Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Les déboires du général Likulia durant son exil en France

 

 likulia mobutu1997

 

Likulia et Mobutu en 1997


 

Chers Amis du blog, chers mbokatiers,

 

Même si la sagesse africaine stipule que "il ne faut pas se réjouir du malheur de son prochain", la cas de Likulia doit-être un cas d'école et nécessite une réflexion assidue. N'est-ce pas la Bible nous dit aussi que "Que gagne un homme s'il perd son âme au profit de ses émoluments terrestres ? Ce compatriote me fait pitié, nous devons tirer de leçons sur nos agissements pour assouvir nos ambitions mesquines. Ce monsieur comme certains mbokatiers l'ont bien décrit, a vécu dans l'opulence et les faveurs de la deuxième république jusqu'à la chute de leur timonier et guide. Il a quitté le pays avec une grosse somme d'argent en espèces ( plus d'un million de dollars). La somme en question a été saisi par la douane mais grâce à l'intervention du président français de l'époque, il a récupéré la dite somme. Il s'avère que la dite somme était constituée de fausses coupures de dollars, elle a été de nouveau confisqué par l'état français.

 

 Devant cette situation, sa femme ne savait comment ils allaient vivre en France, la pauvre (paix à son âme), elle a piqué une crise qui a entraîné sa mort. Lors de la levée du deuil de sa femme, sa famille s'est mise d'accord comme à l'accoutumée de s'habiller en uniforme, elle a sollicité le concours d'une compatriote couturière pour les uniformes de la circonstance. Cette dernière s'est dépensée pour satisfaire la famille. La famille a récupéré les uniformes sans payer, en promettant à la couturière de lui payer la somme convenue pour la confection des uniformes le lendemain. La couturière ne voyant rien venir, elle a alerté son entourage, lequel s'est présenté au lieu du deuil à Paris, quelle honte devant les invités, amis et connaissances, la famille ne pouvait s'acquitter de leur dette en faveur de la couturière. Suite aux boucans faits par la couturière et son entourage, Likulia a du s'arranger avec ses convives pour payer la couturière…

 

Je me suis posé la question, comment quelqu'un de son rang ne pouvait s'acquitter de la somme convenue avec la couturière lors lors du dépôt de pagnes des uniformes ? Le monsieur vivait déjà une situation financière difficile et suite au conseil de l'ancien président qui lui avait promis une place au soleil au Congo mais un adage dit "la promesse n'engage que ceux qui la promettent", une fois rentré au pays, il a été abandonné par ses mentors occidentaux...

 

 Quelle leçon pour ceux qui croient que tout leur est permis tant qu'ils sont et vivent dans la classe dirigeante, auprès de leurs présidents marionnettes. Samedi 13/04, je viens de recevoir un émail m'annonçant la mort d'un de ses enfants à l'hôpital de Nanterre Aimé Likulia, est-ce le compte à rebours pour la famille Likulia, wait and see comme disent les anglais...

YA MOTI aujourd'hui à 01h05

 

 

Chers Mbokatiers,

Le Dalai Lama a dit dans un de ses nombreuses séances d’enseignement (c’est comme cela que je nomme ses écrits) quand on perd, il ne faut pas perdre la leçon. Aujourd’hui, le Congo, notre beau et grand pays se trouve au plus bas niveau de pauvreté, de déshonneur, etc. Le congolais que nous sommes est un peuple humilié, sans aucune considération  où qu’il passe, et sans dignité. Dans cette situation, il arrive que certains, malgré l’amour que nous avons du pays, refusent de s’identifier comme congolais afin de jouir d’un tant soit peu de dignité.

 

Avec un peu de recul, nous découvrons vite, que nous sommes, nous-mêmes  les congolais, à la base du traitement que le monde entier nous inflige. A l’origine de tous nos maux il faut placer le manque de moralité et d’éthique. Quand une personne, un peu peuple se donne comme idéal l’argent,  l’enrichissement à tout prix et la sape, quel type de société peut-il bâtir? Mous avons tous été témoins des méfaits et des crimes du règne de Mobutu. Mais comme, le dit YA MOTI, quelle leçon en avons-nous tirée, au plan tant individuel que collectif ? Apparemment aucune ! Parce que ceux qui nous dirigent aujourd’hui font la même chose, sinon pire. Pourquoi tant de groupes rebelles, tous dirigés ou formés  avec l’aide des fils du Congo ?

