Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

La notion de « LUVILA » expliquée aux non Bakongo

 

Sur liste des douze origines ancestrales des Bakongo dites « Luvila » ou « Mvila » fournies par Lused, nous en avons retenu quatre : 1) Ntumba Mvemba, 2) Mpanzu A Nsaku, 3) Kinzala, 4) Nkang’a Mvika. Qui peut nous aider à compléter toute la liste ?.

En tout cas, ce sujet mérite d'être présenté d'une manière exhaustive afin d'édifier tout le monde sur cette réalité sociologique cachée des "Bakongo", et surtout de démontrer comment les membres des  différentes tribus Kongo peuvent avoir les mêmes origines ou "Luvila". Une imbrication apparemment complexe.

En d'autres termes, qu'est ce qui est déterminant dans cette bipolarisation identitaire , le "Luvila" ou la "tribu" ou les deux à la fois? Si c'est le Luvila, alors la tribu n'a qu'une fonction linguistique.

Msg

 

Dalienst na Kiesse Diambu baza ba cousins ou pas ?

Nalingi naloba boye:

 

Chez les Bakongo ,bazali na 12 origines ancestrales lokola les 12 tribus d'Israel.Les 12 origines ewuta na Mbanza Kongo oyo ya Angola ,pe e s'étendre na tout le Royaume du KONGO donc une partie ya Angola,une partie ya RDC(Congo Kinshasa) ,une partie ya Congo Brazzaville ,na une partie ya Gabon.

 

Babengaka les 12 origines ancestrales  "LUVILA" to pe "MVILA".Donc partout un Mukongo akokoma ,son signe particulier est la langue KIKONGO. Alors bakotuna ye "LUVILA" (donc "MVILA").

 

Par exemple soki alobi: "LUVILA na ngai ezali NTUMBA MVEMBA (une des 12 origines ancestrales)".Soki mukongo moko ya NTUMBA MVEMBA azali wana akoyamba ye comme frère. Sans doute et sans aucune hésitation. Eza kaka lokola mutu ya tribu ya Benjamin ya Israel akutani na un autre de Benjamin na Amerique par exemple,ako présenter ye comme frère sans hésitation.

Alors mukongo pe ya MPANZU A NSAKU (une autre origine ancestrale parmi les 12) ,partout ako kutana na mukongo moko ya MPANZU A NSAKU ,ako considérer ye  frère ou cousin d'office , soit même parent.

 

OBS:Ceci n'a rien à avoir avec les limites du pays (Angola,RDC,Congo,Gabon)...ni une terre étrangère oyo bakutani.Donc mukongo ya KINLAZA (une autre origine ancestrale parmi les 12), akoki kozala angolais ,pe akutani na mosusu ya KINLAZA ya Congo Brazzaville ,to Gabon ,to RDC ,ce qui lui interesse eza est que baza ba frères dispersés.

 

Ceci n'a rien a avoir avec les ramifications intérieures des tribus BA MANIANGA,BA NDIBU , BA SOLONGO....etc. La grande tribu originale est la tribu BAKONGO. Bakongo signifie ceux qui appartiennent au Royaume du KONGO.

 

C'est pourquoi na ba mariage ,bibembe to n'importe quel rencontre des Bakongo,la première chose batunaka ezali présentation ya "LUVILA".Alors que ça soit en Amérique ,Chine ,Oceanie ...soki mukongo ya NKANG'A MVIKA (une autre origine ancestrale parmi les 12 ), aza na problème .

Ata aza na ba parents te ,soki mukongo moko ya NKANG'A MVIKA akutami wana , ako traiter problème comme frère ,cousin to parent sans doute ni aucune hésitation de part et d'autre.C'est son frère , un veritable alors .Donc des frères dispersés .....(par la colonie,par les blancs).

Nasuki awa pona ko devier na sujet na biso te.

 

LUSED

 

     Les 12 principaux clans des Bakoongo:


Kikahunga,Kikuimba,Kimpanzu,Kindaamba,Kingandu,Kinimbi,

Kimbembé,Kinsembo,Kisengélé,kinsundi,Kivimba,Kiyinda.

 

Ces douze clans dont la dénomination peut changer selon l'espace géographique du peuplement Koongo,ont un lien ombilical avec l'un des trois clans originels (NSaku,MPanzu et NZinga). dont ils sont tous des rameaux;

 

Vous trouverez de plus amples informations sur les clans ou Mvila dans le livre "Grand-père, parle-nous du peuple Koongo" de Dieudonné NGANGA aux éditions l'Harmattan à Paris.


MWENZE 

 

  .

.Muana Nkento Bebele, par Paul Mwanga

.

 

C'est une question difficile mais on nous disait toujours que les Bakongo ont 13 grands groupes claniques mais ce qu'il fallait retenir et décliner c'était qu'on est:

une fois MFUMU (clan Maternel)

une fois MUANA (clan paternel)

deux fois NTEKOLO (clans partenels de papa et maman)

Il faut décliner ses origines pour éviter des mariages consaguins et autres conflits alors qu'on est des cousins lointains.

 

Commentaire n°19 posté par adei toko hier à 00h39

 

 

Adei Toko,

Mfumu signifie chef et dans une certaine mesure grand-frere. Ntekolo veut dire petit-fils ou petite-fille.

par Samuel Malonga hier à 08h10

 

Mon frère Samuel MALONGA,on compte 12 MVILA (LUVILA au singulier) ou CLANS en français effectivement chez les KONGOS.Ni plus,ni moins.Les écrits Wikipedia que vous rapportez évoquent plutôt les lignages à l'intérieur d'un même clan,le lignage étant l'ensemble des descendants d'un ancêtre commun,ici bien mis en évidence d'ailleurs en début de chaque énoncé.MOUNTOUARI KOSMOS de Brazzaville,dans son premier album solo en 1981 évoque admirablement les douze clans Kongos dans une chanson célèbre dont j'ai oublié le titre.Peut-être qu'en se rapprochant de CLEMENT OSSINONDE le site pourrait l'avoir. 

Bonne journée.

