Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

  Qui sont les bana Sainte Anne?

 Sainte Anne qui traîne sa fière allure est une école qui a une riche histoire. Au début du XXe siècle, Léopoilville qui n’est pas encore la capitale du Congo belge, ne possède aucune école pour indigènes. Il faut la fougue d’un homme aux projets multiples pour créer une institutiupon qui va s’occuper de la formation des Congolais.

Le père Raphaél de la Kethule de Ryhove bien avant de bâtir des stades pour accompagner le football qu’il vient d’introduire dans la colonie, ouvre l’école Saint Joseph en 1917 à côté de l’église Sainte Anne. Construite en dur en 1913 pour la communauté blanche, elle est à l’époque la cathédrale de la ville. En 1945, l’école dont la devise est Pro Deo – Pro Patria (pour Dieu – pour la patrie), devient un cycle complet des humanités. C’est de là que sortent les premiers diplômés du secondaire au Congo. Certains parrmi eux sont envoyés en Belgique afin d'y poursuivre leurs études universitaires.

Les élèves sortis de cette école sont parmi les tous premiers intellos congolais. Ils ont joué un grand rôle dans la vie socio-politico-culturelle et sportive du Congo.

Qui sont-ils, ces bana Sainte Anne de la belle époque? Quelques noms de ces privilégi ;es de lapremière heure se trouve dans la BD Raphaël au Congo qui raconte la vie du célèbre sango de Kinshasa,

On peut aussi ajouter les noms suivants :

  • Monseigneur Eugène Moke (1926-1931)
  • Dominique Zangabie
  • Antoine Ngwenza
  • José Lobeya

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messager 17/01/2020 11:27

Sam,
Le vieux Muisa Camus avait publié leur photo dans une de ses articles des années '70 sur laquelel figuraient tous ses anciens collègues. Je ne sais plus comment la retrouver.
Messager

Samuel Malonga 19/01/2020 14:30

Dommage, cela aurait fait une très belle affiche.