Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Hommage à Ferenc Csanádi

 

Lorsque les Lions du Congo-Léopoldville sont sèchement battus à Kinshasa par les Black Star du Ghana par le score sans appel de 3 buts à zéro, Mobutu en colère sur la tribune d’honneur songe déjà à la métamorphose du foot congolais. Après la débâcle, un Hongrois inconnu est appelé pour façonner une équipe digne du grand Congo. Il débarque en 1966 à Kinshasa en qualité de  sélectionneur. Il s’appelle Ferenc Csanádi. Le gouvernement lui donne la possibilité de s’offrir le service des profs évoluant en Belgique. Pour lui, il ne suffit pas seulement de jouer dans un grand club pour être sélectionner. Il découvre des talents cachés dans le Congo profond (Kidumu à Thysville et Tshimanga à Kipushi), tout comme dans les petites formations du championnat kinois (Lembi, Matumona). Il fait du droitier Mungamuni l’ailier gauche titulaire de l'équipe et donne sa confiance aux jeunes qui explosent comme Kembo et Mvukani mais exit Mayanga et Ndaye, ce dernier ayant même été présélectionné. Csanádi réussit à faire une symbiose entre les Belgicains professionnels et les amateurs locaux et monte la toute première équipe nationale du Congo Kinshasa sous le nom de Léopards. Grâce à une politique sportive réaliste, les fauves de Csanádi fourbissent leurs armes en affrontant lors des matchs amicaux internationaux des équipes solides comme celle de la Roumanie ou le Santos du roi Pelé. En 1967, ils livrent  pas moins de 13 rencontres et le résultat n’est pas mitigé : 8 victoires, un nul et 4 défaites. Lorsque sonne l’heure des éliminatoires de la 6e édition de la CAN, les Léopards aguerris se qualifient au détriment du Soudan et de la Tanzanie. Pendant la campagne éthiopienne de 1968, les Léopards réalisent de grands exploits. Ils sortent d’abord l’Ethiopie, le pays organisateur en demi-finales ; puis s’offrent en finale la tête du Ghana, détenteur du titre, grâce à un magistral but de Kalala. Par cette belle victoire, Ferenc Csanadi offre au Congo sa première Coupe d’Afrique des nations. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. La victoire des Léopards couplée avec celle d’Englebert Mazembe en coupe d’Afrique des clubs champions a fait naître en Afrique la légende de la supériorité et du génie des footballeurs congolais. A la fin  de son contrat avec la Fécofa, le Hongrois quitte la RDC avec le sentiment du devoir accompli. Il a réussi à redorer le blason du football congolais. Il lui a donné ses lettres de noblesse en effaçant les différents échecs cuisants des Lions du Congo Léo. De retour en Hongrie, il est d’abord entraîneur assistant du Ferencváros TC de Budapest puis devient coach titulaire de l'équipe de 1970 à 1973 avec un total de 143 matchs sous sa supervision. Ce club fut aussi entraîné par son frère aîné Árpád en 1957. Ferenc connaît son heure de gloire dans  la saison 1971-72 lorsque  le Ferencváros atteint les demi-finales de la Coupe de l’UEFA. Son palmarès de coach se présente de la manière suivante : vainqueur de la Coupe de Hongrie (1971-72), deux fois vice-champion de Hongrie (1970-71 puis 1972-73), demi-finaliste de la Coupe de l'UEFA. Né en 1925, il tire sa révérence en 1985 à l’âge de 60 ans. Mais une chose est sûre. Les deux fois que le Congo est parvenu à se hisser au sommet du football africain, il l’a été avec l’apport des sélectionneurs venus d’Europe de l’Est. Après le Hongrois Csanádi en 1968, le Yougoslave Vidinic récidive en 1974 mais avec un plus, la participation du Zaïre à la phase finale de la Coupe du monde en Allemagne. Aujourd’hui le nom de Ferenc Csanádi est méconnu par les sportifs congolais, ses exploits ignorés, son souvenir jeté dans les poubelles de l'histoire. Et pourtant, c’est avec lui que les Léopards sont devenus pour la toute première fois champions d’Afrique des nations. A tout seigneur tout honneur, nous avons voulu lui rendre hommage pour le service rendu au football congolais.

 

     Casadi

                                       Ferenc Csanádi

                                                            

Liste des entraîneurs des Léopards à partir de 1966

 

