Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

"BENTLEY"  ET  "KIBENTELE"

 

 New Flying Spur

 

C'est difficile de dire que BENTLEY vient de KIBENTELE ,même si les missionnaires ont réellement appelé Kibentele  ,Bentley.  Pourquoi ?

 

Tout d'abord le  nom Bentley est un nom familier chez les Anglais .Puisque  depuis des siècles il y a en Angleterre des familles "BENTLEY" ,en dehors même du constructeur de la marque de la voiture Bentley.Et ceci avant l'arrivée des missionnaires au Congo.O retrouve déjà les familles des: Thomas Bentley ,James Bently ,Georges bently ...en Angleterre .

Et parmi eux ,il y a des hommes renommés comme Gauthier de Bentley ,Richard Bentley ,Robert Bently ...sans compter WALTER OWEN BENTLY,le constructeur de la marque de la voiture Bently comme vient de le décrire Serge Kongo na biso. 

Et Remarquez que Bentley se termine comme Stanley ,Grey (un autre nom reputé chez les Anglais).

 

Les premiers missionnaires Catholiques au Congo sont arrivés vers 1483 ,et les premiers missionnaires anglais vers 1815.

Avant les missionnaires Catholiques on avait déjà en Angleterre un "Thomas de Bentley" en 1146 et un "Gauthier de Bentley ou Walter Bentley" ,en 1352 ,un grand Chevalier de l'ordre en Angleterre ,célèbre pour sa participation active à la guerre de succession de Bretagne ,en 1352.

 

 Avant les missionnaires Anglais  ,on avait déjà en Angleterre ,en 1662 ,Richard Bentley ,un philologue et theologien anglais de grande renommée.Sans compter les Thomas de Bentley (arrière arriere petit fils de Thomas de Bentley) en 1376 qui fût plus celebre que son ancêtre du même nom,ni James Bentley en 1761....etc

 

Et avant que ,le constructeur de la marque Bentley soit né en 1888,on avait déjà en Angleterre Robert Bentley ,un médecin et botaniste anglais de grande renommée en 1823 ,sans compter les autres comme George Bentley ,Chef de la grande maison de la librairie en 1862.

 

Donc ,c'est vrai que les blancs avaient des difficultés pour saisir et prononcer certains mots comme le frère l'a dit.Dans les Bas Congo par exemple ,pour indiquer les lieux et les grandes routes ,ils écrivaient. Mais beaucoup étaient écrits avec erreur:ils ont écrit par exemple "NZILA NZIKU" au lieu de "NZILA NSIKU"  qui signifie la route interdite.Ils ont écrit "BULA MATARI" au lieu de "BULA MATADI" qui signifie casser les pierres.Surnom donné à Stanley qui était cassant devant la résistance des noirs rebelles à ses ordres.Donc Stanley ne tolérait pas l'indiscipline ,alors il cassait la pierre ,donc tête dure.

 

Même les Kinois aussi avaient des difficultés devant les mots anglais et étrangers comme :Wanted,Bill,Yuma,Gringo....on prononçait et comprenait mal les noms des films surtout des cow boy.On transformait tout et on se faisait appeler sans rien comprendre :Wanted (un fugitif recherché),Buffalo (buffle) ,Gringo (un étranger)...

 

Donc en conclusion ,les missionnaires dont le frère parle connaissaient déjà le nom BENTLEY ,déjà populaire chez eux .Et en arrivant à Kibentele ,ils ont demandé le nom ,alors on les a répondu Kibentele.Alors ils ont soit confondu avec BENTLEY ,soit ils ont préféré commencer à l'appeler BENTLEY étant plus facile pour eux,déformant alors le nom sans le savoir.

 

Ils ont transformé sur terrain notre nom Kibentele en parlant.Mais sans qavoir amené  Kibentele à Londres sous forme de Bentley ,ça non !!! Puisque Bentley existait dejà en Angleterre.Ce n'était pas du nouveau chez-eux. 

Voilà comment je comprends la chose.

 

LUSED

.

.

Commenter cet article

aimé atipo 05/03/2013 03:44


Merci chers amis pours ces éclaircissements. 

