Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

La morphologie des provinces congolaises de 1914 à nos jours

 

Les divisions administratives de la territoriale au Congo se sont beaucoup inspirées des subdivisions léguées par la colonisation. Depuis, la morphologie des provinces a connu plusieurs mutations. En 1888, à l’époque léopoldienne, l’Etat Indépendant du Congo est divisé en 11 districts qui rapidement passent à 15 en 1895. En 1914, les provinces deviennent les premières entités administratives du Congo Belge en lieu et place des districts. Quatre méga provinces sont alors constituées : le Congo-Kasaï (englobe les actuelles provinces du Bas-Congo, de Bandundu, des deux Kasaï et la ville de Kinshasa), l’Equateur (englobe l’actuelle province de l’Equateur et la région du lac Maï-Ndombe), laProvince Orientale (englobe les actuelles provinces Orientale, le Maniema, le Nord et le Sud-Kivu) et le Katanga. Les 22 districts existant depuis 1914 sont à leur tour divisés en territoires, eux-mêmes subdivisés en secteurs qui à leur tour englobent plusieurs chefferies. En 1933, le nombre des provinces passe à 6 et celui des districts à 25 en 1947. Au lendemain de l´indépendance, la carte politique est administrative telle que léguée par le colonisateur est maintenue et acceptée à la fois par le fédéraliste Kasa-Vubu et l’unitariste Lumumba. Devenue autonome à partir du 30 juin 1960, chaque province a un gouvernement  dirigé par un président provincial. Mettant en pratique une des résolutions du conclave de Lovanium, le Parlement vote des lois du 9 mars et du 27 avril 1962qui multiplient le nombre des provinces de 6 à 22, y compris la ville de Kinshasa. Elles  sont tellement petites qu’elles sont surnommées "provincettes". Ce découpage s’inspire des anciens districts et respecte les rapports entre les différents  groupements ethniques et tribaux. Mais avec la prise du pouvoir par l´armée, Mobutu redessine la carte administrative du pays. Le Congo revient en avril 1966 presque à l´organigramme colonial mais avec 9 provinces. Sous la pression ethnique, le Kivu est démembré en trois entités territoriales distinctes en 1988, ce qui porte leur nombre à 11 régions.

 

gouverneurs-21-provinces.jpg

Cinq des six présidents des gouvernements  provinciaux au lendemain de l’indépendance. De g à d: Barthélémy Mukenge (Kasaï), Jean Mihuro (Kivu), Cléophas Kamitatu (Léopoldville), Jean-Pierre Finant (Province Orientale) et Laurent Eketebi (Equateur). Absent sur la photo : Moïse Tshombe, président du gouvernement provincial du Katanga.

 

 

Provinces

1914-1933

 

Provinces         1933-1962

 

 

Provinces

1962-1966

 

Provinces           1966-1987

 

Provinces             de 1987 à nos jours

 

 

1. Congo-Kasaï

 

1.  Léopoldville

    

 

  1.  Léopoldville

  2.  Kongo  

       Central

  3.  Kwango

  4.  Kwilu

  5.  Lac Léopold II

       (Maï Ndombe)

 

 

1.  Kinshasa

2.  Kongo

     Central

    (Bas-Zaïre)

3.  Bandundu

 

 1.  Kinshasa

2.  Bas-Zaïre   

     (Bas-Congo)

3.  Bandundu

 

2.  Kasaï

 

 

 

  6.  Unité

       Kasaïenne

  7.  Luluabourg

  8.  Sankuru

  9.  Sud-Kasaï

10.  Lomami

 

 

4. Kasaï

    Oriental

5. Kasaï

    Occidental

 

4.  Kasaï 

      Oriental

5.  Kasaï 

      Occidental

 

2.  Equateur

 

 

3.  Equateur

    

  

11.  Cuvette

       Centrale

12.  Ubangi

13.  Moyen-

       Congo

 

 

6.  Equateur

 

 

 

 6. Equateur

 

3.  Province 

     Orientale

 

 

 

4.  Province 

     Orientale

 

14.  Haut-Congo

15.  Uélé

16.  Kibali-Ituri

 

 

7.  Province

     Orientale

  (Haut-Zaïre)

 

 7.  Haut-Zaïre     

     (Province

      Orientale)

 

5.  Kivu

    

 

17.  Nord-Kivu

18.  Kivu Central

19.  Maniema

 

 

8.  Kivu

 

 

 

 

  8.  Nord-Kivu

  9.  Sud-Kivu

10.  Maniema

 

4.  Katanga

 

 

6.  Katanga

    

 

20.  Katanga

       Oriental

21.  Lualaba

22.  Nord-Katanga

 

 

9.  Katanga

     (Shaba)

 

 

 

11.  Shaba

     (Katanga)

 

Si l’on se  réfère à la Constitution de 2005, la RDC devrait en principe compter 25 provinces qui pour beaucoup ressemblent aux provincettes de 1962. Mais ce projet attend encore son application et continue à dormir dans les tiroirs du ministère de l’Intérieur.

Samuel Malonga

 

.

Commenter cet article