 

Même nous qui intervenons sur cette plateforme,  nous posons-nous la question de savoir si nos actes honorent notre pays ? SI nous ne le faisons pas alors nos ne faisons rien de bon ! Il nous faut une remise en question profonde et générale, comme l’écrit Mabika Kalanda. Sinon  n’aurons perdu  notre temps à critiquer les autres pour les mêmes maux que nous commettons, nous-aussi. Ce qui arrive à Likulia aujourd’hui arrivera à tous ceux qui ont vécu comme lui, et à chacun de nous tous selon la mesure du mal que nous avons commis. Car, ne l’oublions jamais, « l’eau retourne toujours à la rivière ». C’est comme l’écho : tu cris fort et les montagnes te renvoient ta propre voix. Comme les anglais le disent « what goes around comes around », ce qui va revient : n’en déplaise ceux qui croient au Ciel, « tout se paie ici-bas ». C’est ici, sur cette petite terre que nous rendons compte, chaque jour, de nos actes. Seuls les gens éclairés le savent mais pour la plupart, nous passons notre vie la tête dans la poche et le cœur dans le vendre.

 

Musambi Mayele

Tambula malembe, par Vadio Mambenga

.

.

Commenter cet article

likulia 01/09/2014 03:18

Je suis la petite fille du général LIKULIA. Suites aux propos diffamatoires de votre site, je tiens à vous faire part de la démarche suivante: une plainte à l'encontre de tous les responsables de ce site pour propos diffamatoires dans le seul but de ternir l'image de ce dernier. En vous souhaitant bonne réception.

Windows Vista help now 11/06/2014 14:31

Many great personals have shown us the way to keep calm and follow that path of patience. But when it comes to some selfish and cruel leaders like this, we will forget these and i dont find any mistakes on that. Anyways, thanks for the read.

Charles Mputu N'toya 18/04/2013 13:10


Le Congolais devrait avoir un idéal à poursuivre. Mais, malheureusen=ment, ce n'est pas le cas. Ce que vit le ex-général Likulia, c'est la résultante de la façon dont il a vécu.
Enrichissement facile, manque d'déal pour le futur. Il lui fallait simplement s'attacher au "guide" pour vivre ... D'ailleurs, il n'est pas le seul à vivre cette situation!
Savez-vous comment ont fini d'autres haut dignitaires (comme on les appelait), à l'instar de M. Sakombi Inongo et de tant d'autres grands de l'ère mobutienne? 


Nous devons prendre conscience de l'ampleur du désartre nous légué par celui qui disait entre autres ce qui suit: "Après moi, c'est le déluge!" Et bien, c'est ce que nous vivons aujourd'hui.
Devrons-nous étonner? Non, je crois! Ceux qui nous dirigent aujourd'hui, ceux qui se battent pour un nouvel ordre taill♪0 sur mesure doivent faire attention; car l'histoire les jugera comme elle
est en train les anciens de la IIe République.


Nous qui vivons à l'est de la RD congo et qui avons eu le privilège de visiter les pays voisins de l'est, nous avosn appris une chose. les rwandais, les Burundais, les tanzaniens, les Ougandais
... les Kenyans ont une chose: ils aiment leurs pays. Et, en aucun cas ils peuvent accepter de les trahir pour quelques poignets de dollars. Au Rwanda, par exemple, et les Tutsi et les Hutu ont
un point commun: l'amour du Rwanda. C'est pourquoi, ils se battent pour jouir, chacun en ce qui le concerne, du bonheur d'appartenir à un pays.


Et, nous les Congolais? savez-vous qu'il nous arrive d'entendre des propos comme: "Qu'on dépèce ce pays, comme ça chacun prend sa part!" Et lors de la chute de Goma entre les mains du M23, j'ai
vu des gens jubiler, en disant: "Kabila anakoma!" (Kabila en a pour son compte). J'étais stupéfait! J'ai toujours pensé que l'on peut ne pas aimer un président; mais que c'était impératif
que l'on aime son pays. Qui va sortir la RD congo de la situation dans laquelle nous nous enfonçons chaque Jour? C'est toi, c'est moi ... c'est nous tous, sans exception.


Charles Mputu N'toya

Idée du Jour 17/04/2013 13:04


SAMBOLE - ZOBA


Soki ozali kosuana na Ntaba kobanga minu na ye te...