MWENZE

 

Je voudrai ajouter ceci depuis très jeunes on nous disait MAKUKU MATATU MASALA KONGO  Ce qui se traduirait par les KONGO sont composés de trois grands groupes qui sont les suivants: les NZINGA, les NSAKU et les MPANZU. Chacun de trois groupes avaient quatre piliers ce qui faisait un total de douze clans mais à cela il fallait ajouter le clan de NKENGE'ELAU exactement comme chez les Juifs il y avait 12 garçons et une fille dont on ne parle jamais.

adei toko hier à 15h54

 

@ Mwenze

Je ne suis pas de BDK, mais en matiere de culture kongo et bien que personnage controversé,  Muanda Nsemi est quand même une référence. Selon lui, le premier Ne-kongo serait venus d'Ethiopie et aurait eu 12 enfants de qui sont sortis les 3 clans de base: Nsuka, Mpanzu et Nzinga. Comme je l'ai souligné, c'est une question difficile. Mais je soutiens plutôt la these selon laquelle il y a12 tribus de base qu'on confond avec les clans chez les Ne-kongo.  Tenez, j'appartiens au luvila kindamba de par ma mere; mon pere avait kingoyi pour Luvila. Et ces deux clans se trouvent dans la liste de Muanda Nsemi. Si j'avais bien compris ce que me disaient mes parents, il s'agissait bien de clan et non de lignage dans un clan. J'ai toujours su que j'étais un musi kindamba.Chaque luvila a aussi son slogan. Celui du clan kindamba est : Ndamba dia ngolo, sala ngolo (Ndamba travaille beaucoup pour bien manger). Muanda Nsemi a donné les différents clans qui se trouvent dans chacun des trois clans de base.

 par Samuel Malonga hier à 16h55

 

Mbote,

Nayokaki kombo ya Luvila mbala liboso na première primaire tango monsieur Charles (Maitre na biso na lingala ya Congo Kinshasa) asengaki muana classe nionso aya na kombo ya clan na ye lobi, sima akomi na tableau po biso tout tokoma na ba cahiers na biso : Luvila. Mama na biso azalaki toujours ko s’exclamer « a mbe mono mwana Kimbenza. »

Merci na ba kulutu nionso bazali ko contribuer na leçon oyo ya motuya.

Boboto o mbokamosika.

Serge – Kongo na biso

 

 

 

Cher Samuel,je pense honnêtement que la démonstration laconique mais explicite d'ADEI TOKO est celle qui vaille.Les trois grands groupes évoqués par Muanda NSémi et lui avec leurs quatre piliers,qui n'apparaissent point dans le lien de Wikipedia,car s'agissant ici d'un extrait.Une chose est certaine mon frère,et ce n'est pas pour t'importuner,l'organisation clanique KONGO compte douze clans.

MWENZE

par MWENZE hier à 21h53

 

 

Cher Lused, si tu es Ne-Kongo, connais-tu ton clan et celui de ton pere?

Commentaire n°9 posté par Samuel Malonga hier à 22h43

Je m'excuse. C'est a Mwenze et non a Lused que j'ai posé ma question. Un autre bel exemple de clan est celui de Serge qui a donné le luvila de sa maman donc du sien.

par Samuel Malonga hier à 22h58

 

Pour répondre au Messager dans ce qu'il a écrit dans la derniere partie de son introduction, je dirai que cette bipolarisation identitaire tend a l'aventage de la tribu qui est plus visible que le luvila. Si la tribu  regroupe des gens qui parlent le même patois, le luvila par contre regroupe ceux qui dans un passé lointain avaient appartenu a une même famille mais aujourd'hui dispersée. Les gens d'un même luvila n'appartiennent forcément pas a une même tribu. Comme plusieurs ne-kongo ignorent leur clan, la tribu qui est visible prend de plus en plus de l'importance et supplante le clan. Il est aujourd'hui difficile de démontrer comment les différentes tribus de l'éthnie Kongo peuvent avoir le même luvila. Car il faudrait remonter dans la période qui précede la fondation du royaume du Kongo. Lorsque des Ne-kongo comme bien des bantous, ont quitté les régions Nord de l'Afrique par vagues irrégulieres pour prendre la direction du Sud. Ces migrations ont séparé des familles entieres qui ne se sont plus retrouvées et qui je pense se sont  reconnus grâce au luvila. Ce fait se produira aussi avec nous qui vivons hors du pays. Dans cent ans nos arrieres-arrieres-arrieres petits-enfants perdront la trace de leurs familles restées au Congo. Que feraient-ils pour reconnaître les leurs si quelques uns parmi eux descendaient sur place?  Nous avons nous aussi du pain sur la planche. Toutefois la question du luvila mérite  des études approfondies par les anthopologues et sociologues aussi des historiens.

par Samuel Malonga aujourd'hui à 09h44

 

Pour répondre au Messager dans ce qu'il a écrit dans la derniere partie de son introduction, je dirai que cette bipolarisation identitaire tend a l'aventage de la tribu qui est plus visible que le luvila. Si la tribu  regroupe des gens qui parlent le même patois, le luvila par contre regroupe ceux qui dans un passé lointain avaient appartenu a une même famille mais aujourd'hui dispersée. Les gens d'un même luvila n'appartiennent forcément pas a une même tribu. Comme plusieurs ne-kongo ignorent leur clan, la tribu qui est visible prend de plus en plus de l'importance et supplante le clan. Il est aujourd'hui difficile de démontrer comment les différentes tribus de l'éthnie Kongo peuvent avoir le même luvila. Car il faudrait remonter dans la période qui précede la fondation du royaume du Kongo. Lorsque des Ne-kongo comme bien des bantous, ont quitté les régions Nord de l'Afrique par vagues irrégulieres pour prendre la direction du Sud. Ces migrations ont séparé des familles entieres qui ne se sont plus retrouvées et qui je pense se sont  reconnus grâce au luvila. Ce fait se produira aussi avec nous qui vivons hors du pays. Dans cent ans nos arrieres-arrieres-arrieres petits-enfants perdront la trace de leurs familles restées au Congo. Que feraient-ils pour reconnaître les leurs si quelques uns parmi eux descendaient sur place?  Nous avons nous aussi du pain sur la planche. Toutefois la question du luvila mérite  des études approfondies par les anthopologues et sociologues aussi des historiens.

Commentaire n°7 posté par Samuel Malonga aujourd'hui à 09h44

 

"Tata makondo ma mbanda!",qu'y a t-il donc derrière ta question,mon cher Samuel MALONGA?Me prier de me mêler de ce qui me regarde?Mon père est MWANA NKUA BUMBU et MUSHI MBANDA,ma mère MWANA NKWA BUMBU,N'TEKOLO NKWA NDAMBA,faisant de moi donc un MUSHI KAHUNGA par le clan,N'TEKOLO BA NKWA BUMBU,MWANA NKWA MBANDA par l'ascendance.Juron:TATA MAKONDO MA MBANDA! car on jure par le clan du père et non de la mère(une contradiction du matriarcat!).Et le luvila (clan) KAHUNGA a pour géniteur et patriarche LUKENI,fondateur du royaume du KONGO.Mon patronyme (que je me garde de décliner) signifie "ministre",lorsque les NGanga sont les descendants des féticheurs,NGoma,des batteurs,NGangula des traiteurs de cuivre,du royaume etc... 

