Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

La sélection musicale n'a pas disparu. Nous rassurons ceux qui  avaient manifesté une certaine inquiétude à travers leurs courriels que leur rubrique chérie restera tant que Mbokamosika existera. Il nous suffit seulement d'un peu de sérénité.

Ce samedi, notre sélection musicale, celle qui peut être considérée  véritablement comme la première de l'année, nous oublige à rouvrir notre discothèque et à sélectionner les chansons rares. Celles qu'on ne peut auditionner que sur Mbokamosika.

Nous informons nos enfants qui nous lisent sur mbokamosika que les chansons souvenirs de ce samedi évoquent une époque où leurs parents que sommes, étions soit en culottes, soit au début du port des pantalons.

En effet, notre génération était soumise à accoutrement particulier. Depuis la naissance jusqu'à  la fin de l'école primaire les garçons portaient les culottes. Dès l'adolescence, c'est -à-dire du cycle d'orientation jusqu'à l'université, on avait le droit de porter les pantalons.

Ainsi, pour des raisons économiques et culturelles les enfants portaient des culottes confectionnées par des tailleurs du quartier ou achetées auprès des magasins (Nogueira, Amato, Alladhef, Solbena...) . Le port du pantalon annonçait l'entrée dans l'âge adulte. Une mesure de pantalon, c'est-à-dire 1 mètre 20 cm de tissus (kaki ou tergal) faisait deux culottes.

Fermons cette parenthèse pour auditionner la sélection de ce samedi.

 

Messager

 

 

LA SELECTION MUSICALE DU SAMEDI 5 FEVRIER 2011

 

1.Endiablé Merengue, par Cercule -Jazz

2.Alberto Siempre Conga ,par Alberto et le Conga

3.Oyo Mobali Tapale, par l'OK-Jazz

4.Camarade ya kinshasa, par Kwamy et l'Orchestre Révolution

5.Mokolo se mokolo, par le Négro-Succès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ndaye 05/02/2011 23:12



Merci Messager, j'en salive déjà. Cette période de l'O.K Jazz était particulièrement féconde. Ndaye



Messager@ 05/02/2011 20:50



Ndaye,


Le temps m'a vraiment manqué pour réagir à ton commentaire sur la chanson Masuwa Enani de Michel Boyibanda. Effectivement, il eut uin gtemps où les trois voix sublimes de Vicky, Kwamy et Mujos
étaient réunies dans l'OK-Jazz. C'est pourquoi lorsque je veux écouter des voix angéliques, j'écoute l'OK-Jazz de cette époque ainsi que l'African-jazz.


Je te fixe rendez-vous à la semaine prochaine.


 


Messager



Ndaye 05/02/2011 16:31



Cher Messager, Encore une fois grand merci pour ce saut dans notre passé peuplé de si bons souvenirs. L'histoire des culottes est bien édifiante. C'est vrai que Camarade ya Kinshasa par
exemple ne pouvait sortir que de la discothèque de Mbokamosika. Personnellement, je n'avais plus écouté cette chanson empreinte de mélancolie depuis au moins 35 ans. Et la voix particulière de
Kwamy me boulerse encore. Quant à ''oyo mobali tapalé'', elle me rappelle le drame que vivaient (et que vivent toujours) les femmes dites stériles (souvent à tort). La particularité de cette
chanson (comme beaucoup d'ailleurs), est que, chantée par des hommes, elle dépeignait des réalités sociologiques vécues par les femmes. Il est vrai que le paysage musical congolais de
ces années-là ne comptait pas beaucoup d'interprètes féminines, exceptée la grande Lucie Eyenga et quelques autres.  Encore merci. Ndaye.