Soki ozali kosolola na Tchaku, kanga ye matoyi, mpo nionso bozali kosolola ekobima na monoko na ye, il faut ko empecher ye ayoka oyo ozali koloba...


Polar abetaka ntolo na Kinshasa... kasi atikelaki Primus ebonga...


Yo mosala na yo ezalaki kotiya kombo ya baninga na motalaka mpo bakawuka, esengo nini ozalaki koyoka, OMONI NDENGE ESUWAKA...


Ngonga ebeti eee mpo na yo eee

zenga mambu 16/04/2013 13:00


 Mobutu,Kabila et KABIRA sont imposés au Congo par la force de la communauté "internale". Leur pouvoir n'ont jamais été l'expression libre du vote de notre peuple le souverain
primaire. Cette fameuse communauté internationale dont la petite Belgique tracte( en prodiguant des stratégies pour nous infantiliser toujours) nous considère comme des animaux qui ne méritent
pas le Congo, vu toutes les potentialités  naturelles que recèlent notre sol et sous -sol. Ne voyez-vous comment la Belgique est en train d'instrumentaliser certains de nos Compatriotes pour
aller à la rescousse de Kabira en participant dans son "fameux" dialogue national. La belgique est en train de former des "Mindélé Ndombe" , dont Gisèle Malamba est la représentante.Elle croit
arriver, une parvenue politique imbue d'elle-meme qui se targue de tous les Congolais comme si elle était la femme congolaise la plus intelligente. Faites gaffe, MALAMBA. Le Congo, c'est pour les
Congolais de toutes les couches sociales; il ne faut pas nous prendre pour vos vessies. Nous ne sommes pas tous des chiens errants, des traitres du Congo, des égoistes, des félons ou perfides de
quelque trempe que ce soit. Jusqu'à ce jour, nous n'avons désigné personne pour aller jouer le sapeur-pompier en cherchant à sauver le Caporal Kapita général KABIRA tutsi Rwandais installé au
pouvoir au Congo par Louis Michel le Néocolon cupide et Didier Reynders l'hypocrite insensé. Les deux Belges n'ont jamais considéré le Congo comme un Etat indépendant. Ils ont accepté de placer
par la force KABIRA l'assassin  de KABILA et des Congolais  au pouvoir dans un pays 80 fois plus grand que leur pauvre Belgique. Kabila ne connait rien dans l'administration comme
Mobutu et ils n'ont pas la capacité de régenter le quotidien de ce pays-là. Leur incapacité est patente : " yibaka moke moke; TVA yi ko nini". C'est citations de ces deux lugubres personnages
reflètent bien le degré d'éducation et d'instruction qu'ils ont.Un jour, dans un stade plein Tata Raphael plein comme un oeuf en 1990 , de retour d'un périple Euro-américain de Tshisekedi (après
que le 1° retour soit avorté par Jean Gol Ministre de justice Belge payé pour cela par Mobutu et la Belgique politique) avait qualifié Mobutu de semi-illettré et , c'est vrai, il n'y a point à
s'en douter car l'homme le conaissait comme il fut son Ministre de l'époque. Mobutu claironnait qu'il était "journaliste", qu'il signait de Banzy, aviez-vous la trace sur un article signé de sa
part? Quelqu'un m'aurait dit qu'il ne savait pas écrire correctement, aussi avec c'est fameux "jeune Chef d'état" sorti émolu d'une académie militaire chinoise préalablement formé dans une des
grandes universités américaines mais incapables de nous le prouver matériellement comme sa souche congolaise. Moralement,psychologiquement,intellectuellement, Mobutu et Kabira ne sont pas des
gens pouvant diriger 70000000 des Congolais. Quelle honte pour nous!!!  Basta!!!