Contrairement à tout ce que vous pouvez penser,le sujet n'est pas complexe du tout.A supposer que le lien affiché ici constitue des mvila,comment s'en sortirait-on dans l'identification des sujets dans les présentations?J'en appelle au bon sens de chacun.Ne Mwanda NSemi dans le lien ici joint 3 ascendants à savoir,NSAKU,MPANZU et N'ZINGA.Il s'agit effectivement des trois dynasties ayant succédé à la toute première,celle du fondateur du royaume de KONGO DIA NTOTELA,j'ai nommé NIMI LUKENI qu'on nommait encore tantôt NTINU,tantôt WENE).Soit en tout quatre dynasties:les quatre piliers évoqués justement par Adei Toko.Vous y êtes?Or il est dit entre autres que LUKENI avait eu comme successeurs deux cousins(2ème et 3ème rois),le 4ème successeur ayant été le fils propre de Lukeni dénommé NKUWU A NTINU qui lui aurait un fils qui lui succéda(5ème roi):N'ZINGA NKUWU. qui apparaît dans le lien.Il s'agit donc ici de lignages comme j'ai osé m'avancer hier et non de clans.

MWENZE

 

MISE AU POINT:

NGUA ou NGWA = MERE.Exemples:nguani ou nguami(décrypté ngua y'ani, ngua y'ami (y'ani,y'ami = de moi,c'est-à-dire mon,ma,adjectif possessif) = ma mère.C'est du Kongo profond,mamani ou mamami(ma maman)plus courant.

NKAZI ou NKAJI = FRERE

NGUA NKAZI (contraction de Ngua ya Nkazi),littéralement,"la mère au masculin",le frère de maman,l'ONCLE.

Ne nous emmêlons pas les pinceaux,la fatigue commence à poindre.

D'où la plénipotence de l'oncle dans la société Kongo,assise sur le matriarcat,entraînant ipso facto la prééminence des neveux sur ses propres enfants qui ne sont pour lui que des "BALA BA MBUTA" (littéralement enfants engendrés,en opposition aux enfants de sa soeur,"BUSI ou KIBUSI").

MWENZE

 

Cher Mwenze, c'était une simple question. En tout cas, il n'y a pas de quoi t'énervé. Bien des bonnes choses et bon week-end.

par Samuel Malonga aujourd'hui à 21h10

.

Commenter cet article

aliben CKISSONGY 26/04/2014 12:36

De la part de ma mère elle fut mwana Nfumu KINLAZA , automatiquement je le suis aussi , c'est question de sang .

Lused 15/04/2013 02:25


Monn frère Mwenze


J'ai lu ton message dans :"LA NOTION DE LUVILA APRÈS DISPERSION...",


je suis en train de te suivre,j'attends ta conclusion sur l'autre liste.


LUSED

MWENZE 14/04/2013 07:40


Et si ceux qui,dans l'émigration ayant suivi la chute du royaume,se sont éloignés le plus à l'extrême nord c'est-à-dire au sud du fleuve Congo,sont eux qui auraient gardé les appellations
d'origine,par intinct de conservation?A l'image des cadjuns ou acadiens,ces Canadiens d'origine française parlant encore aujourd'hui le vieux français des siècles derniers?Un exemple:s'agissant
de l'origine  de l'ancêtre fondateur,le Père Jérôme de Montesarchio écrit que le premier roi était parti d'un lieu appelé Coïmba (Kwimba ou Kuimba) avant de traverserle Congo 'fleuve) et
dominer le territoire qui deviendra le royaume de Kongo.Cavazzi,autre historien,se référant à cet auteur reprend les mëmes données en les transformant quelque peu.Il parle d'un lieu
d'origine,Corimba,et dit que l'ancêtre-fondateur aurait traversé le Kwango (cours d'eau) avant de venir s'installer dans le pays Kongo.Nous pouvant constater que Kuimba (Kwimba) a fini par donner
son nom a un clan parmi les douze.Comment douter que cette dénomination soit d'origine?Simp!e hypothèse,l'hypothèse étant l'outil de base de l'historien.En tout état de cause,sur la variatin des
noms de clans,consulter l'ouvrage "Grand-Père,parle-nous du peuple Koogo" de Dieudonné Ganga aux éditions L'Harmattan à Paris que j'ai signalé antérieurement...pendant que j'attends à mon tour la
publication de ce qui serait l'autre liste des douze,pour une meilleure clarté de notre débat.


Fraternellement vôtre.

MWENZE 14/04/2013 01:22


Evidemment je m'en voudrais de ne pas citer quelques éminents chercheurs et écrivains étrangers ou occidentaux sur le sujet,tels le R.P.Joseph VAN WING(Etudes Bakongo),RANDLES(l'Ancien Royaume du
Congo,des origines à la fin du 19ème siècle),Mgr CUVELIER(Relations sur le Congo du Père Laurent DE LUQUES),SORET(Les Kongo nord-occidentaux).


Excellent dimanche à tous.


MWENZE

MWENZE 14/04/2013 00:10


@LUSED et @ADEI TOKO,une phrase dans ma liste vient en réponse aux remarques que vous formulez:"les 12 clans dont les dénominations peuvent changer selon l'espace géographique du peuplement
koongo..." et au complémentzo de laquelle j'adjoindrai volontiers la question "quel Ndzo?" dans l'anecdote,bien à propos,des funérailles racontées par la suite par LUSED.Sur la foi des récits de
mes parents au coin du feu,ce dans la pure tradition orale sur laquelle repose d'abord la transmission de notre passé lointain,renforcés par la lecture de certains historiens et chercheurs
congolais,ce sont là les 12 clans d'origine issus des "makuku matatu" et leurs "piliers" les quatre dynasties (4 x 3 soit 12) détaillés par les uns et les autres et sur lesquels nous sommes au
final tous d'accord.Nombre contesté au départ par certains frères qui nous renvoyaient à la litanie des dénominations évoquées par Né MUANDA N'SEMI avec leur "etc..."Quelle que soit la
dénomination d'un mvila au nord ou au sud du fleuve,demandez à un connaisseur son "ndzo"(sa souche) il vous renverra indubitablement à l'un des douze noms.Mais comme nous n'avons pas de griots
ayant perpétué fidèlement la mémoire de notre culture pour sa conservation (c'est là toute la force de la culture en Afrique de l'Ouest) et l'Histoire n'étant pas une science exacte d'autre
part,je crains fort que ce débat n'aie encore à présenter de beaux jours devant lui.


