OYO EYEMBAMA ENTRE 1975 TI NA 1990,BOTINDELA BISO YANGO NA ADRESSE YA CONTACT YA BLOG OYO(mboka64@yahoo.fr)  TO NA legoza@gmail.com ,PONA TO KOLISA LISOLO YA BA REGRESSADO NA ANGOLA.

Encore une fois merci beaucoup KEYNES.

 

Ndombasi Kupessa Ngombo

 

Commenter cet article

matoroga 23/10/2010 09:45



C´est dommage que na intervention na yo au sujet ya ba ndulistes regressados


otangi TABONTA te.Nani na Luanda azalaki tango NETO akufaki,azalaki obligé te


ya koyoka oeuvre ya TABONTA.Belle musique,belles paroles,et surtout un mélange harmonieux ya langues portugaise et kikongo.Comme nazali proche


ya TABONTA,nazali ko apprendre yo que nzembo wana ezalaki composé en une


seule(Matadidi Mario,patron ya Palanca Negra,ensemble epai TABONTA azalaki


koyemba,a obligé presque TABONTA asala nzembo wana,vu ba ba connaissances


linguistiques na ye ya portugais na kizombo).Donc,TABONTA a travaillé une seule nuit


avec son petit-frére feu ZIGIGI Swardo Augustin(paix en son âme) pour réaliser


cette belle oeuvre.En passant,namoni kombo ya BAMUCHIGA KOKO  NA BANGO te,TILOPE Opaps te, en plus na kombo ya musicien oyo asala nzembo ya LAMBA na


ANGO Star.


 



Pedro 17/10/2010 18:15



Longonya epai ya mbokamosika.com oyo azali kokundola makambo, ba evenements, miziki mpe bato lokola Keynes, oyo asili koyanola na buania mpe bosembo mituna motoba mia blog epesamaka na ba
mbokatiers ya Angola eleki presque sanza zomi. Soki bambokatiers angolais ya boye bazala ata miney mpo na kocollaborer na blog na biso oyo, mpo tii mokolo mua lelo nayebi be moko, ndeko Ndombasi
Kupesa Ngombo, mbele tokokaki  koyeba ya mingi etali "la vrais histoire ya Angola; bazones opérationelles ya ba trois mouvements armées de libération Upa/Fnla, Mpla mpe Unita de 1961 à 1975
mpo toyokaka ete quelques mouvements parmi nionso misatu ebundaka te contre ba autorités colonniales; sur origine ya kombo ya zairense come pessoa; massacre ya ba ne-kongo (regressados) na 1993;
climat actuel na barélations entre regressados regressados na basungu; baevenements ya 27 mai 1977 mpe place ya miziki ya RDC n'Angola.


Nde nionso ewuti kokoma Keynes esengeli Mbokamosika aconsidérer yango mpo ete ezali ya solo. Mpo nabandi koserappeler même que na période oyo entre 1974 tii debut 1977, mingi torepliyaka na ba
mboka mpo ya kokima bacubains, basovietiques mpe ba Fapla. tozalaka koliya mingi "tunta-à-gauche ou zuezue" (mpakasa na ngulu) sans fufu mpo ezalaka te, nde tozalaka kobina sous stress ya guerre
banzembo nostalgiques neti "generation ya sika matoyi eleki moto, mombasa, fuga-fuga ya orchestre Lipua Lipua; Sola Engombe, Milongo ya bana, Vava, Adios Sanda, Au nº 1 Empire ya Empire Bakuba;
Zamba Zamba, Pambindoni, Cheri tongo etani, Muana yoka toli ya Bella Bella; Pitsuna ya orchestre Cavacha ou Shama Shama.


Nani akoki kotindela biso banzembo oyo?


En tout cas, Nzambe apambola yo Keynes 



Messager 10/10/2010 13:54




Curieux Omanga,


Manso olobi eza na nzela ya bien, mpe olobi yango na botosi. Kasi, omoni ndakisa ndeko Kupessa Ngombo apesi. Lolenge ya critique basalaki ye elembisaki ye nzotu mpe alembaki kokoma.


Elingi koloba te, toponaka maloba tango yakosala critique na article ya baninga.


Na blog na biso, moke nde bamipesaka na kokoma, kasi minghi bayaka kaka mpo na ko critiquer.


 


 


Messager




Curieux Omanga 10/10/2010 10:14



Papa Messager,


Ndenge yo moko oyebi critique ezali mabe te, tangu mosusu ngai nayebeli likambo na ndenge mosusu, alors ke vérité ezali mpe ndenge mosusu, soki natangi vérité oyo yo okomi, ekosala ngai mpe
namema oyo ya ngai vérité na ndenge nayebeli, bien ke vérité na ngai ezali ya faux, nde ekosala vérité ya solo ebima, mpe na longola vérité oyo ya faux na mayele na ngai.


