Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

SOUL OF ANGOLA :L’ANTHOLOGIE DE LA MUSIQUE ANGOLAISE

 

angolaDepuis plus de quatre ans d’existence de Mbokamosika, nous avons suffisamment parlé de la musique congolaise, de la période dénommée « Tango ya ba Wendo » à la musique des jeunes, en passant par la musique moderne incarnée par Kallé, Franco, Essous…

Par manque de documentation , et suite à l’embargo imposé par le régime colonial Portugais, sans oublier les conflits armés ayant précédé l’indépendance Angolaise,  l’histoire de la musique Angolaise a été totalement escamotée sur notre blog, en dehors de quelques références de notre ami Kupessa Ngombo Ndombasi sur des artistes tels que Teta Lando et Bonga.

Pourtant, la musique Angolaise à travers les artistes dissidents, notamment ceux du groupe San Salvador guidé par Edouard d’Oliveira fait partie intégrante de la musique congolaise qu’elle a énormément enrichie.

Ce que l’extérieur ignorait est qu’en dehors des artistes ayant fui la colonisation portugaise, ceux qui étaient restés au pays n’avaient pas baissé les bras. En effet, en dépit des contraintes coloniales et d’une longue guerre de libération, les musiciens locaux avaient brillamment rempli leur rôle d’artistes qui consiste à TEMOIGNER SUR LEUR EPOQUE.

C’est ainsi qu’à travers la chanson, ils ont stigmatisé en portugais et dans les langues locales l’occupation portugaise tout en redonnant de l’espoir d’une libération imminente à une population longtemps opprimée.

Les recherches discographiques de plusieurs années entreprises parangola notre blog, de concert avec notre ami Kiku  viennent de nous révéler l’existence d’une véritable Anthologie de la musique Angolaise (Soul of Angola) couvrant la période de 1950 à 1970.

Dès aujourd’hui, nous découvrirons progressivement  cette Anthologie, tout en faisant appel à l’expertise de nos amis Angolais (Kupessa et les autres) afin d’avoir plus de détails sur les artistes et les œuvres choisis.

Par ailleurs, nous rassurons nos amis Angolais qui se sont tenus à l’écart pendant plus d’un mois suite à la situation prévalant en RDC que ce blog est aussi le leur. Qu'ils ne se gênent pas. L’Anthologie de la musique Angolaise fait partie de la lutte pour l’indépendance de l’Angola. Nous voudrions avoir des commentaires sur cette période de lutte de nos frères Angolais.

A travers cette Anthologie, nous voudrions enfin rappeler les artistes musiciens de la RDC qui ont oublié leur rôle, qu’un artiste vit en avance sur la société et qu'il est un leader d’opinion, pour autant que son engagement serve les intérêts de sa communauté. C’est pourquoi  la plupart des artistes à travers le monde sont proches des valeurs de gauche, c’est-à-dire qu’ils font preuve de  solidarité avec le peuple, même s'ils deviennent riches.Ceux qui s'en éloignent comme en RDC en se faisant corrompre par le pouvoir ne peuvent mériter que le mépris de la population.

Messager

©Mbokamosika 2012

 

SOUL OF ANGOLA

 

ANNEES 1956 À 1970

 

Nous vous proposons neufs oeuvres choisies parmi les plus célèbres des années 1956 à 1970.

 

  1.Muxima, par Angola Ritmos

2.Enzol'eyaya, par San Salvador

3.Mini Saia, par Mestre Geraldo Morgado

4.Ressurreiçào, Par Elias Dia Kimuezu

5.Quinteto Angolano, par Kupassiala Kua Aba

6.Muzangola, par Vum Vum

7.Oholwa, par José Viola

8.Monangambé, par Ruy Mingas

9.Mumpiozzo Ame, par Teta Lando

©Mbokamosika 2012

Commenter cet article

Pépé 17/01/2012 18:53


L´artiste musicien Henrique Freitas l´unique survivant du groupe São Salvador est decédé à Luanda a l´âge de 85 ans.


Henrique Freitas est né en 1925 à Kuimba, dans  l´ancienne province de São Salvador d´ Angola. il fut co-fondateur du Groupe São Salvador avec Manuel de Oliveira(lui aussi
decédé à Luanda en 1990) et Jorge Eduardo.tous originaires d´angola. Le groupe São Salvador enregistra ses premières chansons en 1949 dans l´edition  Ngoma de monsieur Jeromindis. Le nom de
Ngoma a été proposé par les elements du groupe  São Salvador, selon Wendo Kolosoy , qui faisait aussi partie de l´editon Ngoma (qui veut dire tam tam en Kikongo).La premiére
chanson de São Salvador enregistrée dans cette edition, a comme titre Elongi ya cherie lokola mwinda., ensuite Mama kobota biso,umbanzanga moyo etc...Henrique Freitas a été inhumé le Jeudi
12 janvier au cimetière de camama à Luanda


PÉPÉ

Messager 16/01/2012 15:12


Ndeko Kupessa,


Kozela lisusu te. Tozongeli rythme ya blog na ndenge ya kala. Tokobanda kosangisa actualité na culture. Okoki kotinda suite ya Histoire ya Bakongo.


Po na Anthologie, oyo eza kaka 1ère partie. Esili naïno te. Pesa kaka ba détails ya ba artistes.


 


Messager

Ndombasi Kupessa Ngombo 16/01/2012 14:22


Merci Kiku et Mbuta Messager. Tozali toujours na Mbokamosika, ndenge okomi tozali kozela mbonge esila ebongo to kozongela masolo na biso. Nzembo n° 4 ya Elias Diakimuezo, souvenir ya tango ya
Revolution, Rui Mingas compositeur ya hymne national ya Angola. Boluka lisusu ba nzembo ya tango wana, ya David Zé, Urbano Castro, Gaby Moy, Artur Núnes, Santocas, Carlos lamartine, Calabeto,
Antonio Paulino, Carlos Burity, Proletário, etc.