Claude Kangudie 03/03/2013 16:41


Mon frère Atipo, je vais apporter juste un élément de réponse à ta question. Au sujet du "U et OU": il faut savoir que nous avons subi la colonisation belge. Dans cette épreuve, le Belge s'est
amené chez nous avec ses querelles inter ethniques: Flammands contre les Wallons. A leur arrivée chez nous, les sujets du sinistre Léopold II s'étaient demandés quelle langue allaient-ils nous
imposer ? Le Flammand ou le Wallon (Français). Finalement, ce fut le flammand qui fut retenu comme langue par les Belges. C'est ainsi que nos noms sont écrits selon la syntaxe flammande ou
allemande. Ce qui fait qu'on lit le "U" comme le "OU". Mais quelques années après, le wallon (français) fut retenu comme langue nationale en remplacement du flammand. Mais nos pères gardèrent
l'orthographe nominale du flammand jusqu'aujourd'hui. D'ailleurs les premières années d'études de nos pères, au primaire, il y avait le flammand...Pour le "U" abusivement prononcé en "I", je
dirais que c'est tout simplement une déformation vernaculaire et un refus de faire le distingo. Et ce refus s'est installé depuis longtemps qu'il semble normal de lire "pure" en "pire" et de
laisser le contexte de la phrase faire le distingo entre "pure" et "pire" pour bien comprendre...D'ailleurs une des mes filles me posait la question: "Papa, vous, les Congolais, pourquoi vous ne
distinguez pas les "i" et les "u" quand vous parlez ? Pour vous, tout est pareil...." Ata ndele mokili ekobaluka...Bolingo mpe boboto ezala kati na biso.


Claude Kangudie.

Serge - Kongo na biso 03/03/2013 15:48


Mbote Aimé Atipo,


Une très belle question mon cher Aimé, les belges n’ont
pas changé la facon d’écrire nos dialectes comme ont fait les français dans la zone dite CFA. Ils ont gardés la lettre « u » pour
qu’elle soit prononcée à la place de « ou » parce qu’il me semble que prononciation « U » n’existe pas dans nos
dialectes. Ils ont écrits Mobutu au lieu de Moboutou, en RDC la rivière Ubangui s’écrit « Ubangi », Molangi, Muntandu au lieu de Mountandou et si le Cmd Ngouabi était de la RDC on
écrirait son Cmd Nguabi et Mikalou serait Mikalu, c’est la même chose qu’un seul «  s » reste toujours « s » car nous utilisons le « z » pour dire Muzungu au
lieu de Mousoungou ou Mouzoungou. Aussi en RDC on utilise beaucoup l’
« s » à la place de « c » ex : « Tchikaya » on ecrit « Tshikaya », Tshikapa, Tshangu au lieu de Tchangou,
« Mavungu » Malanda Mamongo (un journaliste) au lieu de « Mavoungou » Malanda Mamongo etc.  Au Congo Brazza on dit Malonga (en faisant monté le ton à la fin) tandis
qu’en RDC le ton baisse mais la signification reste la même : « les assiettes »


Une des raisons de l’authenticité de Mobutu était
« authenticité elingi koloba ke, toboyi mondele ya loposo moyindo » donc il voulait que nous restions noirs, pas des
complications.


« Ou » est le français tandis que
« U et W » sont africain, les Sud africains écrivent aussi
« Zulu »mais on lit « Zoulou », les Nigérians écrivent « Haussa » pour lire « Haoussa », « Kwasa kwasa = Kouassa Koussa », « Kwasi »
pour les Ghanéens s’est lit « Kouassi » etc. On peut écrire muasi ou mwasi pour lire « mouassi » mais eux même les français ont trop compliqués leur langue en disant qu’ils
sont des exceptions par ex : Femme pour lire Fame etc.   


Pour un citoyen de la zone CFA ce n’est pas facile mais
notre vieux Clément Ossinondé métrise les deux façons d’écrire, de lire et de parler parce qu’il connaît Kinshasa comme sa poche. Je crois ceux qui sont versés dans la science des lettres vont
nous éclairés un peu plus.