MWENZE

adei toko 13/04/2013 15:10


@Mwenze,


Ta liste illustre toute la complexité du sujet, hormis ceux du BAS FLEUVE il est difficile pour quelqu'un de NGOMBE SUD  de LUKAYA (RDC) ou de UIGE(Angola) de se retrouver.

Lused 13/04/2013 15:09


À mon frère Mwenze


Je suis un peu en doute de ta liste des 12 clans principaux.Kinsundi par exemple ,c'est le clan du president Kasa Vubu.Mais même les Bayombe eux n'arrivent pas à le situer parmi les 12.Ils se
limitent seulement à dire que les Nsundi viennent de NZINGA A Nkuvu la fille du Roi.Donc on comprend que même Nsundi ou Kinsundi aussi est venu après.


 


Donc ,jusqu'ici ,pour moi ce sont des LUVILA ,mais pas vraiment les luvila d'origine.Peut être ce sont des anciens Mvila ,mais pas vraiment les 12 premiers.Je ne sais peut être tu as des
arguments pour me convaincre.Veuillez lire tout d'abord le commentaire :"LE LUVILA APRÈS DSIPERSION...",puis nous allons commencer notre débat.C'est comme tu l'avait declaré une fois :"Notre
débat est pour que la lumière jaillise !!!". Lisez-moi tout d'abord !!!


 


Merci


LUSED

MWENZE 12/04/2013 15:25


Les 12 principaux clans des Bakoongo:


Kikahunga,Kikuimba,Kimpanzu,Kindaamba,Kingandu,Kinimbi,


Kimbembé,Kinsembo,Kisengélé,kinsundi,Kivimba,Kiyinda.


Ces douze clans dont la dénomination peut changer selon l'espace géographique du peuplement Koongo,ont un lien ombilical avec l'un des trois clans originels (NSaku,MPanzu et NZinga). dont ils
sont tous des rameaux;


Vous trouverz de plus amples informations sur les clans ou Mvila dans le livre "Grand-père,parle-nous du peuple Koongo" de Dieudonné NGANGA aux éditions l'Harmattan à Paris.


MWENZE

MWENZE 12/04/2013 15:11


Vous remarquerez en début des trois pointillés de l'extrait  en lien de Né Mwanda NSemi,Descendants de...".Puis un grand nombre des noms qui suivent débutent par "ki";Je prends au
hasard Kinsaku,kilunda,kindinga,kiluangu,kimpandzu,kimbimbi,kinzinga,kingoyo et j'en passe.Or le KAANDA (lignage)se caractérise par un nom particulier commençant le plus souvent par "KI",nom
jadis porté par le héros-fondateur de la collectivité.Je me gardais donc de livrer les 12 principaux clans sans en avoir déterminé les contours,pour la bonne compréhension de tous,Koongos et non
Koongos.


MWENZE


MWENZE

MWENZE 12/04/2013 12:19


Si au cours d'un séminaire international les participants ne parlent pas le même langage,que les mêmes mots n'aient pas la même signification,celui-ci tournera vite à la tour de Babel,à la
pétaudière.L'histoire,l'anthropologie et la sociologie ont une lexologie,des codes universels et non individuels,propres à chaque personne.Par exemple,on entend par ETHNIE l'ensemble
d'un peuple présentant une grande parenté linguistique et culturelle(le MU-KONGO) et dont les variantes dialectales,perceptibles par les autochtones du pays,permettent de les distinguer en
sous-groupes ethno-linguistiques,LES TRIBUS (Mu-Zombo,Mu-NDibu,Mu-Sundi,Mu-Laari...)regroupement de lignages (MA KANDA),le lignage se définissant plus scientifiquement comme un lignage
étendu,c'est-à-dire la collectivité de tous les descendants par filiation utérine d'une aïeule commune,NKAAKA.S'il faudrait d'abord déterminer des termes communs pour les uns,ou penser que clan
et tribu c'est du pareil au même,où allons-nous?Des personnes de différentes tribus,Lari,Zombo,Ndibu,Hangala peuvent appartenir à un même Luvila,clan.Soutenir que Tribu et clan c'est pareil est
une abbération.Samuel Malonga les définit pourtant très bien dans sa réponse au Messager.


MWENZE

Samuel Malonga 12/04/2013 11:50


Cher Mwenze, tu as vraiment été clair avec les luvila de ta parentée. Ton pere est musi mbanda , ton grand-pere fut musi Bumbu; Ta mere est mwana
ndamba, tu es musi kahunga; je suis moi-même musi ndamba (comme ta maman), mon pere fut musi kingoyi, la maman de Serge est
musi kimbenza etc. Si tous les Ne-kongo commencent a donner leurs clans, tu verras qu'on en aura plus de douze. Voila pourquoi, je préfere dire douze clans
originels ou douze clans de base, a partir desquels sont sortis tous les clans que nous connaissons aujourd'hui. Par contre, tout ce que tu racontes sur  l'histore
du royaume du Kongo est vrai. Le probleme bute sur le nombre de clans que possede aujourd'hui l'ethnie kongo. Si a l'époque du royaume du Kongo dia Ntotila, il y en avait
seulement douze, aujourd'hui, il y en a plus selon mes convictions. Quant a Ne Muanda Nsemi, il parle de trois clans de base ou originels qui remontent selon lui jusqu'aux origines des Ne-Kongo.

Samuel Malonga 12/04/2013 10:14


Lused, on peut employer le mot clan ou tribu, cela importe peu. Mais on doit ajouter le terme de base a côté de ces deux mots. Car aujourd'hui il y a plusieurs clans et tribus
chez les Ne-kongo.

Lused 12/04/2013 06:46


Merci Sam pour la compréhension


Aux Mbokatiers,pour moi ça m'est égal de traduire les 12 "MVILA"(Luvila au pluriel) comme 12 tribus ou 12 clans.Que "LUVILA" signifie tribu ou Clan en Français,ce sont des thermes français.Je
vous conseillerai de lire tout d'abord mon prochain commentaire sur "LA DISPERSION des 12 ..."et ensemble nous verons le therme qui convient mieux.CLAN ? ou TRIBU ?


LUSED

MWENZE 12/04/2013 00:39


SAM,j'ai déjà ta réplique,suite à ta réaction à la dernière intervention de LUSED.Elle est toute simple,basique et élémentaire.Ce sera donc pour demain.Je vais me coucher.


Bonne nuit,


MWENZE

MWENZE 12/04/2013 00:27


Juste un repère SERGE,la notion "NKAZI NA BUSI" ou NKAJI NA BUSHI", plus explicite en français pour dire "FRERE ET SOEUR".Je dis en français parce qu'en lingala les deux mots se nomment
pareil,"BAKANA"(kana ya mwasi,kana ya mobali).