Serge - Kongo na biso 16/04/2013 10:44


Mbote ba ndeko,


Abus de pouvoir d’hier est revenu en trombe au Congo
Kinshasa d’aujourd’hui, suivons : Manzikala awutaka mobembo, na retour na région oyo ye azalaki gouverneur, secrétaire na ye azalaki le grand absent pona kozela ye na gare ya train, nakanda
wana akangelaka ye na frigo durant toute une journée (référence ezuami na livre ya Me Nimy). Na port ya Matadi officier ya Garde Civile Nzapali alias Roi des bêtes atikaki agent moko ya douane
mutakala na miso ya batu nionso po atosaki mibeko na ye te, « … il était vraiment un véritable Roi des bêtes » (référence : Ainsi sonne le glas) pe masolo na ye mingi ya salité
moyen na betela bino yango ezali te po ekotiya mutu ayebisaki nga yango en danger, po aza mutu ya kati, eza mawa. Meme lisolo kulutu Kangudie abetaki ya officier ya FAZ oyo abomisaki mbutu
Luvuezo po muana na ye alingaki semeki ya officier oyo azalaki en même temps makango ya le même officier etc… (Voir lisolo ya vieux Kuyena Muzita)… avec la conquête ya ba Tutsi na pouvoir ya RDC
aidé par nos frères collabos, même worse cases scenario (ba scenario ya mabe) ekomi lisusu ko se répéter contre le même peuple oyo asepelaki na soit disant libération ya 1997 : un jour mutu
moko abuakaki soyi ekeyi kozua na pare-brise ya motuka ya un deputé RDCongolais, notre honorable a obligea le pauvre citoyen abangusa soyi wana na elamba alataki, mawa. Yves Kisombe afingaki une
journaliste oyo tozalaki kobenga « makambu ya soni » na téléphone, raison : « po abengaki ye honorable te, ye aza muninga na ye te. » Zacharie Bababashwe apesaki ordre na ba
policiers bakata interview vieux Amba Wetchi azalaki kosala ba députés mukolo ya décoration ya Vieux Roche Tabu Ley po a pouver ye ke ye aza député, aza muninga ya vieux Amba Wetchi te. Pe
semaine passé afingaki Koffi po abuakaki ye te, ayambaki ye te, akangisaki foto na ye te na concert abetelaki Guillaume Soro na ba députés pe lisusu Koffi a souhaitaki « Bon
anniversaire » na Jimmy Mukendi, Landu na Thierry oyo ye moko Zacharie alongalaki une année passée na Lingala facile pe basali chaine TV na bango (référence : Congomikili). Ozui Vital
Kamerhere oyo alalaki na muasi ya adjoint na ye pe abomisaki libala ya Didi Kinuani (Dikin), Bana ya Boshab na ya Muzito ba bomaki 5 personnes na boulevard du 30 Juin na 5h00 du matin oyo
b’angalis babengaka « Hit and Run » (kotuta pe kokima) parmi ba morts moko azalaki Avocat, ba irresponsables ya ba Papa na bango au lieu bapesa bana na justice « bakimisi bango na
Belgique complice » et ils respirent l’air gratuit d’Allah. Zoé Kanambe alias Zoé Kabila oyo azali cause ya liwa ya vieux Domsak Dominique Sakombi Inongo po ayaki kobengana ye na lupangu pe
vieux a craqua tii ndenge emema ye na liwa etc… liste eza mulayi kasi fallait Congolais asala lokola nga : « na votaka mutu te » il faut ko saboter b’élections nionso po
politichien aza na posa na yo kaka po akoma na pouvoir bongo a utiliser yango contre yo. Tozua mayele. Boboto o mbokamosika.


Serge – Kongo na biso

YA MOTI 16/04/2013 00:22


Chers Amis du blog et chers mbokatiers,


Voilà encore une des prouesses que tiennent les dirigeants actuels, suite à un leger accrochage routier la semaine passée à Kinshasa selon un quotidien de la place


"C’est alors qu’un homme impeccablement vêtu sortit de la Prado. M. Rémy Musungay, ministre national de l’Industrie et PME que
l’on  reconnut facilement, cria des ordres à ses gardes corps, leur ordonnant de jeter le chauffeur dans le
coffre  de  la  PRADO. C’est ce qu’ils firent sans se faire prier.

La Prado redémarra, fit la manœuvre, et disparut, emmenant le pauvre chauffeur vers une destination inconnue. Aux dernières
nouvelles, le malheureux chauffeur ne serait toujours pas retrouvé au moment où nous couchons ces lignes.
Le comportement du ministre est inqualifiable et rappelle une époque que l’on croyait à jamais révolue."

Messager 15/04/2013 20:31


Comme l'a si bien souligné ya Moti, le grand problème de nous autres congolais est que nous ne tenons jamais compte du passé. Nous aimons vociférer pour vociférer.