Période

Nom

Pays d’origine

septembre 2011-

Claude Le Roy

France

2010-2011

Robert Nouzaret

France

2008-2009

Patrice Neveu

France

2008-2008

Otis N'Goma

RD Congo

2006-2007

Henri Depireux

Belgique

2004-2006

Claude Le Roy

France

2003-2004

Michael Wadsworth

Angleterre

2003-2003

André Futila

RD Congo

2003-2003

Henry Mkeba

RD Congo

2002-2003

Eugène Kabongo Ngoy

RD Congo

2002-2002

André Futila

RD Congo

2002-2002

Louis Watunda Iyolo

RD Congo

2001-2002

Joseph Mukeba Mulamba

RD Congo

2001-2001

Adelard Mayanga Maku

RD Congo

2001-2001

Médard Lusadisu Basilua

RD Congo

2001-2001

Jean-Santos Muntubile

RD Congo

2001-2001

Adelard Mayanga Maku

RD Congo

2000-2001

Mohamed Magassouba

Mali

1999-2000

Médard Lusadisu Basilua

RD Congo

1998-1999

Louis Watunda Iyolo

RD Congo

1997-1997

Georges Leekens

Belgique

1997-1997

Saïo Mokili

RD Congo

1997-1997

Celio Barros

Brésil

1997-1997

Mohamed Magassouba

Mali

1996-1997

Jean-Santos Muntubile

RD Congo

1996-1996

Médard Lusadisu Basilua

RD Congo

1995-1996

Muhsin Ertugral

Turquie

1995-1995

Jean-Santos Muntubile

RD Congo

1994-1995

Pierre Kalala Mukendi

RD Congo

1993-1994

Louis Watunda Iyolo

RD Congo

1993-1993

Pierre Kalala Mukendi

RD Congo

1989-1989

Paul Bonga Bonga

RD Congo

1989-1989

Ali Makombo Alamande

RD Congo

1985-1989

Otto Pfister

Allemagne

1974-1975

Stefan Stanculescu

Roumanie

1970-1974

Blagoje Vidinic

Yougoslavie

1969-1970

André Mori

France

1966-1968

Ferenc Csanadi

Hongrie

 

Sur cette liste tiré dans http://www.afrik11.com/palmares-des-selectionneurs-de-lequipe-premiere-rd-congo.html manquent les noms de Léon Trouet Mokuna, d’ Yvon Kalambay Ngoy et de Célestin Tambwe Leya qui ont aussi été entraîneurs des Léopards.

 

Samuel Malonga

.

Commenter cet article

Claude Kangudie 26/07/2013 19:45


Sam, nakobakisa ke Pierre Kalala Mukendi azalaki entraineur ya Léopards na ba 1979 pour la première fois...souviens-toi un certain Zaïre-Mozambique: 5-2 na stade du 20Mai...moi, avec quelques
amis, tozalaki kolanda ba entrainements ya ba Léopards na 20Mai tous les soirs. Ekipe wana ya Léopards, Kalala ayaki na contenère mobimba ya ba joueurs na ye ya TP Mazembe. Je m'en souviens très
bien..Na entrainement, ye Kalala azalaki tout le temps ko gangela Muntibile Santos..."Muntubile, je ne veux pas de dessins inutiles sur le terrain" ndenge azalaki ko kitisa Santos. Joueur na ye
préferé na n°10 ezalaki Nyenge ou Mwelwa ya Mazembe...Tango jour ya Match Léopards-Mozambique ekomi, lokola tozalaki kolanda entrainement ya Léopards, toye stade na classement na biso. Sans
surprise pour nous, entraineur Kalala atiaki joueur na ye Nyenge na n°10 mpe Santos avandisi ye na banc. Na n°9, atiaki Lupeta Zacle ya Vita, mpe na gardien atiaki vétéran Kazadi Muamba...Groupe
na biso tozalaki d'accord na classement wana te mpe na mingi oyo bayebaki ba joueurs oyo bazalaki en forme à ce moment là. Biso, na classement na biso, ezalaki Ndaya Empire na n°9, Siampasi na
bois et Santos na n°10...groupe na biso ezalaki batu ya Bilima, Vita, Imana. Tozalaki kokota souvent na tribune ya Vita. Tango Léopards ebandi match, mbala moko, ba Mozambicain batie biso 2-0.
Les deux buts faute ya Kazadi. To bandi koloba na Kalala "bimisa kokobar Kazadi. Tango na ye esi eleka". Bongo kuna na attaque, tozali kozela moto ya lukika ya Lupeta...mais ezali koya te. Mbala
moko tobandi kokanela Kalala...Mi-temps eye kokuta biso na 2-1 en faveur ya Mozambique. Na reprise, Kalala azongisi même équipe na joueur na ye wana Nyenge na n°10...Na kanda, tobandi koyebisa ye
ke na kiteti na ye wana, après match, soki topoli, akozuwa lukutu ya kabisa...Mbala moko, changement ewuti na Tribune centrale: Ndaya Empire na Santos bakoti na esika ya Nyenge na Lupeta
Zacle...wana entraineur Kalala avanda kaka na banc na ye...Il faut dire ici que ba match ya Léopards, ba remplacement mosusu ebandaki kowuta na tribune pour le bien de l'équipe...Etikalaki ba 20
minutes match esila. Mozambique azali komener toujours biso na 2-1...Santos Muntubile azuwi mutopi côté ya Moscou, direction vers but oyo ezali côté ya Imana. Alongoli 2 Mozambicains. Asali
centre to retrait moko likolo. Ndaya Empire, ye azalaki côté ya tribune ya Imana na entrée ya gde surface. Ndenge centre ya Santos eyelaki, tomonaki yango likolo mingi. On s'était dit soit Ndaya
ako controler yango asala passe ou bien akosala passe na mutu...eeeehhhh Mukuba wanyi Dianda dia Kazembe, dans son style de reprises dont lui seul avait le secret...Ndaya Empire, avant que
la  balle ne rébondisse, il avait électrocuté le gardien mozambicain d'une décharge HT de 36.000 V...Et le Grand Libulu chavira de bonheur. Quelques minutes après, sur service de Mayele
Caïman, le même Ndaya marque encore: 3-2. Mayele ye moko aye kotia 4ème but sima na yango Djelma ayei kosukisa: 5-2...Wana back moko ya Mozambique azalaki na barbichette azui vertige. Biso wana
sima ya entraineur Kalala: "Muntubile, pas de dessins inutiles sur le terrain" tobandi ko tiola ye. Banda wana Nyenge na Mwelwa ba limua na Léopards. Wana ezalaki un très mauvais coaching ya
entraineur Kalala et c'est de là que date sa mésentente avec Muntubile Santos...RDC Congo ezali Libanga ya Talo.


 


Claude Kangudie.