BALA BA NKAZI,littéralement,iici vus donc à travers le prisme de leur mère,kana ya mwasi, LES (vrais) ENFANTS DU FRERE; Etant entendu qu'à son tour à lui sa progéniture est "propriéte" du frère
de son épouse,leur oncle.C'est le MATRIARCAT,les enfants appartiennent à la famille de leur mère,le père n'étant qu'un"géniteur",d'où BALA BA MBUTA.En bref,à chacun les enfants de sa soeur.


Toutefois nous sommes ici dans la description de l'organisation d'une société,pas dans le jugement de ses coutumes dont nous condamnerions tous,cela va de soi,les pratiques négatives.


Lobi pé mokolo.Bonne nuit à tous.


MWENZE

Samuel Malonga 11/04/2013 23:19


@Cher Lused, je te remercie pour ta réaction qui vient d'éclairer le débat. Tu viens de confirmer ce que j'avais dit en réponse a un commentaire de Mwenze. Je soutiens la these des douze tribus
qu'on confond souvent avec les douze clans. Ou alors ce sont douze clans de base (et non plus  trois) qui avec le temps ont donné naissance a la centaine de clans qui composent l'ethnie
kongo aujourd'hui. En tout cas, c'est ma façon de voir la chose.

MWENZE 11/04/2013 23:08


Pas du tout mon frère SAM,juste une tournure rhétorique "na espri ya bien" pour démarrer mon commentaire,au contenu duquel tun'as d'ailleurs pas réagi.Je t'en prie,ne me prends donc pas au
mot,nous sommes ici pour échanger et c'est le plus important.


Dieu nous garde et nous bénisse tous et bon week-end également à toi-même.


MWENZE

Serge - Kongo na biso 11/04/2013 22:21


Mbote ba kulutu na ba ndeko,


J’ai toujours compris que Ngua nkazi qu’on pouvait couper en deux comme Ngua = maman (ou issu de la famille de votre maman)
et Nkazi = Oncle d’où sortira ce nom composé de Ngua nkazi qui est l’Oncle maternel en lingala = Noko (ndeko ya mama), c’est les cas de Muana nkazi qui est neveu, nièce chez Bakongo. NB : « je ne contredit pas mon bien aimé kulutu
Mwenzé mais je répète que c’est comme ça que je le comprenais »


Eza na ba tata mingi ba negligeaka bana oyo bango moko
baboti pona ko s’occuper na bana nkazi na bango. Nazalaka d’accord te na batu wana. Na bala bala kulutu Bernard Manseka avandaki, papa moko akufaka vers 1984 85, atikelaki muana nkazi naye ya
muasi lupangu awa alors ke azalaki nanu mariée te, charge ata moko te, atikelaki bana nionso oyo ye moko abotaki (5 enfants ou plus) lupango mususu ezalaki na Q4.


Muana na ye moko ya muasi azalaki mista na nga, muana
nkazi na ye wana (l’héritière) pe azalaki copine ya mista na nga. Une jeune fille calme, gentille, généreuse mais nayokaki ke akufa, malheureusement !


Natikala ko blâmer mutu te na partage wana mais ezalaki
un peu difficile à concevoir cette façon de raisonner mais il paraît ça fait parti des us et coutumes chez nous les Bakongo.


Boboto o mbokamosika


Serge – Kongo na biso

Lused 11/04/2013 22:17


 À mon bien aimé Sam Malonga


Ne muanda Nsemi ne rejette pas la notion des 12 tribus.Au contraire ,il dit que les 3 clans NSAKU,MPANZU ET NZINGA sont le conducteurs spirituel des 12 tribus.


"Ces trois Messagers Divins furent attirés sur la Terre par la Vierge Mère, Mama Ngunu, qui les mit au monde et leur donna les noms
de Nsaku, Mpanzu, et Nzinga. Les descendants de ces trois Messagers de Dieu forment ensemble la grande Nation Kôngo, les Bakongo regroupés en trois clans : le Clan Nsaku, le Clan Mpanzu, et le
Clan Nzinga. Ensemble, ces Trois Clans s'appellent le Conducteur de Douze Tribus, le Berger de Douze Tribus, la Lumière du Monde, Kia kua Nza."


 


Ne Muanda Nsemi au contraire a une vision encore plus élargie des 12 tribus.En incluant les Bantous et la race noire


"La Tradition Kôngo enseigne que Ne Nzala Mpandu est l'Ancêtre Originel
des Noirs de grande taille nés sur le plateau de l'Ethiopie. Ne Nzala Mpandu mit au monde douze enfants qui devinrent les Douze Ancêtres Originels de la Race Noire de grande taille, les Douze
Ancêtres de Douze tribus qui vont se répandre et peupler l'Ethiopie, la Nubie, le Sahara, l'Egypte, la Moab, et le pays de Kana (l'actuel Israël) ; les Douze Tribus dont le Matriarcat était
devenu la Loi de la Société.


La Tradition Kôngo enseigne qu'après avoir béni les descendants de l'Ancêtre Nsemi (les Nsemites, les Semites) en les sacrant Berger
des Douze Tribus, le Dieu Muanda Kongo leur envoya trois Messagers."


 


Remarquez qu'il ne cesse de répéter :"LA TRADITION KÔNGO ENSEIGNE..."..."LA TRADITION KÔNGO ENSEIGNE...".Donc en parlant des 12 tribus ,il se refère tout d'abord à la tradition du Royaume du KONGO.Donc en parlant des clans NSAKU,MPANZU et NZINGA ,il le sait
aussi que la tradition Kongo parle des 12 tribus.C'est de là que part son inspiration qu'il developera jusqu'au niveau de tous les Bantous et la race noire.


 


Donc jusqu'ici ,personne des Bakongo rejette la notion des 12 tribus,mais seulement que quelqu'un peut parler dans un autre aspect diférent
comme Ne Muanda Nsemi.


A part cela,l'histoire d'un grand Royaume comme Kongo ne peut pas dépendre de ce que Ne Muanda Nsemi  (seul) a declaré vis à vis de tous
les autres Bakongo depuis  plusieurs siècles ... 


J'ai tiré ces extraits dans son discours :


"NZILA KONGO - LA VOIE KONGO


UNE VISION AFRICAINE"


http://www.africafederation.net/Kongo_BDK.htm


 


LUSED


 

Samuel Malonga 11/04/2013 21:10


Cher Mwenze, c'était une simple question. En tout cas, il n'y a pas de quoi t'énervé. Bien des bonnes choses et bon week-end.

