Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Epouser deux sœurs : Tradition ou inceste ?

 

ET SES FEMMES  Cette photo de Mobutu entouré par ses deux "femmes" a été envoyée par Serge Kongo na Biso

 

Nous savons que Joseph Mobutu, l’ancien président de la RDC avait fini par épouser coutumièrement la citoyenne Kossia, sœur jumelle de sa seconde femme, maman Bobi Ladawa.

 

A notre connaissance, personne ( côté prélat catholique, autorités civiles, membres de famille) ne s’était élevé contre cet acte.

 

Loin de nous l’idée de nous acharner sur un mort, incapable de se défendre aujourd’hui, nous voudrions simplement soulever un débat à propos de ce genre d’union. Relève-t-elle de la tradition ou c’est un  cas d’inceste ?

 

Nous voudrions à cet égard avoir les avis des prêtres catholiques  et des hommes de droit dans la mesure où Mobutu s’était  avant tout religieusement marié avec la sœur de Kossia.

 

Messager

BANNIER-MBOKAMOSIKA-copie-9.jpg

.

Commenter cet article

Kais Kaisala MANGUBU 18/04/2012 21:44


Mon grand-pere Solomo Baombolia (de la tribu LOKELE du village YETEKE) a aussi epouse 4 femmes dont 2 soeurs dans les annees 1910-1920

Simba Ndaye 14/04/2012 17:37


Excellent traité d'anthropologie, cher Musa May. J'y adhère totalement. Simba Ndaye

lola 14/04/2012 12:17


ba oyo batangaka na athenee de la gombe vers les annees 69 bakoki encore koyeba papa kapita na biso oyo ye moko abalaka ba deux soeurs jemmelles donc bana ya propre tante na ye moko et puis par
apres ayaka lisusu kobala bana ya propre noko na ye lisusu ba mapassa et puis tango yaya na ye ayaka kokufa ayaka lisuku ko recuperer muasi ya yaya na ye likambo wana esalaka biso somo 
durant ba annees wana na kalina et puis groupe ya ba soeur moko bazalaka chaque fois kosekaye et puis un jour alokotaka ba traces ya makolo na ye et puis na miso ya batu nyonso tout asalaka
declaration demoniaque alobaka que muasi oyo akobandaka kolandaka lokola mbua et une semaine apres kapita oyo ayaka ko devierger fille oyo na kombo ya Pualuka emilie une fille metisse bayaka
kobota na ye bana misatu et puis papa oyo je me rappelle chaque fois il mangeait des racines d'arbres dont lui meme connaissait ses effets, donc tozali ko comprendre que ebanda na yango kalal be
makambo yo mobutu nde ye moto ayaki encore une fois kolamusa biso na systeme na ye moko propre ya recours a l'authenticite sexuel ou recours a l'authentique inceste

king 14/04/2012 11:46


Mobutu n'était pas le seul dans ce cas. Ancien gouverneur ya kin na kombo ya kibabu mpe abalaka leki ya muasi naye, ba botaka pe bana. 


et puis il me semble que chez le baluba il existe aussi ce qu'on appelle: "ku piana" (même si c'est de moins en moins appliqué); c'est à dire par exemple, soki mobali akufi, sa veuve sera donnée
à l'un de ses frères qui aura pour tache de perpetuer sa lignée. ceux qui en savent d'avantage peuvent me compléter. et puis dans le temps, soki mobali abali muasi et que muasi yango azo bota té,
je pense que sa belle-famille naye ba kokaki ko pesa ye muasi mosusu mpo abota naye...(qlq chose dans le genre). je pense d'ailleurs que epayi ya ba juifs aussi c'était le cas: exemple: léa et
rachel bazalaka basi ya isaac... 

Musa May 14/04/2012 09:38


Ndeko Adei Toko, merci pour l'explication que vous donnez sur système matrimonial chez les
Kongo. Mais, autant que je l'apprécie, autant je dois préciser que l'inceste, relation appelé dans nos coutumes kobala ndeko (okoki kobala ye te po bozali bandeko) est un concept tout d'abord
biologique qui a comme fondement la relation de sang. Selon ce principe, beaucoup de nos coutumes vont fondamentalement à l'encore des lois naturelles. Mais, ce sont nos coutumes.