Serge – Kongo na biso

Messager 03/03/2013 12:56



Chers Mbokatiers,


Le commentaire de Mr samuel malonga m'inspire un questionnement:


Pourquoi quelques fois on lit la lettre "u" dans un mot comme "ou" (Ubangui), et d'autres fois comme "i"; Eau pure par exemple se lit eau
pire. alors que UNICEF n'est pas lu comme "OUNICEF" de même que le mot traduction n'est pas lu "tradouction"? mouton ne s'écrit pas muton?


 


Aimé Atipo

Claude Kangudie 28/02/2013 19:26


Salut mon frère Kalonzo...Nous parlons des fautes d'une personne, en l'occurence Mobutu. Je ne pense pas qu'il serait utile de stigmatiser une communauté nationale. Nos frères de l'Ubangi ont
donné de brillants intellectuels au pays. Nous devons le souligner. Un pygmée est tout aussi intelligent que n'importe quel congolais. Aimons notre pays dans tout le sens du terme. Dinanga ne
ditalala ezala na mitema na biso banso...Tata boôôô...MOKO, Mama bôôô...MOKO.


Claude Kangudie.

Serge - Kongo na biso 28/02/2013 13:32


Mbote ba ndeko,


Nazalaka na habitude ya kotanga mikanda pe kolanda ba
documentaires, même ata effort ya Mobutu efutaki à 100% te mais batu mingi lelo na ba mboka wana bakoma kotanga pe kokoma lopoto. Documentaire ya suka natalaki, mindele ya Unicef bazalaki ko
vacciner bana mike tii na fin fond ya Equateur, ba interprètes bazalaki un pygmée et parfois un autochtone ya ba coté wana. Mama Kossia (lipasa ya Mama Bobi Ladawa) pe akomaki kotangisa bana mike
na période oyo Mobutu abandonaki Kin pona kovanda na Gbadolite, kutu une des raisons Mobutu azalaki kozonga Kin te ezalaki ke Mama Kossia azalaki koloba na ye ke « soki ozongo Kin naboyi yo
po nga naza natangisa bana mike awa » oyo ezuani na livre ya (Pierre Janssen, mobali ya Yapki, un des témoins oculaires). Des temps en temps sa politique était mal appliquée, il dirigeait de
la manière d’un soldat africain « Civiri adjali ndeko na yo te », un sergent de la Force Publique promu le jour au lendemain et à la vitesse de 240km/h Lieutenant Général, vous pouvait
imaginer la folie qui troublait sa tête. C’est pour cela un Colonel Belge a dit « il n’était pas militaire dans le vrai sens du mot mais il était sportif et courageux, à chaque fois son
armée perdait la guerre, lui montait en grade… » mutu ya ndenge oyo pona ye ezalaki normale azua ba intellos nionso ya Zaïre d’un coup po atinda bango na mboka na ye. Faute de formation
qu’il fallait, on a mis la charrue devant le bœuf.


Boboto o mboka mosika


Serge – Kongo na biso

kalonzo 28/02/2013 12:57


mais malgre les efforts  a double coeur que faisait MOBUTU POUR COMBLER LE RETARD SUR LE PLAN EDUCATIONNEL DE SES PYGMEES ET AUTRES AUTOCHTONES DE SON JERUSALEM  QUELS ETAIENT LES
RESULTATS DE TOUT CA EST CE QUE CES GENS LA ETAIENT AUSSI DOCILE ET QU ILS COMPRENNAIENT TOUT CE QU ON LEUR ENSEIGNAIENT PEUT ETRE LEURS ESPRITS ETAIENT AILLEURS SOIT A LA PECHE OU A LA FORET
ENTRAIN DE DORMIR SUR LES ARBRES ILS TROUVAIENT TOUT CA EMBETTANT LA SUITE ETAT COMMENT ?????????????????

adei toko 26/02/2013 22:40


Sans les explications de PEDRO, je serai comme Mwenze jamais je n'aurai cru un seul instant que le village KIBENTELE serait une déformation de BENTLEY, du nom d'un missionnaire de BMS qui a
contribué à la traduction de la bible en Kikongo. Franchement on a la chance dans ce blog d'aller au fond des choses.Merci bcp.