MWENZE 11/04/2013 19:56


MISE AU POINT:


NGUA ou NGWA = MERE.Exemples:nguani ou nguami(décrypté ngua y'ani, ngua y'ami (y'ani,y'ami = de moi,c'est-à-dire mon,ma,adjectif possessif) = ma mère.C'est du Kongo profond,mamani ou mamami(ma
maman)plus courant.


NKAZI ou NKAJI = FRERE


NGUA NKAZI (contraction de Ngua ya Nkazi),littéralement,"la mère au masculin",le frère de maman,l'ONCLE.


Ne nous emmêlons pas les pinceaux,la fatigue commence à poindre.


D'où la plénipotence de l'oncle dans la société Kongo,assise sur le matriarcat,entraînant ipso facto la prééminence des neveux sur ses propres enfants qui ne sont pour lui que des "BALA BA MBUTA"
(littéralement enfants engendrés,en opposition aux enfants de sa soeur,"BUSI ou KIBUSI").


MWENZE

MWENZE 11/04/2013 19:10


"Tata makondo ma mbanda!",qu'y a t-il donc derrière ta question,mon cher Samuel MALONGA?Me prier de me mêler de ce qui me regarde?Mon père est MWANA NKUA BUMBU et MUSHI MBANDA,ma mère MWANA NKWA
BUMBU,N'TEKOLO NKWA NDAMBA,faisant de moi donc un MUSHI KAHUNGA par le clan,N'TEKOLO BA NKWA BUMBU,MWANA NKWA MBANDA par l'ascendance.Juron:TATA MAKONDO MA MBANDA! car on jure par le clan du père
et non de la mère(une contradiction du matriarcat!).Et le luvila (clan) KAHUNGA a pour géniteur et patriarche LUKENI,fondateur du royaume du KONGO.Mon patronyme (que je me garde de décliner)
signifie "ministre",lorsque les NGanga sont les descendants des féticheurs,NGoma,des batteurs,NGangula des traiteurs de cuivre,du royaume etc... 


Contrairement à tout ce que vous pouvez penser,le sujet n'est pas complexe du tout.A supposer que le lien affiché ici constitue des mvila,comment s'en sortirait-on dans l'identification des
sujets dans les présentations?J'en appelle au bon sens de chacun.Ne Mwanda NSemi dans le lien ici joint 3 ascendants à savoir,NSAKU,MPANZU et N'ZINGA.Il s'agit effectivement des trois dynasties
ayant succédé à la toute première,celle du fondateur du royaume de KONGO DIA NTOTELA,j'ai nommé NIMI LUKENI qu'on nommait encore tantôt NTINU,tantôt WENE).Soit en tout quatre dynasties:les quatre
piliers évoqués justement par Adei Toko.Vous y êtes?Or il est dit entre autres que LUKENI avait eu comme successeurs deux cousins(2ème et 3ème rois),le 4ème successeur ayant été le fils propre de
Lukeni dénommé NKUWU A NTINU qui lui aurait un fils qui lui succéda(5ème roi):N'ZINGA NKUWU. qui apparaît dans le lien.Il s'agit donc ici de lignages comme j'ai osé m'avancer hier et non de
clans.


MWENZE

Messager 11/04/2013 17:59


Je remercie Samuel Malongaet Adei Toko pour avoir répondu à ma question. Je serais ravi s'il arrivait qu'ils me fournissent davantage de lumière sur ce sujet culturel.


 


messager

adei toko 11/04/2013 15:33


Dans les traditions Kongo et Juive on a coutume à mettre en valeur le "NGUA'NKASI"(les hommes) c'est ainsi que DINA la seule fille de Jacob qui est née presqu'en
même temps que Joseph passe pour une grande inconnue.(Gén34:1-3)


N'oubliez surtout pas qu'on est KONGO ou JUIF que par sa mère


Je comprends la complexité du sujet, je n'ai aucunément l'intention de bousculer ceux qui pensent mordicus qu'il n'y a que 12 tribus en Israël ou 12 clans dans le KONGO dia NTOTILA.


En tant que mfumu'MBENZA, je peux dire que je suis le cousin lointain de Serge Kongo na biso.

adei toko 11/04/2013 14:47


Comme l'a si bien dit SAM cette question de MVILA est vraiment complexe et mérite une étude anthropologique ou historique sérieuse. Nous qui avons déjà difficile à pratiquer la langue aurions
fort à faire à reconstituer le puzzle. Toutefois je viens de retrouver les traces de cette dame NKENGE ELAU dont ma mère me parlait avant qu'elle ne meurt; elle la considérait
comme le 13è clan car semble t-il que c'est elle la génitrice de tous les chefs. ici je rapporte, bien que ne maîtrisant pas le kikongo, ce que j'ai pu comprendre de ce clan tiré du livre
intitulé MVILA ZA MAKANDA MU NSI A KONGO (P77) se resume en ceci quand un ayant droit décline leur Luvila:" Nkenge Elau ndona Madungu munguti wa mfumu, mfumu ye mfumu keti
ziwutana" ce qui se traduirait approximativement en" NOUS SOMMES LES GENITEURS DE TOUS LES CHEFS DISPERSES." 

Samuel Malonga 11/04/2013 09:44


Pour répondre au Messager dans ce qu'il a écrit dans la derniere partie de son introduction, je dirai que cette bipolarisation identitaire tend a l'aventage de la tribu qui est plus visible que
le luvila. Si la tribu  regroupe des gens qui parlent le même patois, le luvila par contre regroupe ceux qui dans un passé lointain avaient appartenu a une même famille mais aujourd'hui
dispersée. Les gens d'un même luvila n'appartiennent forcément pas a une même tribu. Comme plusieurs ne-kongo ignorent leur clan, la tribu qui est visible prend de plus en plus de l'importance
et supplante le clan. Il est aujourd'hui difficile de démontrer comment les différentes tribus de l'éthnie Kongo peuvent avoir le même luvila. Car il faudrait remonter dans la période
qui précede la fondation du royaume du Kongo. Lorsque des Ne-kongo comme bien des bantous, ont quitté les régions Nord de l'Afrique par vagues irrégulieres pour prendre la direction du Sud.
Ces migrations ont séparé des familles entieres qui ne se sont plus retrouvées et qui je pense se sont  reconnus grâce au luvila. Ce fait se produira aussi avec nous qui vivons hors du
pays. Dans cent ans nos arrieres-arrieres-arrieres petits-enfants perdront la trace de leurs familles restées au Congo. Que feraient-ils pour reconnaître les leurs si quelques uns parmi eux
descendaient sur place?  Nous avons nous aussi du pain sur la planche. Toutefois la question du luvila mérite  des études approfondies par les anthopologues et sociologues aussi
des historiens.