Vieux Clément ayebi ba vérités mingi sur notre musique, tangu batu mingi bayaki na ba vérités na bango ya faux, esalaki ebenda débat, jusqu´à ce  que vieux Clément ayaki kolakisa batu nionso
nzela ya malamu, ya bo solo, kasi na ba vérités oyo mpe ya faux tobendaki mua ba enseignements misusu oyo mpe ezangaki vieux Clément, ndenge kaka ye moko vieux Clément alobaka tangu nionso
nalingi complémentarité kasi ezala biloko ya vrai.


Mpo na vieux Gombo Kupessa na masolo ya Angola, c´est normal, batu mingi ya Angola bafandaki na les 2 Congo, yango mpe esala ke batu mingi bayokoka kaka ba vérités oyo ya faux, ezali te mpo
na ko contredire maloba ya vieux Gombo Kupessa, kasi mpo tangu mosusu mpe tokoki ko tiré mua ba enseignements misusu na ba vérités oyo ya faux, après tout, dans tout ce que les gens disent "il y
a toujours une part de vérité".


Nabanzi oyo ezali RAISON D´ETRE ya Bloc na biso Mboka-Mosika, kozongisa HISTOIRE na nzela na yango mpe ya malamu.


Lisusu merci mingi na ba Mbokatiers banso.


 


Curieux Omanga



Messager 09/10/2010 09:04



Ndeko Kupessa ,


Nasi natondi ndeko Keynes mingi na nzela ya email. Nalingi nayebisa yo te, soki olandi ba critique ya ba ndeko mosusu okosala eloko moko te.


Baye ba critikaki yo osi otangi makomi ma bango boni na kati ya blog? Yo kolemba te. Ozali lokola ntoma ya mbokamosika na Angola. Kolemba te na kokoma maye maleka mpe  maye mazali koleka o
mboka Angola.


Ba sujets nionso otandi awa ekozala malamu obanda koyebisa biso mpo tokoka koyeba maye ba ndeko bazanga na Angola basala .


Soki otali malamu, ndeko Clément Ossinonde abandi kopanza nsango ya République ya Congo Brazza mikolo minso, malgrès ba critiques ya ebandeli.


Kolanda bilobela te ndeko Kupessa.


 


Messager



Ndombasi Kupessa Ngombo 09/10/2010 05:31



Muito obrigado mesmo Sr KEYNES,osali malamu ndenge o repondre,oyo nionso owuti kokoma ezali ndenge wana.Eloko nalingelaka Mbokamosika yango oyo,apesaka nzela mutu nionso akoma.Mbuta Messager asi
abenga da angolais nionso bakomaka ba makambo ya Angola,pona ko informer ba primos (ba cousins) na biso ya Congo situation ya ba regressado na Angola,mais namonaka lokola nazala ka ngai
moko,alors que ba visiteurs mingi bazali ba Angolais,malgés ba critiques na zua (manque de notion espacio-temporelle et de lacune d'etymologie) nazalaka na ngai intimidé te,yango nazongisaka
reponse na solicitation ya administrateur ya Blog oyo.Pona ko monopoliser lisolo ya Angola te,yango natikaka ba misusu ba reponre,parce que la diversité fait la richesse dans l'information.


Pona ba Ndjilois,le Deputé assassné,Mfulumpinga Landu Víctor,ayebanaka na kombo ya Vieux SITTING,azali muana ya Quartier 4,azalaka ko fanda na rue moko na Ecole ya Armée du Salut(soki nabosani
te),atanga ba classes na ye nionso kuna avant akende kosilisa na UNIKIN.


Masolo ezali mingi pona kosepelisa ba Mbokatiers,neti succes fou ya Matadidi Mário na Angola, lisolo ya Diana oyo ayembaka na African Fiesta National,Grand Maquisards na Afrisa,ba problemes
mental(liboma) oyo ezalaka nango,ba nduliste neti Pepe Pepito,Nono Manuela,Teta Landu,Teta Lágrima.Ba orchestre Inter-Palanca,Olimpia,Viva la Mussule,Agrupamento Ango-Star,epai Rive
N'kono,Pacha,Zinaco de Maculusu,Dersous M'vuama,Djo Mali(ya Zaiko te) babandaka koyemba,etc...Nionso ezali ba oeuvre ya ba Mbokatiers.


Nasengi vraiment faveur na ba oyo bakotanga commentaire oyo: MUTU NIONSO OYO AZALI NA BA NZEMBO YA BA MUSICIENS OYO NATANGI(SURTOUT MATADIDI NA DIANA) OYO EYEMBAMA ENTRE 1975 TI NA 1990,BOTINDELA
BISO YANGO NA ADRESSE YA CONTACT YA BLOG OYO(mboka64@yahoo.fr)  TO NA legoza@gmail.com,PONA TO KOLISA LISOLO YA BA REGRESSADO NA ANGOLA.


Encore une fois merci beaucoup KEYNES.