Cher Makuila, makambo oyo okomi na majuscule, na banza yo moko omeka yango to ndenge
nini?


En fait, ce qui arrive à ton oncle est conforme aux lois naturelles et commun à tous les
animaux, vous et moi y compris. Il est important de savoir, et de reconnaitre que l'homme est D'ABORD un animal, ensuite mais seulement après, une âme humaine. La Bible est claire sur ce point:
Dieu avait d'abord créé le corps physique avant d'y insuffler l'âme. Si vous observez l'homme, vous vous rendrez compte qu'il a exactement les mêmes fonctions organiques que le cochon, le chien
et les autres animaux. D'ailleurs, remarquez que de tous les animaux créés, l'homme est le plus sauvage. Mais Dieu a donné à l'homme une conscience, et c'est celle-ci qui le distingue des bêtes.
C'est par la conscience que l'homme s'impose des interdits, qui forment la base morale de sa conduite. Seulement, chez beaucoup de gens, les réflexes de l'animalité sont plus puissantes que les
décrets de la morale. Ton oncle n'est un cas spécial que parce qu'il ne répond pas à la norme morale des humains. Car, le mâle, par sa nature et cela chez toutes les espèces, cherche
toujours à conquérir le plus de femelles possible. Chez la plupart des hommes cette tendance est voilée parce que freinée par l'éducation, la morale, le libre arbitre, càd par les principes
moraux qui sont les attributs de la conscience. Par nature, la plus part des hommes  auraient voulu faire comme ton oncle mais, au regard de ces
principes , ils  le font en cachette et à un degré moins alarmant.  C'est te dire que ton oncle est un
mâle à l'état pur, càd qu’il n’arrive pas à contrôler ses impulsions naturelles. D’aucuns diront de lui qu’il est obsédé sexuel, mais ce n’est qu’une autre façon de dire la même chose.


 

Ngalifuru 14/04/2012 08:25


SOSO PEMBE AZANGAKA MBOKA TE, dit-on


Soki cas ya maréchal eyebani po mosala azalaki kosala ezali ya koyebana yango wana batu mingi il fo baloba mabe oyo ya ye.


Noko na nga pe azali un vrai Mobutu sexuellement, akufa pe na prostate lokola kaka P.F., tangu cousin na nga, muana ya ye moko Noko abota alingaki abala muasi na commune ya Kinshasa, Noko
apekisaki na famille mobimba basangisa mbongo comme il est de coutume na ba famille po na ba dépenses ya fête ya mariage, Noko apesa mbongo nionso tout, boyebi ke mokolo ya libala MUTOMBOKI ya
cousin na nga ekufa, semaine mobimba oyo elandaki après mariage mutomboki ezali kaka ko fonctionner te, cousin abeteli nga lisolo yango, nga à mon tour nayebisi Noko ya leki, esika sango
epanzanaki na famille ya ba mère na nga y compris Noko ya mokolo (père ya cousin), mère atindeli petit-frère na ye ya Brazzaville mokanda po na likambo yango, Noko oyo ya Brazza akeyi ko
contacter un Marabout Sénégalais, eye kokomonana ke ezali Noko ya Mokolo nde motu abomi mutomboki ya muana na ye po na puissance sexuelle na ye personnelle, sango aye na Kinshasa, mère na ba
ndeko na ye bakeyi ko trouver grand-frère na bango pour explication, d´abord Noko ya Mokolo awangani puis après pression aye kondima, esika cousin a sauvaki, mutomboki ezongi en marche.

kool 13/04/2012 22:26


BONSOIR!


Y pas que MOBUTU  qui avait épousée deux soeurs  vous oublier  le général NKULUFA pourtant il n'est pas NGWANDI.