Samuel Malonga 10/04/2013 22:58


Je m'excuse. C'est a Mwenze et non a Lused que j'ai posé ma question. Un autre bel exemple de clan est celui de Serge qui a donné le luvila de sa maman donc du sien.

Samuel Malonga 10/04/2013 22:43


Cher Lused, si tu es Ne-Kongo, connais-tu ton clan et celui de ton pere?

MWENZE 10/04/2013 21:53


Cher Samuel,je pense honnêtement que la démonstration laconique mais explicite d'ADEI TOKO est celle qui vaille.Les trois grands groupes évoqués par Muanda NSémi et lui avec leurs quatre
piliers,qui n'apparaissent point dans le lien de Wikipedia,car s'agissant ici d'un extrait.Une chose est certaine mon frère,et ce n'est pas pour t'importuner,l'organisation clanique KONGO compte
douze clans.


MWENZE

Serge - Kongo na biso 10/04/2013 20:43


Mbote,


Nayokaki kombo ya Luvila mbala liboso na première primaire tango monsieur Charles (Maitre na biso na lingala ya Congo Kinshasa) asengaki muana classe nionso aya na kombo ya
clan na ye lobi, sima akomi na tableau po biso tout tokoma na ba cahiers na biso : Luvila. Mama na biso azalaki toujours ko s’exclamer
« a mbe mono mwana Kimbenza. »


Merci na ba kulutu nionso bazali ko contribuer na leçon
oyo ya motuya.


Boboto o mbokamosika.


Serge – Kongo na biso

Lused 10/04/2013 19:08


À mon Frère Caude Kangudie


Concernant Kiesse Diambu ,il n'a pas menti en te disant qu'ils ne sont pas cousins avec Dalienst Ntesa.Il a dit vrai ,puisque avant d'êtres cousins ,ils faut être nés des deux frères (ou soeurs)
directs.Mais aucun des parents de l'un ,n'est frère ou soeur d'un des parents de l'autre.Sur cette base ,ils ne sont pas cousins.


Mais le problème est que :les bakongo ne considèrent pas la famille restreinte .Les Bakongo considèrent la famille élargie (avec les grands pères ,les oncles ,les tantes ,les nièces,les
neuveux,vire même petits fils ) ,jusqu`au niveau de "LUVILA".Sans négliger les familles de même origine , regroupées dans un même village.


 


Donc Kiesse Diambu en te recommendant de ne rien dire à personne ,avait bien fait ,sinon il serait très mal vu chez les vieux Bakongo.Surtout qu'il a dévoilé le secret à quelqu'un d'un autre
tribu ,Ils l'auraient traités de tous les noms :GAILLARD ZÉRO ,SÉPARATISTE ,SOT ,LA TÊTE NE RAISONNE PAS BIEN ...etc.


 


Donc ne pense pas qu'il a menti ,seulement que cette ideologie n'est pas Bakongo.C'est du séparatisme pur et simple ,chez les Bakongo.


 


LUSED

Samuel Malonga 10/04/2013 16:55


@ Mwenze


Je ne suis pas de BDK, mais en matiere de culture kongo et bien que personnage controversé,  Muanda Nsemi est quand même une référence. Selon lui, le premier Ne-kongo serait venus d'Ethiopie
et aurait eu 12 enfants de qui sont sortis les 3 clans de base: Nsuka, Mpanzu et Nzinga. Comme je l'ai souligné, c'est une question difficile. Mais je soutiens plutôt la these selon laquelle il y
a12 tribus de base qu'on confond avec les clans chez les Ne-kongo.  Tenez, j'appartiens au luvila kindamba de par ma mere; mon pere avait kingoyi
pour Luvila. Et ces deux clans se trouvent dans la liste de Muanda Nsemi. Si j'avais bien compris ce que me disaient mes parents, il s'agissait bien de clan et non de lignage dans un clan.
J'ai toujours su que j'étais un musi kindamba.Chaque luvila a aussi son slogan. Celui du clan kindamba est : Ndamba dia ngolo, sala ngolo (Ndamba
travaille beaucoup pour bien manger). Muanda Nsemi a donné les différents clans qui se trouvent dans chacun des trois clans de base.

adei toko 10/04/2013 15:54


Je voudrai ajouter ceci depuis très jeunes on nous disait MAKUKU MATATU MASALA KONGO  Ce qui se traduirait par les KONGO sont composés de trois grands groupes qui sont les
suivants: les NZINGA, les NSAKU et les MPANZU. Chacun de trois groupes avaient quatre piliers ce qui faisait un total de douze clans mais à cela il fallait ajouter le clan de
NKENGE'ELAU exactement comme chez les Juifs il y avait 12 garçons et une fille dont on ne parle jamais.

adei toko 10/04/2013 15:29


merci cher Sam pour ta sagesse sans cesse exprimée lorsqu'on aborde des sujets sur les KONGO, nous qui sommes melangés  ma mère me disait que je suis un "mfumu MBENZA" c'est à dire un pur
sang Mbenza (chef au cas où il n'y aurait plus un plus âgè sur ma lignée), j'aurai pu ajouter" muana...." càd fils du clan de mon père s'il était Kongo, et enfin "ntekolo na NTUMBA MVEMBA" le
clan paternel de ma mère, puis adjoindre le clan paternel s'il était Kongo.

MWENZE 10/04/2013 12:14


Mon frère Samuel MALONGA,on compte 12 MVILA (LUVILA au singulier) ou CLANS en français effectivement chez les KONGOS.Ni plus,ni moins.Les écrits Wikipedia que vous rapportez évoquent
plutôt les lignages à l'intérieur d'un même clan,le lignage étant l'ensemble des descendants d'un ancêtre commun,ici bien mis en évidence d'ailleurs en début de chaque énoncé.MOUNTOUARI
KOSMOS de Brazzaville,dans son premier album solo en 1981 évoque admirablement les douze clans Kongos dans une chanson célèbre dont j'ai oublié le titre.Peut-être qu'en se rapprochant de CLEMENT
OSSINONDE le site pourrait l'avoir. 


Bonne journée.


MWENZE

Samuel Malonga 10/04/2013 11:25


 Un document de plus sur la situation dans la partie est du Congo. Emouvant!


http://www.youtube.com/watch?v=DtD3H2oydbI

Samuel Malonga 10/04/2013 08:10


Adei Toko,


Mfumu signifie chef et dans une certaine mesure grand-frere. Ntekolo veut dire petit-fils ou
petite-fille.

adei toko 10/04/2013 00:39


C'est une question difficile mais on nous disait toujours que les Bakongo ont 13 grands groupes claniques mais ce qu'il fallait retenir et décliner c'était qu'on est:


une fois MFUMU (clan Maternel)

une fois MUANA (clan paternel)

deux fois NTEKOLO (clans partenels de papa et maman)



Il faut décliner ses origines pour éviter des mariages consaguins et autres conflits alors qu'on est des cousins lointains.