Claude Kangudie 26/02/2013 20:49


Ah...mon cher Zenga Mambu. De ces histoires de Mobutu avec des mutations forcées j'en sais qlq chose....En 1974, tous nos excellents professeurs au CMS de Kisantu furent assignés par notre
"maréchal" à Gbadolite. Il fallait rapidement rélever le niveau de nos frères de cete partie de l'Equateur qu'on amenait de force au Collège Présidentiel de Gbadolite !!!! Je demandais au
père Demeyer, un de nos pères professeur, de retour à Kisantu, je lui demandais donc si je pouvais aller continuer mes études dans ce fameux Collège Présidentuel...Ecoute jeune homme, reste ici.
Tout est encore à faire là bas. Il y a des bâtiments, mais le contenu laisse encore à désirer, me répondit-il...En fin de compte, ce fameux collège ne rivalisa jamais ni avec le CMS de Kisantu,
ni avec le Collège Boboto, ni avec le Collège de Kasongo-Lunda, ni avec Mbanza-Mboma, ni avec le Collège Alphagire de Bukavu encore moins avec le Collège Albert de Lubumbashi, toutes des écoles
de Jésuites...Tokanisa Congo na biso...Nansha ku toto, nansha ku ndandanda...


Claude Kangudie.

zenga mambu 26/02/2013 16:43


Kibentele, c'est là où j'avais été accidenté en 1971 lorsque je me rendais dans mon village vers Sadi et j'avais été hospitalisé à l'hôpital de Kimpangu où prestait le Docteur De Paul un
bon chirurgien que Mobutu avait muté de force chez à Gbadolite; car, tous les bons experts ne devraient qu'aller construire la ville de "jérusalem" de MOBUTU.

Pedro 26/02/2013 11:30


Pendant les toutes premières années du
changement des noms dans le cadre de l’authenticité, la mission protestante de Kibentele et son école secondaire ont changé de nom : ils sont devenus Nlemvo. Pourquoi ? Parce que le nom
de Kibentele n’était pas authentique. C’est le nom d’un misssionaire de la BMS (Baptist Missionary Society) du nom de William Holman Bentley, qui a traduit la Bible en kikongo. Il y a deux
versions en kikongo. L’un s’appelle Nkand’a Nzambi et l’autre Masonukwa Manlongo. William Holman Bentley a traduit le premier (Nkand’a Nzambi) avec l’aide de Mantantu Nlemvo, celui dont le nom a
remplacé Kibentele vers 1971/1972. En kikongo, le préfixe nominal KI- est parfois utilisé pour former les noms de toponymes (noms des lieux), exemple : Kimpese, Kimpangu, etc. Donc,
Ki-Bentley a facilement donné Kibentele, qui a une structure phonologique plus adaptée au kikongo.

sadi ulo 14/05/2016 22:16

Tu as bien raison...

Samuel Malonga 26/02/2013 09:57


En accord avec ce que vient d'écrire Lused, les blancs ont déformé beaucoup de noms car ils avaient des difficultés pour les prononcer. Les diphtongues mb, nk,
ns etc ont tous eté transformées. La premiere lettre qui particulierement leur causait bien des maux avait tout simplement été supprimée. C'est pourquoi NSONA-MBATA est
devenu SONA-BATA, NKANZA est devenu KANZA, NSUNDI-LUTETE est devenu SUNDI-LUTETE, NGOMBE-MATADI est transformé en GOMBE-MATADI etc. Dans les anciennes colonies françaises, les Africains ont joué
le jeu peut-être pour faciliter la prononciation de leur nom en plaçant des accents et des apostrophes. Ils se sont plus rapprochés de l'orthographie française comme HOUPHOUËT au lieu de UFUE,
N'KONO au lieu de NKONO; MOUKILA au lieu de MUKILA; N'GUESSO en lieu et place de NGESO. Chirac disait KINSHAZA car le nom de la capitale congolaise s'écrit avec un seul s.

MWENZE 26/02/2013 09:46


Bonjour à tous et merci LUSED pour ton intervention.De grâce,que les gens arrêtent de remettre en cause le sérieux du travail ici abattu,par des informations fantaisistes,farfelues et dénuées de
tout fondement mettant en péril la crédibilité même du blog.Pourquoi ne pas affirmer aussi que la marque Bentley est de fabrication congolaise,pendant qu'on y est?Non mais,on est où là?


MWENZE