La DSP était une unité de l'Armée tribalisée. Kabila a une  garde tribalisée. Pourquoi a-t-on laissé le pouvoir actuel répéter l'erreur du régime Mobutu ? Pire encore, on a constitué une
brigade à l'Est avec les éléments issus d'une seule ethnie. Or depuis l'époque coloniale il était recommandé de recourir au quota régional pour diversîfier les unités de l'Armée. Aujourd'hui,
nous avons une rebellion du M23 avec seulement des tutsi. Nous l'avons déjà souligé sur ce blog, une armée mono ethnique est une bombe à retardement pour le pays.


Pourquoi ne tirons-nous jamais les enseignements du passé en RDC?


 


Messager

Serge - Kongo na biso 15/04/2013 16:37


Mbote,


Nazuaki sango ya liwa ya Aimé Likulia na Nanterre Jeudi
11 Avril 2013 na facebook ke akufaki na cancer ya foie na âge ya 47 ans mais nayebaki te soki azalaki muana ya général Likulia tii tango namonaki ye na foto pene ya Mobutu, selon baye bayebaki
Aimé Likulia, azalaki jeune homme moko malamu. Eza pasi mingi na ba conditions général Likulia azali ko vivre na yango lelo, likama ya boye ekueyela ye, ekoki ko précipiter liwa na ye mbangu
penza ndenge balobaka « le malheur n’arrive jamais seul. » Ba conditions ya mboka na biso lel’oyo eza mabe koleka po tozalaka toujours na ba ministres incapables na ba postes oyo eleki
bango kilo. Na kutanaki semaine passé na jeune homme moko aza fiancé ya nièce na nga, ayebisaki nga une fois atunaki noko na ye oyo azali lelo ministre ya Affaire Sociale na RDC ke ezali occasion
ya bien lokola na tanga na poto abongisa situation ya peuple congolais mais ministre wana ayebisaki ye « na mboka wana eloko ya malonga ezali te, eloko moko ekoki kosala ezali te » ba
ministres ya Congo baza ba boma l’heure, ba ventripotents « baza kosala pona mabumu na bango. »


Boboto o mbokamosika.


Serge – Kongo na biso

Claude Kangudie 14/04/2013 19:10


Mon frère Zenga Mambu, en 1989 j'ai assisté à une conférence tenue par notre compatriote Pierre Yambuya. Il affirma, je le cite, "moi qui suis Lokele, je ne mangeais plus le poisson du fleuve.
Chaque nuit, les Kinois entendaient les bruits des hélicoptères. Ils pensaient que c'étaient des missions de surveillance du territoire en face de Brazzaville. Mais il s'agissait des largages des
cadavres de personnes qu'on éxécutait. J'ai été formé avec l'argent du pays et voici que j'étais en train de tuer mon propre peuple pour le compte d'une personne, Mobutu. Ma première mission fut
sous la conduite de Yabani. J'ai rejoins le bateau de Mobutu quelque part sur le fleuve. J'ai atterri sur le pont. Et là, on sorti deux personnes, bien ligotés comme des fardeaux. On les a posés
à côté de mon hélicoptère. Le président Mobutu est sorti, il a parlé avec son garde corps Yabani et celui-ci est monté dans l'hélico. Il a ordonné qu'on charge les 2 "colis"...et il m'a ordonné
de décoller et de prendre une direction et une altitude donnée. Ensuite, on a pris les deux personnes pendant qu'elles pleuraient en tshiluba, on les largué dans les airs...C'était en 1989,
Mobutu était au pouvoir. Ses services, Kimbulu en tête, tentèrent plusieurs fois de tuer Pierre Yambuya. Mêmes les Français essayèrent de le faire taire en vain. Mobutu tenta aussi de l'acheter,
sans succès...C'est un VRAI VERTEBRE, Pierre Yambuya...un coeur en forme du pays de Lumumba, Kimbangu, Kataliko et Bazana.


Claude Kangudie.

Litanga 14/04/2013 17:14


Et la serie continue... www.radiookapi.net le Colonel Omba parle - Grand Témoin.