 

Samuel Malonga 09/04/2013 21:23


Le clan chez les Bakongo a une grande importance. Combien y en avait-il? Seulement douze comme le dit Lused? Il est tres difficile de répondre a la question. Voila pourquoi, il m'est venu l'idée
de consulter ceux qui en savent quelque chose. A voir la liste dressée par le fondateur de Bundu dia Kongo, Ne Mwanda Nsemi, il semble qu'il y en a une bonne dont trois clan de base. http://fr.wikipedia.org/wiki/Clans_du_peuple_kongo  Voici une liste proposée
par Ne Muanda Nsemi :


·         Descendants de Nsaku : Nsaku,
kinsaku, lemba, muanda, lunda, kalunda, kilunda, kinzambi, ndembo, ndingi, madingu, ba dia ndingi, mbuta, kimbuta, kihunda, kivunda, kimbunda, mavunda, mpunda, mbata, kimbata, kota, kikota,
kahita, mukukulu, nkukulu, nkokolo, nkala, kinkala, mukala, milimina, kabemba, mbemba, mpemba, kimpemba, mvemba, kimvemba, lawu, mankunku, nkunku, ngola, nsongo, tsongo, mitsongo, kimanga, mbika,
kimbika, kimvika, kiyuvu, mabika, nsengele, kinsengele, sengele, kiuvu, kinsumbu, kalemba, mvika, matsakula, kibuila, kimbuila, mbuila, mpila, kimpila, kingidi, kingila, kividi, kiyidi, mayidi,
neyidi, ngidi, ngiri, nzidi, nsivuila, kuimba, kikuimba, kikuiti, lukuti, sangila, lunsangi, matsanga, musenga, nsenga, nsanga, nsangi, ngimbi, kingimbi, yimbu, ndinga, kindinga, mavandu, mpanda,
muema, ngandu, masaka, masaki, nkamba, kikamba, lemfu, kilemfu, ngemba, kingemba, kiyemvo, yongo, kiyongo, zongo, kizongo, vuzi, kivuzi, kinsembo, masembo, nsembo, musemo, kimfuti, mfuti’a
mvemba, makaba, nsimba, nsimbi, nsimbu, nsungu, nsongi, kinsongi, ntumba, kintumba, mowa, kiowa, kikiowa, ntamba, kimayalasa, kimiala, miala, nkuwu, mbakala, kimbakala, kiyaka, etc.


·         Descendants de Mpanzu : Mpanzu,
kimpanzu, lamba, tadi, kilamba, kalamba, lufu, luvu, dondo, ndundu, munuani, kesa,
muteke, kuanza, nkuanza, muanza, kimuanza, nganzi, bangu, kibangu, kabangu, kuangu, kikuangu, luangu, kiluangu, tsiluangu, mpangu, kimpangu, mvangi, muangu, kihungu, hungu, vungu, kimbungu,
mbungu, ngungu, mangungu, mahungu, mavungu, mfutila, kimfutila, ndamba, kindamba, nlamba, mbau (tiya), kimbauka, mbauka, nsundi, kinsundi, kinsula, kinsulu, musundi, fumina, kifuma, vonga,
luvongo, mbongo, kimbongo, kinuani, matana, nkua nioka, vakula, mpaku, kimpaku, voma, kihombi, kilombi, ngoma, kingoma, ngombe, kingombe, lombo, kilombo, kumba, nkumba, kinkumba, nkumbu, fulama,
mfulama, kimfulama, vemba, mbembe, mbe, kimbembe, mbimbi, kimbimbi, wumba, wumbu, bumbu, kibumbu, lubangu, kimbundi, kibuma, mbuma, mbumbu, ngumbi, ngumbu, mukuzu, kinkuzu, nkozo, vola, mpondi,
kimpudi, mpolo, polo, lumbu, kilumbu, malumbu, mpombo, mpumba, mumba, kimumba, ndombe, lulombe, mbumba (mvangi), ndumbu, mvudi, ngolo, ngola, ndamb’a ngolo (angola), paka, mpaka, mpakasa,
kimbaku, kimpaka, mabaka, vona, mponi, mboma, boma, vukama, mavuku, mpuku, vonda, kimpondo, ngonda, ngondi, longo, ndongo, kindongo, samba, busamba, kinsamba, nsamba, nseke nzila, lumba, malumba,
mulumba, nkenzi, kinkenzi, mukenzi, masunda, kinkosi, kinsuka, nsuka, nsuka za kongo, mutsakila, nsakila, ntu a nkosi, wembo, kiwembo, mfutila na wembo, etc.


·         Descendants de Nzinga : Nzinga,
kinzinga, mbamba, kimbamba, kambamba, mbala, kihangala, kiluamba, kimbala, kiama, kimbambi, mbambi, kinzamba, nanga, kinanga, kananga, enanga, zananga, mayamba, mazamba, miyamba, mpal’a nzinga,
muabi, muyabi, nzamba, yambi, zambi, yanzi, kiyanzi, kiniangi, kiyangu, kianza, kikiangala, mandiangu, nianga, manianga, mani, mayanzi, mbangala, mpalanga, muakase, nsanzala, mbanda, kimbanda,
kibanda, mumbanda, kiyandu, mbandu, yandu, lunga, mabulungu, bulungu, madungu, mandungu, malunga, ndunga, nkunga, kiyinda, mbinda, makondo, nkondo, mukondo, mukoko, mikondo, mbenza, muzinga,
njinga, mujinga, ngongo, nsinzi, nsindi, ngundu, ngunu, kingunu, kingundu, mahinga, muhoyi, mungoyo, ngoyo, kingoyo, woyo, lukeni, nkenge, kinkenge, kenge,
mafuta, etc.


 


Samuel Malonga

Annie Flore MOUNDOUNGA TSONA 09/03/2016 12:37

Bonjour! je me prénomme Annie Flore et je suis gabonaise. Je viens ici vous demander de m'éclairer sur un sujet de recherche sur un peuple du gabon (bantou) appelé : les vungu dont moi même j'en fait partie.Si je pense que vous pouviez m'aider c'est tout simplement parce que les vungu ont cette affirmation qui dit: muvungu nzinga, mulumbu nzinga pour s'identifier. Alors je voudrais savoir si ce peuple fait bien partie des descendant de nzinga.