Jules Ndombe 13/04/2012 21:39


Si nous venons tous de Adam et Eve, nous sommes donc tous fruits de l'inceste 

makuila 13/04/2012 14:52


Salut bandeko na ngayi, bino bozali nanu kokamua na cas aussi simple oyo ya papa Mobutu,
bongo mokolo ya lopango na biso,biso tobandaka kofutela na lopango na ye na 1979 azalaka na muasi na ye mais muasi yango azalaka ko paraitre mokolo ya mobali et apres quelques annees toyaka
koyoka verite que muasi na ye wana ya ndaku azalaka maman ya basi na ye mibale ya mapassa maman Mbo na maman Mpia bakufaka na accident na nzela ya Bandundu na 1970 et puis maman oyo na kombo ya
Ndoba ayaka pona kotalaka bana akomaka na ye muasi ya papa Ndakazieka et bazali deja na bana ya mikolo po muana ya liboso na papa oyo abotama na 1973, tala papa oyo abota lisusu na propre muana
na ye moko na 1993 bayaka kobota bana ya mapassa et elombe ya papa oyo akendaki lisusu kotiya petite soeur ya ba mapassa zemi et papa oyo akenda lisusu na famille ya maman Ndoba atia lisusu deux
cousines ba zemi  et bongo pona kosukisa mokolo mosusu bayaka kokanga ye akosala ba rapports seuels avec muana ya pauvre Mpia na chambre et puis muana
ya pauvre Mbo aloba que papa ndakazieka moto a deviergaka ngayi et puis biso moko petite soeur na biso moko propre papa oyo atiaka ye zemi muana lelo azali na 10 ans et puis ba jeunes filles na
lopango tango bakendaka kosukola mawa akosanaka kuiti okomona akendaka kokotelaka bango o mois oyo bokofuta ndako te d’ailleurs kutu tosala noki- noki nawulelaka na ngayi teun jour atidaka muana
muasi moko akenda kosombela ye lipa muana akota na ndaku na lipa, muana banda koganga bakenda boye papa ndakazieka mutakala et penis en erection, ba koko na ye moko na butu bamona ka makambu na
ko touchaka ba seins na bango misusu balamukaka na tongo na kolela pamba te banaka ba spermes na ba vagins na bango, donc pona kolakisa kaka que tozali na ba vrai commando ya sex,  soki botali photo oyo malamu bokomona kaka bino moko que lipassa ya bobila dawa azalaka kaka na complexe makasi bisika ya lipasa na ye tata moko na kintambo alobaka que
azalaka kokata Mobutu ba kisi pona azalalaka kaka makasi sexuellement et puis azalaka kokata mobutu ba nzoloko ya soki ozui muselekete oyo babengaka mutu rouge okati mutu na ye bozui moto wana
bosukola yango malamu et puis botier yango likolo ya ba tole ezua moto ti tango ekokawuka apres bokozua mutu wana bokotumbayango ti na taggo ekokoma putulu bokozua kiyungulu boyunguli yango et
puis bobakisi yango na ndambu ya tumbaku bokotia PE MUNGUA MUKE ET PUIS OKATI GORRO NA YO MOKO NZOLOKO OZUI PUTULU WANA OPAKOLI E BONGO SOKI OSIMBI MUASI MES FRERES AMIS MUASI AKOYOKA YANGO
VRAIMENT CE C'EST QUE BABANDAKA KOSALA PAPA MARECHAL NA NGANGA NA YE OYO YA AVENUE TABORA NA KINTAMBO

Serge, Kongo na biso 13/04/2012 12:23


Mbote,


Mobutu abalaki basi mibale ya libota moko soit mapasa
juste pona ndenge na ye ya kolingela basi, ezalaki likambo ya bokoko te.  Ba Ngbandi boni babala basi mibale ya libota moko?  Ba sango to ba abbé mingi bazalaki na pouvoir te ya koloba non na Mobutu sauf Malula pe ça lui a couté sa vie le 14 Juin 1989.  Mobutu a décidé et c’était tout mais c’était pas facile, Emmanuel Dungia l’a écrit dans « Mobutu et l’argent du Zaïre » qu’une fois Bobi Ladawa et sa
sœur ont faillit se bagarrer à un aéroport d’Allemagne, Mama Bobi Ladawa faisait ses au revoirs à son mari quand soudain elle a vue la silhouette de sa jumelle Kossia qui passait de l’autre côté
en essayant de se cacher pour se camoufler dans l’avion présidentiel, Bobi Ladawa était dans tous ses états et voulait créer un scandale jusqu’à ce que les agents de la service de l’intelligence
le calmant aussitôt.


