Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Lettre à Jean-Paul Niwa

Un bon jour du mois de juin 1973, quelque part à Kinshasa, un parent écrit à son enfant étudiant en Belgique. Ce père de famille n’est pas n’importe qui. C’est le président Mobutu, et ce fils bien aimée n’est autre que Niwa, le futur commissaire d’Etat à la Coopération. Cette lettre devenue célèbre ne fut pas seulement reprise par Daniel Monguya dans Histoire secrète du Zaïre, mais elle fut aussi lue dans le documentaire Mobutu, roi du Zaïre. Nous avons écrit en caractères gras les extraits qui avaient été déclamés dans le film de Thierry Michel d’où sont aussi tirées les photos. Dans cette correspondance, le président parle de ses préoccupations, de ses soucis et donne des conseils de  prudence et de vigilance  à son fils Jean-Paul. On peut aussi mesurer l’émotion et même la peur dans laquelle vivait la famille présidentielle lors des douloureux événements politiques qui ont failli l’éclaboussée.  Si en public, Le Président se disait aimer par son peuple avec qui il vivait en complicité, en privé mieux en famille, il reconnaissait le contraire.  Il faudrait signaler un fait à la lecture de cette lettre présidentielle. C’est l’utilisation du prénom "Jean-Paul" et des sigles " JDM" au-dessus des armoiries (voir fac similé en bas) alors avec la politique de recours à l’authenticité  qu’il avait lui-même initiée, tous les noms d’emprunt venus de l’Occident furent bannis.

Samuel Malonga

 

Kinshasa, le 20 juin 1973


Fils bien aimé Jean-Paul,


Je crois que tu comprends maintenant les raisons  de mes préoccupations ces jours derniers, avec ce qui s'est passé récemment. Tu es déjà à l’âge de comprendre certaines choses et même plus, surtout pour la vie de celui que tu as connu comme père et dont les premiers ennuis et soucis ne sont pas seulement d’ordre familial.

image001-copie-1

Jean-Paul Niwa Mobutu

 

Tes reproches au téléphone et tes inquiétudes dans les lettres sont évidemment bien fondés, mais il y a de ces choses de la vie dont tu ne peux comprendre la portée et les exigences  de la vie comme celle que nous menons, j’entends par là  cette vie politique, nous oblige parfois certains sacrifices énormes pour survivre toujours et toujours davantage. 

Je joins à cette lettre quelques clichés relatifs aux événements de la dernière conspiration et sur lesquels tu peux reconnaître et distinguer des personnes qui s’acharnent à la disparition de notre "clan" et surtout de cette œuvre que je compte laisser  à travers l’histoire, autour de notre nom , ton nom, dont tu es l’unique et responsable dépositaire.

image002

A sa descente d’avion, le père est accueilli par le fils. Au loin, la voiture attend.

 

Sache qu’ici bas, au niveau où sommes arrivés, nous avons beaucoup plus d’ennemis que d’amis. Même ceux en qui j’avais confiance, et qui sont même proches de la famille dont tu n’ignores pas le comportement, nous trahissent soit directement, soit indirectement dans tous leurs agissements. Toute la haine dont des milliers de personnes nous portent, ils en sont en grande partie les générateurs. C’est pour cela que je t’avertis en espérant que l’âge que tu as maintenant et les événements que nous vivons te le feront comprendre, de rester très prudent dans tes contacts avec les membres proches du "clan", ce qui se lit sur le visage n’est pas toujours le reflet de ce qui se passe dans le cœur. Je te recommanderai plutôt , car nous n’avons pas que seulement d’ennemis, de garder certaines relations sans crainte avec la famille du "grand Papa B".

image004-copie-2

Accueil par les enfants du clan sous le regard du fils bien aimé

 

Les ancêtres n’ayant pas encore décidé de notre sort, nous pouvons regarder l’avenir avec confiance sans toutefois oublier que le danger nous guette et qu’il est permanent.  Je compte sur toi pour surmonter les événements avec calme et espère que tu écoutes les conseils de notre ami Dessaert. Réconforte mamie et la famille du premier cité. Je t’appellerai demain dans la soirée. Courage.

