Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Père Zabalo, le griot blanc de Ndjili

 

François-Xavier Zabalo (en espagnol Francisco Xabier Zabalo) est un prêtre catholique de nationalité espagnole. Ce jésuite né à Bilbao dans le pays basque, arrive à Kinshasa en 1964 où il  est ordonné prêtre neuf ans plus tard en 1973. Il travaille pendant plusieurs années comme professeur au collège Pie XII de Ndjili au quartier 4 devenu Institut Bonsomi avec l’authenticité. Certains l’appellent aussi père Caudy.  Il parle le lingala presque sans accent. Au début des années 80, il  compose plusieurs chansons condensées dans une cassette éditée par Saint Paul Audio Visuelles. Il donne à cette causerie musicale le titre Sur la route de Ndjilien souvenir à cette commune qui l’a adopté , où il   vit et travaille à la fois comme enseignant et comme prêtre. Père Zabalo est non seulement un Kinois mais aussi et surtout un véritable Ndjilois. Cette municipalité a toujours été une source d’inspiration pour ses compositions et plus tard pour ses écrits. Ses chansons sont des poèmes qui parlent de l’amour, de la solitude, de la vie de tous les jours à Ndjili et surtout du Christ ; des chansons qui amènent à la méditation sur la condition humaine, la situation des hommes et des femmes au Congo. On y trouve des titres comme Sur la route de Ndjili, Que tout le monde chante la vie, Ce que je veux, Le mendiant, Seul parmi les gens, Le vin de la souffrance etc. Comme Kuyena ou Kapia, Père Caudy chante en grattant sur sa guitare en même temps, ou en soufflant par intermittence dans l’harmonica. Il a fait le tour de plusieurs paroisses kinoises afin de chanter pour les jeunes qui l’invitaient. 

 

Sango.png

 

Après avoir travaillé 23 ans durant à Kinshasa, ses supérieurs l’envoient en 1987 à Kisangani. En mai 2002, alors qu’il est en poste à la paroisse Christ-Roi de cette ville, il est violenté par des soldats rwandais qui ont pillé la cure. Son confrère de nationalité belge, le pèreVerhaegen, est passé à tabac pour avoir transporté à l’hôpital, un jeune garçon grièvement blessé au cours des affrontements. Père Caudy a sorti aussi d’autres cassettes mais qui ont connu moins de succès que le premier. Emerveillé par les Congolais dont le pays est devenu aussi le sien, il a écrit quelques livres dont certains parlent de ce qu’il a vécu dans notre pays. Parmi ses œuvres, on peut notamment citer:  

•         Art neÌgre : approche anthropologique et historique, Centre de recherche pédagogique, 1984.

•         Kalombo ou l’heure des gens honnêtes n’a pas encore sonné, roman, l’Harmattan, 2000.

•         Samy de Kisangani : diamants et guerre ou tout est possible ouÌ rien ne va, roman, l’Harmattan, 2007.

En 2011, il témoigne de la situation dramatique à l’Est de la RDC , son pays d’adoption:http://www.youtube.com/watch?v=Z5BzER-l968&playnext=1&list=PL594F8E3BA7D28494&feature=results_main

 

 


Sur la route de Ndjili, par le père Xavier Zabalo

 

.

Samuel Malonga

Commenter cet article

JPK 16/09/2013 10:25


C 'est avec beaucoup d'émotion que j' écoute et re-écout cette belle chanson de XAVIER zabalo.Je ne connaissais cet omme qu' à travers ses chansons moi qui suis de LUBUMBASHI.Avec mes frères nous
chantions ses chansons  qui ont modifié  notre regard  sur lasouffrance et l' attention à l' autre


Je demande à nos aînés les références du groupe africain qui a produit de chansons en SWAHILI à parir de la Belgique dont  les paroles  de la plus connue sot BIBI YANGU ANAZALA
MUTOTO? SIKU MOJA  ATA OWA UKWELI BIBI YANGU MARIE THERESE etc

Serge - Kongo na biso 11/09/2013 22:26


 


 


Mbote,


 


Na Institut Bonsomi (ex Pie XII) ba sango bazalaki mua mingi kuna nayebi te soki nionso mais mingi na bango bazalaki
kofanda Rue Twa na Q.4, misusu bazalaki kotambola na makolo, elateli moko très simple, sandales na ba chaussettes, sac à main ya munene, lunettes, pantalon na ba bretelles, basusu bazalaki
kotambola na Renault 4 oyo ezalaki soki enuni ba pneus ekomi makolo X (to makolo mabata), nga nazalaki komona père Caudy na père Theodore na paroisse ya Sainte Agnès na Q.10 juste na sima ya
école Laic ya Kinzuana pene ya hôtel ya Kionzo po kuna nde tozalaka kokende kokangisa ba foto ya noir et blanc (ndenge tozalaki koloba na tango wana). Ba sang oba contribuer mingi na education ya
mboka na biso. Boboto o mboka mosika.


 


Serge – Kongo na biso


 


 

NDONGA Alphonse 11/09/2013 20:17


Ancien de  l'institut Bonsomi de l'époque du Préfet André Luboko, cousin de ma mère, j'ai comme professeur, père KODY. Une très belle époque, où, il nous emerveillé avec sa guitare. Un très
bon joeur de football qui s'était fait remarqué pendant les championnats inter-scolaires des professeurs.