Ezali tradition ya ba Nbgandi te mais azalaki ba posa
na ye.  Na rue na biso, petite sœur moko akoma muasi ya mobali ya yaya naye, esi baboti 2 enfants pe bango mibale bakufi, oyo ya mibale akufaki 2
semaines passées, batu mingi ya bala bala baboyaki kokende na ebembe wana po basepelaki na actes wana te, mais balobaki ke libala yango ekoma pe officielle na famille ya muasi, na rue na biso
bazali kobenga yango « kindoki ».


Serge, Kongo na biso

adei toko 13/04/2012 11:56


Chez le Peuple KONGO l'enfant appartient à la famille de sa mère, c'est ce qu'on appelle le regime matriarcal. Je pense que ce regime est celui qui est appliqué à Idiofa, donc
notre ami Musa May ne doit pas s'inquiéter parce que épouser la nièce de son père n'est pas incestueux chez les KONGO; elle est issue d'une autre famille en l'occurence celle de ton père.Ainsi
que tu le constateras ici l'inceste n'est pas lié au sang mais plutôt à la famille qu'on appelle diKANDA. On peut ne pas être de la même tribu mais si on est du même diKANDA ou
LUVILA les anciens n'autoriseront jamais votre union.

Mozindo 13/04/2012 09:41


Personnellement nayebi te soki cas na ngai nakobenga yango inceste, grand-frère na ngai azalaki déjà na basi misato na ndako à l´âge de 35 ans, puis un jour bayeyi kotikela ye jeune fille moko ya
22 ans comme quoi azali na zemi ya kulutu na ngai, stupéfaction dans la famille, lokola biso nionso tozalaki kofanda na lopangu moko ya famille, kasi motu na motu na porte na ye to ndaku na ye,
Noko na biso alobi na ba bokilo ya yaya na ngai, problème ezali te, kasi mobali azali déjà na basi misato na ndako, alors muana na bino nakopesa ye na leki soit ngai, j´avais 26 ans au moment des
faits et célibataire, puis elingi kobenga kosuana entre Noko na belle famille, finalement Noko alobi à prendre ou à laisser proposition na ngai, muana na bino akotikala awa kaka soki bondimi oyo
ngai nalobi, ou alors bozonga na ye epayi na bino bongo tokokutana kaka na tribunal. Tii na suka belle famille elobi muana na biso bapesi ye zemi na lopangu oyo akotikala awa, sans pourtant
baloba tondimi to tondimi te proposition ya Noko na biso, puis bakeyi na bango. La même nuit Noko afandisi ngai na grand-frère na fille wana, séance tenante Noko a déclarer ke à partir ya sikoyo
okomi muasi ya leki ya mobali na yo, c´est ainsi nazua muasi , muana ya liboso abotaki azali muana mobali puis toyekobota lisusu muana mosusu ya mobali na sima wana fille yango akimi ngai, akeyi
na Angola esika liwa eyaki kokanga ye kuna na Luanda. Ata mokolo moko te kulutu na ngai asala problème na ngai to na Noko, na belle famille problème pe ebima  te. Alors biso na famille na
biso muasi nde asala biso inceste nakoki koloba, mais coutumièrement ezali na yango normal.