Je t’embrasse

Papa

image006-copie-2

Commenter cet article

Serge, Kongo na biso 18/11/2011 21:17


Mbote ndeko Martin's Gonçalo Wa Kapinga,


Tango balobi Muntandu azali Mukongo te, explication nini bapesi biso?  Azali
mu nani alors?


Boboto o mboka yo?


 


Mbote ndeko Ngwanda Jean Paul,


Bolimbisi, tokoki koyeba kombo ya tata na
yo?  Politique ezali lolenge ya kotambuisa mboka, Soki yo opekisi ye musala bongo akosunga libota ndenge nini? 
Eloba Roi Solomon: "Tango ya musala ezali pe tango ya losambo ezali..." pe Paul aloba: "Celui qui ne travaille pas ne mange
pas, …".  Ba politiciens nionso te baza mabe pe politique nionso te eza
mabe.  Pona komona Bobi Ladawa eza facile, kita na Rabat, mutu nionso ayebi lopango na
ye.  Kasi toli nakopesa yo "kokanisa te ke yo oyebi Mobutu malamu koleka Bobi Ladawa", il n’y a rien de commun entre kisi na liwa, mutu
nionso akokufa na ngonga naye.


Boboto o mboka yo,


Serge, Kongo na biso.

Martin's Gonçalo Wa Kapinga 17/11/2011 21:05



Plus souvent il nous
arrive  de lire ici-et-là  que l’authenticité fut décrétée par Mr Mobutu pour faire plaisir à Mr
Mao ; cependant après un long examen d’analyse des faits, il s’avère bien que le stimulus  provenait de sa visite en Chine, pourant
l’authenticité n’était autre qu’une philosophie, une vision de société, une prise de conscience collective que Mr Mobutu voulait imprimer sur la mémoire collective des RD Congolais, qu’en soi n’a
été qu’un bien pour le peuple RD Congolais !


Le Feu Président Mobutu l’initia
dans les années 70, or lel’oyo  na mikili ya poto tozali komona mindele bazali komekola  obe mateya ya
authenticité na ndenge na bango, ba pesi yango kombo «  Nationalisme » « Intégration » « traditions » Mitindo ya ba mboka mipaya  oyo esili kokitanela baye nionso oyo bazali bapawa bazuaka nationalité  ezali  forme ya nationalime, donc une authenticité !


Pona nini na poto, elongo na ba
mboka misusu ya Ocse, pona ko jouir na ba droits  ebele, esengeli ozua  ndingisa ya boyi-mboka to
nationalité ?  C’est une forme de l’authenticité Mobutienne ! Donc retour à l’authenticité a été un bien car cela a endigué la dégringolade
 de nos us et coutumes au détriment des acquis et usances  ya mindele. L’expérience plus malheureuse et
choquante est vécue dans nos sièges diplomatiques quand nos compatriotes y viennent afin de postuler à l’acquisition  du nouveau passeport
biométrique ; les questions telles que : chefferie, Ethnie, collectivité, localité, province, étalent publiquement notre déficience sur la connaissance de nos traditions etc.
 Et j’ai vu ndeko moko ya mwasi surprise d’apprendre que Muntandu aza Mokongo tsè !


Enfin cette histoire ya
Mopaya  aye koyiba bokonzi na RD Congo n’est qu’une anecdote ! Bino nionso awa bozali na mboka mipaya, bana nabino oyo bobota na poto mokolo
bakozonga awa na Congo-kinshasa bokozala bayi-mboka to papaya?  


 Pamba tsè wuta bokoko na biso notion ya nationalité etikala kozala tsè ; pamba tsè ba kulutu batielaki biso awa lisolo ya mbotama ya Joseph Desiré Mobutu,
mowuta na mboka ya Togo, yemeyi Honoré Gbanda andima  ete  mboka ya ba nkambua naye ezalaka RCA, Kengo un
polonais, Bemba Jeannot un Portugais, Mr Kasavubu descendant des premiers immigrés Chinois travailleurs dans le Bas-Congo, et la liste n’en fini pas là ! Donc ceci n’est qu’un prétexte pour
 cacher la graine du tribalisme et de racisme qui est latente en nous !   