Litanga ya mbula.

zenga mambu 14/04/2013 16:02


Qui étaient ces deux pauvres Congolais largués dans les airs quelque part dans le territoire congolais, en dépit de leurs pleurs, d'un hélicoptère piloté par Pierre Yambuya, largués par
les fameuses DSP de Mobutu dont quelques individus mal intentionnés veulent faire rapatrier la dépouille sans promesse de la part de BOBILA de nous remettre notre argent volé ? 

Musa May 14/04/2013 15:43


Chers Mbokatiers,


Le Dalai Lama a dit dans un de ses nombreuses séances d’enseignement (c’est comme cela que je nomme ses
écrits) quand on perd, il ne faut pas perdre la leçon. Aujourd’hui, le Congo, notre beau et grand pays se trouve au plus bas niveau de pauvreté, de déshonneur, etc. Le congolais que nous sommes
est un peuple humilié, sans aucune considération  où qu’il passe, et sans dignité. Dans cette situation, il arrive que certains, malgré l’amour que nous avons du pays, refusent de
s’identifier comme congolais afin de jouir d’un tant soit peu de dignité.


Avec un peu de recul, nous découvrons vite, que nous sommes, nous-mêmes  les congolais, à la base du
traitement que le monde entier nous inflige. A l’origine de tous nos maux il faut placer le manque de moralité et d’éthique. Quand une personne, un peu peuple se donne comme idéal l’argent,
 l’enrichissement à tout prix et la sape, quel type de société peut-il bâtir? Mous avons tous été témoins des méfaits et des crimes du règne de Mobutu. Mais comme, le dit YA MOTI, quelle
leçon en avons-nous tirée, au plan tant individuel que collectif ? Apparemment aucune ! Parce que ceux qui nous dirigent aujourd’hui font la même chose, sinon pire. Pourquoi tant de
groupes rebelles, tous dirigés ou formés  avec l’aide des fils du Congo ?  Même nous qui intervenons sur cette plateforme,  nous posons-nous la question de savoir si nos actes
honorent notre pays ? SI nous ne le faisons pas alors nos ne faisons rien de bon ! Il nous faut une remise en question profonde et générale, comme l’écrit Mabika Kalanda. Sinon
 n’aurons perdu  notre temps à critiquer les autres pour les mêmes maux que nous commettons, nous-aussi. Ce qui arrive à Likulia aujourd’hui arrivera à tous ceux qui ont vécu comme lui,
et à chacun de nous tous selon la mesure du mal que nous avons commis. Car, ne l’oublions jamais, « l’eau retourne toujours à la rivière ». C’est comme l’écho : tu cris fort et les
montagnes te renvoient ta propre voix. Comme les anglais le disent « what goes around comes around », ce qui va revient : n’en déplaise ceux qui croient au Ciel, « tout se
paie ici-bas ». C’est ici, sur cette petite terre que nous rendons compte, chaque jour, de nos actes. Seuls les gens éclairés le savent mais pour la plupart, nous passons notre vie la tête dans la poche et le cœur dans le vendre.


 


Musambi Mayele

Claude Kangudie 14/04/2013 15:04


Je corrigerai mon frère, une petite omission sans doute involontaire de sa part,  Moti en disant que "les promesses n'engagent que ceux qui y croient"...Notre général de Likulia, j'espère
qu'il viendra enterrer son fils et organiser ses obsèques...Pour rappel: le major Kalume Amba habitait sur l'avenue de la Révolution à Limete. Le jour où il fut éxécuté par Mobutu, via LIKULIA,
tout un paquet d'hibous de la DSP, armés jusqu'aux dents, avaient envahi sa résidence. On avait sequestré toute la famille de Kalume et on avait empêché tout le monde de pleurer ou de faire
un deuil. On avait mis une grande photo du major Kalume dans son sallon devant toute sa famille...On les avait interdit de pleurer. Avec mes amis, on se risquait à faire quelques passages
"innocents" devant la parcelle, mais c'était pour épier et voir l'atmosphère et ce qui se passait dans la résidence. Ce sont les oeuvres de sieur Likulia. A tous ceux qui nous bassinent pour
rapatrier le corps ou les restes de l'immortel "maréchal Mobutu", comprenez mon émotion...Que nombre de nos compatriotes ont disparu sans sépulcre ni obsèques à cause de Mobutu. Encore une fois
comprenez mon émotion...N'oublions pas, dans notre hymne, nous faisons le serment: "nous peuplerons ton sol et nous assurerons ta grandeur...Congo"


Claude Kangudie.