Musa May 13/04/2012 02:03


A mon avis il n'y a pas d'inceste
dans ce genre de mariage. Ainsi seul, le droit moderne peut l'interdire. Mais je me demande si la jurisprudence de type occidental traite de tels cas. Parlons d'abord d'inceste. L'inceste est une
relation sexuelle/union de sexes entre personnes issues du même sang. Or, Mobutu n'était issu du même sang ni avec Bobi ni avec Kossia. Les véritables cas d'inceste se retrouvent chez moi dans
Idiofa où la coutume autorise à quelqu'un d'épouser la nièce de son père… Pour revenir à Kossia et Bobi, disons qu'elles sont deux femmes adultes et donc en âge de décider de leur
choix. Et puisque le droit moderne ne l'interdit pas (à ma connaissance), la seule référence reste le droit coutumier. Et là Monsieur Malonga a montré que les coutumes diffèrent. Ce qui est
accepté dans une peut être interdit selon une autre. Si selon la coutume Ngbandi ce type de mariage est autorisé, alors c'était une alliance légale que celle de Mobutu et les deux jumelles. Il
faudrait plutôt poser le problème sur le plan de la moralité. Mais, même là, on ne trouve aucune anomalie du moment que l'on ne sort pas du cadre tribal concerné.

Samuel Malonga 12/04/2012 23:45


Tradition ou inceste, c'est selon dira-t-on. Dans nos pays africains ou s'opposent, se contraidisent deux droits parallèles, la question est bien délicate. A côté du droit (celui dit par des
juristes) et le droit coutumier s'ajoute le droit canon de l'Eglise catholique. Il y a chez nous autant des traditions qu'il y a des tribus ou des ethnies. Si pour les uns épouser deux soeurs
relève de l'inceste tout court et est alors prohibé, pour les autres ce fait est accepté ou toléré. Ce qui est un péché pour les uns ne l'est  forcement pas pour les autres. Car plus on
s'éloigne de ses terres plus on rencontre des moeurs et coutumes différentes de son ethnie. Les kundo par exemple ont une drôle de façon d'accueillir leurs invités de marque. Quand un kundo
reçoit un ami intime, il lui cèdera sa propre épouse pour la nuit. Ce geste est la marque de l'estime qu'il lui porte. C'est un témoignage d'amitié. Ainsi va-t-il de leur
tradition. D'autres cas, d'autres exemples similaires sur les grandes disparités dans nos différentes coutumes sont légions. Chaque tribu, chaque ethnie a son propre droit
coutumier, est au regard de celui-ci, il est bien difficile de trancher sur tel ou tel aspect de la chose. Voilà pourquoi aussi les procédures dans les mariages traditionnels ou coutumiers
varient selon que l'on est de telle ou telle tribu, de telle ou telle ethnie. L'Eglise pour qui le mariage est un sacrement, une telle union est un sacrilège. La polygamie tout comme les
relations incestueuses de ce genre ont toujours été condamnées. Pour le cas de Mobutu, l'Eglise devrait en principe le mettre à l'écart des sacrements. Le Président-Fondateur pouvait
bien continuer à fréquenter sa paroisse, prendre part à la messe mais ne pouvait en aucun cas communier, confesser ou participer à certaines activités paroissiales. Mais tel
ne fut pas le cas. La non application stricte du droit canonique par peur des représailles a laissé libre cours à l'application par le maréchal du droit coutumier. Même si
selon la loi et le bon sens, épouser deux soeurs relève de l'inceste, l'intéréssé avait donné sa préférence à ce droit authentiquement africaine au détriment des autres venus de
l'étranger. Il y a bien longtemps, dans nos villages, il n'était pas rare de voir un vieux chef polygame épouser des jeunes filles pubères.  Tradition ou inceste? Sûrement les deux à la
fois.

Lora 12/04/2012 23:15


Nayoka ke na Japon soki obali moko ya ba mapasa de droit lipasa wana mosusu il fo obala ye, alors ou est le mal. En plus bongo oyo babalaka kulutu na leki sans ke bazala ba mapasa pe na kati na
bango ba ndeko misusu bazali, ndakisa obali muana ya liboso puis après obali muana ya mitano, bango nionso famille moko. Bokoko ezali na makambo mingi, mboka na mboka ezalaka na makambo na yango.

Batista de Artur 12/04/2012 20:57


Madame,Monsieur,


Bonsoir.


A ce sujet,je vous dis, selon mon opinion et mes convictions,c'est un inceste malgré la tradition de sa région d'origine.