 



NGWANDA JEAN PAUL 17/11/2011 14:30



Namekaki kovandisa mon pere et puis na expliquer ye atika politique amipesa kaka na nzambe et puis nakoluka pe moyen nakutana na bobi ladawa nayebisa ye message moko personnelle pamba te il faut
abanda kosambela makasi pamba te moburu asala ba sacrifices ebele pona bana wana et puis oyo ezali nanu ebandeli pamba te bana ya mobutu nyonso tout bazali na bango sacrifier chez satan en
personne ye moko bana wana misusu bakufaka na bango na sida te ezalaki biloko ya moto moto ya tata na bangosuite ya ba alliance na ye na mode ya tenebres monde ya sans mawa



Samuel Malonga 16/11/2011 18:37



Ndeko Serge,


Naluki na ba souvenirs na ngai ya mobu 1973, kasi namoni rien. En tout cas ezali exercice moko pasi. Mais, c'est sûr que likambo moko esalamaki to elingaki esalama, yango wana Mobutu akomelaki
muwana na ye. Bandeko oyo bakoki ko se se souvenir d'une situation politique na 1973, babetela ba mbokatiers lisolo yango.



Serge, Kongo na biso 15/11/2011 08:56



Oza na raison kulutu Samuel,


Yango wana na bengi yango Démon-cratie (pouvoir ya bondoki)
au lieu ya Démocratie (pouvoir ya peuple), ba partis politique na biso eza kaka po ebakisa nombre, mingi mingi ezalaka supporter na président
oyo azali en place po ebakisela ye ba voix na tango ya b’élections.  


Mais évènement nini esalemaka na 1973 po etinda Mobutu akomela Jean Paul Niwa
maloba ya ndenge wana ?


Ba kulutu bolimbolela biso, merci.


Serge, Kongo na biso.



Samuel Malonga 14/11/2011 22:19



Ndeko Serge,


Ya solo, Mobutu azuaki makambo mua mingi na Chine, ndakisa esprit de Yukon oyo epai na Zaïre ezalaki esprit salongo, col Mao, culte de la personnalité etc. Kasi soki asalelaki yango na
ndenge ya malamu pona peuple elingaki kozala bien. Ba politiciens na biso basalaka makamabo oyo balobaka te; mpe balobaka makambo oyo basalaka te. Authenticité esengelaki esuka kaka na
changement ya bakombo te. Esengelaki nde échangé mentalité na biso, ekolisa solidarité na ndenge ezalaka na tango ya bankoko. Esengelaki nde epesa biso une mentalité réellement
africaine.


Yeba te na Congo tozali na multipartisme, kasi tozali ne démocratie te. Le multipartisme n'est pas la démocratie. Ba partis politiques ezali ebele na ba régimes autoritaires na
Afrique, kasi peuple azangi droit mpe ba élections esalamaka na ndenge oyo biso nionso toyebi.



Serge, Kongo na biso 14/11/2011 18:37



Vieux Samuel,


« Il y a ce qu’on dit et il y a ce qu’on fait dit-on. »  Bana mingi babotama na libota ya Président fondateur pe sima ya « Récours à l’authenticité » baza na ba kombo ya ki mokristo to ya bapaya.  Est que azalaki convaincu asala changement wana to asalaki yango pona kosepelisa Chairman Mao ?  Po nionso
ebandaki sima ya mobembo monene asalaki na Chine.  Mais nga nasepelaki na Aunthenticité makasi, po banda soit disant Démon-cratie eya, suka na
pitopale ekota na mboka pe na cafouillage wana ya ba kombo mopaya azui biso ki bokonzi na maboko (Hyppolite Kanambe).  Liboso ezalaki soki babengi
mutu Matondo Kua Nzambi (aza Zaïrois) soki babengi Carlos Capitao (aza mupaya) etc…


Emonani ke peuple azalaki kobanga Mobutu pe ye moko pe azalaki kobanga peuple.  Na profiter pona baye bayebi te ke muana moko ya Mobutu na kombo ya Ndokula Mobutu awutaki kokufa na Rabat na
Maroc, bakundaki ye Samedi le 12 Novembre passée, François Nzanga Mobutu pe Honoré Ngbanda pe bazalaki elongo kuna.


Boboto ezala na bino